RSS

Indre-et-Loire: des salariés licenciés après convocation par SMS

04 Nov

TOURS – Une dizaine de salariés recrutés pour poser des compteurs électriques « intelligents » chez des particuliers en Indre-et-Loire ont appris qu’ils étaient licenciés quelques heures après avoir reçu un SMS de convocation de leur employeur, a-t-on appris jeudi de source syndicale.

« On n’est plus à l’époque de Germinal. On ne licencie pas comme on envoie un texto à un copain », s’est indigné auprès de l’AFP Cédric Carro, secrétaire général CGT du secteur énergie Touraine, qui entend soutenir les licenciés dans leurs démarches, notamment devant les juridictions prud’homales.

Les salariés licenciés, anciens chômeurs en difficulté, avaient été recrutés par Telima Nancy, sous-traitant d’ERDF, dans un bar d’une cité HLM à Tours, dans le cadre d’un contrat unique d’insertion (CUI) de 6 mois ouvrant droit pour l’employeur à des aides publiques, selon le syndicaliste.

Après une formation d’une douzaine de jours début juillet, les salariés avaient entamé leur travail avant d’être « arrêtés net dans leur élan le 28 octobre », a raconté l’un d’eux à l’AFP. Les salariés ont été convoqués par SMS pour un entretien, au cours duquel leur licenciement leur a été signifié.

« On nous a simplement expliqué qu’il y avait une baisse d’activité », selon Jean-Claude, 55 ans, qui comme les autres salariés a refusé de signer sa lettre de licenciement comportant notamment une date erronée, selon lui.

« Le contrat devait aller à son terme. On a été traités comme des chiens, jetés comme des kleenex », a-t-il témoigné.

Le compteur intelligent, « Linky », en phase d’expérimentation en Indre-et-Loire et à Lyon, relève et transmet la consommation électrique pratiquement en temps réel. Il est censé remplacer les 35 millions de boîtiers actuels d’ici à 2020.

« ERDF condamne vigoureusement de telles pratiques, et l’a clairement dit à ce prestataire », a commenté ERDF dans un communiqué.

ERDF se dit « particulièrement attachée au plein respect de la législation du travail par ses entreprises prestataires » et rappelle qu’en Indre-et-Loire et à Lyon, « c’est près de 300 emplois qui auront été créés entre mars 2010 et mars 2011 ».

(©AFP / 04 novembre 2010 18h51)

 
4 Commentaires

Publié par le 4 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

4 réponses à “Indre-et-Loire: des salariés licenciés après convocation par SMS

  1. Lywest

    5 novembre 2010 at 0 h 02 min

    Il faut de tout pour faire un monde…

    J'aime

     
  2. arnaud

    6 novembre 2010 at 16 h 13 min

    Je suis salarier depuis 7ans dans une entreprise qui est prestataire erdf je relève les compteurs électriques, Tous les trois ans, ERDF-GRDF lance un appel d’offres pour sous-traiter la relève des compteurs de gaz et électrique mais depuis 3ans la plaque achat erdf-grdf met en concurrence des entreprises ( OTI, FEEDBACK, Atlan’tech. Ect …). erdf –grdf retient l’entreprise qui prendra la relève des compteurs au prix le plus bas. Donc qui travaillera a perte proportionnellement a la masse salariale .Cette entreprises retenues pour la relève des compteurs ne tiennent pas comptent quant ils reprennent les salaries de l’entreprise qui a perdu le contrat ,de leur acquit , n’applique pas la loi selon l’article L. 1224-1 du Code du travail ainsi les salarier perdent leur ancienneté, primes , et paniers de repas ces même entreprises ne fournissent pas de voitures de fonctions et de téléphones ou local , aussi que la qualité des prestations pour les clients erdf voir même de ne pas reprendre les salaries de les remplacer par des vacataires et ne respecte pas le cahier des-charges de erdf .Mon patron est prés de jeter l’éponge face a ces stock-options. Voila j’ai boulot mais demain je peux le perdre et le complice c’est ERDF-GDF qui fait l’autruche.

    J'aime

     
    • realinfos

      6 novembre 2010 at 16 h 33 min

      Ce genre de chose arrive de plus en plus souvent malheuresement!
      Ils tirent tellement sur les prix qu’au final on risque de se retrouver avec des salaires à la chinoise et c’est ce qu’ils veulent,il ne faut pas se faire d’illusion!

      J'aime

       
  3. bazjoka

    6 décembre 2010 at 21 h 14 min

    Moi, ma boite a perdu le marché en Indre et Loire.
    Et c’est Atlantech qui a rapporté la mise, en baissant les tarifs.
    Atlantech les mêmes qui ont licenciés par sms en Indre et Loire.
    Ma boite leur a envoyé mon C.V. ainsi que ceux de mes collègues. POur que l’on puisse être embauché avec les mêmes conditions de contrat. A l’heure d’aujourd’hui pas de nouvelle, je pense qu’ils vont réserver ses emplois aux installateurs Linky injustement traités.

    J'aime

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :