RSS

Nigeria: l’épidémie de choléra a tué 1.555 personnes

22 Oct

L’épidémie de choléra qui sévit au Nigeria a tué 1.555 personnes dans tout le pays depuis le début de l’année, a indiqué vendredi le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

« Le Nigeria enregistre son plus haut niveau de cas de choléra sur ces dernières années — 38.173 cas, dont 1.555 décès au 20 octobre », a indiqué aux journalistes une porte-parole d’Unicef, Marixie Mercado.

Le 25 août, le ministère de la Santé nigérian avait signalé qu’onze Etats faisaient « état de 6.437 cas de choléra et de 352 décès cette année, pour la plupart dans le nord-ouest et le nord-est ».

Selon Unicef, l’épidémie de choléra au Nigeria se trouve actuellement à son plus apogée.

L’épidémie a atteint « un pic », a souligné Mme Mercado. « Il semble qu’elle a été contenue mais il y a encore des nouveaux cas », notamment dans le nord-est du pays, a-t-elle toutefois nuancé.

Environ 80% des cas de choléra sont des femmes et des enfants, selon Unicef.

Une porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Fadela Chaïb, a de son côté rappelé que le choléra est « endémique » au Nigeria.

Le virus a affecté 13.691 personnes en 2009, 5.410 en 2008 et 1.661 en 2007, selon Unicef.

L’organisation onusienne précise également que le taux de létalité liés au choléra au Nigeria est actuellement de 4,5% dans l’ensemble du pays mais atteint des niveaux plus élevés dans d’autres régions (20% dans la région de Plateau, 16,9% dans celles de Sokoto et 11,1% dans celle de Gombe), des taux largement supérieurs au seuil de 1% habituellement toléré par l’OMS.

« Les facteurs saisonniers tels que la saison des pluies avec les inondations ainsi que les mauvaises conditions d’higiène et les mouvements de population dans la région contribuent certainement à cette incidence inhabituelle de cholera », a expliqué Mme Chaïb.

Le choléra est une maladie hautement contagieuse, qui peut tuer en quelques heures, dont la propagation est favorisée par les défaillances des réseaux sanitaires et l’absence d’hygiène et de soins.

Après une incubation de quelques jours, la maladie débute par de violentes diarrhées vidant littéralement l’organisme de son eau. En l’absence de réhydratation immédiate, cette déperdition de liquides est souvent mortelle.

(©AFP / 22 octobre 2010 18h04)

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :