RSS

Archives du 22 juin 2011

Grèce : les argentiers mondiaux craignent la contagion

En dépit des signaux rassurants émis par le gouvernement grec, mercredi 22 juin, les grands argentiers mondiaux restent sceptiques quant à la capacité d’Athènes de surmonter ses difficultés financières.

Le président de la banque centrale américaine (Fed), Ben Bernanke, a déclaré, mercredi, que la crise économique en Grèce pourrait constituer une menace pour la stabilité du système financier mondial si une solution n’était pas trouvée. « Je pense que les Européens apprécient l’importance incroyable de résoudre la situation grecque », a-t-il souligné. « Nous avons été en communication étroite avec nos collègues en Europe. Evidemment pas impliqués dans les négociations, mais nous avons été bien informés », a-t-il précisé.

« Nous sommes principalement en train de suivre la situation de près et nous faisons de notre mieux pour que nos propres institutions soient bien positionnées par rapport à la dette publique de ce qu’on appelle les ‘pays périphériques' » de la zone euro, a expliqué M. Bernanke.

« Un défaut de paiement désordonné dans un de ces pays secouerait sans doute les marchés financiers dans le monde. Cela aurait de grandes répercussions sur les écarts de taux sur les marchés du crédit, sur le prix des actions, et ainsi de suite », a-t-il estimé. « De ce fait, je pense que les effets sur les Etats-Unis seraient tout à fait considérables » même si « l’exposition directe est relativement réduite » pour les banques américaines, a-t-il ajouté.

LES OBLIGATIONS FACTEURS DE TRANSMISSION

De son côté, le président du Comité européen des risques systémiques (CERS), Jean-Claude Trichet, également président de la Banque centrale européenne (BCE), a mis en garde contre des risques potentiels de contagion de la crise de la dette dans l’Union européenne et au-delà.

« La plus sérieuse menace qui pèse sur la stabilité financière dans l’UE vient de l’interaction entre les vulnérabilités des finances publiques de certains Etats membres et le système bancaire, avec des effets de contagion potentiels dans l’Union et au-delà », a déclaré M. Trichet. Refusant de citer nommément la Grèce, il a évoqué « les difficultés de la mise en place des programmes (d’austérité) dans certains pays » comme un défi pour le système financier.

Parmi les facteurs de transmission de la crise de la dette à d’autres Etats, le CERS a notamment cité l’exposition du secteur privé aux obligations. Le comité a également évoqué les tests de résistances des banques, « instrument important de la transparence dans le système bancaire européen ».

http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/06/22/grece-les-argentiers-mondiaux-craignent-la-contagion_1539540_3234.html#mf_sid=370749661

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Dessine-moi un puits de gaz de schiste!

Bonjour journalistes
Je pense que là, le journal Le Devoir (Montréal) donne l’exemple de diffusion de l’information.
Malgré tout, ce n’est pas suffisant. Il faudait prendre position avec fermeté pour que nous commencions à prendre soin de
l’humanité et de notre planète entière plutôt que de continuer à remplir les poches des milliardaires en mal de toujours plus de frics.
Le vrai bonheur est dans la beauté des personnes, de notre environnement et des choses que nous prenons soin…
Pierre Girard

 

Talisman Energy lance un cahier à colorier destiné aux enfants américains

Le Devoir – Alexandre Shields   22 juin 2011
 

Photo : Talisman Energy

La couverture du livre à colorier de Talisman Energy vantant aux enfants les mérites du gaz de schiste. 
 
La multinationale albertaine Talisman Energy a opté pour une campagne de relations publiques pour le moins inusitée afin de tenter de convaincre la population de la pertinence d’exploiter le gaz de schiste: un cahier à colorier destiné directement aux enfants et distribué aux États-Unis.

Le héros de cette courte bande dessinée, un dinosaure souriant déguisé en travailleur du secteur gazier, se nomme Talisman Terry. Plus précisément, il s’agit d’un «Fracosaurus», une allusion au processus de fracturation hydraulique nécessaire pour extraire le gaz naturel du sous-sol. Aux États-Unis, on utilise d’ailleurs le plus souvent le terme «fracking» pour décrire cette méthode qui suscite de plus en plus d’inquiétudes en raison des risques environnementaux qu’elle pose.

Talisman Terry présente aux jeunes une «source d’énergie propre appelée gaz naturel» qui se trouve en abondance dans le Nord-Est américain, une zone où se situe le shale de Marcellus, de loin le plus important du genre en Amérique du Nord. «Le gaz naturel est un carburant fossile propre. C’est l’une des plus propres, des plus sûres et des plus utiles sources d’énergie qui soient», peut-on lire au début de ce cahier à colorier, à côté d’une maison, d’un chat souriant et d’une lune souriante dans le ciel. Le document est disponible sur le site du Devoir.

Tous les personnages présentés dans cet outil promotionnel semblent d’ailleurs des plus heureux, comme cette famille assise autour d’une table qui utilise le gaz naturel pour chauffer sa maison et faire cuire ses repas. Même le chien esquisse un large sourire, visiblement très satisfait de son sort au sein de cette famille de deux adultes et deux enfants qui a recours au gaz de schiste dans plusieurs facettes de sa vie quotidienne. Et il ne faut pas oublier que ce carburant peut également être utilisé dans des «automobiles et des autobus».

En plus d’insister sur l’utilité du gaz naturel, le cahier créé il y a quelques mois par Talisman apprend aux tout-petits que l’exploitation de cette source d’énergie fossile se fait en parfaite harmonie avec la protection de la nature. Ainsi, avant le début des travaux, on présente une colline avec des arbres, des fleurs, un soleil et ce qui semble être un cerf de Virginie. Bien sûr, le propriétaire du terrain est satisfait de son entente avec Talisman. L’entreprise procède ensuite au déblaiement du site, en prenant soin de conserver ce qui est retiré pour l’utiliser au moment de la restauration. «Cela veut dire que la zone ressemblera à ce qu’elle était auparavant lorsque le puits ne sera plus en activité», souligne le Fracosaurus Talisman Terry.
 

Certes, des équipements importants seront présents durant le forage du puits, dont une tour de forage surmontée d’un drapeau américain. Mais une fois le puits foré — et qu’on suppose en activité —, l’harmonie règne de nouveau dans le secteur. Le cerf de Virginie est de retour, de jeunes arbres ont été plantés et un arc-en-ciel parcourt le ciel. Ne reste plus qu’à ajouter les couleurs pour en faire un paysage idyllique.

Le gaz, lui, «plus léger que l’air», remonte jusqu’à la surface lorsqu’il est «libéré» du sous-sol. Pour illustrer le phénomène, on a dessiné des ballons gonflés à l’hélium qui s’envolent, tout sourire, vers un soleil lui aussi souriant.

Public cible: les enfants

Une porte-parole de la filiale américaine de Talisman Energy, Natalie Cox, a expliqué à un journal de Pittsburgh que l’idée n’était pas d’entrer dans les moindres détails scientifiques de l’extraction du gaz de schiste. «Il ne faut pas perdre de vue notre auditoire. Si vous vous adressez à un enfant de neuf ans ou moins, vous ne pouvez pas aborder des questions comme: « Qu’est-ce qui entre dans la composition des fluides de fracturation? »»

Le cahier en question a surtout été distribué aux enfants présents lors d’assemblées d’information organisées par Talisman Energy — qui contrôle 3000 km2 de permis d’exploration au Québec — dans plusieurs communautés vivant au-dessus du shale de Marcellus, essentiellement en Pennsylvanie. Plusieurs opposants n’ont d’ailleurs pas manqué d’associer cette campagne de relations publiques à une tentative de «brainwashing» de la prochaine génération de citoyens.

Titulaire de la Chaire de relations publiques et communication marketing à l’Université du Québec à Montréal, Bernard Motulsky estime qu’il est toujours «délicat» de s’adresser directement aux enfants, surtout dans le cas d’une industrie comme celle du gaz de schiste. Mais il juge complexe, dans le contexte américain, d’interdire ce type de campagne. «Est-ce que c’est moralement acceptable? Je crois que, pour ceux pour qui cette industrie est moralement condamnable, n’importe quel outil de communication sera condamnable. Mais expliquer ce qu’est le gaz de schiste et à quoi ça sert, ça ne changera pas l’opinion de bien des gens. Lorsqu’une industrie est aussi active que l’industrie gazière en Pennsylvanie, il y a beaucoup de travail qui se fait au niveau communautaire. Ça fait partie de la panoplie des outils qu’on peut utiliser.»

Chose certaine, un tel cahier à colorier serait assimilé à de la propagande pure et simple s’il était distribué au Québec. «Ce ne serait pas possible de développer un tel outil présentement au Québec, parce que la controverse est encore trop forte, a souligné M. Motulsky hier. La pression pour un moratoire est forte. Ce serait perçu comme un outil de manipulation, donc je ne crois pas que ce serait opportun. Mais on ne sait pas ce qui va arriver dans cinq ans.»  
 

 
 
Pour toutes les pages du cahier, format 530 x 410 px :
 
ou rassemblées en un seul fichier de format zip sur :
 
 
La fin justifie les moyens…!
 
Merci Pierre
 
2 Commentaires

Publié par le 22 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Suspicion d’E.coli: une 2ème société française retire des steaks hachés !

Une société du sud de la France a annoncé mercredi le retrait de la vente de steaks hachés, en raison d’une suspicion de contamination par la bactérie E.Coli, en cours de confirmation. Il s’agit de la deuxième affaire de ce type en France en moins d’une semaine.
A la différence de celui décidé la semaine dernière par la société SEB, qui faisait suite à l’hospitalisation de huit enfants victimes d’une infection alimentaire, le retrait annoncé par la Maison Spanghero de Castelnaudary (Aude) se veut préventif. « Spanghero, dans le cadre de ses autocontrôles, a détecté un résultat d’analyse non conforme (suspicion de contamination E. Coli, potentiellement pathogène) dans un lot de fabrication de steaks hachés frais », indique un communiqué. Ce résultat « est en cours de confirmation par le Laboratoire national de référence ».

Les produits fabriqués à partir de ce lot doivent être immédiatement retirés des rayons, dit la société. Elle a, « par précaution, procédé au retrait de tous les lots fabriqués le même jour, ou à partir des mêmes matières premières », ajoute-t-elle.

Les produits concernés sont des steaks, des boulettes et de la viande hachée vendus sous les marques «Maison Spanghero», «Steak Country» et «Bien Vu». Ils sont distribués en grande surface et dans des magasins indépendants, surtout dans le Sud et le Sud-Ouest de la France, ainsi qu’en Corse. Sur les huit enfants hospitalisés à Lille, quatre étaient toujours hospitalisés mardi soir.

Le pronostic vital était toujours « réservé » pour l’un d’entre eux. Les trois autres se trouvaient dans un état « stable » et étaient sous dialyse.

http://www.lalibre.be/societe/sciences-sante/article/668638/suspicion-d-ecoli-une-2eme-societe-francaise-retire-des-steaks-haches.html

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

LulzSec : les membres dénoncés par les Web Ninjas

htepoch

Nous vous parlions récemment de deux groupes de hackers bien distincts : Anonymous et LulzSec. Le second s’est fait connaître récemment en s’attaquant, entre autres, au site de la CIA et en lâchant dans la nature près de 62 000 informations personnelles liées à autant de comptes mail. Aujourd’hui, un troisième groupe de hackers, baptisé Web Ninjas, s’en prend à LulzSec en dévoilant l’identité de ses membres.

Sur leur blog LulzSec Exposed, ils dévoilent donc l’identité des différents membres du groupe visé. Il s’agirait, pour la plupart, d’anciens membres d’Anonymous. Si la querelle entre Anonymous et LulzSec n’était que du cinéma, les attaques semblent cette fois bien réelles. Web Ninjas se défend pourtant de vouloir lancer une guerre : « nous voulons un Internet plus sûr et pacifique pour tout le monde, pas une poignée de gamins qui menacent le Web et essaient de le posséder pour le plaisir (LULZ) ».

Les différents membres de LulzSec voient donc leurs informations personnelles, comme leur date de naissance, leur lieu de résidence et leur nom complet, divulguées sur le blog en question. Les informations ne permettent pas à n’importe qui de remonter, voire harceler une des victimes du blog, mais Web Ninjas estime que « le FBI et ses amis » disposeront ainsi d’assez d’informations pour remonter jusqu’aux hackers.

http://www.infos-du-net.com/actualite/18603-anonymous-lulzsec-web-ninjas.html#xtor=RSS-20

 

Fisc, allocations, travail au noir: la lutte contre les fraudes progresse

PARIS – Délinquants fiscaux, resquilleurs aux prestations sociales, patrons profitant du travail au noir: le total des fraudes détectées a atteint 3,4 milliards d’euros en 2010 selon le gouvernement qui a détaillé mercredi son action pour les combattre.

La traque de la fraude sous tous ses aspects a obtenu des résultats importants, a expliqué le porte-parole du gouvernement et ministre du Budget, François Baroin, expliquant à l’issue du Conseil des ministres tous les dispositifs mis en place pour faire reculer les fraudes fiscales, sociales et douanières, qui pèsent lourd pour des finances publiques déjà mal en point.

Le ministre du Budget chapeaute la Délégation nationale à la Lutte contre la Fraude, une instance encore peu connue créée en avril 2008, qui, en toute discrétion, coordonne la lutte.

Si le fisc est déjà rôdé aux enquêtes, les organismes sociaux commencent peu à peu à s’initier aux méthodes d’investigation, et notamment aux croisements des fichiers.

C’est évidemment sur ce terrain du croisement des fichiers que nous souhaitons progresser (…) Nous allons aller vers une centralisation des incidents de paiement ou des signalisations de fraude, il y aura certainement des moyens mis en oeuvre pour faire en sorte que les fraudeurs qui ont été signalés une fois soient contrôlés plus régulièrement, a indiqué François Baroin.

D’ici fin 2011, un Répertoire national commun des assurés de la Protection sociale devrait être opérationnel pour repérer des prestations incompatibles dans différentes branches, alors qu’il y a encore quelques années les diverses branches de la Sécurité sociale ne communiquaient pas entre elles.

Selon les chiffres fournis par François Baroin, sur les 3,4 milliards de fraudes détectées, la majeure partie, soit 2,4 milliards, est due à la fraude fiscale.

Celle-ci, de loin la plus coûteuse pour les finances publiques, est traquée aussi bien à l’étranger que dans les quartiers sensibles où se multiplient des trafics en tous genres.

Les contrôles des contribuables détenant des comptes bancaires à l’étranger s’appuient sur un nouveau fichier appelé Evafisc. La lutte contre la fraude à la taxe à la valeur ajoutée se mène au niveau européen grâce au dispositif Eurofisc, opérationnel depuis six mois.

M. Baroin a aussi indiqué que les contrôles fiscaux avaient rapporté 16 milliards d’euros en 2010 (pénalités comprises), un chiffre comparable aux années précédentes.

En matière sociale, le montant des fraudes détectées s’est élevée en 2010 à 457 millions d’euros, soit une hausse de près de 20% sur un an. Le montant le plus important concerne la mise au jour de 185 millions fraudés au titre du travail illégal (plus 42% sur 2009).

Les fraudes détectées contre l’assurance maladie ont atteint 156 millions et celles aux dépens de la Caisse nationale des Allocations familiales 90,5 millions.

Dans un rapport parlementaire, la fraude aux prestations et cotisations sociales est évaluée à plus de 20 milliards d’euros par an.

M. Baroin n’a pas repris ce chiffre à son compte. Les chiffres avancés par les parlementaires constituent une addition sur la base de critères qui ne sont pas forcément ceux du gouvernement, a-t-il relevé, se bornant à dire que la fraude était importante, trop importante.

Il n’y a aucune chasse d’ailleurs contre quiconque, a-t-il dit également en réponse à certaines critiques de la gauche.

Dans un communiqué, la Fédération CGT de la Construction a dénoncé le manque à gagner pour la protection sociale que constitue le travail dissimulé, appelant à une limitation de la sous-traitance.

(©AFP / 22 juin 2011 17h33)

Et l’arnaque de la dette,ils appellent çà comment…!
Une nouvelle fois ce sont les mêmes qui trinquent….Racailles!!!!!

 
1 commentaire

Publié par le 22 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Fuite de dioxyde de soufre de Feyzin: NKM regrette l’information tardive

PARIS – La ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a regretté mercredi l’information tardive de la part de l’exploitant Total sur la fuite de dioxyde de soufre d’une raffinerie à Feyzin (Rhône) provoquant des gênes respiratoires chez les habitants de la région.

Alors que près de deux heures se sont écoulées mercredi matin entre l’incident et l’information des autorités (…), la ministre regrette que l’exploitant industriel n’ait pas informé plus rapidement les autorités publiques, générant ainsi des inquiétudes parmi les personnes affectées, selon le communiqué du ministère.

La ministre a ainsi demandé aux services de l’inspection des installations classées de dresser un procès-verbal pour non-respect des limites de rejets d’émissions prévues et information tardive, ajoute le document.

Une déclaration immédiate de ce genre d’incident est impérative, selon la ministre afin de pouvoir adresser à temps les messages adaptés et éviter des inquiétudes légitimes pour les populations concernées, selon la ministre.

La fuite de dioxyde de soufre de la raffinerie Total de Feyzin a répandu une odeur de gaz perceptible à Lyon suscitant inquiétudes et gênes respiratoires, a indiqué la préfecture du Rhône.

Trois personnes ont dû être hospitalisées à Lyon et Villeurbanne suite à des problèmes respiratoires légers, selon la même source qui soulignait que le gaz en question n’est pas toxique et ne présente pas de risque pour la santé, invitant la population à continuer ses activités normalement.

Cependant des évacuations spontanées ont eu lieu dans des bureaux et des écoles de l’agglomération lyonnaise en milieu de matinée, selon les pompiers.

(©AFP / 22 juin 2011 17h51)

 
1 commentaire

Publié par le 22 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Un membre de LulzSec arrêté aujourd’hui en Angleterre

Ils font peut être encore plus peut aux gouvernements que wikileaks, Lulzsec et Anonymous sont actuellement traqués à travers la planète et leurs exploits suivit et encouragés par certains(rhooooo pas bien!). Hier un membre présumé le Lulzsec a été arrêté en Angleterre, affaire à suivre…

C’est un jeune homme de 19 ans qui a été arrêté dans l’Essex en Angleterre. Il est accusé d’avoir participé à des hacks et des attaques de type DDoS et accessoirement d’appartenir au groupe LulzSec.

Selon Scotland Yard, le jeune homme appartiendrait donc au collectif de hackers désormais célèbre LulzSec. C’est aidé du FBI qu’ils ont remonté le fil les conduisant à cet individu. Un autre membre aurait également été arrêté par le FBI.

Aujourd’hui, le groupe a annoncé avoir passé les sécurités de la base de données du recensement au RU. Et comme pour tous ses « exploits », ils sont aussitôt tweetés ; LulzSec dispose de 220 000 followers. Même si, pour ce dernier, le groupe s’est rétracté ; peut-être d’ailleurs suite à l’arrestation d’un de leur membre.

Source: gizmodo.fr

http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/

 

La FEMA ordonne l’évacuation de Minot (Dakota du Nord): plus de 10 000 personnes sont forcées de quitter leurs maisons!

* Personnellement, si j’avais de la famille dans le secteur, je leur communiquerais cette information en toute urgence et je les inviterais à monter vers le Québec…

Un communiqué de la FEMA aujourd’hui annonce à quel point la situation est mauvaise et/ou dangereuse dans le Dakota du Nord (probablement due au barrage Garrison et aux 2 réacteurs nucleaires du Nebraska – dont un réacteur de type 4 GE).

La déclaration sur le site de la FEMA est ainsi donnée:

La FEMA
21 juin 2011

Évacuations obligatoires de la ville de Minot (Ward County)

En raison de fortes précipitations, le niveau du lac Darling (ND) doit augmenter, ce qui peut entraîner de graves inondations dans la ville de Minot (Ward County) et les zones rurales. Les niveaux actuels au lac Darling sont à 9000 pieds, et une augmentation de 16 000-17 000 pieds est prévue d’ici mercredi le 22 juin.

Le flux élevé de la rivière Souris, à Minot, pourrait commencer à augmenter au plus tard jeudi le 23 juin.  Les données actuelles sur la rivière Souris, à 16h00 (CDT) le 20 juin, étaient de 1553,29 pieds et les nouvelles projections prévoient l’atteinte de 1,563.0 pieds vers le 26 ou 27 juin. Cette montée sera plus élevée que le déluge de 1969 (1,555.4 pieds) et de 7 à 8 pieds plus haut que l’inondation de 1881 (1,558.0 pieds).

Une évacuation obligatoire a été ordonnée pour tous les résidents dans les zones visées. Tous les résidents dans les zones d’évacuation d’origine, 1-9, doivent être sortis de leurs maisons le 22 juin à 22 heures (CDT).22:00.  D’autres zones pourraient être ajoutées à cet ordre d’évacuation. Un abri a été ouvert à l’école de Burlington. La population du comté de Ward est de 61 675 habitants selon le recensement de 2010.

Traduction partielle de l’article trouvé sur:
http://theintelhub.com/2011/06/21/fema-enforces-mandatory-evacuation-of-minot-nd/

http://www.conscience-du-peuple.blogspot.com/

 

Suivi de la situation ici:

http://www.cartoradiations.fr/Fort_Calhoun.php

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :