RSS

Egypte: la direction du parti au pouvoir démissionne en bloc

05 Fév

Le président égyptien Hosni Moubarak semble de plus en plus isolé. Samedi, le bureau exécutif du parti au pouvoir, dont fait partie le fils du président, Gamal, a démissionné. Cette décision renforce encore la pression sur le raïs, au 12e jour de manifestations réclamant son départ immédiat.

« Les membres du bureau exécutif ont démissionné de leurs postes », a annoncé la chaîne de télévision d’Etat. « En tant que président du Parti national démocrate (PND), le président Hosni Moubarak a décidé de nommer Hossam Badrawi secrétaire général du parti », a précisé la chaîne, écartant les rumeurs selon lesquelles le raïs avait quitté la tête de son propre parti.

M. Badrawi est connu pour avoir de bons rapports avec l’opposition égyptienne. Il remplace à la tête du parti Safouat el-Chérif, par ailleurs président de la Choura (chambre haute consultative).

Cette démission est une « étape positive », a estimé samedi Tommy Vietor, porte-parole du Conseil de sécurité nationale américain. « Nous attendons des gestes supplémentaires », a-t-il ajouté. Mais l’émissaire du président Barack Obama pour l’Egypte, Frank Wisner, a lui déclaré que M. Moubarak devait toutefois rester en place pour assurer la transition politique vers la démocratie.

« Toujours là »

Dans la rue, la mobilisation ne faiblissait pas. Sur la place Tahrir, emblème de la contestation dans le centre du Caire, des milliers de manifestants scandaient « va-t’en, va-t’en » à l’adresse de M. Moubarak, 82 ans, qui gouverne l’Egypte d’une main de fer depuis 29 ans.

M. Moubarak n’a néanmoins montré dans la journée aucun signe d’une volonté de démissionner. Il a ainsi réuni le premier ministre Ahmad Chafic, qui avait exclu la veille une transition entre M. Moubarak et le vice-président Omar Souleimane, le ministre du Pétrole Sameh Fahmy, le chef de la Banque centrale Farouk Oqda et le ministre des Finances Samir Radwane.

C’est la première fois qu’il le faisait depuis le limogeage le 29 janvier du précédent cabinet sous la pression de la rue. Pour le chef du mouvement d’opposition Kefaya, Georges Ishaq, cette réunion « est une preuve qu’il (M. Moubarak) s’accroche à sa position et veut montrer au peuple qu’il est toujours là ».

(ats / 05 février 2011 19:57)

 
2 Commentaires

Publié par le 5 février 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

2 réponses à “Egypte: la direction du parti au pouvoir démissionne en bloc

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :