RSS

Haïti: épidémie de choléra(mise à jour)

17 Nov

L'épidémie de choléra en Haïti a fait 138 morts

Epidémie de choléra en Haïti: premier cas signalé en Floride

WASHINGTON – Un premier cas de choléra lié à l’épidémie qui sévit depuis la mi-octobre en Haïti a été découvert en Floride (sud-est des Etats-Unis) chez une femme qui a récemment rendu visite à de la famille dans le pays, rapportent mercredi les médias locaux.

« Elle se porte tout à fait bien », a déclaré le Dr Thomas Torok, spécialiste du choléra au département de la santé de l’Etat de Floride, interrogé par le journal Miami Herald.

« D’autres cas possibles font l’objet d’une enquête », a-t-il dit.

L’identité de la malade n’a pas été divulguée, mais le Dr Torok a précisé qu’elle n’occupait pas un emploi en contact avec le public, limitant les risques de transmission du choléra à d’autres personnes. Elle était rentrée d’Haïti il y a une semaine, montrant les symptômes de la maladie qui a ensuite été diagnostiquée par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Selon le Miami Herald, la famille de cette femme vit dans la vallée de l’Artibonite, à l’origine de l’épidémie de choléra qui a fait 1.110 morts en Haïti.

Les autorités de Floride ont été sensibilisées à la nécessité de tester rapidement les personnes montrant des symptômes du choléra. Cet Etat compte 240.000 personnes nées en Haïti, qui retournent régulièrement dans le pays.

(©AFP / 17 novembre 2010 19h18)

Haïti: les cas de choléra ont sextuplé en une semaine

Les cas de choléra à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, ont plus que sextuplé en une semaine, a indiqué mercredi Médecins sans frontières (MSF). La maladie s’est propagée hors d’Haïti, avec deux personnes touchées en Floride et en République dominicaine.

La prévention reste « bien en-deçà » des besoins réels, a dit MSF. « Les activités critiques de prévention comme la distribution d’eau potable, de sachets de réhydratation orale, le nettoyage des déchets et un enterrement sûr des victimes, tout cela reste bien en-deçà des besoins », avertit l’organisation dans un point de situation.

« Le nombre de cas augmente partout à travers le pays avec surtout des pointes dans la capitale et dans les villes de Cap Haïtien, Port de Paix et Gros Morne », a aussi précisé l’ONG. A Port-au-Prince, le nombre de décès est passé à 46 selos le bilan officiel mercredi, contre 38 dans le précédent bilan.

MSF indique que le nombre de patients avec des symptômes de choléra se présentant dans les structures médicales soutenues par l’ONG a passé de 350 à 2250 en une semaine dans la capitale Port-au-Prince. Les centres de traitement installés à Sarthe (70 lits), Tabarre (200 lits) et Carrefour (112 lits) sont pleins.

Mercredi, le bilan officiel faisait état de 1110 tués en Haïti, soit 76 de plus que précédemment, et le nombre d’hospitalisations a augmenté de 1583, atteignant 18 382 depuis le début de l’épidémie à la mi-octobre.

Le choléra en Haïti pourrait affecter 200’000 personnes et faire jusqu’à 10’000 tués au cours des six à 12 prochains mois s’il n’y a pas d’amélioration de l’intervention pour combattre l’épidémie, a dit mercredi dans un entretien à l’AFP un médecin de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), Ciro Ugarte.

Les scientifiques s’inquiètent désormais de la propagation de la maladie au-delà d’Haïti, après l’annonce mardi de la découverte d’un cas dans la République dominicaine voisine et celle mercredi d’un autre en Floride.

(ats / 17 novembre 2010 20:42) 

Haïti: les cas de choléra ont sextuplé en une semaine

Les cas de choléra à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, ont plus que sextuplé en une semaine, a indiqué mercredi Médecins sans frontières (MSF). La maladie s’est propagée hors d’Haïti, avec deux personnes touchées en Floride et en République dominicaine.

La prévention reste « bien en-deçà » des besoins réels, a dit MSF. « Les activités critiques de prévention comme la distribution d’eau potable, de sachets de réhydratation orale, le nettoyage des déchets et un enterrement sûr des victimes, tout cela reste bien en-deçà des besoins », avertit l’organisation dans un point de situation.

« Le nombre de cas augmente partout à travers le pays avec surtout des pointes dans la capitale et dans les villes de Cap Haïtien, Port de Paix et Gros Morne », a aussi précisé l’ONG. A Port-au-Prince, le nombre de décès est passé à 46 selos le bilan officiel mercredi, contre 38 dans le précédent bilan.

MSF indique que le nombre de patients avec des symptômes de choléra se présentant dans les structures médicales soutenues par l’ONG a passé de 350 à 2250 en une semaine dans la capitale Port-au-Prince. Les centres de traitement installés à Sarthe (70 lits), Tabarre (200 lits) et Carrefour (112 lits) sont pleins.

Mercredi, le bilan officiel faisait état de 1110 tués en Haïti, soit 76 de plus que précédemment, et le nombre d’hospitalisations a augmenté de 1583, atteignant 18 382 depuis le début de l’épidémie à la mi-octobre.

Le choléra en Haïti pourrait affecter 200’000 personnes et faire jusqu’à 10’000 tués au cours des six à 12 prochains mois s’il n’y a pas d’amélioration de l’intervention pour combattre l’épidémie, a dit mercredi dans un entretien à l’AFP un médecin de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), Ciro Ugarte.

Les scientifiques s’inquiètent désormais de la propagation de la maladie au-delà d’Haïti, après l’annonce mardi de la découverte d’un cas dans la République dominicaine voisine et celle mercredi d’un autre en Floride.

(ats / 17 novembre 2010 20:42)

 
7 Commentaires

Publié par le 17 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

7 réponses à “Haïti: épidémie de choléra(mise à jour)

  1. jean luc Jehl

    26 octobre 2010 at 6 h 57 min

    où est donc passé l’argent des dons? non ne me le dites pas! ils se sont trompé de poche c’est çà ?

    J'aime

     
    • realinfos

      26 octobre 2010 at 10 h 23 min

      Tu as tout compris!!!

      J'aime

       
    • Lywest

      3 novembre 2010 at 21 h 48 min

      Triste à dire mais effectivement ya eu plus que des fuites dans cette affaire…

      J'aime

       
      • realinfos

        4 novembre 2010 at 13 h 09 min

        On peut surtout dire qu’ils n’ont vraiment pas de chance et c’est triste en effet!

        J'aime

         
  2. pyrogene

    15 novembre 2010 at 10 h 38 min

    Comprend pas ? Lors du séisme de l’année dernière, une flotte US étaient prépositionnée avant même le tremblement…Et là, l’épidémie s’accroit de jours en jours et personne ne réagit ?

    Nous voyons des choses bizarres de nos jours…

    J'aime

     
    • realinfos

      15 novembre 2010 at 13 h 37 min

      Je pense que tu penses qu’ils pensent les laisser mourir jusqu’au dernier,faire place nette quoi!Enfin ,je pense…!!! =)
      C’est si évident que cela en est presque écoeurant…!!!

      J'aime

       
  3. Myriamir

    16 novembre 2010 at 12 h 30 min

    Qu’auraient-ils à gagner de sauver ce peuple Haïtien, qui de toute façon ne servent à rien (à leurs yeux).
    Il est plus facile de contrôler des malades, des affaiblis qui n’ont aucune défense.. que des gents en santé…

    L’élimination de ces peuples à été depuis bien longtemps planifié, pourquoi?
    Pour garder le pouvoir, et en obtenir encore plus si c’était possible.

    Oui c’est la triste réalité, c’est à pleurer des larmes de sang.

    J'aime

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :