RSS

Urgent : Etat cherche argent pour payer ses fonctionnaires!

26 Nov

Un dérapage à presque un milliard. La commission des Finances du Sénat a approuvé jeudi une demande d’ouverture de crédits d’urgence de 930 millions d’euros pour pouvoir assurer les paies de décembre de certains fonctionnaires de huit ministères, dont l’Education nationale, la Défense, l’Intérieur et le Budget. S’inquiétant « du dérapage des dépenses de personnel de l’Etat », la commission, présidée par le centriste Jean Arthuis, a annoncé, dans un communiqué, avoir donné un avis favorable « assorti de fortes réserves » à un projet de décret d’avance de crédits qui lui a été transmis. Le décret « procède à l’ouverture en urgence de 1,39 milliard d’euros d’autorisations d’engagement et de 1,14 milliard d’euros en crédits de paiement, dont 930 millions d’euros seront destinés à couvrir des dépenses de personnel », a ajouté la commission.  

La somme, qui représente « un peu plus de 1% des frais de personnel de l’Etat », « est indispensable pour assurer la paie de décembre de ces milliers de fonctionnaires de ces huit ministère », a précisé M. Arthuis auprès de l’AFP. Il a dit que les ouvertures de crédit étaient « compensées par des annulations de crédit sur des investissements et des dépenses d’interventions » et que donc « le solde budgétaire n’était pas dégradé ».

Selon lui, « c’est la première fois » que la commission se voit soumettre « un décret d’avance pour les salaires ». « C’est lié au fait qu’on fait l’hypothèse de départs à la retraite alors que les fonctionnaires retardent leur départ et restent un an ou deux de plus. S’y ajoutent notamment des primes versées en contre-partie de réductions  d’effectifs », a-t-il expliqué. « Les fonctionnaires sont moins nombreux à partir à la retraite que le gouvernement ne l’a programmé, ceci ajouté aux primes catégorielles, il faut absolument les 930 millions supplémentaires pour assurer la paie », a-t-il insisté.
Cela « conduit à douter de la consistance réelle des efforts de maîtrise de la masse salariale de l’Etat », a-t-il encore dit. Interrogé par la presse au salon de l’Education, le ministre de l’Education nationale Luc Chatel s’est voulu rassurant : « chaque année, en fin d’exercice, il  y a des réajustements budgétaires ».

Juste une chose,non deux:

– Rien que dans l’éducation ,100 000 postes en moins en 4 ans!
– Salaires gelés!

Là,faut m’expliquer…!!!!!

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le 26 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

3 réponses à “Urgent : Etat cherche argent pour payer ses fonctionnaires!

  1. pyrogene

    27 novembre 2010 at 12 h 42 min

    J’aurai bien une explication du genre :  » les caisses seraient-elles vides ?  »

    Si notre présumé réserve d’or de la Banque de France est dans le même état, on a le droit d’être très inquiet pour l’année 2011.

    J'aime

     
    • realinfos

      27 novembre 2010 at 15 h 43 min

      Chiffres officiels des principales réserves d’or mondiales:

      Premier détenteur d’or : les U.SA. avec 8133,5 tonnes d’or en réserve.
      2nd : l’Allemagne avec 3407,6 tonnes.
      3me : le FMI avec 3005,3 tonnes.
      4me : l’Italie avec 2451,8 tonnes.
      5me : la France avec 2435,4 tonnes.
      6me : la Chine avec 1054 tonnes.
      7me : la Suisse avec 1040,1 tonnes.
      8me : le Japon avec 765,2 tonnes.
      9me : les Pays-Bas avec 612,5 tonnes.
      10me : la Russie avec 607,7 tonnes.
      11me : l’Inde avec 557,7 tonnes.
      12me : la BCE avec 501,4 tonne

      Interressant:
      La Banque de France a vendu 56 tonnes d’or au début de l’année 2010 d’après un article de latribune.fr publié le 01/04/10.

      Le député Jean-Louis Gagnaire, soutien de Dominique Strauss-Kahn et qui avait voté pour la ratification du Traité de Lisbonne [1], avait posé, une fois n’est pas coutume, une question intéressante à l’Assemblée nationale [2] publiée au JO le 07/04/09 : « M. Jean-Louis Gagnaire interroge Mme la ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi sur le bilan de la vente d’une partie du stock d’or de la Banque de France décidée en 2004 par M. Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’économie, des finances et de l’industrie. Dès son arrivée au ministère de l’économie et des finances, M. Nicolas Sarkozy avait exprimé sa volonté de vendre une partie des stocks d’or de la Banque de France afin de financer certaines dépenses de l’État et de résorber les déficits publics. Il avait été décidé que le gouverneur de la Banque de France mettrait en œuvre, au cours des cinq années suivantes, une vente de 500 à 600 tonnes d’or des réserves de la Banque en accroissant parallèlement les réserves en devises. Cette opération devait permettre de constituer un portefeuille de devises qui générerait un revenu supplémentaire par rapport au stock d’or pour un montant évalué à 200 millions d’euros par an. Le produit de la vente devait rester inscrit au bilan de la Banque de France, conformément au droit communautaire, l’État récupérant les intérêts. Ainsi, le revenu supplémentaire devait faire l’objet d’un versement prioritaire à l’État. Le ministre s’était engagé à consacrer ces revenus supplémentaires à la réduction des déficits publics et au financement d’emplois de long terme, notamment dans le domaine de la recherche. D’après les chiffres dont je dispose, le stock d’or de la Banque de France est passé de 3024 tonnes en 2004 à 2719 tonnes au 31 décembre 2006. Si le plan a été appliqué jusqu’au bout, ce volume a dû baisser depuis. Cette vente sur cinq ans intervient alors que le cours de l’or s’est envolé sur les marchés mondiaux. A la Bourse de Paris, le lingot d’or était coté autour de 10 000 euros en 2004, il avoisine dorénavant les 25 000 euros. Une opération engageant de tels volumes a certainement dû faire l’objet d’une évaluation rigoureuse et précise. Quel est le produit du revenu supplémentaire escompté ? Quels volumes financiers ont été dégagés et versés au budget de l’État ? A quoi ont-ils été consacrés ? Quel a été l’impact de cette vente sur les déficits publics ? Quelle perte de capital représente la vente de ces stocks d’or alors que les cours se sont envolés ? Ce sont quelques unes des questions que se posent certains de nos concitoyens. Afin de répondre à ces légitimes questions, il lui demande donc de lui transmettre les résultats des évaluations disponibles. »

      Question supplémentaire… : à qui cet or a-t-il été vendu? 🙂

      J'aime

       

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :