RSS

USA: les inscriptions au chômage au plus haut depuis novembre 2009

19 Août

synthèse

Washington (awp/afp) – Les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis sont montées à leur plus haut niveau depuis novembre 2009 lors de la semaine achevée le 14 août, selon des chiffres publiés jeudi par le département du Travail, montrant une inquiétante dégradation du marché de l’emploi.

En données corrigées des variations saisonnières, les demandes d’allocations chômage ont atteint 500’000, pour la première fois depuis neuf mois contre 488’000 la semaine précédente (chiffre révisé).

C’est la troisième semaine de suite qu’ils progressent, alors que les analystes tablaient sur une baisse.

« Cette hausse, décevante, renvoie les inscriptions au-dessus d’un seuil psychologique important » qu’il semblait improbable de franchir de nouveau il y a peu encore, a commenté David Resler, de Nomura Securities.

Les demandes d’allocations chômage connaissent depuis le début de l’année des fluctuations imprévisibles, qui témoignent des difficultés des Etats-Unis à retrouver les plus de huit millions d’emplois perdus avec la récession en 2008 et 2009.

Tombées à leur plus bas de l’année début juillet (à 427’000), elles ont bondi depuis, ce qui laisse craindre la possibilité d’un quatrième mois consécutif de destructions d’emplois pour l’économie américaine en août.

« Ces chiffres indiquent que le rythme des licenciements s’est accru et sont un mauvais présage pour le rapport mensuel sur l’emploi » attendu le 3 septembre, a estimé Michael Gapen, de Barclays.

Face à l’ampleur inédite du chômage de longue durée, le Congrès a voté en juillet la prolongation d’un dispositif exceptionnel d’allocations chômage étendues.

D’après Ryan Sweet, de Moody’s Economy.com, la banque centrale pourrait à son tour être incitée à agir face à ce regain du chômage. « Cette hausse pourrait pousser la Réserve fédérale à mettre en branle son plan de secours » pour l’économie, a-t-il soulevé.

Les signes d’une mauvaise conjoncture pour l’emploi sont en effet perceptibles également dans des chiffres publiés par sa branche de Philadelphie jeudi. D’après la Fed, les industriels de la région étaient en train de réduire en août leurs effectifs, et de fortement compresser les heures travaillées.

rp

(AWP/19 août 2010 17h00)

Et pour la France,qu’en est-il?!

 

 

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :