RSS

Archives du 7 octobre 2010

10.000 soldats mobilisables sur le sol français en cas de crise majeure

En cas de crise majeure, l’armée peut engager 10.000 hommes en quelques jours sur le territoire national, selon une instruction interministérielle. L’existence de ce texte, daté du 3 mai 2010 est révélée dans le dernier numéro d’Armées d’aujourd’hui, une des publications officielles du ministère de la Défense.

Cette instruction a été rédigée, avec le concours des ministères de l’Intérieur et de la Défense, par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN). Ce service du premier ministre a confirmé l’existence de ce texte en précisant qu’il était classifié “confidentiel défense”.

Le préfet François Lucas, alors directeur de la protection et de la sécurité de l’Etat au SGDSN, a défini une crise majeure comme “un évènement – pandémie, attaque terroriste, catastrophe, crise d’ordre public – dont la gravité et la portée conduisent les autorités gouvernementales à activer le dispositif interministériel de crise”.

Dans “Opérations banlieues, comment l’État prépare la guerre urbaine dans les cités françaises”, Hacène Belmessous est beaucoup plus direct. L’auteur assure notamment que les opérations de rénovation urbaine visent à faciliter les interventions policières, voire militaires, à venir dans les quartiers difficiles.

Selon lui, le “contrat 10.000 hommes vise un seul territoire qui absorbe l’entière attention de Nicolas Sarkozy depuis les émeutes de l’automne 2005 : les ‘quartiers sensibles’”. Dans ce livre brûlot, l’auteur va jusqu’à dénoncer une “inquiétante dérive vers la préparation d’une guerre totale contre les ‘territoires perdus de la République’”. (…)

Le Figaro

 
4 Commentaires

Publié par le 7 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Strauss-Kahn prend « très au sérieux la menace d’une guerre des monnaies »

PARIS – Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, affirme prendre « très au sérieux la menace d’une guerre des monnaies » et promet de faire des « propositions » pour « l’éviter », dans un entretien publié jeudi par le quotidien français Le Monde.

« Je prends très au sérieux la menace d’une guerre des monnaies, même larvée », déclare-t-il juste avant d’accueillir, jeudi à Washington, l’assemblée générale annuelle du FMI.

« Il faut l’éviter, le FMI fera des propositions en ce sens », ajoute Dominique Strauss-Kahn.

Selon le patron du Fonds, la reprise de l’économie mondiale peut faire ressurgir « la tentation de solutions nationales », « notamment en matière de monnaies ».

« On l’a vu avec l’intervention japonaise pour faire baisser le yen, avec les alarmes brésiliennes face à la montée du réal », souligne-t-il.

Le risque d’une guerre des devises plane ces derniers jours sur l’économie mondiale, plusieurs pays émergents, notamment la Chine, étant accusés par les Etats les plus riches de ne pas vouloir laisser leur monnaie s’apprécier afin de stimuler leurs exportations.

(©AFP / 07 octobre 2010 11h55)

Les pompiers sont demandés SVP …!!!!

 
4 Commentaires

Publié par le 7 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Bruxelles s’inquiète de l’impact de l’euro fort sur la reprise

BRUXELLES – La Commission européenne a estimé jeudi que le taux de change de l’euro, qui frôle les 1,40 dollar, était trop élevé actuellement et que « cela pourrait affecter » la reprise économique fragile en cours en pesant sur les exportations.

(©AFP / 07 octobre 2010 12h49)

 
2 Commentaires

Publié par le 7 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Hongrie/accident: tout l’écosystème de la rivière Marcal détruit

BUDAPEST – L’écosystème entier de la rivière Marcal, directement touchée par la marée de boue toxique après un accident industriel en Hongrie, a été détruit à cause de la pollution, a annoncé jeudi le chef régional des services anticatastrophes Tibor Dobson.

« L’écosystème complet de la rivière Marcal a été détruit, car le taux alcalin très élevé a tout tué », a-t-il déclaré à l’agence de presse nationale MTI.

« Tous les poissons sont morts et nous n’avons pas pu sauver la végétation non plus », a-t-il ajouté.

« La Marcal a reçu sa +peine de mort+ quand la boue rouge y a déferlé par le ruisseau Torna », a-t-il ajouté.

« Nous avons essayé de diminuer le taux alcalin de la Marcal sur plusieurs points avec du plâtre et de l’acide, mais en vain », a encore ajouté M. Dobson en soulignant que l’objectif était de ramener le taux alcalin sous 9 dans la Raab et le Danube pour sauver ces écosystèmes.

La pollution a atteint la branche principale du Danube à midi (10H00 GMT), et pour l’instant, il n’y a pas eu de rapports de poissons morts de ces deux rivières.

(©AFP / 07 octobre 2010 12h53)

 
8 Commentaires

Publié par le 7 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :