RSS

Destructions massives en Nouvelle-Zélande après le séisme

04 Sep

L’un des plus violents séismes de l’histoire de la Nouvelle-Zélande, de magnitude 7, a frappé dans la nuit Christchurch, deuxième ville du pays. La secousse a provoqué des destructions massives, mais n’a fait que des blessés dont deux graves.

Réveillés au petit matin, les habitants sont sortis, paniqués, de leurs logements et ont découvert des rues bloquées par l’écroulement de façades de bâtiments, jonchées de verre brisé et de voitures écrasées, des ponts effondrés et les canalisations de gaz coupées en plusieurs endroits.

La moitié de la ville environ était privée d’électricité. Deux hommes âgés d’une cinquantaine d’années ont été grièvement blessés, a indiqué l’hôpital de Christchurch. D’autres hôpitaux traitaient plusieurs personnes plus légèrement touchées.

Si le bilan humain semble limité, les dégâts matériels sont en revanche considérables et pourraient atteindre 2 milliards de dollars néo-zélandais (1,45 milliard de francs), a estimé Ian Simpson, directeur général de la Commission des tremblements de terre.

Christchurch, 340’000 habitants, est la plus grande ville de l’Ile du Sud, qui constitue avec l’Ile du Nord la Nouvelle-Zélande. L’état d’urgence a été déclaré dans la ville, a annoncé le maire de Christchurch, Bob Parker, qui s’est dit « horrifié par l’ampleur des dégâts ».

L’aéroport international de Christchurch, principal accès au sud de l’île, a été fermé et la circulation des trains arrêtée en attendant de vérifier l’état du réseau ferré. A Wellington, le ministère de la Défense civile a décrété l’état de crise nationale.

La police a bouclé le centre-ville en raison d’informations faisant état de pillages, a indiqué l’inspecteur Mike Coleman en demandant à la population de rester chez elle.

Le tremblement de terre, dont l’épicentre était situé à une profondeur de 16,1 km, a atteint une zone située à 30 km au nord-ouest de Christchurch, selon l’USGS.

(ats / 04 septembre 2010 09:41) 

Destructions massives en Nouvelle-Zélande après un séisme

L’un des plus violents séismes de l’histoire de la Nouvelle-Zélande, de magnitude 7, a frappé dans la nuit Christchurch, deuxième ville du pays. La secousse a provoqué des destructions massives, mais n’a fait que des blessés dont deux graves.

Réveillés au petit matin, les habitants sont sortis, paniqués, de leurs logements et ont découvert des rues bloquées par l’écroulement de façades de bâtiments, jonchées de verre brisé et de voitures écrasées, des ponts effondrés et les canalisations de gaz coupées en plusieurs endroits.

La moitié de la ville environ était privée d’électricité. Deux hommes âgés d’une cinquantaine d’années ont été grièvement blessés, a indiqué l’hôpital de Christchurch. D’autres hôpitaux traitaient plusieurs personnes plus légèrement touchées.

Si le bilan humain semble limité, les dégâts matériels sont en revanche considérables et pourraient atteindre 2 milliards de dollars néo-zélandais (1,45 milliard de francs), a estimé Ian Simpson, directeur général de la Commission des tremblements de terre.

Christchurch, 340’000 habitants, est la plus grande ville de l’Ile du Sud, qui constitue avec l’Ile du Nord la Nouvelle-Zélande. L’état d’urgence a été déclaré dans la ville, a annoncé le maire de Christchurch, Bob Parker, qui s’est dit « horrifié par l’ampleur des dégâts ».

L’aéroport international de Christchurch, principal accès au sud de l’île, a été fermé et la circulation des trains arrêtée en attendant de vérifier l’état du réseau ferré. A Wellington, le ministère de la Défense civile a décrété l’état de crise nationale.

La police a bouclé le centre-ville en raison d’informations faisant état de pillages, a indiqué l’inspecteur Mike Coleman en demandant à la population de rester chez elle.

Le tremblement de terre, dont l’épicentre était situé à une profondeur de 16,1 km, a atteint une zone située à 30 km au nord-ouest de Christchurch, selon l’USGS.

(ats / 04 septembre 2010 09:41)

 

Étiquettes : ,

2 réponses à “Destructions massives en Nouvelle-Zélande après le séisme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :