RSS

Archives du 9 juin 2011

Radiations prises au Japon le 7 juin !

 

L’homme qui tourne la vidéo se trouve à 220 km de la centrale de Fukushima.  Il sort de chez lui et pose son instrument de mesure des radiations nucléaires sur le sol: 5.77 micro-sievert.  Une mesure extrêmement élevée, réputée dangereuse pour la santé des humains.  
0.58 micro-sievert représente 8 fois la normale admise et le compteur montre 5.77!

Une mortalité de masse silencieuse est en train de se produire au Japon et ce, dans la plus terrifiante indifférence des autorités…

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/

 

 

Gaz de schiste:Quand le sénat défend le lobby…!

Le Sénat adopte à son tour le texte sur les gaz de schiste

PARIS – Le Sénat a adopté jeudi à son tour, en première lecture, une proposition de loi UMP interdisant la technique de fracturation hydraulique pour l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste, texte jugé insuffisant par la gauche.

Le texte, déjà adopté par les députés, a été voté par 167 voix contre 152. Seule la majorité UMP et Union centriste l’a approuvé. La gauche réclamait l’abrogation de tous les permis d’exploration déjà accordés.

Quelle déception, alors que l’ensemble de la classe politique semblait à la mi-avril vouloir interdire l’exploration des hydrocarbures de roche, la loi, contre toute attente, légalise la pratique sous couvert de recherche scientifique, s’est exclamé Michel Billout (CRC-SPG, communiste et parti de gauche).

Pour Nicole Bricq (PS) les sociétés (pétrolières) ont gagné un premier round. Elle a protesté contre l’absence de la ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet qui a préféré à l’heure du débat être en dédicace d’un ouvrage à la Fnac. On a le droit de croire en son destin national mais pas de se moquer du Parlement, a-t-elle lancé. Le gouvernement était représenté par Benoist Apparu, secrétaire d’Etat au Logement.

Nous ne défendons aucun lobby, nous avons la prétention de défendre l’intérêt général, de répondre à une situation malheureuse sans attendre. Il fallait aller vite, on répare des erreurs, a répondu Jacques Blanc (UMP). Nous voulons arrêter tout risque, nous sommes sûrs qu’il n’y aura pas demain des explorations par la technique de fracturation hydraulique, a-t-il ajouté.

Ce texte évite un contentieux financier considérable pour l’Etat en annulant rétroactivement des permis qui ne sont pas des permis différenciés entre recherche du gaz de schiste ou recherche pétrolière normale, a argué Jean-Pierre Fourcade (UMP).

AFP

 
2 Commentaires

Publié par le 9 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Espagne: incidents à Valence lors d’une manifestation des indignés!

VALENCE (Espagne) – Des incidents ont éclaté jeudi à Valence, dans l’est de l’Espagne, faisant au moins douze blessés, lorsque la police a dispersé un rassemblement du mouvement des indignés devant le parlement régional, ont annoncé la préfecture et les services d’urgence.

Depuis la nuit précédente, des centaines de manifestants s’étaient rassemblés devant le parlement, qui désignait jeudi son président après les élections régionales du 22 mai, dénonçant la corruption de la classe politique.

Les corrompus hors des institutions, proclamait une banderole brandie par les manifestants tenus à l’écart du bâtiment par des cordons de policiers.

Jeudi matin, la police anti-émeutes est intervenue pour disperser les manifestants, affirmant avoir riposté à des provocations.

Des bouteilles pleines et même des ciseaux ont été lancés en direction des policiers, qui ont aussi reçu des coups, selon une porte-parole de la police.

Huit policiers ont été légèrement blessés et cinq personnes ont été interpellées, a indiqué une porte-parole de la préfecture de Valence.

Une porte-parole des services d’urgences médicales a fait état de quatre autres blessés, dont une femme de 55 ans hospitalisée pour des blessures à la tête et trois autres personnes soignées sur place pour des contusions.

Le président de la région autonome de Valence, Francisco Camps, réélu le 22 mai, est un proche allié du chef de l’opposition conservatrice et leader du Parti populaire (PP) Mariano Rajoy.

Il est sous le coup d’une inculpation dans une enquête pour corruption, l’affaire Gürtel, touchant au financement illégal de la droite à Valence.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, environ un millier de manifestants s’étaient également rassemblés devant le parlement espagnol à Madrid, tout près de la place de la Puerta del Sol, point de départ du mouvement de contestation, qui s’est étendu depuis la mi-mai à toute l’Espagne.

Les manifestants protestaient contre une nouvelle réforme touchant le marché du travail, mais surtout contre la classe politique accusée de ne pas représenter les citoyens frappés par un chômage record (21,29% des actifs).

Le mouvement des indignés, qui rassemble des jeunes mais aussi des citoyens de tous horizons, a prévu de lever dimanche le campement de la Puerta del Sol, mais prépare pour les jours et les semaines à venir d’autres manifestations dans toute l’Espagne.

(©AFP / 09 juin 2011 18h21)

 
Poster un commentaire

Publié par le 9 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Grèce: le conseil des ministres approuve les nouvelles mesures de rigueur!

ATHENES – Le gouvernement grec a donné jeudi son feu vert pour le dépôt au Parlement du plan budgétaire pluriannuel 2012-2015 comprenant de nouvelles mesures d’austérité et une vague de privatisations, a indiqué une source gouvernementale après un conseil des ministres de plus de six heures.

Après de longs débats dans les organes politiques du parti socialiste (Pasok) et dans la commission parlementaire socialiste, le conseil des ministres a finalement approuvé ce plan, dicté par les créanciers du pays -Union européenne et Fonds Monétaire international- et comprenant des économies de 28,4 milliards d’euros d’ici 2015, dont 6,4 milliards seront réalisés en 2011.

Très attendu par les créanciers du pays, ce feu vert doit être suivi par le dépôt jeudi soir au Parlement du texte, qui doit être voté d’ici la fin du mois. Les socialistes ont une majorité de 156 sièges sur un ensemble de 300.

Début juillet l’UE et le FMI devront ensuite procéder au versement de la cinquième tranche de 12 milliards d’euros du prêt accordé au pays en 2010 et d’un total de 110 milliards d’euros sur trois ans.

Sans changements majeurs, mais révisé dans ses détails afin de calmer la grogne sociale et la nervosité des députés socialistes, le plan prévoit l’accélération des privatisations (qui doivent rapporter 50 milliards d’euros d’ici 2015) ainsi que de nouvelles hausses d’impôt, la réduction de la masse salariale des fonctionnaires et de certaines allocations sociales.

Selon les médias grecs jeudi, le plan prévoit également l’introduction d’une contribution obligatoire exceptionnelle des contribuables, une mesure de dernière minute qui remplace l’abaissement du plafond d’exemption sur l’impôt sur le revenu qui avait initialement été annoncé.

La hausse des taxes sur les signes extérieurs de richesse que sont yachts, piscines et voitures de luxe est également prévue, tandis que certains produits qui bénéficiaient jusqu’à présent d’une TVA réduite à 13% vont rejoindre le taux commun à 23% à partir du mois de septembre.

Toujours selon les médias, au chapitre des privatisations, le gouvernement a avancé dès cette année la date d’une cession cruciale initialement prévue en 2012: celle de l’organisme de paris sportifs (Opap).

(©AFP / 09 juin 2011 19h56)

 
2 Commentaires

Publié par le 9 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Volcans:si dangereux et si beaux à la fois…!

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Volcan chilien : vols à nouveau annulés dans le cône sud

BUENOS AIRES – Des vols ont à nouveau été annulés dans l’ensemble du cône sud de l’Amérique latine jeudi matin en raison d’un nuage de cendres en provenance du volcan chilien Puyehue, a-t-on appris de sources aéroportuaires.

Les deux grands aéroports de Buenos Aires ont annulé tous leurs vols du matin. Tout est suspendu car le nuage de cendres est au-dessus de Buenos Aires, a déclaré à l’AFP un porte-parole d’Aeropuertos Argentinos 2000, la société qui gère les aéroports.

Un comité de crise doit se réunir à la mi-journée pour évaluer la situation et les compagnies aériennes se prononceront en conséquence, a-t-il ajouté, en soulignant que le nuage se trouvait à 9.000 mètres au-dessus de la capitale.

Une fine couche de cendre s’était posée dans la matinée sur Buenos Aires, a constaté un journaliste de l’AFP.

Une dizaine d’aéroports de la Patagonie argentine (sud) restaient fermés: Bariloche, haut lieu touristique de montagne situé à 100 km au sud-est du volcan Puyehue, Chapelco, Esquel, Trelew, Viedma et Bahia Blanca.

A l’aéroport international de Montevideo, la capitale de l’Uruguay, une cinquantaine de vols ont également été annulés jeudi matin, selon le site internet du terminal.

Nous prévoyons, en nous fondant sur les données du Centre régional de Buenos Aires, que le nuage de cendres va rester toute la journée sur la zone, a précisé Laura Vanoli, responsable du service météorologique et aéronautique uruguayen.

A partir de cet après-midi ou de ce soir, ce n’est plus seulement la zone sud mais tout l’Uruguay qui sera touché, a-t-elle ajouté.

A l’aéroport international de Santiago, tous les vols pour Buenos Aires étaient annulés.

La compagnie aérienne chilienne Lan a expliqué dans un communiqué qu’elle suivait en permanence l’évolution des conditions météorologiques car, tout changement peut avoir des conséquences sur l’itinéraire des vols.

Tous les vols avaient déjà été annulés mardi matin dans les deux aéroports de la capitale argentine pour la même raison, et de nombreux autres vols avaient subi le même sort au Chili, en Uruguay et dans le sud du Brésil.

L’éruption du Puyehue perdait en intensité, selon un rapport du Service national chilien de géologie et des mines (Sernageomin).

Depuis la reprise de l’activité du volcan samedi après un demi-siècle de sommeil, la colonne de cendres a dépassé les 12 km de hauteur. Elle mesurait mercredi environ 7,5 km.
(©AFP / 09 juin 2011 17h05)

———————————————————————————–

 

Voici maintenant de magnifiques photos du volcan chilien Puyehue:

http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/06/08/leruption-du-volcan-chilien-en-20-photos/

 

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Chile's Puyehue Volcano Erupts (20 pics)

Source de la galerie: acidcow.com

 

Commission d’enquéte sur l’assassinat de Thomas Sankara – Quatre représentants des partis de l’opposition ont démissionné de la CENI

Depuis octobre 1997, soit depuis plus de 13 ans, des procédures judiciaires ont été lancées au Burkina Faso pour que soit élucidé l’assassinat de Thomas Sankara à travers le comité International Justice pour Thomas Sankara. Devant les tergiversations de la justice burkinabé, une procédure avait été lancée auprès du comité des droits de l’homme de l’ONU.

En avril 2006, le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU, saisi par le Collectif Juridique de la Campagne internationale Justice pour Thomas Sankara (CIJS) au nom de la famille, donnait raison aux plaignants et, demandait à l’Etat burkinabé d’élucider l’assassinat de Thomas Sankara, de fournir à la famille les moyens d’une justice impartiale, de rectifier son certificat de décès, de prouver le lieu de son enterrement, de compenser la famille pour le traumatisme subi, et de divulguer publiquement la décision du comité.

Le 21 avril 2008, le comité des droits de l’homme de l’ONU, en contradiction totale avec la décision précédente a clos le dossier sans qu’une enquête n’ait été diligentée.

Une nouvelle procédure a été lancée en octobre 2009 pour demander le relevé des empreintes génétiques du corps présumé de la tombe présumée de Thomas Sankara. L’Etat en a rejeté la demande.

Parallèlement à ces procédures lancées devant la justice burkinabé, des documentaires, des articles de presse et des témoignages évoquent la responsabilité de la France dans cet assassinat.

En décembre un collectif d’associations lance une nouvelle campagne intitulé « Justice pour Thomas Sankara Justice pour l’Afrique » appuyée par un appel (voir à l’adresse http://www.thomassankara.net/spip.php?article866) qui réclame notamment l’ouverture des archives de plusieurs pays dont la France. Cet appel a été signé par 6600 personnes et a déjà reçu le soutien de nombreuses personnalités, associations en provenance de différents pays. On note en France la signature des partis NPA, Les Verts Europe Ecologie, PCF et Parti de Gauche aux côtés de très nombreuses associations et personnalités.

La lettre demande l’ouverture une enquête parlementaire. Elle est déjà parvenue aux présidents du Sénat, de l’Assemblée Nationale et des différents groupes parlementaires. Les initiateurs de la pétition ont entamé des démarches avec certains parlementaires français afin que soit maintenant demandée officiellement l’ouverture d’une information parlementaire, la première étape vers une éventuelle commission d’enquête parlementaire.


JPEG - 911.5 ko

JPEG - 933 ko

Cette lettre, datée du 26 avril 2011, sous l’égide du Chef de l’opposition, M. Benéwendé Sankara, Président de l’UNIR PS, mais aussi avocat de l’a famille Sankara, est signée par douze députés issus de différents partis. On trouve parmi les signataires, M. Arba Diallo, arrivé second aux dernières élections présidentielles avec 8% des voix, M. Sankara étant 3ème avec 6%.

Le parlement français doit maintenant prendre ses responsabilités. L’acceptation d’une telle enquête serait un geste fort d’amitié envers le peuple burkinabé qui s’est soulevé pendant près de 2 mois et demi contre le régime, particulièrement les jeunes, auprès de qui Thomas Sankara est très populaire,

Vous trouverez à l’adresse http://www.thomassankara.net/spip.php?rubrique55 une liste de lien vers tous les documents rendant compte de l’affaire Thomas Sankara et du combat mené pour qu’émerge la vérité et que soit mis fin à l’impunité au Burkina Faso.

Source et infos complémentaires ICI

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-douze-deputes-burkinabe-demandent-aux-parlementaires-fran-ais-une-commission-d-enquete-parlementaire-76168218.html

______________________________________________

 

Burkina Faso : L’opposition se retire de la CENI

OUAGADOUGOU – L’opposition Burkinabé dans un communiqué mercredi a signifié son retrait de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Quatre représentants des partis de l’opposition ont démissionné de la CENI. L’opposition avait demandé à plusieurs reprises la démission du président de la CENI, Moussa Michel Tapsoba, contestant sa gestion de l’élection présidentielle de novembre dernier, qui a vu la victoire de Blaise Compaoré.

Le chef de file de l’opposition, Bénéwendé Sankara, réclame la démission du président de l’institution en prélude aux élections municipales et législatives de 2012. Au cours d’une conférence de presse, il a déclaré que ce dernier, Moussa Michel Tapsoba, était totalement disqualifié pour organiser des élections crédibles transparentes et indépendantes.

Depuis la présidentielle de novembre dernier, l’opposition s’en prend vivement à la CENI qu’elle accuse d’avoir organisé une élection calamiteuse et catastrophique.

Dans un entretien accordé au quotidien L’Observateur paalga, le président, Moussa Michel Tapsoba rejette le qualificatif de « catastrophique », tout en reconnaissant que la présidentielle de l’an passé fut l’élection la plus difficile à organiser, depuis sa nomination en 2001. Il avoue être soumis aux pressions de la majorité présidentielle ainsi que du nouveau Premier ministre, Luc Adolphe Tiao

 

 


 

 
Poster un commentaire

Publié par le 9 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Bactérie ECEH au 09 Juin 2011

La bactérie mortelle a tué 29 personnes, quatre nouveaux décès en Allemagne

BERLIN – La bactérie E.coli (Eceh) qui provoque des diarrhées mortelles a fait quatre nouvelles victimes en Allemagne, ont annoncé jeudi des autorités, portant le bilan de l’épidémie à 29.

L’Institut Robert-Koch, qui recense le nombres de malades et de victimes en Allemagne, a annoncé deux nouvelles victimes dans la matinée, et dans l’après-midi, c’est le ministre de la Santé de Basse-Saxe (nord) qui a recensé deux morts supplémentaires, dont une jeune femme de 20 ans.

Si la bactérie a essentiellement touché et tué des femmes, la plupart des victimes étaient âgées de 60 ans ou plus. La Basse-Saxe est l’Etat régional le plus touché, avec 10 morts, contre 7 chez son voisin du Schleswig-Holstein.

Une 29e victime, morte la semaine dernière en Suède après un voyage en Allemagne, était aussi une femme.

L’institut Robert-Koch continue toutefois d’observer une tendance baissière depuis plusieurs jours du nombre de nouveaux cas.

Les autorités de la ville-Etat de Hambourg ont elles aussi évoqué un reflux persistant du nombre de nouveaux malades. L’espoir que le pic (de l’épidémie) ait été dépassé grandit chaque jour, a déclaré la ministre de la Santé de la ville hanséatique Cornelia Prüfer-Storcks, dans un communiqué.

Les autorités sanitaires allemandes continuent de traquer la source de contamination de l’épidémie, qui s’est déclarée il y a cinq semaines, mais pour l’instant en vain.

(©AFP / 09 juin 2011 15h08)

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 9 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Fukushima au 09 Juin 2011

Japon: Greenpeace affirme que la santé des enfants est menacée à Fukushima

TOKYO – Greenpeace a demandé jeudi au Japon d’évacuer les enfants et les femmes enceintes d’une ville située à une soixantaine de kilomètres de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima (nord-est) en raison du niveau élevé de radioactivité.

L’organisation écologiste et antinucléaire a reconnu que ses propres relevés effectués dans la ville de Fukushima, capitale de la préfecture du même nom, correspondaient en gros à ceux des autorités nippones, mais a souligné qu’elle en tirait des conclusions radicalement différentes sur les risques pour la santé des enfants.

Elle a exigé que le gouvernement japonais fournisse un soutien financier et logistique pour évacuer rapidement les femmes enceintes et les enfants vivant dans les zones hautement radioactives et procède à un nettoyage complet des endroits contaminés.

Depuis le séisme et le tsunami du 11 mars qui ont provoqué l’accident de la centrale Fukushima Daiichi (N°1), le Japon a relevé la limite légale d’exposition aux radiations, y compris pour les enfants, de 1 à 20 millisieverts par an — soit la norme de sûreté retenue dans beaucoup de pays pour les travailleurs de l’industrie nucléaire.

C’est totalement inacceptable, a protesté Jan Beranek, responsable de la campagne nucléaire du groupe, lors d’une conférence de presse à Tokyo.

Après l’accident de Tchernobyl, le gouvernement soviétique avait décidé d’évacuer toute personne vivant dans une zone où la dose annuelle pouvait dépasser cinq millisieverts, a-t-il dit.

Il est donc totalement inadmissible et injustifiable de la part du gouvernement japonais de prétendre que 20 millisieverts ne présentent pas de danger.

M. Beranek a ajouté que la zone d’évacuation de 20 kilomètres de rayon imposée autour de la centrale était insuffisante et ne prenait pas en compte la configuration irrégulière de la radioactivité dans les environs.

Dans la ville de Fukushima, la population est actuellement exposée à une dose de 10 à 20 millisieverts par an uniquement dans l’atmosphère, sans tenir compte des particules radioactives inhalées ou ingérées par la poussière, l’eau ou la nourriture, a-t-il insisté.

(©AFP / 09 juin 2011 12h54)

_____________________________________________________

– 8 juin 2011: Radioactivité à Tokyo: 2.7 microsieverts/heure dans l’air d’un centre de retraitement des boues d’épuration. C’est le même niveau de contamination radioactive de l’air qu’à Litate-mura dans la Préfecture de Fukushima, une zone qualifiée de « zone d’évécuation planifiée ». Le centre de retraitement des boues d’épuration se situe à Ota-ku, Tokyo. Ce serait l’unité de Nambu qui incinère les boues d’épuration émanant de deux centres de traitement des eaux usées. En mai, c’est dans cette usine que le Gouvernement avait trouvé 10 540 becquerels/kilogramme de césium radioactif par kilo de sol. Tokyo devrait être évacué, ce que nous affirmons depuis plus de deux mois.

– 8 juin 2011: Perte d’électricité à Fukushima. Le système d’approvisionnement d’électricité s’est interrompu pendant une partie de l’après-midi et TEPCO a annoncé qu’ils avaient stoppé les injections d’azote dans le réacteur 1 en raison de la montée de la pression (et pourtant l’enceinte de confinement est brisée). De plus, TEPCO a révélé avoir décidé de laisser une porte ouverte de communication entre le réacteur et le bâtiment des turbines, pour réduire l’humidité! Bravo, TEPCO, quelle bonne idée. Nous avons là une centrale nucléaire avec 39 fois plus de combustible que Tchernobyl répandu un peu partout sur le site et TEPCO va laisser une porte ouverte. La complexité de la technologie nucléaire n’est rien de moins que sidérante.

http://www.kokopelli-blog.org/

 
4 Commentaires

Publié par le 9 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :