RSS

Archives du 19 janvier 2011

Tunisie: nouvelle manifestation hostile au gouvernement

TUNIS – Plus d’un millier de Tunisiens ont manifesté mercredi matin dans le centre de Tunis pour protester contre le nouveau gouvernement de transition formé lundi, ont constaté des journalistes de l’AFP.

« Nous voulons un nouveau Parlement, une nouvelle constitution et nouvelle République », ont scandé les manifestants encerclés par un dispositif important des forces de l’ordre.

La rue tunisienne conteste fortement la présence dans le gouvernement de transition de membres de l’équipe sortante du président déchu Zine El Abidine Ben Ali, qui a régné sans partage sur le pays pendant 23 ans.

« Peuple! révolte toi contre les partisans de Ben Ali! », qui a pris la fuite le 14 janvier pour se réfugier en Arabie Saoudite, scandaient notamment les manifestants.

« Le ministre des Affaires financières est un ami des Trabelsi », famille de l’épouse de Ben Ali, pouvait-on lire sur une des banderoles brandies par les manifestants. « RCD (Rassemblement démocratique constitutionnel, parti de Ben Ali) out », proclamait une autre banderole.

« Policier! tu es une victime, viens participer avec nous à cette révolte! », scandaient-ils encore.

Les manifestants étaient retenus par un cordon de policiers anti-émeutes qui les empêchaient de continuer à marcher sur l’avenue Habib Bourguiba en direction du siège du ministère de l’Intérieur.

« Nous avons pour ordre de ne pas charger la foule ni de tirer des bombes lacrymogènes », a indiqué à l’AFP un colonel de la police, Najmeddine Zegoulli. La veille, la police a dispersé de façon musclée une manifestation similaire.

« Ils peuvent aller manifester devant le siège du RCD mais sans passer devant le ministère de l’Intérieur étant donné qu’on est en état d’urgence », a-t-il ajouté.

Plusieurs manifestations hostiles à la présence au gouvernement de membres de l’ancien régime ont eu lieu mardi dans le pays.

Quatre ministres issus de l’opposition ont déjà annoncé leur retrait de ce cabinet qui comptait à l’origine 24 membres, et qui doit préparer des élections générales dans les six mois.

Le nouvel exécutif a été formé trois jours après la chute du régime de Ben Ali, chassé par un mois de révolte populaire, la « Révolution du jasmin », au cours de laquelle, selon le gouvernement, 78 personnes ont été tuées et 94 autres blessées.

(©AFP / 19 janvier 2011 11h56)

 
2 Commentaires

Publié par le 19 janvier 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

L’agence Moody’s abaisse la note souveraine de la Tunisie, »sans rire »!!!

PARIS – L’agence de notation financière Moody’s a annoncé mercredi qu’elle avait abaissé d’un cran la note souveraine de la Tunisie en raison des incertitudes économiques et politiques qui pèsent sur le pays en proie à de graves troubles depuis le « changement inattendu de régime ».

Moody’s « a dégradé de Baa2 à Baa3 la note de la dette souveraine de la Tunisie et a changé la perspective de stable à négative », indique l’agence de notation dans un communiqué.

Elle a également abaissé la note de la banque centrale à Baa3 avec une perspective négative, selon le texte.

L’agence justifie sa décision par « l’instabilité du pays, due au récent changement inattendu du régime (ndlr: du président Zine El Abidine Ben Ali), résultant d’une crise politique qui a débuté par des émeutes sociales ».

Elle pointe aussi « les importantes incertitudes économiques et politiques » et la poursuite des troubles et la situation politique « qui met en danger la stabilité du pays ».

Avant Moody’s, les deux autres agences de notation Standar’s and Poors et Fitch avaient indiqué de leur côté envisager d’abaisser la note de la Tunisie.

(©AFP / 19 janvier 2011 08h33)

 
4 Commentaires

Publié par le 19 janvier 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Algérie: 7e tentative d’immolation par le feu mardi dans l’est

ALGER – Un jeune homme a tenté mardi soir de mettre fin à ses jours en s’immolant par le feu en plein centre-ville de Dellys, dans l’est de l’Algérie, et se trouvait mercredi dans un état critique, a-t-on appris de sources concordantes.

Cet homme, du prénom de Karim, 35 ans, célibataire, souffre de troubles mentaux, a rapporté le quotidien El-Watan sur son site en ligne.

De sources proches de la mairie de Dellys, à 80 km à l’est d’Alger, on a précisé à l’AFP qu »‘il s’agissait d’un cas psychiatrique » et que le jeune homme était en fait originaire de la commune environnante d’Afir.

Il s’est immolé par le feu vers 18H30 (17H30 GMT) en plein centre-ville de Dellys, pas loin du siège de la mairie.

Selon el-Watan qui cite des sources locales, le blessé a été transféré à l’hôpital Mustapha Bacha à Alger et se trouvait mercredi dans un état critique.

Le 17 décembre, un jeune tunisien à qui les autorités avaient refusé un permis pour vendre dans la rue des fruits et des légumes a mis fin à ses jours en s’immolant par le feu. Sa mort a marqué le début d’une révolte populaire qui a contraint à l’exil le président tunisien Ben Ali, au pouvoir depuis 23 ans.

Cette tentative est le septième cas du genre en Algérie depuis le 12 janvier, mais les autorités locales de Dellys insistent sur le fait qu’il « s’agit d’un cas isolé ».

Mercredi, la presse a rapporté le cas d’une femme, la première, qui a tenté lundi de s’immoler par le feu au sein de l’Assemblée populaire communale (APC, mairie) de la localité de Sidi Ali Benyoub, à quelque 450 km au sud-ouest d’Alger. Elle a été convaincue par un employé d’y renoncer et s’en est tirée avec une blessure à la main.

En Algérie, des émeutes contre la flambée des prix des produits de base ont fait, entre le 6 et le 9 janvier, cinq morts et plus de 800 blessés. Le gouvernement avait alors ordonné une baisse des prix sur les aliments de base.

(©AFP / 19 janvier 2011 12h30

 
4 Commentaires

Publié par le 19 janvier 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :