RSS

Archives du 8 octobre 2010

USA: détérioration de l’emploi 95’000 postes perdus en septembre

Washington (awp/afp) – Le marché de l’emploi s’est détérioré fortement en septembre aux Etats-Unis, selon des chiffres officiels publiés vendredi à Washington, à moins d’un mois des élections législatives.

Le pays a perdu des emplois pour le quatrième mois d’affilée, et à un rythme bien plus rapide que le mois précédent, indique le rapport mensuel sur l’emploi du département du Travail.

L’économie a détruit en septembre 95’000 emplois de plus qu’elle n’en créait, indique le ministère, ce qui traduit une progression des emplois perdus de 67% par rapport à août.

Les analystes estimaient au contraire que le pays était revenu en septembre à l’équilibre avec un solde nul de créations ou de destructions d’emplois.

Les destructions d’emplois à l’échelle du pays ont résulté avant tout du secteur public, qui a supprimé 159’000 emplois.

Comme les mois précédents, l’Etat a mis fin aux contrats d’un grand nombre de personnes embauchées temporairement pour le recensement décennal. Cela a touché encore 77’000 personnes en septembre, et ne pourra plus concerner au maximum que 6000 Américains dans les mois à venir, indique le ministère.

Plus inquiétantes pour la suite sont les 76’000 suppressions nettes de postes apparues dans les administrations des Etats fédérés et dans les collectivités locales: face à des contraintes budgétaires considérables, celles-ci licencient désormais à tour de bras.

Le secteur privé, vers lequel se porte tous les espoirs, a continué d’embaucher, mais moins rapidement que les mois précédents.

Le solde net des créations d’emplois n’y a été que de 64’000, soit moins que les 74’000 attendus par les analystes, et 31% de moins qu’en août, qui avait déjà marqué une baisse par rapport à juillet.

Malgré les destructions de postes, le taux de chômage est resté stable à 9,6%, indique le ministère, alors que les analystes prévoyaient qu’il remonterait à 9,7%.

C’est un bien piètre réconfort: les chiffres du ministère témoignent d’un bond de 0,4 point du chômage « réel », à 17,1%. Ce chiffre tient compte des chômeurs dits « découragés », et d’autres catégories de personnes qui ne sont pas comptabilisés dans la population active, ainsi que de celles qui travaillent à temps partiel alors qu’elle souhaitent un temps plein.

Avec septembre, le chômage officiel a été supérieur ou égal à 9,4% pendant 17 mois consécutifs, ce qui ne s’est jamais vu depuis 1948 au moins.

De plus, le chômage reste très proche de son plus haut niveau en une génération et, selon une étude publiée fin septembre par des économistes de la banque centrale (Fed), il risque de monter encore pendant tout le premier semestre de 2011, jusqu’à 10,3%, soit au-dessus de son point haut touché il y a un an (10,1%).

Le chômage de longue durée (plus de six mois), dont la généralisation inquiète les dirigeants de la banque centrale (Fed), touchait encore 41,7% des chômeurs fin septembre, selon le ministère.

Le rapport indique par ailleurs que le salaire hebdomadaire moyen est resté stable en août, du fait d’une stabilité des heures travaillées (à 33,5 heures par semaine en moyenne) et du salaire horaire moyen.

rp

(AWP/08 octobre 2010 15h20)

 
4 Commentaires

Publié par le 8 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

France/retraites: le report à 62 ans de l’âge légal définitivement adopté

PARIS – Le report de 60 à 62 ans de l’âge légal de départ à la retraite en France a été définitivement adopté vendredi par le vote au Sénat de cette mesure phare de la réforme des retraites de Nicolas Sarkozy.

(©AFP / 08 octobre 2010 18h54)

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Tabac: le prix des cigarettes augmentera de 6% le 8 novembre

PARIS – Une nouvelle hausse de 6% en moyenne du prix des cigarettes et du tabac, annoncée pour le 8 novembre, va faire passer le paquet le plus vendu à 5,90 euros au lieu de 5,60, un an tout juste après la précédente hausse.

Cette augmentation d’environ 30 centimes par paquet, et de 40 centimes pour le tabac à rouler, déjà évoquée par la presse, avait été confirmée mi-septembre par le ministre du Budget, François Baroin, chargé d’homologuer tous les trimestres les prix du tabac, mais la date n’avait pas été arrêtée.

Demandée par les fabricants, la hausse de 6% en moyenne avait été jugée « modérée et raisonnable », par M. Baroin, en ligne avec plan Cancer 2 de Nicolas Sarkozy.

Cette hausse intervient un an presque jour pour jour après la précédente, +6% le 9 novembre 2009, a confirmé Bercy.

AFP

 
2 Commentaires

Publié par le 8 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Le Burkina inaugure sa plus grande mine d’or

Essakane (awp/afp) – La plus grande mine d’or du Burkina Faso, dans le nord du pays, a été inaugurée jeudi par le Premier ministre Tertius Zongo, qui a assuré que le pays est « définitivement entré dans le cercle fermé des pays miniers » d’Afrique.

Située à quelque 330 km au nord-est de Ouagadougou et implantée dans le Sahel burkinabè, à une trentaine de km de la frontière nigérienne, la mine d’Essakane a sorti son premier lingot d’or jeudi.

Il s’agit de la sixième mine d’or entrée en exploitation et de la plus grande du pays avec des ressources estimées à 120 tonnes, selon M. Zongo.

Elle est propriété de la société canadienne Iamgold Corporation, qui détient 90% des parts contre 10% à l’Etat burkinabè. Sa durée de vie estimée à 12 ans pourrait être portée à 20 ans « avec les recherches en cours », a affirmé Briand Chandler, vice-président de Iamgold chargé des exploitations africaines.

« Les réserves prouvées et le coût des investissements réalisés font d’Essakane une mine de rang mondial », a jugé le Premier ministre, pour qui « le Burkina est définitivement entré dans le cercle fermé des pays miniers » d’Afrique.

Environ 1300 emplois directs et 300 emplois indirects ont été créés par Iamgold, selon les deux responsables.

Au total, 450 millions de dollars (320 millions d’euros) ont été investis par les Canadiens pour construire cette mine qui devrait rapporter au Trésor burkinabè durant la prochaine décennie 240 milliards francs CFA (environ 366 millions d’euros) en royalties, impôts et taxes diverses.

Poussé par les cours mondiaux, l’or est devenu en 2009 le premier produit d’exportation du Burkina, détrônant le coton qui dominait l’économie nationale depuis l’époque coloniale.

tt

(AWP/08 octobre 2010 06h40)

Rahan,si tu as des infos de ce côté,elles seront les bienvenues  🙂

 
8 Commentaires

Publié par le 8 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :