RSS

Jordanie: des milliers de personnes manifestent pour des réformes

25 Fév

AMMAN – Des milliers de personnes ont manifesté vendredi à Amman pour « des réformes constitutionnelles », soit le plus grand rassemblement dans la capitale depuis le déclenchement du mouvement de contestation en Jordanie en janvier.

Contrairement à vendredi dernier, où des partisans du régime avaient attaqué les manifestants, le rassemblement s’est déroulé dans le calme.

Dix mille personnes selon les organisateurs, 6.000 selon la police, manifestaient pour une « journée de la colère » à l’appel de l’opposition islamiste et 19 partis et groupes de la société civile.

Trois mille membres des forces de sécurité ont été déployés pour éviter des violences, selon un haut responsable des services de sécurité.

« Toute la Jordanie veut des réformes constitutionnelles urgentes, un gouvernement parlementaire et un vrai parlement représentatif du peuple », a déclaré cheikh Hamzeh Mansour, chef du Front de l’action islamique (FAI) principal parti d’opposition et émanation des Frères musulmans.

Les manifestants ont lancé des slogans pour dénoncer la « corruption à tous les niveaux » et pour un « retour à la constitution de 1952 ».

La constitution adoptée en 1952 par le roi Talal, grand-père du roi Abdallah II, a été amendée 29 fois depuis, donnant des pouvoirs plus grands à la monarchie.

« Nous voulons des réformes, une vraie monarchie parlementaire », a indiqué de son côté un syndicaliste, Maissara Malass.

« Nous manifestons contre la violence et le recours à des voyous pour empêcher nos protestations », a-t-il ajouté, en référence à la journée de vendredi dernier lors de laquelle des partisans du régime avaient blessé plusieurs manifestants.

Plus d’une centaine de partisans du régime étaient là ce vendredi mais la police les a maintenus à distance afin d’éviter une répétition des troubles.

« Nous sommes contre les manifestations qui donnent une mauvaise image de notre pays », a affirmé à l’AFP l’un d’entre eux.

Un haut responsable des services de sécurité a affirmé à l’AFP que « trois personnes ont été arrêtées et sont accusées d’être impliquées dans les violences de vendredi dernier ».

Dans le reste du pays, près de 2.000 personnes ont manifesté notamment à Irbid (nord) et Karak (sud) pour dénoncer la corruption et appeler à des « réformes sérieuses ».

Les manifestations avaient commencé en Jordanie en janvier pour protester contre l’augmentation du coût de la vie.

Elles avaient pris une nouvelle dimension après le départ du président tunisien Zine El Abidine Ben Ali le 14 janvier, les manifestants réclamant dès lors des réformes politiques et la chute du gouvernement.

Le roi a limogé le 1er février son Premier ministre pour calmer la rue et s’est engagé à des réformes.

(©AFP / 25 février 2011 14h30)

 
Poster un commentaire

Publié par le 25 février 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :