RSS

Archives du 15 octobre 2010

Près de 77’000 Irakiens tués en 5 ans

Près de 77.000 Irakiens ont été tués entre janvier 2004 et août 2008, soit la période la plus sanglante en sept ans de guerre, selon un bilan établi par l’armée américaine. Ces données ont été publiées à la demande de l’Université George Washington, qui se fondait sur le droit à l’information.

Ce nouveau bilan américain a été publié discrètement fin juillet sur le site du Commandement central de l’armée américaine (Centcom). Il fournit les données américaines les plus détaillées à ce jour sur les morts en Irak.

Selon ces données, 63’185 civils irakiens et 13’754 membres irakiens des forces de sécurité ont été tués durant la période concernée. Au moins 121’649 Irakiens ont également été blessés, tandis que 3592 soldats de la coalition ont été tués et 30’068 blessés au cours de la même période.

Les données illustrent la montée des violences dans le pays, passant notamment de 239 morts civils par mois en 2004, à 2100 en 2006 et 3000 lors de certains mois de 2007, deux années de violences religieuses intenses. Le nombre de victimes a ensuite chuté progressivement, s’établissant à 273 en septembre dernier, mois le moins meurtrier depuis janvier (196 morts).

L’armée américaine a achevé le 31 août sa mission de combat en Irak et se concentre désormais sur la formation des forces irakiennes. Mais elle peut toujours être amenée à combattre si elle est attaquée ou si les forces irakiennes sollicitent son aide.

(ats / 16 octobre 2010 00:28)

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Guillaume Sarkozy veut faire main basse sur l’argent des retraites complémentaires!

Par Olivier Bonnet

Neuvième jour de grève du zèle en soutien au mouvement pour les retraites : voici notre édition plumedepresseSoir.

Ça aide bien, dans la vie, d’avoir un frère chef de l’Etat du genre de Nicolas Sarkozy ! « Il ne s’agit pas que d’une coïncidence. Mais bien plutôt d’une stratégie concertée en famille : l’un assèche les régimes par répartition tandis que l’autre pose les fondements du système par capitalisation », écrit Médiapart : Guillaume Sarkozy, patron de Malakoff Médéric, est en train de monter, avec la complicité de l’Elysée, un fonds de pension à la française !

Lors de l’émission de France 2 consacrée aux retraites, face à une Arlette Chabot offusquée, Ségolène Royal avait déclaré, citation que nous reprenions dans notre long article de décryptage du programme« Je ne veux pas que les salariés aient à la fois subi la financiarisation de l’économie, les dégâts de l’économie financière et aillent alimenter par leurs cotisations des fonds de pension qui, demain, vont peut-être faire faillite, qui vont à nouveau se balader au niveau de la planète des prédateurs pour racheter des entreprises, délocaliser etc. Ils seront deux fois victimes : victimes de la crise économique, victimes de l’incapacité des gouvernants à sauver la Sécurité sociale et victimes des banques, des assurances privées et des fonds de pension qui attendent, tapis dans l’ombre, de mettre la main sur ce pactole… et c’est bien pour ça que le Medef ne dit rien, parce que ces entreprises-là, elles sont au Medef, et le Medef se tait aujourd’hui et se cache parce que la réforme de François Fillon, c’est la réforme du Medef. » La présidente de Poitou-Charentes avait raison, comme l’analysait quelques jours plus tard sur sa page Facebook Guillaume Duval, rédacteur en chef d’Alternatives économiques, commentant un article des Echos titré Retraite : la réforme va faire évoluer en profondeur l’épargne privée : « Loin de sauver la retraite par répartition, la réforme du gouvernement contient de nombreux articles destinés à doper l’épargne retraite malgré les catastrophes qu’on a constaté en 2009, comme déjà en 2001, dans tous les pays qui avaient fondé leurs systèmes de retraite en priorité sur l’épargne individuelle. Mais en France comme ailleurs le lobby de la finance a les poches profondes et le bras long… » Prenant cette fois appui sur un article de Juritravail, Levé de rideau sur les trois volets de la réforme de l’épargne retraite, il insistait à nouveau le lendemain : « Ce n’est pas l’aspect le plus médiatisé de la contre-réforme des retraites mais les mesures en faveur de fonds de pension à la française qu’elle contient sont d’une grande portée, malgré le désastre qui frappe actuellement les systèmes de retraites de ce type partout dans le monde du fait de la crise… » Eh bien figurez-vous qu’un tel « fonds de pension à la française » est en voie de création, avec aux manettes… Guillaume Sarkozy !

« Selon Mediapart, le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée. Et prépare pour cela une alliance avec des acteurs semi-publics », annonce en effet cet après-midi le Nouvel Observateur. Pour le site d’information créé par Edwy Plenel, la contre-réforme des retraites « va conduire à l’asphyxie financière des grands régimes par répartition » et sera donc « propice à l’éclosion de ces grands fonds de pension qui n’étaient pas encore parvenus à s’acclimater en France, à quelques rares exceptions près ». Et parmi eux donc, le groupe Malakoff Médéric, dont Guillaume Sarkozy est le Délégué général. Explication de Mediapart : « Il ne s’agit pas que d’une coïncidence. Mais bien plutôt d’une stratégie concertée en famille : l’un assèche les régimes par répartition tandis que l’autre pose les fondements du système par capitalisation. Guillaume Sarkozy a engagé son entreprise dans une politique visant à en faire un acteur majeur de la retraite complémentaire privée. Et il a trouvé des alliés autrement plus puissants que lui, en l’occurrence la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le bras armé financier de l’Etat, et sa filiale la Caisse nationale de prévoyance (CNP). Ensemble, tous ces partenaires vont créer, le 1er janvier prochain, une société commune qui rêve de rafler une bonne part du marché qui se profile. Cette société n’aurait jamais vu le jour sans l’appui de l’Elysée. » L’Obs précise l’accusation : « En effet, la Caisse des dépôts et consignations est une institution publique présidée par un parlementaire. Pour sa part, la Caisse nationale de prévoyance (CNP) est une filiale de la Caisse des dépôts et consignations, de la Banque postale et du groupe Caisses d’Epargne, lui-même présidé par François Pérol, ancien secrétaire général adjoint de l’Elysée. » Tiens revoilà Pérol, l’homme scandaleusement blanchi de l’accusation de prise illégale d’intérêt par Jean-Claude Marin, procureur de Paris. La Sarkozie est un petit monde… Mais poursuivons avec Mediapart : « Pourquoi la CDC se lance-t-elle dans pareille aventure pour faire le jeu du système adverse, celui par capitalisation ? Et pourquoi, de surcroît, le faire avec une entreprise dont le patron est le frère du chef de l’Etat ? » Notre proposition de réponse : parce qu’ « Ensemble, tout devient possible » ! Avec les retraites de misère qui seront servies aux millions de Français « coupables » de ne pas disposer de toutes leurs annuités, le marché de la retraite complémentaire devrait représenter entre 40 et 100 millions d’euros : « en fonction de l’aspect final de la réforme, précise L’Obsles Français connaîtront une baisse plus ou moins considérable du taux de remplacement, c’est-à-dire du montant de la pension rapporté au salaire, et donc se précipiteront sur les systèmes de retraite complémentaire. Mediapart publie notamment un « business plan » confidentiel, qui fixe pour objectif une part de marché de 17% d’ici dix ans. » Comme disait Don Corleone, la famille, c’est sacré !

L’illustration parodiant l’affiche du Parrain pour le présenter sous les traits de Nicolas Sarkozy provient de L’indépendant.

http://www.plumedepresse.net/guillaume-sarkozy-veut-faire-main-basse-sur-largent-des-retraites-complementaires/

 

Étiquettes : , , ,

La dérive policière de la sarkozie!

Les témoignages se multiplient contre les agissements de la police lors des manifestations citoyenne. La police soumise au pouvoir sarkozyste multiplie les violences gratuites et en plus est sommée de minimiser le comptage des manifestants pour minimiser le nombre de grévistes! A ce point là c’est une vraie stratégie de provocation et de manipulation qui est mise en œuvre par ce pouvoir pour faire passer sa réforme coûte que coûte et surtout contre les citoyens.

Certaines vidéos sont tout simplement hallucinantes et permettent de démontrer la réalité de la violence qui est en fait provoquée par la police et non par les manifestants.

Plus d’autres vidéos ICI.

http://lesouffledivin.wordpress.com/2010/10/14/la-derive-policiere-de-la-sarkozie-compil-de-videos-hallucinantes/#comments

 
2 Commentaires

Publié par le 15 octobre 2010 dans La dérive policière de la sarkozie!

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Contestation de la réforme des retraites: grèves et actions en cours

PARIS – Un point sur les grèves, manifestations et actions de salariés et de lycéens, contre le projet de réforme des retraites vendredi à la mi-journée.

– RAFFINERIES et DEPOTS: La totalité des 12 raffineries de métropole étaient en grève vendredi (contre 10 la veille), parfois temporairement, avec l’entrée dans le mouvement d’Esso à Gravenchon (Seine-Maritime), et de Petroplus à Reichstett (Bas-Rhin) pour l’avenir du site.

Ces grèves se conjuguent aux effets du blocage par la CGT portuaire des terminaux pétroliers de Fos et Lavera, près de Marseille. Toutes les raffineries se retrouvent en production très réduite.

Les forces de l’ordre sont intervenues dans la matinée pour libérer les accès aux dépôts d’hydrocarbures de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), Bassens (Gironde), Cournon d’Auvergne (Puy-de-Dôme) et Lespinasse près de Toulouse.

Le dépôt de Saint-Baussant en Meurthe-et-Moselle est resté bloqué, de nouveaux dépôts l’étaient vendredi matin, parfois temporairement (près de Tours, Rennes et à La Rochelle).

L’oléoduc approvisionnant en carburants les aéroports parisiens d’Orly et de Roissy, notamment, ne fonctionnait plus vendredi matin faute de produits pétroliers.

– METHANIER: Au terminal méthanier de Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique), l’assemblée générale a reconduit la grève, selon la CGT, le terminal devant être arrêté samedi à la mi-journée, faute de stocks.

– SNCF: le nombre de grévistes a reculé, pour la quatrième journée, à 15,5%, selon la direction et à 28,4% la CGT-cheminots (une baisse de respectivement 5 et 3 points par rapport à jeudi).

Selon la CGT, dans certains services, le mouvement a été suspendu pour le week-end, avec l’engagement de « reprendre la grève lundi ». Chez les roulants et aiguilleurs, la grève a été reconduite pour 24 heures.

– RATP: la grève était de moins en moins suivie (5% du personnel), selon la direction, ce qui perturbe très peu le trafic, à l’exception du RER B, plus touché.

– EDUCATION: 306 lycées étaient perturbés à des degrés divers vendredi matin (7,1% de l’ensemble), un peu moins que la veille, selon le ministère, alors que l’Union nationale lycéenne (UNL) en comptait à la mi-journée 900 mobilisés dont 550 bloqués.

A Paris, une centaine de lycéens ont protesté aux abords de l’Hôtel Matignon avant de se diriger vers le Sénat. A Montreuil (Seine-Saint-Denis), où un lycéen a été blessé jeudi par un tir de flash-ball, plusieurs centaines de jeunes se sont rassemblés devant la mairie. De nombreuses manifestations de lycéens, parfois émaillées d’incidents, ont eu lieu notamment à Lyon, dans plusieurs villes de Bretagne, à Marseille, La Rochelle, Villeneuve-sur-Lot.

– RASSEMBLEMENTS: Quelque 200 grévistes ont bloqué le Centre des Finances publiques de Marseille dans la matinée. Environ 3.000 personnes, salariés et lycéens, défilaient en milieu de journée à Nantes.

– ENTREPRISES: des grèves, souvent sous forme de débrayages quotidiens de quelques heures, ont lieu dans le privé comme chez les chimistes Arkema et Rhodia, dans des entreprises de la métallurgie…

– LA POSTE : Seuls quelques bureaux ou services sont touchés dans le cadre d’un préavis illimité Sud et FO.

– FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE: 120 collectivités perturbées dans au moins 50 départements, contre 43 départements jeudi, selon la CGT.

(©AFP / 15 octobre 2010 13h50)

 
2 Commentaires

Publié par le 15 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Des employés d’une usine de traitement de l’eau filment la toxicité du fluor

(Source : Youtube via SOTT.net)

Des employés d’une usine américaine de traitement de l’eau, si stupéfaits et indignés de ce qu’ils étaient censés mélanger à l’eau potable de leur région, ont refusé de procéder à ce déversement et en ont publié une vidéo.

 

Demandez-vous si c’est juste une coïncidence si le fluor a été utilisé pour la première fois dans les goulags de Staline, puis que les Nazi l’ont repris des soviétiques [car ils ont fait beaucoup de choses durant les années 30 que la majorité des historiens modernes paraissent ignorer] et l’utilisaient dans les camps de concentration. Puis il réapparaît comme par magie sous l’apparence d’une protection dentaire dans la plupart des pays occidentaux à l’époque d’après-guerre … pourquoi ?

http://newsoftomorrow.org/spip.php?article9053

A lire aussi:

–  http://www.alterinfo.net/La-Verite-sur-le-Fluor_a50267.html

–   http://djamelitosante.blogspot.com/p/la-verite-sur-le-fluor.html

–  http://blogue.educationquebec.com/2008/10/28/non-au-fluorure-de-sodium-a-lecole/

 
2 Commentaires

Publié par le 15 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :