RSS

Plus de 100 villes US seraient menacées de faillite en 2011

21 Déc

Selon Meredith Whitney, plus de 100 villes américaines pourraient faire faillite l’an prochain. Le cumul des dettes des États et des villes atteint d’ores et déjà les 2 000 milliards de dollars. L’Europe n’est pas en reste.

Cette joyeuse prédiction nous vient de Meredith Whitney, une analyste reconnue pour avoir prévu la crise financière de 2008, interviouvée dimanche soir sur CBS. « Après la crise de l’immobilier, il s’agit du problème le plus important des Etats-Unis, et la plus grande menace pour l’économie » a-t-elle affirmé. Le Gouverneur du New Jersey Chris Christie a résumé le problème à sa façon : « Le jour du jugement est arrivé, c’est tout. Et il va arriver partout ».

Homérique Amérique

Aux Etats-Unis, les villes et les Etats cumulent plus de 2 000 milliards $ de dettes. Pas loin de 15% du PIB. En Europe, les emprunts des collectivités locales et régionales devraient atteindre un sommet historique de près de 1 300 milliards d’euros en 2010. Quantité de villes, de Detroit à Madrid, ont du mal à payer leurs créanciers, y compris les fournisseurs de services de base tels que le nettoyage des rues. Régulièrement, les agences de notation dégradent – ou annoncent leur intention de dégrader – les notes de grandes villes, telles que Lisbonne, Florence, Barcelone. Du coup, elles ne peuvent quasiment plus emprunter et doivent se serrer la ceinture.

Dans ce domaine, la ville de Detroit (Michigan) est en pointe, elle a déjà rogné dans ses principaux budgets : police, éclairage, réfection des routes, services de nettoyage… près de 20% de la population ne bénéficient plus des services de base. L’état voisin de l’Illinois a environ six mois de retard sur ses paiements. Son Université phare est endettée à hauteur de 400 millions de dollars. Les « chances » de voir l’État de l’Illinois faire faillite sont de 21%, selon les bookmakers boursiers. C’est énorme. Près de la moitié des écoles publiques de Kansas City sont en voie de fermeture. Même topo en Virginie. L’Etat d’Arizona a été contraint de vendre son capitole et les bâtiments de sa Cour suprême à des investisseurs privés.

L’Europe écope

En Europe, c’est la même histoire. Les régions espagnoles de Catalogne et de Valence ont émis un emprunt auprès de leurs citoyens, après que les marchés financiers leur ont fermé leurs portes en raison d’un risque de défaut trop élevé. En Italie, Venise a été forcée de mettre en vente ses principaux palais, pour financer le déficit. En France, les départements sont littéralement étranglés… Que du bonheur.

Et bonne année…

(Article publié sur le site « Les mots ont un sens »)

http://www.lesmotsontunsens.com/une-centaine-de-villes-us-en-faillite-des-2011-8729

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 décembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :