RSS

Archives du 10 juin 2011

Liste des participant du club Bilberberg 2011

Pour les intéressés voici la liste des participants du club Bilberberg 2011, merci Philippe.

Merci au travail fantastique des activistes Bilderberg, journalistes et médias Suisses, nous avons maintenant obtenu la liste complète des invités Bilderberg 2011. Infowars

Allemagne
– Ackermann, Josef, Président du conseil d’administration et du Comité Exécutif Groupe, Deutsche Bank
– Enders, Thomas, PDG, Airbus SAS
– Löscher, Peter, Président et PDG, Siemens AG
– Nass, Matthias, Correspondant International en Chef , Die Zeit
– Steinbrück, Peer, Membre du Bundestag; Ancien ministre de la Finance

Belgique
– Coene, Luc, Gouverneur, Banque Nationale de Belgique
– Davignon, Etienne, Ministre d’Etat
– Leysen, Thomas, Président, Umicore

Canada
– Carney, Mark J., Gouverneur, Bank of Canada
– Clark, Edmund, Président et PDG, TD Bank Financial Group
– McKenna, Frank, Vice Président, TD Bank Financial Group
– Orbinksi, James, Professeur de Médecine et de Science Politique, Université de Toronto
– Prichard, J. Robert S., Président, Torys LLP
– Reisman, Heather, Président and PDG, Indigo Books & Music Inc. Center, Brookings Institution

Chine
– Fu, Ying, Vice Ministre des Affaires Étrangères
– Huang, Yiping, Professeur d’Economie, Centre Chinois de Recherche Economique, Université de Pekin

Danemark
– Eldrup, Anders, PDG, DONG Energy
– Federspiel, Ulrik, Vice Président, Global Affairs, Haldor Topsøe A/S
– Schütze, Peter, Membre du Comité Exécutif, Nordea Bank AB

Espagne
– Cebrián, Juan Luis, PDG, PRISA
– Cospedal, María Dolores de, Secrétaire Général, Partido Popular
– León Gross, Bernardino, Secrétaire Général de la Présidence Espagnole
– Nin Génova, Juan María, Président et PDG, La Caixa
– H.M. la Reine d’Espagne

Finlande
– Apunen, Matti, Directeur, Finnish Business and Policy Forum EVA
– Johansson, Ole, Président, Confédération des Industries Finnoises EK
– Ollila, Jorma, Président, Royal Dutch Shell
– Pentikäinen, Mikael, Éditeur et Éditeur Sénior en chef, Helsingin Sanomat

France
– Baverez, Nicolas, Partenaire, Gibson, Dunn & Crutcher LLP
– Bazire, Nicolas, Directeur Exécutif, Groupe Arnault /LVMH
– Castries, Henri de, Président et PDG, AXA
– Lévy, Maurice, Président et PDG, Publicis Groupe S.A.
– Montbrial, Thierry de, Président, Institut français des relations internationales
– Roy, Olivier, Professeur de Théorie Politique et Sociale, Institut universitaire européen de Florence

Grande-Bretagne
– Agius, Marcus, Président, Barclays PLC
– Flint, Douglas J., Président du Groupe, HSBC Holdings
– Kerr, John, Membre de la Chambre des Lords; Vice Président, Royal Dutch Shell
– Lambert, Richard, Directeur Indépendant Non-Exécutif, Ernst & Young
– Mandelson, Peter, Membre de la Chambre des Lords; Président, Global Counsel
– Micklethwait, John, Éditeur en Chef, The Economist
– Osborne, George, Chancelier de l’Échiquier
– Stewart, Rory, Membre du Parlement
– Taylor, J. Martin, Président, Syngenta International AG

Grèce
– David, George A., Président, Coca-Cola H.B.C. S.A.
– Hardouvelis, Gikas A., Chef Économiste et Directeur de la Recherche, Eurobank EFG
– Papaconstantinou, George, Ministre de la Finance
– Tsoukalis, Loukas, Président, ELIAMEP Grisons

Organisation Internationale
– Almunia, Joaquín, Vice Président, European Commission
– Daele, Frans van, Chef de cabinet du Président du Conseil européen
– Kroes, Neelie, Vice Président de la Commission Européenne; Commissaire pour Digital Agenda
– Lamy, Pascal, Directeur Général, Organisation Mondiale du Commerce
– Rompuy, Herman van, Président, Conseil Européen
– Sheeran, Josette, Directeur Exécutif, Programme alimentaire mondial des Nations Unies
– Solana Madariaga, Javier, Président , ESADEgeo Center for Global Economy and Geopolitics
– Trichet, Jean-Claude, Président, Banque Centrale Européenne
– Zoellick, Robert B., Président, Groupe de la Banque Mondiale

Irlande
– Gallagher, Paul, Conseiller Sénior; Ancien Procureur Général
– McDowell, Michael, Conseiller Sénior, Bibliothèque de la Loi; Ancien vice-Premier Ministre
– Sutherland, Peter D., Président, Goldman Sachs International

Italie
– Bernabè, Franco, PDG, Telecom Italia SpA
– Elkann, John, Président, Fiat S.p.A.
– Monti, Mario, Président, Univers Commerciale Luigi Bocconi
– Scaroni, Paolo, PDG, Eni S.p.A.
– Tremonti, Giulio, Ministre de l’Économie et de la Finance

Norvège
– Myklebust, Egil, Ancien président du conseil d’administration SAS, sk Hydro ASA
– H.R.H. Prince héritier Haakon de la Norvège
– Ottersen, Ole Petter, Recteur, Université d’Oslo
– Solberg, Erna, Chef du Parti Conservateur
– Österreich Bronner, Oscar, PDG et Editeur, Standard Medien AG
– Faymann, Werner, Chancelier Fédéral
– Rothensteiner, Walter, Président du Conseil, Raiffeisen Zentralbank Österreich AG
– Scholten, Rudolf, Membre du Conseil d’administration, Oesterreichische Kontrollbank AG

Pays-Bas
– Bolland, Marc J., Chef Exécutif, Marks and Spencer Group plc
– Chavannes, Marc E., Journaliste Politique, NRC Handelsblad; Professeur de Journalisme
– Halberstadt, Victor, Professeur d’Économie, Université de Leiden; Ancien Secrétaire général honoraire des Réunions Bilderberg
– H.M. la Reine des Pays-Bas
– Rosenthal, Uri, Ministre des Affaires Étrangères
– Winter, Jaap W., Partenaire, De Brauw Blackstone Westbroek

Portugal
– Balsemão, Francisco Pinto, Président et PDG, IMPRESA, S.G.P.S.; Ancien Premier Ministre
– Ferreira Alves, Clara, PDG, Claref LDA; écrivain
– Nogueira Leite, António, Membre du Conseil, José de Mello Investimentos, SGPS, SA

Russie
– Mordashov, Alexey A., PDG, Severstal

Suède
– Bildt, Carl, Ministre des Affaires Étrangères
– Björling, Ewa, Ministre du Commerce
– Wallenberg, Jacob, Président, Investisseur AB

Suisse
– Brabeck-Letmathe, Peter, Président, Nestlé S.A.
– Groth, Hans, Directeur Sénior, Healthcare Policy & Market Access, Oncology Business Unit, Pfizer Europe
– Janom Steiner, Barbara, Chef du Département de Justice, Sécurité et Santé, Canton
– Kudelski, André, Président et PDG, Kudelski Group SA
– Leuthard, Doris, Conseiller Fédéral
– Schmid, Martin, Président, Gouvernement du Canton de Grisons
– Schweiger, Rolf, Ständerat
– Soiron, Rolf, Président du Conseil, Holcim Ltd., Lonza Ltd.
– Vasella, Daniel L., Président, Novartis AG
– Witmer, Jürg, Président, Givaudan SA and Clariant AG

Turquie
– Ciliv, Süreyya, PDG, Turkcell Iletisim Hizmetleri A.S.
– Gülek Domac, Tayyibe, Ancien Ministre d’Etat
– Koç, Mustafa V., Président, Koç Holding A.S.
– Pekin, Sefika, Père Fondateur, Pekin & Bayar Law Firm

USA
– Alexander, Keith B., Commandant, USCYBERCOM; Directeur, National Security Agency
– Altman, Roger C., Président, Evercore Partners Inc.
– Bezos, Jeff, Fondateur et PDG, Amazon.com
– Collins, Timothy C., PDG, Ripplewood Holdings, LLC
– Feldstein, Martin S., George F. Baker Professeurs d’Économie, Université d’Harvard
– Hoffman, Reid, Co-Fondateur et Directeur Exécutif, LinkedIn
– Hughes, Chris R., Co-fondateur, Facebook
– Jacobs, Kenneth M., Président & PDG, Lazard
– Johnson, James A., Vice Président, Perseus, LLC
– Jordan, Jr., Vernon E., Directeur Général Sénior, Lazard Frères & Co. LLC
– Keane, John M., Partenaire Sénior, SCP Partners; Général à la retraite de l’armée des USA
– Kissinger, Henry A., Président, Kissinger Associates, Inc.
– Kleinfeld, Klaus, Président et PDG, Alcoa
– Kravis, Henry R., Co-Président et co-PDG, Kohlberg Kravis, Roberts & Co.
– Kravis, Marie-Josée, Associé Sénior, Hudson Institute, Inc.
– Li, Cheng, Associé Sénior et Directeur de la Recherche, John L. Thornton China Center, Brookings Institution
– Mundie, Craig J., Chef de la Recherche et Officier de la Stratégie, Microsoft Corporation
– Orszag, Peter R., Vice Président, Citigroup Global Markets, Inc.
– Perle, Richard N., Resident Fellow, American Enterprise Institute for Public Policy Research
– Rockefeller, David, Ancien Président, Chase Manhattan Bank
– Rose, Charlie, Rédacteur en Chef, Charlie Rose
– Rubin, Robert E., Co-Président, Council on Foreign Relations; Ancien Secrétaire du Trésor
– Schmidt, Eric, Président Exécutif, Google Inc.
– Steinberg, James B., Secrétaire d’État adjoint
– Thiel, Peter A., Président, Clarium Capital Management, LLC
– Varney, Christine A., Procureur général adjoint pour Antitrust
– Vaupel, James W., Directeur Fondateur, Max Planck Institute pour la Recherche Démographique
– Warsh, Kevin, Ancien Gouverneur, Federal Reserve Board
– Wolfensohn, James D., Président, Wolfensohn & Company, LLC

  1. Liste Officielle des Participants du Rendez Vous Bilderberg 2008
  2. Liste des participants Bilderberg 2010
  3. Liste des participants à la conférence bilderberg 2009

source: lenouvelordremondial partagé avec panier-de-crabes

http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/06/10/liste-des-participant-du-club-bilberberg-2011/#more-7032

 

 

G. Pompidou / La France appartient aux banques!

Certains peuvent se demander pourquoi la France est aussi endettée, il faut dire merci à Pompidou! Aucun rapport avec Marilyn Monroe (Pompompidou…Piouuuu!), il s’agit d’un ancien président qui officieusement a trahi la France en la vendant aux banquiers! C’est en mettant en place la loi dite Pompidou-Rothschild en 1973 que bien sur aucun politicien censé n’a jugé bon de remettre en cause… Quelques vidéos à la cé pour tout comprendre donc sur le sujet.

 

 

Georges Pompidou alors 1er ministre de De Gaulle prône l’ultra libéralisme à l’américaine dès 1967. On ne s’étonnera donc pas qu’en 1973, alors Président de la République il instaure la privatisation financière de l’État Français qui a conduit jusqu’à aujourd’hui notre pays à la ruine et à sa soumission à la politique dévastatrice américaine. (Bonzou)

Pompidou / 1953 : Entre à la banque Rothschild / 1954-1962 : Administrateur de nombreuses sociétés du groupe Rothschild (sauf interruption du 1er juin 1958 au 7 janvier 1959) notamment : Société anonyme de gérance et d’armement (54-62) / Compagnie du chemin de fer du Nord (55-62) / Société Rateau (57-62) / Compagnie Franco-Africaine de recherches pétrolières françaises. Source Jovanovic.

 

La dette publique de la France / Loi Pompidou 1973 / 1&2

 
3 Commentaires

Publié par le 10 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Bactérie Eceh: Les graines germées sont à l’origine de l’épidémie

Le mystère est levé: ce sont les graines germées crues qui sont à l’origine de la contamination par la bactérie Eceh qui a fait trente morts, a annoncé vendredi le directeur de l’Institut fédéral de veille sanitaire (RKI), Reinhard Burger. «Ce sont les graines germées», a-t-il dit. «Les personnes qui ont consommé des graines germées ont neuf fois plus de chances de souffrir de diarrhées hémorragiques que les autres.» Et Reinhard Burger de prévenir: «l’épidémie n’est pas terminée». Elle a pour l’instant infecté 1700 personnes.

Si rapidement la bactérie Eceh avait été identifiée comme étant la cause des infections, les autorités sanitaires peinaient à identifier la source de l’infection. Au départ, des concombres et des tomates venant d’Espagne ont été incriminées par les autorités allemandes, qui ont levé leur alerte sur les légumes dans la foulée.

La Russie devrait assouplir son embargo sur les légumes ce vendredi. Plus tôt dans la matinée, Moscou s’était dit prête à l’assouplir si l’Union européenne apportait des garanties sur la sécurité de ses aliments. «Quand nous aurons des garanties, y compris des tests de laboratoires, nous reprendrons (les importations)», a déclaré à la presse Gennady Onishchenko, qui dirige l’organisme Rospotrebnadzor.

http://fr.news.yahoo.com/bact%C3%A9rie-eceh-graines-germ%C3%A9es-%C3%A0-lorigine-l%C3%A9pid%C3%A9me-085109182.html

 
7 Commentaires

Publié par le 10 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Fukushima au 10 Juin 2011

 

– 9 juin 2011: Extrême radioactivité dans la partie est de Tokyo. Suite à la pression d’une association de parents (Koto Association to Protect Children), le Gouvernement Japonais a enfin reconnu ses mensonges quant à la radioactivité de l’air ambiant aux alentours du centre de retraitement des boues d’épuration de Nanbu Ota-ku, Tokyo. Depuis combien de semaines l’incinérateur est-il en train de contaminer cette zone de Tokyo? Cette association de parents, aidée par un professeur de l’Université de Kobé, a sollicité les services de l’ONG Française, Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest, et a mis en valeur des taux extrêmement élevés de radioactivité dans le terrain de sports et dans le parc pour enfants situés tous deux à moyenne proximité du centre de traitement incriminé: par exemple, le parc pour enfants est à 8 km de distance.

Le parc est encore plus contaminé que le terrain de sport avec un taux de césium 137 de 3050 becquerels/kilo de sol et un taux de césium 134 de 2850 becquerels/kilo de sol. Le taux de tellurium 129 y est de 580 becquerels/kilo de sol.

Le taux de césium radioactif au terrain de sports est de 230 000 becquerels par mètre carré ce qui est 6 fois plus que les limites établies pour interdire aux résidents d’emmener des affaires personnelles dans la zone de Fukushima. Rappelons que la zone d’évacuation volontaire de Tchernobyl était de 185,000 becquerels par mètre carré, pour le césium radioactif.

Tout cela ne relève-t-il pas d’une alerte maximale?

– 9 juin 2011: Thés extrêmement radioactifs dans le sud du Japon. Les résultats d’analyse des thés provenant de 9 régions ont été publiés aujourd’hui. L’un des échantillons, à Shizuoka Shinbun, contient 679 becquerels de césium radioactif par kilo de feuilles. Tous les autres échantillons sont en-dessous de la nouvelle limite provisoire établie par le Gouvernement, à savoir 500 becquerels de césium radioactif par kilo de feuilles, à savoir qu’ils se situent entre 146 et 385 becquerels de césium par kilo de feuilles. En réalité, le niveau de césium par kilo de feuilles devrait être 0 becquerel. Tout le reste n’est que verbiage.

– 9 juin 2011: En avril et en mai, du strontium a été détecté très loin de Fukushima 1. A 62 km de Fukushima, ce sont des concentrations de 250 becquerels/kg strontium-90 et 1500 becquerels/kg strontium-89 à Namie-machi et des concentrations de 120 becquerels/kg strontium-90 et 1100 becquerels/kg strontium-89 à In Iitate-mura, à 36 kilomètres de Fukushima 1.

http://www.kokopelli-blog.org/

____________________________________________________________

 

NHK World

Le comité : Des répliques supérieurs à une magnitude 7 peuvent se produire

Un groupe de sismologues du gouvernement a dit que des répliques majeures du tremblement de terre du 11 Mars pourraient encore se produire dans la mer au large de la côte nord-est du Japon.

Lors d’une réunion jeudi, le comité de recherche du gouvernement sur les séismes a examiné l’impact du séisme de mars sur les activités sismiques du pays.

Le comité a déclaré qu’une réplique de 7 ou plus pourrait frapper les zones maritimes au large de la côte Pacifique au nord-est du Japon.

Il dit que dans certaines régions de la mer à proximité de la fosse du Japon, des tremblements de terre majeurs accompagnés de tsunamis pourraient se produire.

Le comité a déclaré que le risque de tremblements de terre venant de quelques failles actives dans les zones intérieures est plus élevé qu’auparavant. Une faille chevauche Miyagi et Fukushima. Deux autres constituent l’une la faille entre la partie ouest de Tokyo et la préfecture de Saitama voisine, et l’autre traverse la préfecture de Nagano.

Le chef de groupe, Katsuyuki Abe, a poursuivi en appelant à la prudence en disant que, bien que le nombre de tremblements soit en baisse depuis trois mois, des répliques peuvent se produire n’importe où.

********************************************************
Ex-SKF (traduction difficile ce matin pour moi, excusez)
 

Ciment radioactif, nous y voilà !

Dans les faits le relâchement des normes de sécurité pour la radioactivité gagne rapidement le Japon.

Le ministère du territoire va permettre aux boues de traitement d’être recyclées comme matériaux pour le ciment. Démarrage avec des boues contenant plusieurs centaines de becquerels par kilo de césium, et extension à des boues plus fortement contaminées aussi longtemps que c’est « confirmé comme sûr ».

Vous le voyez, l’industrie du ciment souffre. Nous devons l’aider. Les gouvernements locaux sont inondés de boues de traitement radioactives, nous devons les aider. Etendez la radioactivité au loin et largement, et ce sera « sûr ».
Ce doit être un choc pour de nombreux japonais de réaliser finalement que les ministères du gouvernement sont partie prenante des industries et non des citoyens et habitants du Japon. C’est encore une preuve que la sécurité et la protection des industries (construction, chemins de fer, aérospatial) est le premier souci du gouvernement, au dépens du « petit peuple ».

Et je voudrai ajouter que cela fait une différence selon qui se trouve en haut. La pourriture au sommet. La trop mauvaise tête pourrie (le premier ministre Kan) est toujours là, merci aux manoeuvres débiles de l’ex-premier ministre Hatoyama.

Un Japon radioactif. Voilà ce que cela va devenir aussi longtemps que ces élites du gouvernement et de l’industrie brigueront la place.

____________________________________________

Tests de résistance des réacteurs nucléaires de l’union européenne, exactement comme les tests de résistance des banques de Wall Street

Pour « apprendre » à partir de l’accident de Fukushima, comme le recommande l’IAEA, aucun doute, l’union européenne va mener un test de résistance sur les 143 réacteurs d’Europe pour voir comment les installations nucléaires sont capables de résister à des catastrophes naturelles ou causées par l’homme.

Mise en garde ?

Le test est volontaire et comme le soutient un membre allemand du parlement européen, le contrôle est « largement entre les mains des opérateurs ».

Cela semble familier ?

C’est exactement comme le prétendu « test de résistance » conçu par le département du Trésor US et la Réserve Fédérale pour assurer le monde que le système de banque US est sûr et solide, dans le sillage du désastre financier de septembre-novembre 2008, qui a fait s’effondrer les marchés financiers et déclenché la récession mondiale. Le « test » n’était pas « volontaire » mais le Trésor et la Fed avaient trié sur le volet les banques qui feraient le « test ». Les banques savaient exactement ce pour quoi elles allaient être testées, parce que pour la plupart c’étaient elles qui avaient dit aux régulateurs quels paramètres tester.

Cela devrait être très familier aux japonais, également. Au Japon, au moins dans le passé, quand le service des pompiers ou le département de la santé menaient des contrôles de sécurité dans les installations publiques (hôtels, restaurants, etc.) ils avaient l’habitude de « prévenir » ces installations plusieurs jours à l’avance de la date de l’inspection et de ce qu’ils allaient inspecter.

C’est vraiment la mondialisation ici.

De BBC News (9 juin)

————————————————————————————

Les membres du parlement européen se déchirent à propos des ‘tests de résistance’ nucléaires.


Les membres du parlement européen se sont affrontés sur les plans des « tests de résistance » qui doivent être menés sur les installations nucléaires dans l’UE.

Des scènes de colère ont eu lieu durant la déclaration de la commission le 9 juin, ce qui a obligé le commissaire à l’énergie Gunther Oettinger à faire un appel au calme.
M. Oettinger exposait les grandes lignes des tests – ordonnés dans le sillage de la catastrophe de Fukushima – conçus pour voir comment les installations nucléaires européennes sont aptes à résister à des catastrophes naturelles ou provoquées par l’homme.
Les prétendus tests de résistance seront faits sur 143 réacteurs en service européens et sur d’autres installations atomiques et prendront en compte un éventail de facteurs, incluant l’activité sismique, les inondations et la perte de courant des réacteurs.
Mais Rebecca Harms, membre des Verts a rejeté les plans comme étant un « contrôle sur papier » fait pour « minimiser les risques de l’énergie nucléaire. »
Mme Harms a attaqué la nature volontaire des tests, disant que cela laisse les contrôles « largement entre les mains des opérateurs ».
Ses commentaires ont été rejetés par son confrère allemand Herbert Reul, qui a taxé l’opinion de Mme Harms de « naïve ».
M. Reul a félicité le commissaire, en déclarant que bien que les plans n’étaient « pas à 100% ce que nous voulions », ils ne seraient pas améliorés par les autres membres de l’union européenne « qui se plaignent et reviennent dessus ».
Le conservateur britannique Giles Chichester a manifesté sur la « discussion allemande interne » et demandé aux membres de se concentrer sur « la question européenne ».
L’Allemagne a récemment annoncé que toutes ses centrales nucléaires seraient supprimées progressivement d’ici 2022, devenant ainsi la plus grande puissance industrielle à abandonner l’énergie nucléaire.
L’industrie nucléaire allemande a cependant argumenté qu’un arrêt précoce serait hautement dommageable à l’infrastructure industrielle du pays.
Pendant ce temps, des pays incluant le Royaume-Uni, la France et la Pologne ont toutes annoncé poursuivre le développement de l’énergie nucléaire.

 
 
Poster un commentaire

Publié par le 10 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :