RSS

La censure des séismes sur USGS se poursuit…

17 Fév

Des données concernant des tremblements de terre enregistrées dans les dernières heures sont volontairement et étrangement supprimées….

* 4 tremblements de terre en Arkansas dans les dernières heures du 17 février, dans la zone de la « Faille de New Madrid », secteur où l’activité sismique n’est pas habituelle.   Les tremblements de ce matin ont une magnitude de 3.8. 4.0, 4,7 et 4,7.

Thursday February 17 2011, 10:49:48 UTC 100 minutes ago Arkansas 4.7 3.5 Detail
Thursday February 17 2011, 10:49:48 UTC 100 minutes ago Arkansas 4.7 3.5 Detail
Thursday February 17 2011, 10:49:48 UTC 100 minutes ago Arkansas 3.8 6.5 Detail
Thursday February 17 2011, 10:49:48 UTC 100 minutes ago Arkansas 4.0 3.5 Detail


http://quakes.globalincidentmap.com/

Il semble se produire une censure volontaire au niveau des données qui affichent les tremblements de terre depuis quelques temps, particulièrement dans des zones dites « sensibles » (Yellowstone).  Des enregistrements de secousses sismiques apparaissent sur le site du USGS, mais elles disparaissent dans les heures qui suivent.  Il y a plusieurs autres centres d’observation dans le monde qui enregistrent les tremblements de terre en temps réel et étrangement, certaines données sont affichés sur la plupart d’entre eux, mais sont supprimées du USGS.  Au moment où je vous écris ces lignes, je consulte de nombreux centres d’observation des activités sismiques et je constate qu’il y a visiblement une censure à l’œuvre!

L’explication selon laquelle ces données sont enlevées parce qu’elles représentent des « faux tremblements de terre » ne tient pas la route…

Dans les dernières heures, soit le 17 février, un tremblement de terre de magnitude de 3.8 a été enregistré dans la zone du Parc Yellowstone.  Voici les données que l’on trouve sur le site RSOE à 7:05 (heure du Québec).  J’ai fait un copier-coller de l’info trouvée sur le site RSOE, sur le lien suivant:

ICI

Étrangement, pendant que je suis sur le site RSOE, sur la page ALERT MAP où j’ai cliqué sur le tremblement de terre (cercle rouge clignotant) situé dans la zone Wyoming, Yellowstone, dans les minutes suivantes, le cercle a disparu?????????

EQ-20110217-189571-US

Magnitude: 3.8 Mercalli scale: 2

Date-Time [UTC]: 17 February, 2011 at 10:22:20 UTC

Local Date/Time: Thursday, February 17, 2011 at 10:22 in the moorning at epicenter

Location: 44° 27.150, 110° 24.786

Depth: 0.90 km (0.56 miles)

Region: North America

Country: United States

Distances: 11.85 km (7.36 miles) S of Lake, Wyoming

Source: USGS-RSOE

Generated Tsunami: Not or no data!

Damage: Not or not data!

Ici, des captures d’écran des données qui prouvent que le tremblement de terre à Yellowstone s’est produit et que les données ont été volontairement supprimées sur certains sites.

ICI

ICI

Un tremblement de terre de 2.4 a été enregistré ce matin au Mont St-Helens et 2 tremblements de terre de 4.0 et 4.7 en Arkansas (ligne New Madrid)

ICI

CONSCIENCE DU PEUPLE

L’explication de bug avec le logiciel ne tiens vraiment plus la route. Ou bien leur matériel est désuet et dû à être changé, ou bien on se fou de notre gueule. 1 jours je ne dit pas, mais là ça en devient une habitude. Et pourquoi seulement aux endroits névralgiques comme le Yellowstone, la faille de New Madrid ou maintenant le Mont Ste-Hélène. Pourquoi pas ailleurs aussi???

Regardez ici sur le site Iris,

Le séisme de 4.7 en Arkensas est clairement identifié, pourtant sur USGS, rien. NADA. J’avais remarqué ce matin l’essein de petits séismes dans cette régions, qui fait partie de la fameuse faille de New Madrid, que personne connaissait avant il y a pas si longtemps, en faite, avant que la FEMA nous mettre au courant avec leur simulations. J’ai pensé à l’exploitation des gaz de schiste, avec leur processus de fractation du sol avec de l’eau et des produits chimique pour extraire les gaz, qui selon des résidents avoisinants, occasionnait justement plusieurs mini séismes durant la journée. Si c’est bien ça, ils vont finir de toute façon par l’activer cette faille, sinon, si l’origine de ces séismes n’a aucun rapport avec cet extraction gazière, ça craint.

Pour la surveillance des séismes à Yellowstone, je vous recommande le site de l’université de l’UTAH ICI 

déjà on indique durant la dernière semaine, 41 séismes…USGS en répertorie que 9, trouver l’erreur! 

Vous irez lire cette article en anglais sur le même sujet (utilisez un traducteur automatique), il est plus qu’intéressant:

Tremblements planétaire 2-11: La Terre progresse lentement vers de grands bouleversements géologiques

 

http://noxmail.us/Syl20Jonathan/

 
4 Commentaires

Publié par le 17 février 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

4 réponses à “La censure des séismes sur USGS se poursuit…

  1. tatielily

    5 novembre 2011 at 14 h 03 min

    la chose me parait tellement importante que je ne comprend pas comment cela est-il possible que l’on en parle pas plus ?
    ici en France, où le gouvernement veut nous imposer la recherche du gaz de schiste sur le territoire, près de Paris et ailleurs, nous nous devons à tout pris tout faire pour que cela ne puisse pas être fait !

    J'aime

     
    • realinfos

      5 novembre 2011 at 14 h 12 min

      J’abonde dans ton sens Tatielily,pour preuve s’il en est en Angleterre par exemple:

      Les gaz de schiste font trembler l’Angleterre

      Nous n’employons pas le mot « séisme », nous préférons parler de « secousses » car ce sont des phénomènes géologiques qui ne peuvent pas être ressentis par l’homme.

      Plusieurs mois après les deux « mini tremblements de terre » qui ont fait trembler la région de Blackpool au moment où la société Cuadrila Resources fracturait des puits de gaz de schiste, scientifiques et porte-paroles du ministère de l’Environnement continuent de sortir les pinces à sucre pour évoquer l’incident. Car cet automne, la Grande-Bretagne a été secouée par deux répliques de la révolution énergétique en cours : l’annonce d’un effondrement accéléré de la production d’hydrocarbures en Mer du Nord (vache à gaz de la Couronne) et une estimation mirobolante de 5,6 milliards de mètres cubes de gaz emprisonnés dans le sous-sol de la région de Blackpool. Tombées à quelques jours d’intervalles, les deux infos ont d’emblée biaisé le débat en faveur des pro-gaz de schiste au niveau gouvernemental.

      Coup de téléphone à la presse locale

      Les preuves scientifiques liant les opérations de recherche par la technique de fracturation hydraulique dans la région de Blackpool et les deux mini-séismes étaient pourtant accablantes. Menées par le British Geological Survey (centre de recherche dépendant du Conseil scientifique national), les mesures sismiques concluaient à un lien « probable » entre les deux événements, que nous a détaillé le professeur Michael H. Stephenson, responsable du département énergie de cet institut de recherche :

      Les deux ondes enregistrées le 1er avril et le 27 mai étaient de même nature et ont eu lieu au moment même où Cuadrilla Ressources menait des opérations de fracturation hydraulique, avec le même modèle sismique.

      Publiées sur le site, les mesures situent l’épicentre dans une zone de 500 mètres autour des forages à une profondeur de 2000 mètres, soit celle où les produits sont injectées. Malgré l’arrêt des travaux par la société Cuadrilla Resources, les esprits ont commencé à s’échauffer dans le Lancashire : début août, des militants anti-gaz de schiste du mouvement « Frack off ! » (« va te faire fracker ! ») déroulaient sur la tour emblématique de Blackpool une banderole de 150 mètres de long.

      La suite ici:

      http://www.brest-ouvert.net/article10406.html

      J'aime

       

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :