RSS

Archives du 22 septembre 2010

La Via Campesina dénonce l’achat d’actions de Monsanto par la Fondation Bill et Mélinda Gates

Communiqué de Presse – La Via Campesina

(Glendive, Montana- 10 septembre 2010) La Via Campesina, un mouvement international de paysans qui représente les paysans, les travailleurs agricoles sans terre, les pêcheurs, les paysannes, les jeunes et les peuples autochtones, qui rassemble 150 organisations venant de 70 pays sur cinq continents, dénonce l’acquisition par la Fondation de Bill et Melinda Gates d’actions de la compagnie Monsanto. La Fondation a été créée en 1994 par le fondateur de Microsoft William H. Gates et exerce aujourd’hui une grande influence sur les politiques mondiales de développement agricole. La Fondation concentre des centaines de millions de dollars dans des projets qui poussent paysans et agriculteurs à utiliser les semences et les produits agrochimiques génétiquement modifiés (OGM) de Monsanto. En août, la Fondation de Bill et Melinda Gates qui gère un capital de 33,5 milliards de dollars pour financer les projets philanthropiques de la Fondation (dont Bill et Melinda sont membres du conseil d’administration) a révélé qu’elle avait acquis 500.000 actions de Monsanto pour la somme de 23 millions de dollars. (1)

Selon Dena Hoff, paysanne à Glendive dans le Montana et coordinatrice de La Via Campesina pour l’Amérique du Nord «l’acquisition par la Fondation de Bill et Melinda Gates de parts de Monsanto indique que l’intérêt que la Fondation apporte à la promotion des semences de la compagnie ne tient pas uniquement de la philanthropie mais plus d’un désir de profit. La Fondation aide Monsanto à ouvrir de nouveaux marchés, alors que Monsanto est déjà le plus grand semencier du monde.»

Depuis 2006, la Fondation de Bill et Melinda Gates collabore avec la Fondation Rockfeller, promoteur fervent des OGM pour les pauvres du monde, afin de mettre en œuvre l’Alliance pour la révolution verte en Afrique (AGRA) qui est entrain d’ouvrir le continent aux semences OGM et aux produits chimiques vendus par Monsanto, DuPont et Syngenta. La Fondation a donné 456 millions de dollars à AGRA et, en 2006, a employé Robert Horsch, ancien directeur de Monsanto pendant 25 ans, pour travailler à ce projet. Au Kenya, environ 70 % des bénéficiaires d’AGRA travaillent directement avec Monsanto (2), près de 80 % des financements de Gates dans le pays ont trait à la biotechnique et plus de 100 millions de dollars de subventions ont été accordés aux organisations du Kenya ayant des liens avec Monsanto. En 2008, quelques 30 % du fond de développement agricole de la Fondation ont servi à la promotion ou au développement de variétés de semences OGM. (3)

En avril, la Fondation de Bill et Melinda Gates et les ministres des finances des USA, du Canada, d’Espagne et de Corée du Sud ont promis 880 millions de dollars en vue de créer le programme mondial sur l’agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP) géré par la Banque mondiale pour  «aborder le problème de la faim et de la pauvreté dans le monde» (4). En juin le GAFSP a annoncé qu’il donnait 35 millions de dollars à Haïti dans le but augmenter l’accès des petits paysans aux «intrants agricoles, à la technologie et aux chaînes de distribution» (5) En mai, Monsanto a annoncé qu’il faisait don de 475 tonnes de semences à Haïti devant être distribuées par l’Agence américaine au développement international (USAID). L’administrateur

d’USAID est Rajiv Shah qui travaillait pour la Fondation Gates avant d’être employé par le gouvernement d’Obama en 2009.

D’après Chavannes Jean-Baptiste du mouvement Papaye et coordinateur de La Via Campesina pour les Caraïbes, «Il est choquant pour les mouvements paysans d’apprendre que la Fondation Bill et Melinda Gates a décidé d’acheter des actions de Monsanto tout en donnant de l’argent pour des projets agricoles en Haïti. En fait, ils font la promotion des semences et des produits chimiques de la compagnie. Les organisations paysannes en Haïti dénoncent cette politique qui va à l’encontre des intérêts de 80 pour cent de la population haïtienne, à l’encontre de l’agriculture paysanne – base de la production alimentaire de notre pays.»

La Fondation de Bill et Melinda Gates octroie également des fonds à l’initiative du gouvernement des USA Feed the Future, gérée par le gouvernement. Lors d’une audience d’un sous-comité du Congrès sur Feed the Future, le vice-président de Monsanto Gerald Steiner a déclaré que «Feed the Future était une initiative très intéressante car elle tient compte des impératifs du marché dans lequel Monsanto et d’autres compagnies doivent opérer…. Nous voulons faire le bien dans le monde mais nous voulons aussi satisfaire nos actionnaires.» Steiner a mentionné le projet de Monsanto de développer du maïs résistant à la sécheresse pour l’Afrique, projet qui est aussi financé par la Fondation Bill et Melinda Gates. (6)

Selon Dena Hoff, “Les fondations, quelques soient leurs bonnes intentions, ne devraient pas décider des politiques agricoles et alimentaires des nations et des peuples. La démocratie demande que la population civile bien informée détermine ce qui est dans l’intérêt de la population de chaque nation. «Satisfaire ses actionnaires» semble bien être le motif secret pour s’ingérer dans la santé et le bien-être de la planète et de ses habitants afin de faire du profit»

Ce n’est peut-être pas une coïncidence que Hugh Grant, président directeur général de Monsanto, ait acquis des parts de la compagnie pour la valeur de 2 millions de dollars et Carl M. Casale pour la valeur de 1,6 millions de dollars. «Grant et Casale ont empoché de jolies sommes en vendant des parts de Monsanto pendant des années»(7) Ces achats ont pu être provoqués par l’annonce faite la semaine dernière de la découverte du génome du blé, nourriture de base de deux tiers de la population de la planète. «Pour Monsanto, une carte du génome du blé de qualité pourra nous aider dans nos efforts dans le but de fournir de meilleurs variétés de blé aux agriculteurs.» dit Monsanto. (8) En 2008 la Fondation Bill et Melinda Gates a attribué la somme de 26,8 millions de dollars à l’université de Cornell pour la recherche sur le blé et, en mai, la somme de 1,6 millions de dollars aux chercheurs de l’université de l’état de Washington pour développer des variétés de blé OGM résistant à la sécheresse. (9)

La Fondation Gate continue à inciter les pauvres à utiliser les produits Monsanto, en dépit d’une accumulation de preuves sur les dangers écologiques, économiques et physiques dans la production et la consommation des récoltes et des produits OGM. En juin, la cour suprême des Etats-Unis a jugé l’affaire Monsanto Co contre Geertson Seed Farm, la première affaire sur des récoltes OGM. La cour suprême a reconnu que la contamination génétique de récoltes non OGM par des ADN de transgènes venant de plantes OGM, au moyen du vent ou des abeilles, était nocive et lourde de conséquences pour l’environnement et les agriculteurs. Selon le site web de la Fondation de Bill et Melinda Gates, «AGRA et ses partenaires ont mis en circulation plus de 100 nouvelles variétés de semences améliorées sur le continent (africain). »(10)

La Via Campesina maintient que la meilleure façon d’assurer une alimentation saine, de s’adapter au changement climatique, de conserver les sols, les eaux et la forêt, de revitaliser les économies rurales est de mettre en œuvre des politiques encourageant la souveraineté alimentaire et l’agro-écologie – les fondements en étant les semences natives. L’ONU estime que 75 % de la diversité génétique des plantes du monde ont été perdus au fur et à mesure que les paysans ont abandonné leurs semences natives pour utiliser les variétés génétiquement uniformes produites par les grandes multinationales telles que Monsanto. L’homogénéité génétique rend les paysans plus vulnérables aux changements climatiques brusques et à l’apparition de nouveaux fléaux nuisibles et ravageurs, alors que la biodiversité des semences – avec des semences natives adaptées aux différents microclimats, altitudes et sols – est fondamentale pour faire face au changement climatique. Le fait de sauvegarder et replanter augmente l’agro-biodiversité et renforce la plasticité génétique des récoltes (leur capacité à s’adapter rapidement à des conditions de changements croissants sur plusieurs générations).

Selon Henry Saragih, coordinateur général de La Via Campesina à Jakarta, «La Via Campesina condamne ce détournement de l’aide humanitaire à des fins commerciales et cette privatisation des politiques alimentaires. »

XXX

Pour de plus amples informations ou des demandes de la part des médias, contacter viacampesina@viacampesina.org

 

(1)http://www.sec.gov/Archives/edgar/data/1166559/000104746910007567/a2199827z13f-hr.txt

(2) Community Alliance for Global Justice. “Gates Foundation invests in Monsanto.” Press release August 25 2010. http://www.seattleglobaljustice.org/2010/08/for-immediate-release-gates-foundation-invests-in-monsanto/

(3) Holt-Giménez, Eric. “Monsanto in Gates’ clothing? The emporor’s new GMOs.” Huffington Post. August 26 2010. http://www.huffingtonpost.com/eric-holt-gimenez/monsanto-in-gates-clothin_b_696182.html

(4) Kellerhals Jr., Merle David. “Finance ministers announce $880 million for Global Food Security.” April 22 2010. http://www.america.gov/st/develop-english/2010/April/20100422155518dmslahrellek0.9501917.html

(5) Feed the Future. “An Improved Approach to Agriculture and Food Security: Haiti” June 25 2010.

(6) Monsanto Company. “Jerry Steiner speaks to congress about the Feed the Future Initiative.” July 20 2010. http://monsanto.mediaroom.com/steiner_feed_the_future_initiative_072010

(7) Gottfried, Miriam. “Top Monsanto execs load up on shares.” Barron’s. July 15 2010.

(8) Gillam, Carey. “Wheat groups welcome genetic news; say more needed.” Reuters. August 27 2010. http://www.reuters.com/article/idUSN277047520100827

(9) Weaver, Matthew. “Gates awards $1.6 million for dwarf wheat research.” Checkbiotech.org. July 25 2010. http://greenbio.checkbiotech.org/news/gates_awards_16m_dwarf_wheat_research

(10) http://www.gatesfoundation.org/press-releases/Pages/global-trust-fund-for-poor-farmers-100422.aspx

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Revoilà le vaccin contre la grippe !

PARIS – Le vaccin contre la grippe saisonnière revient sur le devant de la scène : les autorités sanitaires doivent présenter jeudi la traditionnelle campagne de vaccination, avec pour nouveau défi cette année de surmonter le fiasco de la vaccination contre le virus pandémique A(H1N1).

L’arrivée du vaccin contre la grippe coïncide chaque année, sous nos latitudes, avec le début de l’automne.

Mais l’année dernière le classique vaccin saisonnier s’est fait voler la vedette par le vaccin propre au nouveau virus pandémique H1N1/2009 et les polémiques qui l’ont accompagné.

Le soufflé est aujourd’hui retombé et la saison 2010-2011 marque en quelque sorte un retour au « droit commun », comme l’indique Jacques Gaillat, chef du service des maladies infectieuses au Centre hospitalier d’Annecy.

Néanmoins, le virus H1N1/2009 circule toujours et la souche a donc été incluse dans le vaccin saisonnier 2010-1011, avec un autre virus de type A(H3N2), et un virus de type B.    ( Hé,Hé,Hé…..,sans blague!!! )

Les Français se feront-ils vacciner cette année ?

« Les gens qui ont l’habitude de se faire vacciner contre la grippe saisonnière sont des gens qui y croient et qui vont continuer de se faire vacciner », estime le Dr Gaillat. Il est plus sceptique sur l’adhésion des personnes qui se sont fait vacciner contre le virus pandémique.

L’hiver dernier, la vaccination saisonnière « a été faite plus que d’habitude », note Daniel Floret, président du Comité technique des vaccinations.

En revanche, la vaccination contre le virus pandémique a été un échec (la couverture vaccinale a été estimée à 7,9%). Probablement en raison de la controverse autour du vaccin et de l’organisation de la campagne vaccinale dans des centres de vaccination.

Parmi les arguments qui pourraient jouer en faveur de la vaccination anti-grippale cette année, le Dr Gaillat cite le fait que le vaccin saisonnier ne comporte pas d’adjuvant. C’était là un des points de controverse du vaccin pandémique.

En outre, souligne-t-il, la vaccination pandémique, dont les effets secondaires ont été très surveillés, n’a pas engendré de « désastre sanitaire ».

Mais, abstraction faite de l’épisode pandémique, les populations à risque sont toujours globalement insuffisamment vaccinées contre la grippe. L’objectif de couverture vaccinale pour ces groupes à risque a été fixé à 75%. En février 2009, le taux de couverture était évalué en 53%, selon le GEIG (fabricants de vaccins).

« Ce que sera l’adhésion de la population, on n’en sait rien », reconnaît le Pr Floret qui doit préciser jeudi les recommandations de vaccination pour 2010-2011.

Classiquement, la vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée, et gratuite pour les personnes âgées de plus de 65 ans et pour celles prédisposées à des formes graves par une affection de longue durée (affections broncho-pulmonaires chroniques, dont l’asthme, insuffisances cardiaques graves…).

Le virus pandémique avait mis en lumière la vulnérabilité des femmes enceintes et des personnes obèses.

L’Organisation mondiale de la santé a sonné en août la fin de la pandémie. Mais il reste « un doute sur ce que va faire H1N1 en termes de manifestations cliniques », a mis en garde le Dr Gaillat, rappelant que des formes graves se sont déclarées l’hiver dernier chez des sujets jeunes sans facteurs de risque.

(©AFP / 22 septembre 2010 18h15)

On sait dorénavant où sont passé les doses qui n’ont pas trouvaient preneurs,mais çà on s’en serait douté!!

 
4 Commentaires

Publié par le 22 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

L’ETAT DE PENNSYLVANIE MENACE TOUS SES HABITANTS PAR LA PUB !

Incroyable pub qui passe sur les télés de la part de l’Etat de Pennsylvanie pour forcer les gens qui n’ont pas payé leurs impôts, ou simplement qui sont en retard, à les payer. La cible? Pas le riche, vous pensez, mais un homme de la classe moyenne, un nommé Tom, qui est en retard de 4000 dollars !!! Tom, on sait où tu es dit Big Brother qui voit tout de là haut, comme l’oeil dans le dollar américain! 1984 on y est…. « Tom tu payes en ligne, car sinon on sait où tu es !!! »

 
5 Commentaires

Publié par le 22 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

UNE AMENDE POUR AVOIR CULTIVE SON JARDIN !!!

5000 dollars d’amende pour un monsieur qui s’occupe de son grand potager, et cela depuis 15 ans. La municipalité s’est servie de Google maps version pro pour étudier chaque parcelle et l’accuse de dépasser l’autorisation accordée. Regardez la vidéo ici, merci aux lecteurs. En clair, maintenant on vous espionne d’en haut, et cela sans même visiter son jardin !!! La technologie des satelittes espions en action sur la grand public! En clair, on va pouvoir mettre des pv vu d’en haut! Délire. Merci aux lecteurs. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2010

Merci à Mosanto & Co qui a permis que cela arrive,ben oui quoi,on fait pas d’ombre au parrain!!!!

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Total se trompe dans le versement de l’intéressement aux salariés

PARIS – Total s’est trompé dans le calcul de l’intéressement versé en juillet à 18.000 salariés, dont 12.000 ont trop perçu et sont redevables d’une somme pouvant aller jusqu’à 200 euros, a indiqué mercredi le groupe pétrolier, confirmant une information de lexpansion.fr.

Total a appliqué pour la première fois cette année une nouvelle formule de calcul de l’intéressmeent, en application d’un accord signé avec les syndicats en 2009. Des auditeurs internes se sont aperçus, mais trop tard, que le critère du salaire avait été sous-évalué en juillet.

Quelque 6.000 salariés n’ont pas touché suffisamment, le maximum de moins-perçu s’élevant à 500 euros. Total va régulariser leur situation en novembre, en réglant également les intérêts de retard.

Concernant les 12.000 personnes ayant un trop-perçu, les plus bas salaires, Total leur laisse le choix entre un prélèvement sur leur paie de novembre et la transformation de ce trop-perçu en une avance sur la campagne d’intéressement de 2011.

Le groupe ne peut faire cadeau de ces sommes aux salariés, afin de ne pas enfreindre l’accord signé en 2009 et aussi pour des raisons réglementaires et fiscales, a précisé une porte-parole à l’AFP, soulignant que « c’est la première fois qu’une telle erreur arrive chez Total ».

Les salariés touchés appartiennent à la branche pétrole (Total SA, CDF Energie, Elf EP, Total raffinage marketing, Total lubrifiants…).

L’enveloppe globale d’intéressement pour ces 18.000 salariés atteint 98 millions d’euros, au titre des résultats de l’entreprise en 2009. Après régularisation, le minimum d’intéressement s’élèvera à 5.000 euros, le maximum à 7.300 euros par salarié.

TOTAL

(©AFP / 22 septembre 2010 16h50)

Avec les milliards de bénéfice qu’ils se font chaques années,ils auraient quand même pu faire un effort ces rapaces!!!!

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Les rats quittent le navire!

USA: démission d’un haut responsable du Trésor
WASHINGTON – Herbert Allison, haut responsable au département du Trésor américain, a annoncé mercredi dans un courriel sa démission, qui marque le quatrième départ au sein de l’équipe économique de l’administration Obama en moins de deux mois.

(©AFP / 22 septembre 2010 15h32)

 
3 Commentaires

Publié par le 22 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :