RSS

Archives du 4 juin 2010

BP : Standard & Poor’s abaisse la note à long terme de AA à AA-

LONDRES – L’agence de notation financière Standard & Poor’s a abaissé vendredi de AA à AA- la note à long terme du groupe pétrolier britannique BP, arguant des coûts à long terme pour réparer les dégâts sur l’environnement et les préjudices liés à la marée noire.

« La dégradation (de la note de BP) reflète notre opinion sur les défis opérationnels importants que le géant pétrolier britannique continue à affronter pour enrayer ou contenir la fuite de son puits dans le golfe du Mexique », explique Simon Redmond, analyste crédit chez Standard & Poor’s.

L’agence de notation a assorti l’abaissement de la note du groupe pétrolier d’une mise sous surveillance négative.

Elle emboîte le pas aux agences de notation financière Moody’s et Fitch, qui ont abaissé la note accordée à BP jeudi.

BP

(©AFP / 04 juin 2010 19h31)

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Chute des Bourses et de l’euro, déprimées par l’emploi US et la zone euro

Avec clôture des Bourses européennes, nouvelle chute de l’euro

Paris (awp/afp) – L’euro a chuté sous les 1,20 dollar et les Bourses ont plongé dans le rouge vendredi, plombés par des chiffres décevants de l’emploi américain et la crainte d’une contagion de la crise de la zone euro.

Le pétrole perdait plus deux dollars, sous les 73 dollars le baril.

En clôture, la Bourse de Londres a terminé en baisse de 1,63%, Paris de 2,86%, Francfort de 1,91%, Madrid de 3,80%, Milan de 3,79% et Athènes 5,03%. Vers 15H30 GMT/17h30 HEC le Dow Jones à New York perdait plus de 2%.

 
4 Commentaires

Publié par le 4 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

Le cargo Rachel Corrie poursuit sa route vers Gaza

JERUSALEM – Le cargo Rachel Corrie, affrété par une organisation irlandaise pour acheminer de l’aide humanitaire à la bande de Gaza, se dirigeait vendredi vers l’enclave palestinienne, a indiqué l’Irlandaise Mairead Maguire, prix Nobel de la paix, qui est à bord.

De son côté, le ministère israélien des Affaires étrangères a réitéré sa demande au navire irlandais d’accoster dans le port israélien d’Ashdod, près de Tel Aviv (sud).

« L’un des éléments qui nous parviennent est qu’Israël pense que nous allons diriger ce navire et sa cargaison vers Ashdod. Mais nous n’avons aucune intention d’aller à Ashdod qui est en Israël », a expliqué Mme Maguire, sur les ondes de la radio publique irlandaise RTE, via un téléphone satellitaire.

« Nous sommes partis pour livrer cette cargaison à la population de Gaza et ce que nous souhaitons faire, c’est briser le siège de Gaza », a précisé le prix Nobel, affirmant: « Nous n’avons pas peur ».

« Nous ne sommes pas en contact avec les Israéliens et les Israéliens ne sont entrés en contact avec aucune des personnes à bord de ce navire, mais nous sommes totalement déterminés à mener le navire à Gaza », a-t-elle assuré.

A Chypre, une porte-parole de Free Gaza, Mary Hughes Thompson, a indiqué à l’AFP que le navire à sa vitesse actuelle serait en mesure d’atteindre Gaza dans la soirée.

« Nous nous attendons à ce qu’ils reportent leur arrivée à demain (samedi) parce qu’il serait assez dangereux de le faire de nuit », a-t-elle souligné ».

Mme Thompson a expliqué que le mouvement avait tenté en vain d’obtenir que le bateau fasse étape dans un port de la région afin d’embarquer des personnalités et des journalistes et dissuader ainsi Israël de tenter un abordage comme celui de la flottille arraisonnée lundi.

De son côté, le directeur général des Affaires étrangères israélien, Yossi Gal, a fait savoir qu’Israël n’avait « aucun désir de confrontation ».

« Nous n’avons aucun désir d’aborder le navire. Si le bateau décide d’aller jusqu’au port d’Ashdod, alors nous garantirons sa bonne arrivée et nous ne l’aborderons pas », a-t-il affirmé dans un communiqué.

« Israël est prêt à recevoir le bateau et à décharger sa cargaison. Après l’avoir inspecté, et s’être assuré qu’il ne transporte pas d’armes ou de matériel de guerre, nous sommes prêts à livrer tout le chargement à Gaza », en coopération avec l’ONU et les organisations internationales, a ajouté M. Gal.

Le prix Nobel de la paix irlandais a estimé acceptable l’éventualité que le cargo soit contrôlé par les Nations unies ou par un organisme indépendant pour vérifier qu’il ne transporte aucun matériel dangereux.

« Mais nous ne sommes pas disposés à autoriser Israël à le faire. Notre cargaison a été inspectée par des responsables du gouvernement irlandais, par des responsables syndicaux à Dundalk (un port d’Irlande du Nord) et par des responsables du parti écologiste », a relevé Mairead Maguire, 66 ans.

A Gaza, le comité populaire d’accueil du bateau a également indiqué espérer son arrivée samedi s’il n’était pas arrêté ou intercepté par les forces israéliennes.

Le Rachel Corrie, à bord duquel voyagent 15 personnes, de nationalité irlandaise et malaisienne, transporte un millier de tonnes d’aide, selon les organisateurs. Il a été affrété par l’organisation irlandaise Campagne de solidarité Irlande-Palestine (IPSC) et devait initialement faire partie de la flottille arraisonnée le 31 mai.

(©AFP / 04 juin 2010 17h25)

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

Danemark: levée des barrages autour d’une plateforme en mer du Nord

COPENHAGUE – Des barrages flottants installés jeudi par mesure de sécurité autour d’une plate-forme de la compagnie danoise Maersk Olie og Gas en mer du Nord après la découverte d’une fine nappe de pétrole, ont été levés vendredi, a annoncé la Direction danoise de l’Environnement.

« Nous avons pris cette décision à la suite des observations faites jeudi soir par des appareils de reconnaissance allemands et danois montrant que la nappe de pétrole — de 22 km de long et 8 km de large– repérée ces derniers jours s’était quasiment évaporée » a déclaré à l’AFP Juliane Albjerg, chef de bureau à la Direction de l’Environnement.

Seule « une petite quantité de pétrole était observée vendredi à 10 milles nautiques au sud de la plate-forme Dan », selon Mme Albjerg.

Vendredi, « Maersk n’a pas constaté de nouvelles traces de pétrole des deux côtés des barrages flottants » a-t-elle souligné, précisant que « la source de cette légère pollution n’avait pas été identifiée ».

Les autorités danoises ont prélevé des échantillons de la nappe en vue de déceler l’origine de cette fuite, a-t-elle ajouté.

Les résultats de ces analyses sont attendus dans les jours à venir.

Maersk a indiqué de son côté que la production sur la plate-forme Dan, située à 200 km à l’ouest du Danemark, était normale vendredi.

(©AFP / 04 juin 2010 17h25)

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Bientôt la porte ouverte aux OGM en Europe !!!!

OGM: Bruxelles va rendre aux Etats la liberté d’interdire la culture
BRUXELLES – Les pays de l’Union européenne seront prochainement libres d’interdire les cultures d’organismes génétiquement modifiés (OGM), s’ils acceptent une proposition en ce sens faite par la Commission en échange de la simplification des autorisations de culture.

Le Commissaire à la Santé John Dalli, en charge de ce dossier sensible, soumettra aux gouvernements et au Parlement ces propositions « le 13 juillet, ou le 7 juillet », ont indiqué vendredi à l’AFP plusieurs responsables qui l’ont rencontré dans le cadre de ses consultations.

Les interdictions pourront couvrir l’ensemble du territoire du pays, ou seulement des régions, et concerner un seul ou plusieurs OGM. Elles n’auront pas besoin d’être avalisées par la Commission comme c’était le cas jusqu’à présent.

Un premier débat est attendu lors de la réunion des ministres de l’Environnement les 10 et 11 juin à Luxembourg, avant même l’officialisation de ces propositions.

Le porte-parole de M. Dalli, interrogé par l’AFP a refusé de confirmer ces informations, mais a souligné que M. Dalli avait publiquement préconisé cette solution et annoncé qu’il ferait des propositions avant l’été.

Aucune nouvelle autorisation de culture d’OGM n’est prévue dans l’immédiat, a fait savoir M. Dalli.

Trois demandes sont sur la table du commissaire pour les maïs BT 11 du groupe suisse Syngenta, BT 1507 du groupe américain Pionner, et le MON 810 de l’américain Monsanto pour le renouvellement de son autorisation.

Sept pays dont la France et l’Allemagne ont interdit la culture du MON 810 en raison des risques de contamination des cultures traditionnelles et biologiques dans la zone de culture.

Les cultures d’OGM sont un sujet très sensible et la décision de la Commission d’autoriser la pomme de terre Amflora du groupe BASF a suscité de sérieux remous, a reconnu M. Dalli.

(©AFP / 04 juin 2010 15h38)

Ps:
On aura bientôt tous du Mosanto,singeta and co dans nos assiettes!Bon appétit

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Torpillage: Séoul saisit le Conseil de Sécurité de l’ONU

SINGAPOUR – La Corée du Sud a saisi vendredi le Conseil de Sécurité de l’ONU du torpillage présumé d’un de ses navires par la Corée du Nord, a annoncé le président sud-coréen Lee Myung-Bak.

« Aujourd’hui, le gouvernement de la République de Corée a renvoyé l’affaire de l’attaque du Cheonan (une corvette sud-coréenne, ndlr) par la Corée du Nord devant le Conseil de Sécurité de l’ONU », a déclaré M. Lee dans un discours à une conférence annuelle sur la sécurité à Singapour.

La Corée du Nord « a violé notre souveraineté et attaqué nos forces armées, ce qui fait clairement de ceci une provocation militaire », a-t-il poursuivi.

« La Corée du Nord doit reconnaître son méfait; elle doit promettre de ne jamais plus s’engager dans une action aussi répréhensible. C’est dans l’intérêt de la paix. C’est dans l’intérêt de la Corée du Nord », a ajouté le chef de l’Etat.

« Si on pensait qu’après un certain temps, on fermerait les yeux sur l’action de la Corée du Nord et que la stabilité dans la péninsule coréenne serait (ainsi) d’une manière ou d’une autre maintenue, alors on se duperait parce que la Corée du Nord en viendrait une fois de plus à attaquer les autres », a encore dit M. Lee

Une enquête internationale sur la cause du naufrage qui a entraîné la mort de 46 marins sud-coréens, le 26 mars au large de l’île de Baengnyeong, près de la ligne de démarcation maritime avec la Corée du Nord, a conclu à un tir de torpille par un sous-marin nord-coréen.

La Corée du Nord pour sa part a accusé la Corée du Sud d’avoir « fabriqué » des preuves et affirmé que les deux pays étaient désormais « proches de la guerre ».

Elle a de nouveau brandi, vendredi, la menace de représailles en cas de saisine et de condamnation à l’ONU après le naufrage du navire de guerre sud-coréen.

(©AFP / 04 juin 2010 15h12)

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

La Bourse d’Athènes plonge de 5% vendredi à la clôture

ATHENES – L’indice de la Bourse d’Athènes (Athex) a plongé vendredi après-midi (13H35 GMT) de 5,03% à 1.484,90 points, à l’instar des autres places européennes secouées par la publication de chiffres de l’emploi américain moins bons que prévu en mai.

Ce sont surtout les valeurs bancaires qui ont fait les frais de cette baisse.

Une heure avant la clôture, l’Athex perdait 5,73% à 1.473,88 points.

La Bourse d’Athènes avait ouvert vendredi matin dans le rouge, en baisse de 1,06% à 1.546,93 points (08H15 GMT), avant de lâcher 2,50% à 1.524,49 points en début d’après-midi à 14H45 locales (11H45 GMT).

(©AFP / 04 juin 2010 16h47)

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

France : Standard and Poor’s dégrade la note de la dette de la SNCF!

PARIS – L’agence de notation Standard and Poor’s a dégradé d’un cran vendredi la note de la dette de la SNCF, en estimant que « les règles européennes pourraient rendre plus difficile un éventuel soutien financier » du gouvernement français à l’entreprise publique ferroviaire.

La note de la SNCF est passée de « AAA » à « AA+ ».

« Nous pensons que les activités les plus profitables (de la SNCF) vont être progressivement exposées à la concurrence », explique S&P dans un communiqué.

« En outre, nous pensons que les règles européennes pourraient rendre plus difficile un éventuel soutien financier du gouvernement français », ajoute l’agence de notation.

Depuis décembre 2009, le marché européen du transport ferroviaire de passagers, autrefois chasse gardée des opérateurs publics, est entré dans un processus progressif d’ouverture à la concurrence.

Le statut de la SNCF d’établissement public à caractère industriel et commercial (Epic) permettait jusqu’ici à la compagnie ferroviaire de bénéficier du triple A de l’Etat français pour ses emprunts.

Mais ce statut est dans le collimateur de la Commission européenne qui estime qu’il est susceptible de fausser la concurrence avec d’autres compagnies européennes ne disposant pas de telles garanties étatiques.

Bruxelles a redemandé en février à la France de doter la SNCF d’un statut de société anonyme. Paris a contre-attaqué en saisissant la justice européenne pour maintenir le statut d’Epic.

Pour sa part la SNCF a estimé être toujours bien notée. « Ca reste une très bonne note ! Bien des Etats européens n’ont pas la note AA+ », a réagi David Azéma, le directeur général délégué chargé des finances et de la stratégie de la compagnie, qui s’y attendait puisque la perspective était négative depuis septembre 2008.

« Ils regardent le degré de soutien que la SNCF peut attendre de l’Etat » français, a-t-il commenté. « La note AAA correspond à un soutien quasi automatique de l’Etat en cas de défaut de paiement et AA+ à un soutien très hautement probable. »

« Concrètement, la charge financière supplémentaire sera tout à fait faible pour la SNCF », a affirmé David Azéma, qui l’évalue à « de l’ordre de quelques millions ».

Pour M. Azéma, « il n’y a pas de rapport direct avec la polémique sur le statut de la SNCF », puisque « la perspective négative rendait cette évolution probable ».

« Nous ne prévoyons pas que la SNCF change de propriétaire à moyen terme, même s’il pourrait y avoir une pression croissante de l’Union européenne pour changer le statut d’Epic de la SNCF », écrit Standard and Poor’s, dans son communiqué.

(©AFP / 04 juin 2010 16h51)

Hé oui fallait bien s’y attendre,à ce jeu là,c’est chacun son tour et cela ne fait que commencer!!!!!

 

Étiquettes : , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :