RSS

Archives du 30 juin 2010

Nette baisse à Wall Street qui finit dans le rouge un très mauvais trimestre

NEW YORK – La Bourse de New York a fini en nette baisse mercredi, aggravant les lourdes pertes enregistrées la veille pour tomber à son plus bas depuis presque huit mois sur fond de chiffres peu encourageants sur l’emploi: le Dow Jones a perdu 0,98% et le Nasdaq 1,21%.
http://www.romandie.com/ats/news/100630202930.82b61hbp.asp

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Moody’s envisage d’abaisser la note souveraine de l’Espagne

MADRID – L’agence de notation financière Moody’s a indiqué mercredi qu’elle envisageait d’abaisser la note souveraine de l’Espagne, en raison de la faiblesse des perspectives de croissance de sa fragile économie.

http://www.romandie.com/ats/news/100630200842.3k64y40t.asp

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Connaître la vérité à temps

Fidel CASTRO

A mesure que j’écrivais chacune des mes Réflexions antérieures et qu’une catastrophe pour l’humanité s’approchait à toute allure, mon plus grand souci était ce que je considérais un devoir élémentaire : informer le peuple cubain.

Aujourd’hui, je suis plus apaisé que voici vingt-six jours. Comme des choses continuent de se produire sur le court terme, je peux reprendre et enrichir les informations que j’adresse à l’opinion publique nationale et internationale.

Obama s’est engagé à assister aux matchs des quarts de finale, le 2 juillet, si son pays passait les huitièmes. Il aurait dû savoir mieux que personne que ces quarts de finale ne pourraient pas se dérouler, car de très graves événements surviendraient avant. Vendredi dernier, 25 juin, une agence de presse internationale connue pour la minutie avec laquelle elle détaille les informations qu’elle élabore, a publié des déclarations du « commandant de la marine du corps d’élite des Gardiens de la révolution islamique, le général Ali Fadavi », qui avertissait : « Si les États-Unis et leurs alliés inspectent des bâtiments iraniens dans les eaux internationales, « ils recevront une réponse dans le golfe Persique et dans le détroit d’Ormuz. »

La nouvelle provient de l’agence de presse iranienne Mehr, qui informe : « La marine des Gardiens de la révolution compte des centaines de bateaux équipés de lance-missile ».

Cette dépêche, élaborée presque à la même heure que ce que publiait Granma, voire avant, semblait sur certains points une copie conforme des paragraphes des Réflexions que j’ai rédigées le jeudi 24 juin et que le journal a publiées le vendredi 25.

La coïncidence s’explique parce que nous partons tous deux d’un raisonnement logique, auquel je recours toujours. Je ne savais rien de ce qu’avait publié l’agence iranienne.

Je n’ai pas le moindre doute qu’à peine les bâtiments de guerre des USA et d’Israël auront occupé leurs postes – auprès des navires étasuniens patrouillant déjà aux abords des côtes iraniennes – et tenteront d’inspecter le premier cargo de ce pays, une pluie de projectiles s’abattra dans une direction et dans l’autre. Ce sera le moment exact où une terrible guerre débutera. Il est impossible de prévoir combien de navires couleront ni de quels pavillons ils seront.

Connaître la vérité à temps est le plus important pour notre peuple.

Peu importe que presque tous mes compatriotes – 99,9 p. 100 ou plus, pourrais-je dire – conservent par instinct naturel l’espoir que je me trompe et partagent mon souhait sincère dans ce sens. J’ai échangé avec des personnes des milieux les plus proches de moi et reçu aussi des nouvelles de nombreux citoyens nobles, dévoués et passionnés de leur devoir qui, à la lecture de mes Réflexions, n’en contestent absolument pas les analyses, assimilent, croient et acceptent mes raisonnements, mais qui, toutefois, consacrent aussitôt leur temps au travail auquel ils appliquent leurs énergies.

C’est justement ce que nous souhaitons de nos compatriotes. Le pire serait qu’ils apprennent soudainement le déclenchement de gravissimes événements, sans avoir écouté avant la moindre information au sujet de cette éventualité, et qu’ils soient la proie du désarroi et de la panique, ce qui serait indigne d’un peuple aussi héroïque que le peuple cubain qui a failli être la cible d’une attaque nucléaire massive en octobre 1962 et qui n’a pas hésité un moment à faire son devoir.

Au cours de nos héroïques missions internationalistes, les combattants et les chefs courageux de nos Forces armées révolutionnaires ont failli aussi être la cible d’attaques nucléaires quand ils s’approchaient de la frontière méridionale de l’Angola d’où les forces racistes sud-africaines avaient été délogées après la bataille de Cuito Cuanavale et se retranchaient à la frontière namibienne.

Le Pentagone, avec l’assentiment du président étasunien, avait fourni aux racistes sud-africains, par Israël interposé, environ quatorze armes nucléaires plus puissantes que celles qui sont tombées sur les villes japonaises d’Hiroshima et de Nagasaki, comme je l’ai expliqué dans d’autres Réflexions.

Je ne suis ni prophète ni devin. Personne ne m’a rien dit de ce qui allait se passer : tout a été le fruit de ce que je qualifie de raisonnement logique.

Nous ne sommes pas des novices ni des intrus dans ce thème compliqué.

Après la crise nucléaire, on peut augurer de ce qu’il surviendra dans le reste de l’Amérique ibérophone.

Dans ces circonstances, on ne pourra pas parler de capitalisme ou de socialisme. S’ouvrira une étape de gestion des biens et services disponibles dans cette partie du continent. Ceux qui gouvernent aujourd’hui les pays continueront forcément de le faire, plusieurs très proches du socialisme et d’autres euphoriques devant l’ouverture d’un marché mondial qui s’ouvre aujourd’hui aux carburants, à l’uranium, au cuivre, au lithium, à l’aluminium, au fer et à d’autres métaux qu’on envoie aux pays développés et riches qui disparaîtra soudain.

Des aliments qui s’exportent aujourd’hui abondamment sur ce marché mondial disparaîtront aussi d’une manière abrupte.

Dans de telles circonstances, les produits les plus élémentaires nécessaires à la vie : les aliments, l’eau, les carburants et les ressources du sous-continent au sud des USA abondent pour maintenir un peu de cette civilisation qui, dans son avancée désordonnée, a conduit l’humanité à une pareille catastrophe.

Des graves incertitudes continuent toutefois de planer : les deux plus puissantes nations nucléaires, les États-Unis et la Russie, pourront-elles s’abstenir d’employer leurs armes atomiques l’une contre l’autre ?

Ce qui ne fait pas le moindre doute, c’est que les armes atomiques de la Grande-Bretagne et de la France, alliées des États-Unis et d’Israël – qui ont imposé, enthousiastes, la résolution qui déclenchera inévitablement la guerre, laquelle, pour les raisons que j’ai expliquées, deviendra aussitôt nucléaire – menacent le territoire russe, bien que la Russie et la Chine aient tenté d’éviter ce dénouement dans la mesure de leurs forces et de leurs possibilités.

L’économie de la superpuissance s’effondrera comme un château de cartes. La société étasunienne est la moins préparée à supporter une catastrophe comme celle que l’Empire a provoquée là où il a vu le jour.

Nous ignorons quels seront les effets des armes nucléaires sur l’environnement, lesquels se déclencheront inévitablement à plusieurs endroits de notre planète et, dans la variante la moins grave, seront nombreux.

Aventurer des hypothèses de ma part serait faire de la science-fiction.

Fidel Castro Ruz
Le 27 juin 2010

URL de cet article
http://www.legrandsoir.info/Connaitre-la-verite-a-temps.html

Salut Ferlin, 

J’ai reçus ce mail il y a qq jours de l’admin de Mecanopolis: 

 Cet article vient du blog de Ferlim que je remercie au passage 🙂

Il est suivi de ces 2 commentaires:

Bonsoir,« La situation internationale n’est plus sous contrôle, elle peut exploser a chaque instant. Les États-Unis ne sont plus capable de faire face. Ils sont économiquement morts. Nous allons droit vers une guerre totale, c’est certain, et cela, avant la fin du mois d’août. Je ne puis en dire plus, mais c’est la vérité ».

J’essaie de convaincre Pujo de réaliser,à distance, un entretien plus précis, mais compte-tenu de la nature confidentie! lle de l’info, me dit-il, il n’est pas très chaud.
 Ce n’est peut-être pas la peine de le publier (pas de source fiable), c’est toi qui voit. De toute façon, on sait vers quoi on se dirige de toute manière…

Je viens d’avoir une conversation téléphonique avec Jean-Luc Pujo, patron du club « Penser la France » et initiateur du site politique-actu.

Je ne partage pas l’ensemble de ses points de vues, mais bref, le problème n’est pas là. Pujo rencontrait Chevènement ce week-end.

En privé, l’ancien ministre lui aurait tenu ce discours :

Chevènement est sans doute un peu has-been, mais il n’est pas le genre alarmiste sans vraies raisons.

Plus que jamais, nous devons être vigilants. Dites moi si vous tombez sur quelque chose qui permettrait d’accréditer ces craintes.

Bien à vous tous,

Claude

 @+ tard

 Commentaire n°13 posté par Shaka aujourd’hui à 15h50

Tout converge vers une déflagration majeure dans les jours qui viennent. Ce n’est qu’une pierre de plus…  – La situation énconomique proche du krach final ( voir lien sur le billet – 4% à la bourse de paris, hier ).

 -La Chine est aussi touchée par la crise, hors, c’est le moteur du monde.

 – Les USA en banqueroute et avec une pollution gravissime sur ses côtes ( Etat d’urgence propice au déclenchement d’un conflit majeur ).

 – Stopper le programme nucléaire iranien. Pour cela, il faut un conflit global, aucune opération limitée ne pourrait fonctionner.

 – Cela cadre parfaitement avec le plan de la finance internationale, instigatrice du 11/09 et sûrement de la fuite dans le Golfe du Mexique. Le chaos final pour instaurer le Nouvel ordre mondial de façon sûre et certaine.

 – A compléter car j’oublie sûrement des faits importants.

 Réponse de Ferlinpimpim aujourd’hui à 16h19

http://changementclimatique.over-blog.com/article-fidel-e-conclusion-53204703-comments.html#comment64289219

_______________________________________________

Je rejoins les affirmations de Ferlim,la situation mondiale est trés mal engagée,trop de défaillances et d’événements allant dans le  sens d’un conflit majeur ou pas,c’est inévitable….

La seule inconnue c’est  » quand ? « !!!

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

La terre a tremblé en Vendée

« J’ai d’abord entendu une explosion, comme un bruit sourd puis quelques secondes après j’ai ressenti les vibrations« , rapporte Pierre Bertrand le maire de Maillé, petite commune de 850 âmes du sud de la Vendée. « J’ai tout de suite pensé à un tremblement de terre car il y en a déjà eu dans la région » précise-t-il.  « J’ai été  réveillé par une secousse ce matin qui a duré une vingtaine de secondes« , témoigne de son côté Pierre, un autre habitant.

Le réseau national de surveillance sismique contacté par TF1 News a confirmé qu’effectivement une secousse sismique d’une magnitude de 4,0 sur l’échelle de Richter a bien été enregistrée dans le secteur de Maillé et Fontenay-le-Compte ce mercredi à 9H15. La secousse qui a duré une vingtaine de secondes n’a fait ni blessés, ni dégâts. 

Cette zone géographique a déjà subi des tremblements de terre par le passé, en raison d’une faille située près de l’ïle de Ré dans l’Atlantique.  Il y a plus de vingt ans un tremblement avait provoqué des dégâts superficiels autour de la zone de Maillé. Pour écouter les explications de Sophie Lanbotte, responsable du Réseau national de surveillance sismique à Strasbourg, cliquez ci-dessous.

Vidéo ici:  http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/la-terre-a-tremble-dans-le-sud-de-la-vendee-5901970.html

 

Étiquettes : , , ,

Séisme Mag 6.2 Oaxaca Mexique

10-degree map showing recent earthquakes

globe showing location of 10-degree map

Détails du séisme

Ampleur 6,2
Date-Time
Emplacement 16.527 ° N, 97.760 ° W
Profondeur 20 km (12,4 miles ), institué par le programme de localisation
Région Oaxaca, Mexique
Distances 125 km ( 80 miles) WSW de Oaxaca , Oaxaca , Mexique
145 km ( 90 miles) de S Huajuapan de Leon , Oaxaca , Mexique
160 km (100 miles ) du nord-ouest Angel Puerto , Oaxaca , Mexique
355 km (220 miles ) de la SSE MEXICO , D.F. , le Mexique
Incertitude Lieu + horizontal / – 4.6 km (2,9 miles ) , la profondeur fixée par programme de localisation
Paramètres NST = 268 , NPH = 268 , Dmin = > 999 km, SGD = 0,86 sec , Gp = 155 ° ,
M- type = magnitude de moment télésismiques (Mw ) , Version = 7
Source
  • USGS NEIC ( WDCS -D )
L’ID d’événement us2010yday

 

MEXICO – Un puissant séisme qui a été fortement ressenti jusque dans la capitale Mexico a frappé tôt mercredi la côte mexicaine du Pacifique dans le sud, sans provoquer de dégâts importants, selon les autorités locales.

L’épicentre du séisme d’une magnitude de 6,5 et enregistré à 02H22 locales (07H22 GMT) était situé à l’intérieur des terres dans la région d’Oaxaca (sud du Mexique) à une profondeur de 10 km, ont indiqué l’Institut sismologique mexicain (SSN) et l’Institut de géophysique américain (USGS).

L’USGS a ensuite révisé la magnitude à la baisse, à 6,2.

Aucun dégât important n’a été signalé pour l’heure, selon les services régionaux d’incendie et de Protection civile qui ont fait seulement état de murs fissurés dans quelques localités de la côte, proches de l’épicentre.

« On ne nous a pas signalé de dommages, nous n’avons pas d’immeubles endommagés, pas de morts et pas de blessés, mais nous procédons à des vérifications de quart d’heure en quart d’heure car la secousse a été intense et longue », a déclaré à l’AFP le directeur de la Protection de la Ville de Mexico, Elias Moreno.

Le tremblement de terre, d’une trentaine de secondes, a été fortement ressenti à Mexico, ont constaté des journalistes de l’AFP.

« J’étais endormi et j’ai été réveillé en croyant que quelqu’un secouait mon lit », a témoigné l’un d’eux.

Des télévisions et radios ont initialement donné des versions confuses sur la localisation du séisme, plusieurs stations ayant fait état d’un « séisme dans la ville de Mexico ».

La station de radio Formato 21 a signalé des scènes de panique dans la capitale où le plus grand séisme de l’histoire moderne du Mexique, de magnitude 8,1 le 19 septembre 1985, avait fait entre 10.000 et 30.000 morts, selon les différentes estimations de l’époque.

Les secousses telluriques sont quasi-quotidiennes dans certaines régions du Mexique, même si elles ne sont généralement pas ressenties par la population. C’est le cas par exemple dans la péninsule de la Californie mexicaine et la mer de Cortez qui la sépare du continent.

(©AFP / 30 juin 2010 12h30)

 

Étiquettes : , , ,

Séisme Mag 6.3 Sud des Iles Fiji

10-degree map showing recent earthquakes

globe showing location of 10-degree map

Détails du séisme

Ampleur 6,3
Date-Time
Emplacement 23,200 ° S, 179,165 ° E
Profondeur 536.3 km (333,3 miles )
Région Sud des îles Fidji
Distances 360 km (220 miles ) au sud ouest de la Île Ndoi , Fidji
500 km ( 310 miles) de l’ ESE Ceva – I- Ra , Fidji
565 km (350 miles ) de S SUVA , Viti Levu , Fidji
1575 km (980 miles ) de NNE Auckland , Nouvelle-Zélande
Incertitude Lieu + horizontal / – 8.2 km (5,1 miles ) ; + profondeur / – 14.2 km (8,8 miles )
Paramètres NST = 151 , NPH = 151 , Dmin = 615.6 km , SGD = 0,84 sec , Gp = 65 ° ,
M- type = magnitude de moment télésismiques (Mw ) , Version = 6
Source
  • USGS NEIC ( WDCS -D )
L’ID d’événement us2010ydan
 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :