RSS

Archives du 13 août 2010

Bactérie NDM-1 (suite)

E. coli
L’Inde Qualifie de complot le fait d’attribuer le probléme NDM-1 à la seule Inde,car cette bactérie pouvait se retrouver partout dans le monde et pas uniquement là-bas.
Les députés Indiens voient en ceci une propagande délibérée contre le tourisme médical se dévellopant rapidement en Inde.
 
Poster un commentaire

Publié par le 13 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Canicule en Russie:Au moins 5000 morts!

MOSCOU – La presse russe et l’internet regorgent de témoignages sur la gestion calamiteuse de la crise de la canicule par le gouvernement, accusé de minimiser le bilan humain des six semaines de chaleurs exceptionnelles en Russie, où des milliers de personnes sont pourtant mortes.

Le quotidien populaire Tvoï Den a ainsi affirmé vendredi, photo à l’appui, que le département de la Santé de Moscou a interdit aux médecins de diagnostiquer les « coups de chaleur » pour édulcorer « les statistiques des morts liées à la canicule ».

Plusieurs médecins anonymes interrogés par l’agence Interfax ont confirmé cette information.

« On nous a expliqué que la statistiques sur les coups de chaleur dépassaient à Moscou toutes les limites », a dit un médecin. « Il y a eu un ordre oral. Bien que les températures baissent, cette consigne sera en vigueur jusqu’au 1er septembre », témoigne un autre.

« Il n’y a pas eu de telles consignes, c’est du délire », s’est défendue une responsable du département de la Santé à Moscou interrogée par l’AFP.

Cet organe n’a cependant pas répondu vendredi à une demande de l’AFP de fournir les statistiques démographiques de la capitale russe pour les mois de juillet et août.

Pourtant, le chef de ce département Andreï Seltsovski avait reconnu le 9 août que la mortalité a doublé dans la capitale avec 700 décès enregistrés quotidiennement, sans préciser sur quelle période portaient ces chiffres.

Le ministère russe de la Santé avait ensuite réprimandé le responsable, assurant que les données fiables pour le mois de juillet 2010 ne seraient disponibles qu’après le 20 août.

Mais selon les chiffres obtenus par l’AFP auprès des services de l’état-civil moscovite, le nombre de décès à Moscou a bondi en juillet sur un an de 50%, soit de quelque 5.000 morts.

Le chef des services sanitaires de Moscou Tatiana Popova avait alors refusé d’établir un lien entre la chaleur exceptionnelle et la hausse des décès, en expliquant que l’état-civil ne différenciait pas les causes des décès, qu’il s’agisse « des accidents de la route (ou) des maladies ».

Un argument tourné en dérision par Anton Avdeïev, responsable du syndicat des employés des pompes funèbres.

« A la mi-juillet, en regardant la météo j’ai dit aux gars: +vous aurez une avalanche de cadavres+ », raconte-t-il à l’AFP. « Pourquoi n’était-ce pas clair pour les preneurs de décision à la mairie? », s’interroge-t-il.

La capitale russe a connu une canicule sans précédent à partir de juillet et était envahie pendant plusieurs jours par la fumée nocive des tourbières brûlant dans la région de Moscou.

Selon M. Avdeïev, au plus fort de la chaleur « les cadavres restaient dans les appartements pendant 10 à 12 jours parce qu’il n’y avait pas de voitures disponibles » pour les transporter jusqu’à la morgue.

« Mon grand-père, mort d’un coup de chaleur il y a 24 heures, est toujours dans l’appartement, il fait +35° dehors. Nous l’avons couvert d’un drap mouillé et fermé les fenêtres pour ralentir la décomposition », écrivait ainsi le 9 août le blogueur molitva_i_post.

Sur un forum animé par des médecins légistes, sudmed.ru, un internaute a ainsi demandé « comment combattre l’odeur de cadavre » dans un appartement.

Des professionnels de la santé décrivaient de leur côté dans des blogs des conditions de travail épouvantable: 50°C à l’intérieur des ambulances, de la fumée dans les hôpitaux, pas de climatisation dans les salles d’opération et dans les chambres et des cadavres au sous-sol, les morgues étant pleines.

Et il a fallu le retour de vacances dimanche du maire de Moscou, Iouri Loujkov, pour que des mesures d’urgence soient adoptées, comme le rééquipement de voitures en fourgons funéraires ou l’ouverture d’une nouvelle morgue.

(©AFP / 13 août 2010 15h33)

//

 
4 Commentaires

Publié par le 13 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Chine: des nouvelles victimes des pluies torrentielles

Chine: des nouvelles victimes des pluies torrentielles
De nouvelles pluies torrentielles se sont abattues sur l’ouest de la Chine, tuant 29 personnes dans le Gansu et le Sichuan. Elles sont intervenues non loin de la zone sinistrée par des glissements de terrain qui ont fait près de 1750 tués ou disparus.

L’agence Chine Nouvelle a rapporté vendredi que 24 personnes étaient décédées dans le Gansu et 24 portées disparues dans les villes de Longnan et Tianshui, proches de Zhouqu, épicentre de la catastrophe du week-end dernier.

Les autorités locales procédaient à l’évacuation des habitants les plus exposés dans cette zone et acheminaient des tentes, des nouilles instantanées et de l’eau minérale.

Dans le Sichuan voisin, cinq personnes ont été tuées et 500 prises au piège par des inondations dans la région montagneuse de Mianzhu.

A Zhouqu, quelque 600 personnes étaient toujours portées disparues, après les glissements de terrain du week-end dernier qui ont fait 1144 tués, selon un bilan légèrement revu à la hausse, et les recherches se poursuivaient.

Suggestion lancée

« Les opérations continuent mais les nouvelles pluies ont créé des difficultés », a dit à l’AFP la porte-parole du district de Zhouqu, Yan Jinxin.

« Les rues sont boueuses et difficilement praticables », a-t-elle aussi ajouté.

Les autorités locales s’inquiétaient des risques accrus de propagation de maladies, a déclaré un responsable sanitaire à Chine Nouvelle.

« Un grand nombre de secouristes et survivants vivent là-bas et les risques de maladies infectieuses intestinales ou respiratoires ont augmenté », a-t-il dit.

Du désinfectant était pulvérisé dans la zone alors que les cadavres humains et les carcasses des animaux en décomposition rendaient la situation précaire sur le plan sanitaire.

Plus de 2100 tués récemment

Environ 800 médecins et infirmiers étaient à pied d’oeuvre dans la région sinistrée.

La seule bonne nouvelle, communiquée par la télévision, a été la reprise de la fourniture d’eau à la zone dévastée.

(ats / 13 août 2010 10:46)

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Du nouveau avec la Bactérie NDM-1

SYDNEY – Trois Australiens, qui ont voyagé en Inde, ont été infectés par une bactérie résistante à presque tous les antibiotiques, faisant craindre une propagation mondiale après avoir touché plusieurs dizaines de Britanniques, a indiqué vendredi un expert.

Selon le professeur Peter Collignon, chef du service des maladies infectieuses à l’Hôpital de Canberra, ces personnes – dont l’une a subi une opération de chirurgie esthétique à Bombay – ne représentait que la « partie émergée de l’iceberg ».

« Il doit y en avoir bien plus parce que c’est très difficile de repérer ce gène particulier, à moins de disposer de matériel sophistiqué », a-t-il déclaré à l’AFP.

Cette entérobactérie, productrice d’une enzyme baptisée « New Delhi métallo-beta-lactamase » (NDM-1), a été identifiée pour la première fois en 2009 par Timothy Walsh (université de Cardiff, Royaume-Uni) chez un patient suédois qui avait été hospitalisé en Inde.

Mais, selon une étude publiée cette semaine dans la revue britannique The Lancet Infectious Diseases, des chercheurs l’ont aussi isolée chez 37 patients au Royaume-Uni, dont certains avaient voyagé en Inde ou au Pakistan pour y subir une opération de chirurgie esthétique.

Le NDM-1 résiste à pratiquement tous les types d’antibiotiques, y compris les carbapénèmes, généralement réservés aux urgences et au traitement des infections multi-résistantes.

Le Pr Collignon a indiqué avoir traité l’un des trois Australiens infectés à Canberra tandis que les deux autres se trouvent dans les Etats de Nouvelle-Galles-du-Sud et du Queensland.

« On a trouvé ce germe résistant et insoignable dans leurs urines, et heureusement il ne leur génère pas trop de problèmes. Mais la propagation de cette infection est une réelle inquiétude », a-t-il indiqué.

Le médecin a également précisé que l’un des trois patients avait contracté cette bactérie après des complications suite à une intervention de chirurgie esthétique tandis que les deux autres l’ont contractée dans des circonstances inconnues.

(©AFP / 13 août 2010 09h31)

Photo d'une colonie de bactéries d'eau prise en 2008.

Un Bruxellois, d’origine pakistanaise, en est décédé en juin, a indiqué jeudi le Docteur Piérard, microbiologiste à l’hôpital AZ VUB.

Il s’agissait d’un patient diabétique habitant Bruxelles. En voyage au Pakistan, son pays d’origine, il a été victime d’un accident de voiture. Hospitalisé sur place pour une importante plaie à la jambe, il a ensuite été rapatrié en Belgique mais son état était déjà septique », explique Denis Piérard.

Bactérie résistante
Le corps médical a ensuite découvert « une bactérie horriblement résistante ». Malgré l’administration de « colistine », le patient est décédé. On ne parle pas de problème de santé publique en Belgique, mais le microbiologiste concède tout de même que « mis à part la colistine, nous sommes tout de même limités dans les traitements thérapeutiques ». Cette bactérie peut causer des infections urinaires, abdominales, pulmonaires ou des plaies ouvertes.

http://ecolonews.blog.fr/2010/08/12/la-bacterie-ndm-1-presente-en-belgique-9171019/

A SUIVRE…

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :