RSS

Archives du 19 août 2010

C’est officiel:les 3/4 du pétrole dû à la fuite sont toujours dans le Golf!

Découverte d’un vaste panache de pétrole provenant de la marée noire de BP

WASHINGTON – Des océanographes ont trouvé dans les profondeurs du golfe du Mexique un vaste panache d’hydrocarbures provenant du puits exploité par BP et confirmé ainsi l’existence de ce nuage de pétrole jusqu’alors insaisissable.

« En juin nous avons détecté le panache se déplaçant lentement (O,27 kmh) au sud-ouest de l’endroit où se trouvait la plate-forme qui a explosé », précise Richard Camilli, chef de l’expédition scientifique et un des responsables du Woods Hole Oceanographic Institution (WHOI), plus grand institut mondial privé d’études océanographiques à but non-lucratif.

Il est le principal auteur de cette étude parue dans la revue américaine Science datée du 20 août.

« Non seulement nous avons démontré qu’il existe bien un panache de pétrole dans le golfe du Mexique mais nous avons également déterminé son origine et sa composition », souligne-t-il, rappelant la controverse autour de la réalité d’un tel panache.

« Jusqu’alors ce panache était considéré comme théorique », ajoute-t-il précisant qu’il n’est pas formé de « pétrole pur » mais contient de nombreux composants pétroliers.

Les analyses chromatographiques d’échantillons confirment la présence de benzène, de toluène (un dissolvant), d’éthylbenzène et de xylène.

Ils ont pu ainsi établir que ce pétrole provenait bien de la marée noire ayant résulté de l’explosion de la plate-forme BP Deepwater Horizon le 20 avril et non de suintements naturels.

La fuite du puits, à 1.500 mètres de fond, a été arrêtée mi-juillet après que 4,9 millions de barils de brut se furent déversés dans l’océan, mais la plus grande partie du pétrole restait introuvable.

Le panache s’étend sur au moins 35 km à plus de 900 mètres de profondeur et mesure 1,9 km de largeur sur près de 200 mètres de hauteur, ont estimé ces océanographes lors de cette expédition scientifique conduite du 19 au 28 juin à bord d’un navire spécialement équipé.

Ces chercheurs ont observé que la bio-dégradation de ce pétrole était en cours grâce aux microbes vivant dans les grands fonds mais que ce processus était relativement lent.

Etant donné l’étendue de la masse de ce « nuage » sous-marin d’hydrocarbures et de résidus, il pourrait « subsister dans l’océan plus longtemps qu’on ne le pensait », soulignent les auteurs.

« Nombre d’experts ont tablé sur une bio-dégradation rapide des hydrocarbures se trouvant sous la surface de l’eau et ce n’est pas ce que nous avons observé », relève Richard Camilli.

On ne sait pas encore si le risque présenté par ce panache sous-marin de pétrole pour l’écosystème océanique est important car « nous n’avons pas déterminé sa toxicité », explique Christopher Reddy, un géochimiste marin de l’équipe de recherche.

« Nous ignorons également comment et pourquoi ce panache s’est formé », ajoute-t-il observant que le fait de connaître « son étendue, sa forme et sa profondeur et la direction dans laquelle il se déplace sera essentiel pour répondre à un grand nombre de ces questions ».

L’annonce de la découverte de ce panache intervient en pleine controverse sur le fait de savoir où se trouve le pétrole de la marée noire.

Plus tôt cette semaine des océanographes de l’Université de Géorgie (sud) ont estimé dans un rapport que près de 80% du pétrole serait encore dans l’océan.

Ils ont ainsi remis en question les évaluations très optimistes du gouvernement américain début août selon lesquelles 74% du brut déversés avaient été éliminés par évaporation, bio-dégradation, récupération et autres moyens.

Des experts devaient être entendus sur ce sujet jeudi au Congrès.

(©AFP / 19 août 2010 20h00)

Une victoire de plus pour ceux qui recherchent la vérité et une défaite de plus pour ces décérébrés  sans foi ni loi!!!

 
4 Commentaires

Publié par le 19 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

BOURSE/Paris: le CAC 40 victime des inquiétudes sur l’économie US (-2.07%)

Paris (awp/afp) – La Bourse de Paris s’est fortement repliée jeudi, le CAC 40 perdant 2,07%, dans un marché à nouveau en proie aux plus vives inquiétudes quant à la vigueur de la reprise économique américaine.

L’indice vedette a lâché 75,53 points à 3572,40 points, dans un volume d’échanges limité de 3,202 milliards d’euros. La veille, il avait déjà cédé 0,42%.

Le marché parisien a totalement effacé son rebond de mardi (+1,82%), s’installant à nouveau sous les 3600 points.

Les autres places européennes ont été mal orientées, Francfort perdant 1,80%, Londres 1,73% et l’Eurostoxx 50 1,82%.

Après un début de séance hésitant et une incursion dans le vert, les investisseurs ont accusé le coup, des indicateurs décevants ravivant les inquiétudes sur la reprise aux Etats-Unis, lesquelles plombent les marchés depuis début août.

Dans la foulée, Wall Street a ouvert en baisse et se maintenait nettement dans le rouge dans la première partie de la séance.

« La macroéconomie outre-Atlantique ne présente pas des signes très encourageants. Cela laisse de la place aux plus pessimistes pour vendre sur des marchés un peu étroits », mois d’août oblige, note Frédéric Rozier, gérant chez Meeschaert Gestion Privée.

Le chômage américain a été au centre des préoccupations alors que les nouvelles inscriptions aux Etats-Unis sont montées à leur plus haut niveau depuis novembre lors de la semaine achevée le 14 août, à 500’000, plus que le consensus qui était de 475’000.

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Russie: les fumées toxiques d’une décharge en feu menacent Moscou

Russie: les fumées toxiques d’une décharge en feu menacent Moscou

Un incendie qui s’est déclaré dans une immense décharge à ciel ouvert menace la capitale russe de nouvelles fumées nauséabondes et toxiques. Les feux de tourbières de ces dernières semaines devraient quant à eux être maîtrisés d’ici à dimanche.

Le feu a pris dans la nuit de mercredi à jeudi dans cette décharge d’environ 15 hectares, située dans le district de Chtchelkovski, à 35 km au nord-est de Moscou, et il s’étend encore sur environ deux hectares.

Les flammes de l’incendie, visibles à plusieurs kilomètres à la ronde au cours de la nuit, ont baissé d’intensité, mais une forte odeur de plastique brûlé se dégageait et a été ressentie jusque dans l’est de Moscou, selon le témoignage rapporté par une habitante.

« Cette décharge va se consumer longtemps », a constaté un responsable du ministère russe des Situations d’urgence sur les lieux du sinistre où de nombreux véhicules de pompiers tentaient de circonscrire l’incendie, selon l’agence Interfax.

« Menace sous-estimée »

« La menace d’extension à la forêt voisine a été supprimée », a toutefois indiqué un autre responsable du ministère, cité par Interfax.

Les autorités locales affirment qu’il n’y a aucun danger pour la population, alors que des écologistes recommandent à la population de mettre des masques respiratoires pour se protéger des fumées toxiques.

« Le menace est sous-estimée, des produits toxiques se dégagent, avant tout des dioxines, à cause des bouteilles en plastique brûlées », a expliqué Vladimir Sliviak, de l’ONG russe Eco-Défense.

Issue en fin de semaine

« C’est bien plus dangereux que les produits de combustion provenant des feux de tourbières », a ajouté M. Sliviak. Dans l’ensemble du pays, près d’un million d’hectares ont été ravagés depuis juillet par les incendies qui ont fait 54 morts, selon le bilan officiel provisoire.

« Les incendies doivent être totalement circonscrits d’ici à la fin de la semaine, le 22 août », a assuré jeudi le ministre des Situations d’urgence Sergueï Choïgou.

(ats / 19 août 2010 18:55) 

 

Étiquettes : , ,

USA: les inscriptions au chômage au plus haut depuis novembre 2009

synthèse

Washington (awp/afp) – Les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis sont montées à leur plus haut niveau depuis novembre 2009 lors de la semaine achevée le 14 août, selon des chiffres publiés jeudi par le département du Travail, montrant une inquiétante dégradation du marché de l’emploi.

En données corrigées des variations saisonnières, les demandes d’allocations chômage ont atteint 500’000, pour la première fois depuis neuf mois contre 488’000 la semaine précédente (chiffre révisé).

C’est la troisième semaine de suite qu’ils progressent, alors que les analystes tablaient sur une baisse.

« Cette hausse, décevante, renvoie les inscriptions au-dessus d’un seuil psychologique important » qu’il semblait improbable de franchir de nouveau il y a peu encore, a commenté David Resler, de Nomura Securities.

Les demandes d’allocations chômage connaissent depuis le début de l’année des fluctuations imprévisibles, qui témoignent des difficultés des Etats-Unis à retrouver les plus de huit millions d’emplois perdus avec la récession en 2008 et 2009.

Tombées à leur plus bas de l’année début juillet (à 427’000), elles ont bondi depuis, ce qui laisse craindre la possibilité d’un quatrième mois consécutif de destructions d’emplois pour l’économie américaine en août.

« Ces chiffres indiquent que le rythme des licenciements s’est accru et sont un mauvais présage pour le rapport mensuel sur l’emploi » attendu le 3 septembre, a estimé Michael Gapen, de Barclays.

Face à l’ampleur inédite du chômage de longue durée, le Congrès a voté en juillet la prolongation d’un dispositif exceptionnel d’allocations chômage étendues.

D’après Ryan Sweet, de Moody’s Economy.com, la banque centrale pourrait à son tour être incitée à agir face à ce regain du chômage. « Cette hausse pourrait pousser la Réserve fédérale à mettre en branle son plan de secours » pour l’économie, a-t-il soulevé.

Les signes d’une mauvaise conjoncture pour l’emploi sont en effet perceptibles également dans des chiffres publiés par sa branche de Philadelphie jeudi. D’après la Fed, les industriels de la région étaient en train de réduire en août leurs effectifs, et de fortement compresser les heures travaillées.

rp

(AWP/19 août 2010 17h00)

Et pour la France,qu’en est-il?!

 

 

Étiquettes : ,

L’Iran attaqué avant le 21 août?

Wayne Madsen évoque sur Russia Today les bruits de bottes de plus en plus pressants pour attaquer l’Iran. En effet, John Bolton, un « dur » ex ambassadeur des USA à l’ONU préconise une attaque israélienne contre l’Iran avant le 21 août.

Jour J-2!

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Bactérie NDM-1 (suite)

Deuxième souche de bactérie NDM-1 identifiée en France

PARIS – Une deuxième souche de bactérie de type NDM-1, résistante aux antibiotiques, a été identifiée en France, chez une femme hospitalisée en Inde et transférée mi-août en France dans un hôpital de province, selon un expert.

« Cette femme avait développé une infection urinaire liée à une entérobactérie NDM1, mais elle va bien à présent », a précisé à l’AFP Patrice Nordmann, expert Inserm des « résistances émergentes aux antibiotiques ».

« Transférée mi-août d’un hôpital du sud de l’Inde, après une intervention chirurgicale, vers un hôpital de province en France, elle avait développée une infection urinaire. Mais une fois la sonde urinaire dont elle était porteuse retirée, tout est rentré dans l’ordre », rassure-t-il.

« La bactérie en cause, dénommée « citrobacter » est une bactérie du tube digestif, très proche des colibacilles et plutôt liée au milieu hospitalier », selon cet expert.

« Cela confirme et justifie les mesures annoncées par le professeur Didier Houssin, directeur général de la santé, de détecter les bactéries multirésistantes lors des transferts de tout hôpital étranger »,commente le Pr Nordmann. « Et cela confirme que le réservoir de ce gène de résistance NDM1 se trouve dans le sous continent indien », ajoute-t-il.

La seule souche de type NDM-1 repérée jusque là en France date d’avril dernier et concerne une femme simplement porteuse mais sans présenter d’infection provoquée par la bactérie. « Il s’agissait d’une découverte fortuite, cette femme, qui vivait en Inde avant de rentrer en France, n’avait jamais vu un hôpital indien », relève-t-il.

(©AFP / 19 août 2010 11h02)

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :