RSS

Norvège: une plateforme pétrolière en partie évacuée après un incident

21 Mai

OSLO – Une plateforme pétrolière norvégienne de la mer du Nord a été partiellement évacuée à la suite d’un changement de pression dans un puits de forage, a annoncé le groupe pétrolier Statoil vendredi, un incident qualifié de « grave » par les autorités norvégiennes.

Après la mise hors service, pour une raison encore inconnue, d’un des deux mécanismes de sécurité censés empêcher une explosion, 89 employés de la plateforme Gullfaks C, jugés non indispensables, ont été évacués jeudi après-midi, a indiqué Statoil.

« C’est une situation grave », a commenté Inger Anda, porte-parole de l’Autorité norvégienne de surveillance du secteur pétrolier. « Le risque d’un accident est important (…) s’ils perdent le contrôle de l’autre barrière de sécurité », a-t-elle déclaré à l’AFP.

L’incident semble s’être produit au niveau du tubage (casing), une pratique qui consiste à injecter de la boue dans un puits de forage afin de le consolider.

La perte de cette boue, comme cela s’est apparemment produit sur Gullfaks C, traduit un changement de pression dans le puits qui, dans le pire des cas, peut déboucher sur une explosion.

Statoil a dit s’employer à rétablir la situation, ce qui devrait prendre « plusieurs jours » selon la compagnie.

« Nous n’avons pas eu à déplorer de dégâts humains ou matériels sur la plateforme et il n’y a pas de fuite en provenance du puits », a déclaré à l’AFP son porte-parole, Gisle Johanson, tout en reconnaissant qu’il s’agissait d’une situation « grave ».

Environ 140 personnes sont restées sur Gullfaks C pour tenter de résoudre le problème.

En attendant, la sécurité de la plateforme ne repose plus que sur une seule barrière, une valve anti-explosion située en haut du puits et qui a pour fonction de bloquer une émission intempestive de pétrole ou de gaz.

L’organisation de défense de l’environnement Bellona a, elle aussi, qualifié l’incident de « grave ».

« C’est un nouvel exemple qui montre que la sécurité sur le plateau continental norvégien n’est pas suffisante », a déclaré son dirigeant, Frederic Hauge, dans un communiqué.

L’Autorité norvégienne de surveillance du secteur pétrolier dit avoir « convoqué » des responsables de Statoil vendredi pour faire le point.

L’incident survient alors qu’une explosion de la plateforme Deepwater Horizon exploitée par la britannique BP a provoqué une gigantesque marée noire dans le golfe du Mexique.

(©AFP / 21 mai 2010 12h54)

La série continue!!!!
A suivre.

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :