RSS

Le purin d’orties dans les choux…!!!

30 Sep

mettre_ortie_dans-chaudron.jpg image by dazibaoueb

L’amendement sur les « préparations naturelles peu préoccupantes » (PNPP) a été définitivement rejeté cet été. Exit les purins d’orties, de consoudes, de fougères et de prêles… Vive le Roundup !

L’histoire commence il y a cinq ans. Suite au vote de la loi d’orientation agricole (LOA) de 2005, les phytosanitaires naturels étaient devenus hors-la-loi. Quelques mois plus tard, Eric Petiot se retrouvait menotté, et jeté dans un panier à salade. Ce dangereux horticulteur ultra-autonome avait en effet commis des livres aux titres aussi subversifs que « Les soins naturels aux arbres », dans lesquels il refilait ses bons tuyaux sur la confection de décoctions naturelles pour soigner ses carrés de légumes… Des recettes ancestrales qui font leurs preuves depuis que l’homme a découvert la binette.

Les remèdes de mémé hors-la-loi ? Scandale !

Devant l’émoi suscité dans la populace, sénateurs et députés votèrent dans l’urgence un amendement corrigeant la LOA afin d’autoriser la commercialisation et l’utilisation des PNPP. Ouf ! Sauf que… près de trois ans plus tard, le décret publié par le gouvernement contredisait carrément les termes de la loi ! Et les PNPP devaient faire l’objet des mêmes procédures que les produits synthétiques. En clair, il faudrait qu’un généreux bienfaiteur balance de l’oseille, entre 100 000 et 300 000 euros en études et paperasse, et qu’il attendre trois ans avant d’être (éventuellement) autorisé à broyer de l’ortie… Procédure renouvelable tous les dix ans. En pure perte puisque, les recettes appartenant au domaine public, elles ne sont pas brevetables. Totalement irréaliste !

La fin des haricots pour le purin d’orties

Mais l’affaire n’était pas close pour autant. Cet été, quelques députés rebelles ont ramené leur fraise, et proposé un nouvel amendement. Voté. Ouf ! Sauf que… une semaine plus tard, les membres de la commission mixte paritaire l’ont tout simplement… jeté aux orties. En toute discrétion. Cette fois-ci, les carottes sont cuites. Le purin d’orties est vraiment trop dangereux. Il sera donc interdit. Vive le Roundup qui, lui, comme chacun sait, est totalement inoffensif, puisqu’il a reçu l’agrément des autorités !

Et vive les OGM traités au Roundup !

Et l’on se prend à rêver… Si les produits naturels peuvent effectivement être dangereux pour la santé, pourquoi ne pas parer au plus urgent, à savoir ceux qui trouvent leur place quotidiennement dans nos assiettes ? Allez, zoup. On interdit les tomates du jardin, les concombres du potager, et tous ces appendices verdâtres aussi juteux que douteux. Et l’on ne conserve que ceux qui ont été dûment autorisés par nos très chères autorités politico-sanitaires. A savoir… les OGM.

Voir aussi le site de l’ASPRO-PNPP.

(Source : Les Mots Ont Un Sens, par Napakatbra)

Lire aussi : 

Le Roundup de Monsanto provoque des malformations

http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article8868

_______________________________________________

Le purin d’orties

Vertus

Le purin d’ortie a 2 usages essentiels. Riche en azote, c’est tout d’abord un engrais efficace, qui stimule la croissance des plantes et les renforce contre certaines maladies.
Ensuite, il présente un caractère répulsif face aux pucerons et aux acariens.
Le premier de ses mérites est surtout d’être un produit naturel, en ces temps où les produits de synthèse envahissent nos jardins !

Préparation

Cueillez des grandes orties qui ne soient pas encore montées à graines, en vous munissant de gants épais et en portant des manches, cela va sans dire !

Hâchez grossièrement le produit de cette récolte, et mettez-le dans un bac en plastique (ou en bois si vous avez la chance d’en disposer, mais surtout pas en métal).

Dosage

Ajoutez 10l d’eau pour chaque kilo d’ortie fraîche (ou 100gr. d’orties sèches).

Couvrez le bac et veillez à mélanger tous les 2 jours. Tant que de petites bulles apparaissent lorsque vous brassez, c’est que la fermentation n’est pas achevée. Celle-ci dure d’une à 2 semaines selon la température ambiante (plus rapide s’il fait chaud).

Utilisation

Si vous répandez ce purin à l’arrosoir, une filtration grossière est suffisante. Du coup, à cause des résidus végétaux encore présents, la conservation n’est pas possible.

Si vous souhaitez utiliser un pulvérisateur, ou désirez conserver votre production plusieurs semaines, alors une filtration fine est nécessaire. Bon courage !

Attention, le produit obtenu est très concentré! Si vous avez la main lourde, diluez-le à nouveau. Contre les pucerons, on conseille notamment une seconde dilution de 1 pour 10 (1l de préparation dans 10l d’eau).

 
3 Commentaires

Publié par le 30 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

3 réponses à “Le purin d’orties dans les choux…!!!

  1. antiphonsgarden

    4 octobre 2010 at 9 h 18 min

    Mon jardin a vote! deviner pour quoi et sans quoi. De l ortie j en met meme dans la soupe!
    Ah, les lobbyistes complaisants, ca ne sent pas le bon purin, mais le pot au rose.

    J'aime

     
  2. antiphonsgarden

    4 octobre 2010 at 12 h 26 min

    Ah, l oseille!

    J'aime

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :