RSS

Guatemala: deux morts et trois disparus après l’éruption du volcan Pacaya

28 Mai

 

GUATEMALA – Des milliers de Guatémaltèques ont été évacués vendredi après la violente éruption du volcan Pacaya (sud) qui a fait deux morts -dont un journaliste- et trois disparus dans trois départements placés en état de catastrophe naturelle.

Dans un rayon d’une centaine de km autour du volcan, les habitants se sont armés de balais et de pelles pour déblayer la poussière des toits et des patios, d’une épaisseur de cinq centimètres par endroits. « Pour notre cour seulement, on a rempli un grand sac poubelle », a raconté Isabel Esteves, une femme au foyer.

L’état de catastrophe naturelle a été décrété dans trois départements: Escuintla (sud), Guatemala (centre) et Sacatepéquez (ouest), selon la présidence qui a précisé que l’aéroport avait été fermé.

Lors d’une conférence de presse, le président guatémaltèque Alvaro Colom a indiqué jeudi qu’un journaliste de la télévision Canal 7, Anibal Archila, qui couvrait l’éruption, ainsi que trois enfants de 7, 9 et 10 ans, étaient portés disparus.

Le cadavre calciné du journaliste, sur lequel des pierres sont tombées, a ensuite été localisé à 50 km de la capitale.

Un homme de 22 ans est décédé vendredi des conséquences indirectes de l’éruption, en chutant d’un toit où il était monté pour en retirer les cendres, selon les services de secours.

Une vingtaine de personnes ont été blessées, dont une grièvement.

Par ailleurs, le directeur de l’agence pour la coordination de la réduction des désastres (Conred), Alejandro Maldonado, a indiqué que 1.600 personnes avaient été évacuées.

Selon le président guatémaltèque, le seul aéroport de la capitale, La Aurora, tapissé de cendres volcaniques, restera fermé jusqu’à samedi dans la nuit « parce qu’il faut laver les pistes et les parties environnantes ».

« Tous les vols sont suspendus en raison de la quantité de cendres tombée sur la piste », avait auparavant déclaré Monica Monge, une porte-parole de l’autorité aéronautique.

Les vols sont déviés vers les aéroports de Mundo Maya à Peten (à 500 km au nord) ou à Comalapa au Salvador, selon cette autorité.

Mercredi, l’éruption du volcan Pacaya, haut de 2.552 mètres, a commencé à s’intensifier avec des projections de lave, de fumées et de cendres, et se poursuivait vendredi. Les cendres s’élèvent jusqu’à 1.000 mètres et sont transportées sur des kilomètres à la ronde.

Les autorités s’attendent à une nouvelle éruption violente du volcan, le plus actif d’Amérique centrale. « C’est très possible qu’il y ait d’autres explosions violentes dans les prochains jours », a dit à la presse Eddy Sanchez, directeur de l’Institut national de Vulcanologie.

Le Guatemala compte quelque 288 volcans, dont huit en activité.

ec-desk/mdr/dch

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :