RSS

E.Coli produite par génie génétique:les preuves !

06 Juin

Des preuves médico-légales que la superbactérie E. coli européenne est produite par génie génétique pour tuer la population!

(NaturalNews) Même si un jeu pour blâmer les légumes est actuellement en cours dans l’UE, où une souche de E. coli résistante rend les gens malades et remplit les hôpitaux en Allemagne, pratiquement personne ne parle de la façon dont E. coli pourrait être comme par magie devenue résistante à huit classes différentes d’antibiotiques et puis tout à coup apparaître dans l’approvisionnement alimentaire.

Cette variation particulière d’e.coli est membre de la souche O104, et les souches 0104 ne sont presque jamais (normalement) résistantes aux antibiotiques. Pour leur permettre d’acquérir cette résistance, elles doivent être exposées de façon répétée aux antibiotiques afin de fournir la «pression de mutation» qui les pousse vers la résistance complète aux antibiotiques.

Donc, si vous êtes curieux de connaître les origines d’une telle souche, vous pouvez inverser avant tout l’ingénierie du code génétique de la bactérie E. coli et déterminer assez précisément les antibiotiques auxquels elle a été exposée pendant son développement. Cette étape a été faite (voir ci-dessous), et quand vous regardez le décodage génétique de cette souche O104 qui menace aujourd’hui les consommateurs d’aliments dans l’UE, il se dégage une image fascinante de la façon dont elle est née.

Le code génétique révèle l’histoire
Lorsque des scientifiques de l’Institut Robert Koch en Allemagne ont décodé la constitution génétique de la souche O104, ils ont constaté qu’elle était résistante à toutes les classes et à toutes les combinaisons d’antibiotiques:

. pénicillines
. tétracycline
. l’acide nalidixique
. triméthoprime-sulfaméthoxazole
. céphalosporines
. amoxicilline / acide clavulanique
. pipéracilline-sulbactam
. pipéracilline-tazobactam

En outre, cette souche O104 possède une capacité à produire des enzymes spéciaux qui la transforme en ce qu’on pourrait appeler une «bactérie superpuissante », nommée techniquement «BLSE »:

« Les BLSE sont des enzymes qui peuvent être produits par une bactérie qui les rend résistants aux céphalosporines par exemple, à la céfuroxime, céfotaxime et ceftazidime – qui sont les antibiotiques les plus utilisés dans de nombreux hôpitaux », explique l’agence de protection pour la santé au Royaume-Uni.

En plus de cela, cette souche O104 possède deux gènes – TEM-1 et CTX-M-15 – qui «ont donné des frisson aux médecins depuis les années 1990″, rapporte The Guardian. Et pourquoi ont-ils fait frémir les médecins? Parce qu’ils sont si mortels que de nombreuses personnes infectées par de telles bactéries connaissent la défaillance d’un organe critique et meurent tout simplement.

 

Bioingénierie d’une super-bactérie mortelle 

 

 

Alors, comment, exactement, une telle souche bactérienne vient à l’existence pour résister à plus d’une douzaine d’antibiotiques dans huit classes de médicaments différents et présenter deux mutations du gène mortel en plus des fonctions des enzymes BLSE?

Il n’y a vraiment qu’une seule façon pour que cela se produise (et une seule manière) – vous avez à exposer cette souche de E. coli à l’ensemble des huit classes de médicaments antibiotiques. Habituellement, cela ne se fait pas dans le même temps, bien sûr: Vous devez d’abord l’exposer à la pénicilline et trouver les colonies survivantes qui sont résistantes à la pénicilline. Vous prenez alors les colonies survivantes et les exposez à la tétracycline. Les colonies ayant survécu sont maintenant résistantes à la pénicilline et la tétracycline. Vous pouvez ensuite les exposer à un sulfamide et recueillir les colonies survivantes à cela, et ainsi de suite. Il s’agit d’un processus de sélection génétique effectué dans un laboratoire avec un résultat souhaité. C’est essentiellement la façon dont certaines armes biologiques ont été développées par l’armée américaine dans ses laboratoires de Ft. Detrick, au Maryland.

Bien que le processus réel soit plus compliqué que cela, le résultat est que la création d’une souche de E. coli qui résiste à huit classes d’antibiotiques nécessite une exposition répétée, soutenue à ces antibiotiques. Il est pratiquement impossible d’imaginer comment cela pourrait se produire tout seul dans la nature. Par exemple, si cette bactérie est originaire de nourriture (comme nous l’avons dit), alors où va-t-elle acquérir la totalité de cette résistance aux antibiotiques, étant donné que les antibiotiques ne sont pas utilisés dans les légumes?

Lorsqu’on examine les données génétiques auxquelles nous sommes maintenant confrontés, il est difficile d’imaginer comment cela pourrait se produire « dans la nature. » Alors que la résistance à un seul antibiotique est commun, la création d’une souche de E. coli qui résiste à huit différentes classes d’antibiotiques – en combinaison – défie tout simplement les lois de la permutation et de la combinaison génétique à l’état sauvage. Autrement dit, cette souche E. coli n’aurait pas pu être créée à l’état sauvage. Et ce qui ne laisse qu’une seule explication pour son origine: le laboratoire.

Conçue puis relâchée dans la nature
Les éléments de preuve indiquent maintenant que cette souche mortelle de la bactérie E.coli a été conçue et ensuite, soit elle a été libérée dans les aliments soit elle s’est en quelque sorte échappée d’un laboratoire et allée dans les aliments par inadvertance. Si vous êtes en désaccord avec cette conclusion – et vous y êtes bien entendu invité – alors vous êtes forcé de conclure que cette superbactérie octobiotique (résistante à huit classes d’antibiotiques) s’est développée de façon aléatoire d’elle-même … et cette conclusion est bien plus effrayante que celle du « génie biologique », parce que cela signifie que des superbactéries octobiotiques peuvent simplement apparaître n’importe où à tout moment sans motif. Ce serait tout à fait une théorie exotique en effet.

Ma conclusion a en fait plus de sens: Cette souche de E. coli a été certainement conçue, puis relâchée dans la chaîne alimentaire dans un but précis. Quel est-il ? C’est évident, je l’espère.

C’est problème, réaction, solution à l’œuvre ici. D’abord causer un problème (une souche mortelle de la bactérie E. coli dans l’approvisionnement alimentaire). Ensuite, attendre la réaction du public (tollé d’une population terrorisée par E. coli). En réponse à cela, adopter la solution désirée ( contrôle total sur l’approvisionnement alimentaire mondial et interdiction des germes crus, du lait cru et des légumes crus).

Tout cela est bien à propos, bien sûr. La FDA a compté sur le même phénomène aux Etats-Unis en poussant vers sa récente loi « sur la sécurité alimentaire et sa modernisation » qui interdit essentiellement les petites exploitations familiales bio à moins de lécher les bottes des organismes de réglementation de la FDA. La FDA a réussi à écraser la liberté agricole en Amérique en nous mettant sur le dos une peur de flambées de E. coli dans l’approvisionnement alimentaire des États-Unis. Quand les gens ont peur, rappelez-vous, ce n’est pas difficile de les amener à accepter à presque n’importe quel niveau une tyrannie dans la réglementation. Et rendre peureux sur la nourriture est une question simple …que résolvent quelques communications du gouvernement par courrier électronique aux affiliés des médias.
D’abord interdire la médecine naturelle, puis ensuite attaquer l’approvisionnement alimentaire
Maintenant, rappelez-vous: Tout ceci se passe dans la foulée de l’interdiction de l’UE pour les herbes médicinales et les suppléments nutritionnels – une interdiction flagrante des thérapies nutritionnelles qui aident à garder les gens en bonne santé et exempts de maladie. Maintenant que toutes ces herbes et suppléments sont illégaux, la prochaine étape est de rendre les gens peureux pour la nourriture fraîche, aussi. C’est parce que les légumes frais sont curatifs, et aussi longtemps que le public a le droit d’acheter des légumes frais, il peut toujours prévenir la maladie.

Mais si vous pouvez faire peur aux gens pour les légumes frais – ou même les interdire tout à fait – alors vous pouvez forcer l’ensemble de la population vers un régime d’aliments morts et transformés qui favorisent les maladies dégénératives et renforcent les bénéfices de compagnies pharmaceutiques puissantes.

Cela fait partie du même agenda, vous voyez: Garder les personnes malades, leur refuser l’accès aux plantes médicinales et aux suppléments, puis tirer profit de leurs souffrances au bénéfice des cartels pharmaceutiques mondiaux.

Les OGM jouent un rôle similaire dans tout cela, bien sûr: Ils sont conçus pour contaminer la chaîne alimentaire avec le code génétique qui cause l’infertilité chez les êtres humains. Et ceux qui sont en quelque sorte capables de se reproduire après l’exposition aux OGM continuent de souffrir d’une maladie dégénérative qui enrichit les compagnies pharmaceutiques grâce à leurs «traitements».

Vous souvenez-vous des pays ciblés par cette crise récente de E. Coli? L’Espagne. Pourquoi l’Espagne? Vous vous souvenez peut-être que les câbles échappés de Wikileaks ont révélé que l’Espagne s’est opposée à l’introduction d’OGM dans son système agricole, et que le gouvernement américain l’a même secrètement menacée de représailles politiques pour sa résistance. Cette fausse responsabilité de l’Espagne pour les morts par E. coli est probablement une représailles pour le refus de l’Espagne de sauter dans le train des OGM.

C’est la vraie histoire derrière la dévastation économique des producteurs de légumes espagnols. C’est l’une des intrigues secondaires qui se poursuit avec ce schéma de la superbactérie.

 

L’aliment comme arme de guerre – création Big Pharma?

Soit dit en passant, l’explication la plus probable de l’endroit où cette souche de E. coli a été conçue, c’est que les géants de la pharmaceutique l’ont amené avec eux dans leurs propres laboratoires. Qui d’autre a accès à tous les antibiotiques et aux équipements nécessaires pour gérer les mutations ciblées de milliers de colonies potentielles d’E. coli? Les compagnies pharmaceutiques sont bien placées pour mener à bien ce complot et en tirer profit. En d’autres termes, ils ont les moyens et la motivation pour s’engager précisément dans de telles actions.

Outre les sociétés pharmaceutiques, peut-être que les organismes de réglementation des maladies infectieuses ont eux-mêmes ce genre de laboratoire. Le CDC, par exemple, pourrait sans doute le faire, s’il le voulait vraiment.

La preuve que quelqu’un a conçu cette souche d’E. coli est juste écrit dans l’ADN de la bactérie. Ce sont des preuves médico-légales, et ce qu’elles révèlent ne peut être nié. Cette souche a subi des expositions répétées et prolongées à huit différentes classes d’antibiotiques, puis a réussi à apparaître dans l’approvisionnement alimentaire. Comment faire sans un régime bien planifié mené par des scientifiques peu scrupuleux? Il n’existe pas de «mutation spontanée » dans une souche qui résiste aux huit principales catégories de marque d’antibiotiques vendus par Big Pharma aujourd’hui. Ces mutations doivent être délibérées.

Une fois de plus, si vous êtes en désaccord avec cette évaluation, alors vous dites, non, ce n’était pas fait exprès … Le hasard! Et une fois de plus, je dis que c’est encore plus effrayant! Parce que cela signifie que la contamination de notre monde par les antibiotiques est arrivée maintenant à un tel extrême qu’une souche d’ E. coli à l’état sauvage peut être saturée avec huit classes différentes d’antibiotiques au point où elle se développe naturellement dans sa propre superbactérie mortelle. Si c’est ce que les gens croient, alors c’est presque une théorie encore plus effrayante que l’explication de la bio-ingénierie!

 

Une nouvelle ère a commencé: les armes biologiques dans les aliments 

 

 

Mais dans les deux cas – peu importe ce que vous croyez – la simple vérité est que le monde est maintenant confronté à une nouvelle ère de souches globales de superbactérie qui ne peuvent pas être traitées avec des médicaments connus. Elles peuvent toutes, bien sûr, être facilement tuées avec de l’argent colloïdal, ce qui est exactement pourquoi la FDA et les régulateurs de santé dans le monde ont violemment attaqué les sociétés qui fabriquent de l’argent colloïdal toutes ces années: Ils ne veulent pas voir le public mettre la main sur des antibiotiques naturels qui fonctionnent vraiment, vous voyez. Cela irait à l’encontre du but même de rendre tout le monde malade d’abord .

En effet, ces souches d’ E. coli peuvent être assez facilement traitées par une combinaison d’antibiotiques à spectre complet à partir de plantes naturelles comme l’ail, le gingembre, les oignons et les herbes médicinales. En plus de cela, les probiotiques peuvent aider à équilibrer la flore du tube digestif et « évincer » les E. coli mortelles. Un système immunitaire sain et un bon fonctionnement du tube digestif peuvent lutter contre une infection à la superbactérie E. coli, mais c’est encore un autre fait que la communauté médicale ne veut pas que vous sachiez. Ils préfèrent que vous restiez une victime impuissante sur un lit d’hôpital, en attendant de mourir, sans options qui s’offrent à vous. C’est « la médecine moderne ». Ils provoquent les problèmes qu’ils prétendent traiter, et puis ils n’iront même pas vous traiter avec tout ce qui fonctionne bien.

Presque tous les décès attribuables à présent à cette éclosion de E. coli sont facilement évitables. Ces décès sont dus à l’ignorance. Mais plus encore, ils peuvent également être des morts par une nouvelle ère d’armes biologiques à base d’aliments déclenchée par un groupe de savants fous ou une institution axée sur l’agenda qui a déclaré la guerre à la population humaine.

 
Traduction par Hélios
 

 

Publicités
 
31 Commentaires

Publié par le 6 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

31 réponses à “E.Coli produite par génie génétique:les preuves !

  1. myvong

    6 juin 2011 at 20 h 27 min

    C’est plus que plausible et comme la plupart des écrits nous parlent d’épidemies lors de l’apocalypse « quelle belle aubaine » ! c’est peut être pour ça qu’ils nous reparlent des farines animales. Et si cette bactérie n’a pas été fabriquée intentionnellement alors là!! tu as raison…. le pire est à venir dans un temps très court. Merci pour cet article, je fais suivre, il faudrait quand même qu’on se réveille……….

    J'aime

     
  2. chapes

    7 juin 2011 at 6 h 05 min

    La finale de ce document sérieux est douteuse, concernant les origines de ces armes.Cela ressemble à la chasse à ben Laden. Bizarre, bizarre mes chers cousins ! Non ?

    J'aime

     
  3. Rahan

    7 juin 2011 at 11 h 22 min

    Le « hasard », si on peut parler de hasard, reste possible quand même si on ne veut pas imaginer le scénario de dépopulation qui nous est décrit ici.

    la résistance à tous ces antibiotiques ets bien possible selon moi (qui ne suis pas biologiste), simplement par les multiples combinaisons et l’usage intensif des antibiotiques dan sl’élevage industiel, et notamment volailles et porcs. le passage dans la chaine alimentaire est par ailleurs possible de milles manières. à l’origine cette bactérie est présente dans le « caca » de base de tout les espèces y compris la notre…. si je ne me trompe pas, elle provoque notamment la fameuse « tourista » des voyageurs non encore immunisé contre sa plus forte présence et/ou virulence en pays tropicaux….. rien de très méchant, à part une bonne chiasse qui à l’avantage de fonctionner comme une sorte de « vaccin » naturel.

    a mon avis, la piste de l’élevage industriel, comme pour la grippe aviaire ou la H1N1, d’ailleurs, ou l’ESB encore……. reste une piste crédible qui mériteraient à elle seule une prise de conscience massive de ce problème……

    Je n’exclu pas les trafficotages malveillants des laboratoires…. mais je pense que nous avons des cibles vérifiées, identifiables et attaquables….. plancher sur d’hypothétiques labor

    J'aime

     
    • realinfos

      7 juin 2011 at 13 h 10 min

      Le hasard n’existe pas dans ce genre d’histoire,du moins c’est ce que je pense….Le fait qu’elle est était créée ne m’étonnerait pas du tout,mais je n’écarte pas les autres pistes …!

      J'aime

       
    • alexnewsblog

      9 juin 2011 at 21 h 34 min

      T’as bien raison (il faut arrêter de voir le complot partout).

      J'aime

       
  4. Rahan

    7 juin 2011 at 11 h 23 min

    atoire…;disais-je….. peut nous détourner de l’ennemi véritable

    J'aime

     
  5. on se calme

    7 juin 2011 at 13 h 49 min

    Bien sûr que les légumes ne sont pas traités aux antibio.mais ils sont enrichis et arrosés avec quoi à votre avis?
    Hors si du fumier ou un compost trop jeune a été utilisé il y a risque de contamination par des germes fécaux particulièrement pour le bio , car à par la chimie il y a les engrais naturels:le fumier donc.Le fumier c ‘est de la merde de bovin ou de porc normalement il faut le laisser reposer 2 ans avant utilisation (miam).Et qui c ‘est qui enrichi l ‘alimentation des bestiaux en antibio.?Qui c ‘est qui décide des normes d ‘alimentation du bétail?Et d ‘ailleurs le fait que les femmes en sont plus victimes est logique puisque c ‘est elles qui lavent les légumes souvent (monsieur est au barbeq peut pas tout faire hein) et qui font des régimes à base de salade pour garder la ligne avant la plage.

    J'aime

     
    • realinfos

      7 juin 2011 at 14 h 22 min

      Ca se tient..!
      Par contre désolé pour les légumes,mais en général les filles n’aiment pas trop s’occuper du barbeq,ben ouais,la fumée ça pue…hein !

      J'aime

       
  6. Rahan

    7 juin 2011 at 15 h 58 min

    et puis c’est les Hommes, qui sommes au sommet de la chaine alimentaire, pas les femmes…. quand même !

    J'aime

     
  7. Barbarella

    8 juin 2011 at 9 h 18 min

    Les Hommes avec le H majuscule ça comprend les hommes et les femmes.
    Et voyez-vous j’ai une autre théorie à vous exposer à propos des deux sexes.
    Les femmes sont capables de faire plusieurs choses en même temps. Par exemple le bbq je peux le faire à la fois en sirotant une bière et en discutant philosophie.
    Les femmes sont aussi capables d’engendrer des enfants des deux sexes, le même qu’elle et le différent, comme le vôtre Mr Rahan.
    Pourquoi pensez-vous que les hommes des cavernes se réservaient la bidoche alors que les femmes n’arrêtaient pas d’enfanter et avaient justement un besoin plus fort de protéines? Parce qu’ils avaient les pétoches de cet autre sexe et qu’ils voulaient garder leur domination par la force physique.
    Ca vous la coupe ça hein fils de Crao! Et oui, elles ont dû puiser dans leurs propres ressources pendant que ces messieurs développaient leurs muscles…
    Ce n’est pas de moi cette théorie, mais de Françoise Héritier, anthropologue, proche collaboratrice de Claude Lévi Strauss.

    J'aime

     
  8. Rahan

    8 juin 2011 at 10 h 01 min

    Barbarella, je suis trop content de ta réaction, merci. bien sur, tu auras compris que je rigole et que je provoque.
    mes opinions ne sont ni sexistes, ni même spécistes, c’est à dire que même cette histoire de sommet de chaine alimentaire est une blague, bien sur. c’était juste pour emboiter le pas de Realinfosteph, avec son petit dérapage barbecouillesque de fumée qui pue 🙂

    je suis aussi passionné par l’ihistoire de notre espèce, et surtout par les comportements anciens et l’émergence des croyances et règles de société des peuples premiers.

    moi je pense au contraire, que la femme avait un rôle plus important que ne le pense dans la préhistoire. différent, mais important. le dymorphisme musculaire sexuel, tu me l’accorderas, est partagé par presque tous les mammifères, avec qui nous avons un ancêtre commun, y compris les herbivores. C’est un dymorpisme plus ancien que le genre homo lui même.

    c’est donc un peu injuste d’avoir accusé nos ancêtres mâles d’avoir privé nos ancêtres femmes de
    la viande chassée.

    par aillieurs, l’examen des sociétés résiduelles des peuples premiers (j’en connais un ou deux) montrent que l’homme préhistorique n’était pas cette brute sanguinaire et butée qu’on nous a dépeint jusque dans les années 80. On pense plutôt aujourd’hui, que bien que vivant dans un environnement dur, et ne craignant pas la violence pour survivre, la notion de partage et de solidarité familiale, clanique, était un trait de caractère encore plus essentiel à la survie….et que c’est de cette disoposition que nous avons hérité aussi, ce qui va peut-être nous sauver dans la prochaine décennie.
    l’empathie, même vers les animaux, a donné naissance aux divinités, à la compréhension de la nature et de ses lois, à des règles homéotéliques des sociétés primitives….. et dans tout cela, je suis sur que le machisme n’avait pas sa place.
    d’ailleurs, les sociétés matriarcales dont nous connaissons encore des exemples, sont des reliques très anciennes d’organisation sociale.

    et les chimpanzés, selon les différentes cultures, connaissance le matriarcat…

    pour moi, le machisme est une déviance qui nous vient des religions monothéistes…. plus de déesses ni de prêtresses, le péché, l’acceptation de la souffrance, etc…..; et toute ces conneries

    J'aime

     
  9. iceman75

    8 juin 2011 at 13 h 47 min

    Autre théorie : L’E-Coli est présente chez les bovins. Ces même bovins d’élevage sont gavés d’antibiotiques dans nos fermes intensives. Dans de telles conditions, une mutation peut se produire et rester latente jusqu’au jour où…..
    Si complot il y a, il faudrait plutôt regarder du coté des lobby des « viandards »….
    Le fait que l’on se soit attaqué à l’agriculture bio dans un premier temps n’est pas non plus à négliger. Et difficile de trouver une source lorsque l’on ne cherche pas dans les même lots et dans les même conditions thermiques.
    Les pseudos scientifiques nous amusent bien en tout cas!

    J'aime

     
  10. coeurdelion

    9 juin 2011 at 11 h 32 min

    oui cela devrait être interdit mais comme on est tous occupé à gagner sa croute comme des tarés qui ne laisse pas le temps de s’occuper de ca. et les industries agro-alimentaire sont poussé par les même raison d’argent à faire de la nourri…ture de plus en plus empoisonné. donc le problème vient du vieux système monétaire qui pousses l’humanité dans le gouffre c’est un système de sauvage meurtrier du capitalisme qui doit changer entièrement pur un nouveau système de partage et d’échange global avec les ressources de la planète.on peut le faire avec les techniques d’aujourd’hui.
    à voir pour un changement mondiales en profondeur et pour les prochaines élection présidentielles 2012 :
    http://presentation.mouvement-zeitgeist.fr/films.html
    et aussi pour les élections présidentielles dans le même ton :
    http://fr.sevenload.com/videos/A6AcVEV-EBR2012-Le-film-de-campagne

    J'aime

     
  11. paysan4

    11 juin 2011 at 17 h 22 min

     
    • realinfos

      11 juin 2011 at 18 h 18 min

      Houaouhhhh…..on peut même jouer à l’apprentit sorcier à la maison…..Trop fort!!!
      Ouaip…. là y’a vraiment un souci…!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      J'aime

       
  12. panoramix6308

    11 juin 2011 at 21 h 33 min

    Lorsque l’on suit le cours des choses cette histoire est plus que plausible, d’autre part, la majorité des gens sont devenus des moutons qui ne pensent que pour leur petite personne, tout ce qui va arriver et ceci n’est qu’un début est uniquement là pour les réveiller. au niveau politique, tous nos dirigeants ou représentant confondus droite gauche y compris EELV, ne pensent qu’à leur pouvoir et à l’argent, les lois sont faites pour les protéger et asservir un peu plus le peuple. un seul mouvement politique dénonce tout cela et il n’a pas le droit au média, là aussi posez-vous les bonne questions. ce mouvement dérange les pouvoirs en place et tous les lobbys. Au prochaines élections, vous aurez un choix de conscience à faire soit décider de participer à votre propre perte et celles de vos enfants et petits enfants, soit votez pour un mouvement qui prône l’éthique, le respect, la responsabilité et la transparence. alors intéressez vous à ce mouvement qui est garant de votre survie voir son site alliance écologiste indépendante. bonne chance à tous

    J'aime

     
  13. NOWAK françoise

    11 juin 2011 at 21 h 44 min

    c’est trés important de prévenir un maximum de gens. Merci pour votre travail.

    J'aime

     
  14. patamax

    12 juin 2011 at 21 h 31 min

    Ca fait tres longtemps que les « anciens » en parlent !!!!! ca fait meme tres longtemps que les chercheurs du cnrs savent que nous courrons a la catastophre avec ce E.coli !!!! qui n’est autre que le fruit de ce que nous donnons a bouffer a nos animaux………..cad de la merde; que nous bouffons par la suite.

    Je me souviens d’un film ou un certain MR smith nous compare a un virus, lol : le mot est faible.

    Ca fait 50 ans que ca dure, et ca fait 50 ans que tout le monde continu a aller au ciné, au mc do, aux urnes, sous le drapeau, a la guerre, a acheter de la merde, a bouffer de la merde, a dire oui a l’euro, a dire oui a l’europe, tout le monde matte le JT désinstructif a 20h00, tout le monde nike tout le monde dans la joie et la bonne humeure, et personne n’est content…………….

    Faudrait savoir, non ?

    Soit vous vous arrangez de votre condition, soit quand nous allons au carton, bin faudrait peut etre mettre votre réveil a sonner pour venir nous filer un coup de main. Mais personne ne viendra, car tres peu ont des « C » : beaucoup parlent, s’expriment, critiquent, mais la majorité le font non pas pour la planete ou pour la société, mais seulement parce que cela touche leurs petits interets.

    si vous faites parti de ces gens, arretez de critiquer ce pour quoi vous votez.

    conclusion : beaucoup peuvent pointer du doigt le 666 ou des pseudos complot, mais ils ne sont guerre mieux !!!
    j’irrai plus loin en disant, qu’ils sont autant coupables que ceux qui tiennent les ficelles.

    A méditer.

    J'aime

     
  15. André Corbisier

    13 juin 2011 at 14 h 19 min

    Ben tiens… Vais devoir bientôt prendre une pillule pour me faire rire… On informe…

    J'aime

     
  16. Guy Roubaud

    13 juin 2011 at 16 h 03 min

    bonne lecture a tous

    J'aime

     
  17. Sansonnet

    13 juin 2011 at 20 h 08 min

    Il existe une piste bien plus crédible que la bactérie « fabriquée » intentionnellement par un labo ; l’utilisation d’eaux de stations d’épuration pour l’arrosage. D’ailleurs ce soir, aux infos TV, on nous a présenté cette solution d’arrosage, courante dans certains pays européens… comme la panacée ! Même soigneusement traitées, ces eaux contiennent des résidus médicamenteux (notamment des antibiotiques de toutes classes…, chimiothérapies cancéreuses, et toute la panoplie de la chimie médicamenteuse… qui ne se dégradent que très partiellement), en provenance des particuliers mais surtout des centres hospitaliers si la station en traite les effluents… Personne n’évoque sérieusement le sujet, pourtant il y a un réel danger à utiliser ces eaux pour les productions maraichères à consommer crues.

    J'aime

     
    • papyserge

      27 juin 2011 at 20 h 16 min

      l’utilisation d’eaux de stations d’épuration
      bien vu !! je pensais a la même chose !! les molécules des médoc restent dans l’eau épuré
      salut @+

      J'aime

       
      • realinfos

        28 juin 2011 at 7 h 23 min

        L’eau courante entre autre est le moyen le plus efficace pour une propagation à grande échelle…!

        J'aime

         
  18. Manu

    18 juin 2011 at 1 h 19 min

    « alors vous êtes forcé de conclure que cette superbactérie octobiotique (résistante à huit classes d’antibiotiques) s’est développée de façon aléatoire d’elle-même … et cette conclusion est bien plus effrayante que celle du « génie biologique », parce que cela signifie que des superbactéries octobiotiques peuvent simplement apparaître n’importe où à tout moment sans motif. »
    Alors, ayez peur. Parce qu’avec l’usage intensif des antibiotiques pour l’élevage, et celui des humains pour leur consommation personnelle, cela peut tout à fait arriver. Notamment dans les hôpitaux, où on peut très bien se rendre pour quelque chose de plus ou moins bénin et repartir infecté par des bactéries multi-résistantes, intraitables par la plupart des catégories d’antibiotiques. Cela arrive déjà, depuis un certain nombre d’années… D’où entre autre les campagnes de pub sur « les antibiotiques, c’est pas automatique », pour vaguement essayer de limiter les dégâts.

    J'aime

     
  19. Micheline

    5 juillet 2011 at 22 h 48 min

    J’aimerais recevoir vos articles, ils sont très interressants.
    Merci

    J'aime

     
    • realinfos

      6 juillet 2011 at 9 h 29 min

      Bonjour Micheline,
      merci pour l’intérêt porté au blog 🙂
      Pour vous inscrire,vous avez un bouton « Abonnement courriel » sur le côté droit du blog en bas des différent blocs.
      cordialement

      J'aime

       
  20. dd

    24 novembre 2011 at 8 h 31 min

    complot ou pas complot on va tous crevez un jour donc il faut just attendre le jour , l’attendre intelligemment sera moine con que fair le malin 🙂 🙂 🙂

    J'aime

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :