RSS

Archives du 21 mai 2010

Israël se prépare à un plan d’évacuation massif

(Source : guysen)

Alors que des rumeurs font état d’une possible offensive d’Israël cet été au Liban, et que Tsahal évalue à plus de 40.000 le nombre des roquettes dont disposerait le Hezbollah, le front de défense passive, se prépare au pire.

JPG - 36.1 ko

Le front israélien de défense passive élabore en ce moment même un plan d’évacuation massive pour parer à l’éventualité de tirs de roquettes du Hezbollah désormais susceptibles d’atteindre tout le pays. Le plan sera étudié dans le cadre de l’exercice national de défense passive, qui aura lieu la semaine prochaine.

Les officiers israéliens se préparent à toute sorte de scénarios de guerre, incluant des tirs massifs de roquettes à l’intérieur même du territoire Israélien. Les autorités présument que des roquettes pourraient être tirées sur la frontière nord, ainsi que Tel Aviv et sa grande périphérie.

Des bases militaires pourraient elles aussi représenter des cibles potentielles.

Récemment le président israélien Shimon Peres a accusé Damas de fournir des missiles Scud au Hezbollah et les Etats-Unis ont réagi en se déclarant « de plus en plus inquiets » de cet éventuel transfert.

Dans l’éventualité d’une guerre, l’Etat évacuerait les civils uniquement présents dans les zones à risque comme la frontière nord qui pourraient subir les plus lourds bombardements. Le plus gros défi consisterait alors à assister les civils quittant leur logement de leur propre initiative.

C’est d’ailleurs l’idée centrale du plan : établir une gestion efficace des départs volontaires de civils dans l’urgence, et éviter la désorganisation dont on fait preuve les autorités lors de la guerre du Golfe et la deuxième guerre du Liban.

Des centaines de milliers d’évacuations envisagées

Pendant la guerre du Golfe de 1991, les autorités avaient adopté des réactions ambivalentes vis à vis des personnes quittant leur foyer. Elles avaient même parfois condamné tout net cette attitude. Cette fois les autorités, préparées au phénomène, se doivent de le traiter.

« En 1991, les gens se rendaient au travail pendant la journée, et la nuit venue ils voulaient emmener leurs familles loin du centre du pays parce que la région du Centre était considérée comme zone à haut risque » explique un officier.

Mais à cette époque, seuls 42 missiles étaient tombés. Cette fois-ci, les scénarios évoquent des milliers de missiles et de roquettes qui pourraient s’abattre sur l’Etat hébreu dans le cadre d’une nouvelle confrontation avec le Hezbollah…

Lors de la seconde guerre du Liban en 2006 de nombreux habitants du nord sont partis pour le centre du pays ou les localités situées en Judée Samarie, alors hors de portée des missiles du Hezbollah à l’époque.

« Il sera impossible d’ignorer un tel phénomène à l’avenir. Nous allons devoir préparer des centaines de milliers d’évacuations en cas de guerre. » Selon les estimations, 70 % des civils seraient en mesure de se débrouiller par leur propres moyens, contre 30 % de la population qui auraient besoin d’une aide organisée fournie par l’Etat.

Dans un document transmis au ministère de la Defense, le général Yair golan du commandement de défense passive, a suggéré les directives suivantes : L’Etat aura pour mission d’aider les autorités locales à accueillir les civils arrivant de 6 zones à haut risque. Un financement devrait être mis à disposition des autorités locales le nécessitant, des bâtiments publics constitueraient des abris de fortune, tandis que les autorités recevraient des volontaires, médecins et travailleurs sociaux expérimentés.

Yair Golan propose également que des listes de famille susceptibles d’accueillir des réfugiés fuyant les zones de combat soient dressées.

Les zones souterraines tel que les parkings seront aussi utilisées pour abriter les populations, tandis que des milliers de tentes seront installées dans les réserves naturelles et les bases militaires à risque modéré.

68 villes prendront ainsi part à l’exercice qui aura lieu la semaine prochaine.

Durant la dernière guerre du Liban (été 2006), le Hezbollah avait tiré plus de 4.000 roquettes contre le nord d’Israël, contraignant un million d’habitants à se terrer dans des abris ou à fuir vers le sud du pays.

Vous remarquerez le  » salut Nazi  » des sionistes Israéliens!!!

A vous de juger!

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

Les déclarations yoyos de BP!

Marée noire: BP révise à la baisse la quantité de brut récupérée

GRAND ISLE (Etats-Unis) – Le groupe pétrolier BP a révisé à la baisse vendredi la quantité de brut récupérée dans le golfe du Mexique, avançant des chiffres deux fois moins importants que la veille avec seulement 2.200 barils par jour.

Le groupe britannique avait assuré jeudi qu’il parvenait à recueillir 5.000 barils par jour s’échappant du puits grâce à un système de conduit sous-marin, tout en admettant pour la première fois que la fuite dépassait cette quantité.

Mais vendredi, un porte-parole du groupe britannique John Curry a indiqué à l’AFP que la quantité de brut recueillie avait diminué de moitié depuis la veille. Le responsable a expliqué cette divergence en soulignant que le flux de pétrole était fluctuant.

« Comme nous l’avons dit depuis le début, c’est très difficile à mesurer », a ajouté M. Curry, alors que son groupe, qui exploitait la plateforme à l’origine de la vaste marée noire dans le golfe du Mexique est sous le feu des critiques, pour son manque de clarté sur l’ampleur de la fuite. « Ce qui nous préoccupe avant tout c’est d’arrêter la fuite ».

Du pétrole lourd a commencé mercredi, pour la première fois, à souiller les côtes de Louisiane, et d’autres nappes de brut étaient aspirées par un courant marin en direction de la Floride, qui pourrait être touchée dans les prochains jours.

BP

(©AFP / 21 mai 2010 20h48)

Malheureusement les résultats sont là:

Preuve aussi que cette marée noire est le cadet des soucis de ces chiens de BP!:

«  » Bonsoir,

j’ai trouvé sur le site de David Icke une vidéo avec une femme qui a voulu garder l’anonymat et qui semblait être très en colère. Ma traductrice perso et préférée (avec Marie-Louise), j’ai nommé Chantal, a écouté et la femme disait que BP n’en a rien à faire des méthodes pour limiter les fuites du pétrole et quand elle envoie du personnel pour une formation, les élèves préfèrent faire la bringue et ironiser sur les méthodes. BP n’a cure de polluer, c’est juste une entreprise de forage, point barre !

Je partage sa colère, d’autant que le pétrole va fuir vers la Floride, puis dans le gulf stream (entendu à la télé). «  »

——————————————————————-

Bonjour,

Je suis de retour en France après 3 semaines dans un pays diabolisé par les anglos saxons. Depuis 35 ans que je voyage dans le monde? La Syrie avec peut être la Bolivie, est un des rares pays ou on se sent vraiment en sécurité. Les gens sont gentils et avides de renseignements sur notre façon de vivre. Dans le métro de Paris, je me sens en danger le soir particulièrement. Dans le souk d’Alep bondé de Syriens, aucune appréhension. Revenons au sujet des dispersants utilisés. C’est la plus grosse bétise qu’il ne fallait pas faire. La seule chance de récupérer une partie du brut s’évapore si j’ose dire. Au fond de la mer nous allons retrouver pour des décennies la partie du brut de densité supérieure à 1, le dispersant ayant facilité l’évaporation des parties légères du brut. La faune et la flore aquatiques concernées sont condamnées pour au moins 10 ou 20 ans. Seule consolation, ou aura peut être moins de chance de récupérer des boulettes sur nos cotes avec le gulf stream car le lourd restera au fond. C’est la surface qui vient vers nous!

Commentaires trouvés sur le blog de Ferlin  🙂

 http://changementclimatique.over-blog.com/article-comment-bp-cache-l-ampleur-de-la-catastrophe-50825414-comments.html#comment61950861

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Norvège: une plateforme pétrolière en partie évacuée après un incident

OSLO – Une plateforme pétrolière norvégienne de la mer du Nord a été partiellement évacuée à la suite d’un changement de pression dans un puits de forage, a annoncé le groupe pétrolier Statoil vendredi, un incident qualifié de « grave » par les autorités norvégiennes.

Après la mise hors service, pour une raison encore inconnue, d’un des deux mécanismes de sécurité censés empêcher une explosion, 89 employés de la plateforme Gullfaks C, jugés non indispensables, ont été évacués jeudi après-midi, a indiqué Statoil.

« C’est une situation grave », a commenté Inger Anda, porte-parole de l’Autorité norvégienne de surveillance du secteur pétrolier. « Le risque d’un accident est important (…) s’ils perdent le contrôle de l’autre barrière de sécurité », a-t-elle déclaré à l’AFP.

L’incident semble s’être produit au niveau du tubage (casing), une pratique qui consiste à injecter de la boue dans un puits de forage afin de le consolider.

La perte de cette boue, comme cela s’est apparemment produit sur Gullfaks C, traduit un changement de pression dans le puits qui, dans le pire des cas, peut déboucher sur une explosion.

Statoil a dit s’employer à rétablir la situation, ce qui devrait prendre « plusieurs jours » selon la compagnie.

« Nous n’avons pas eu à déplorer de dégâts humains ou matériels sur la plateforme et il n’y a pas de fuite en provenance du puits », a déclaré à l’AFP son porte-parole, Gisle Johanson, tout en reconnaissant qu’il s’agissait d’une situation « grave ».

Environ 140 personnes sont restées sur Gullfaks C pour tenter de résoudre le problème.

En attendant, la sécurité de la plateforme ne repose plus que sur une seule barrière, une valve anti-explosion située en haut du puits et qui a pour fonction de bloquer une émission intempestive de pétrole ou de gaz.

L’organisation de défense de l’environnement Bellona a, elle aussi, qualifié l’incident de « grave ».

« C’est un nouvel exemple qui montre que la sécurité sur le plateau continental norvégien n’est pas suffisante », a déclaré son dirigeant, Frederic Hauge, dans un communiqué.

L’Autorité norvégienne de surveillance du secteur pétrolier dit avoir « convoqué » des responsables de Statoil vendredi pour faire le point.

L’incident survient alors qu’une explosion de la plateforme Deepwater Horizon exploitée par la britannique BP a provoqué une gigantesque marée noire dans le golfe du Mexique.

(©AFP / 21 mai 2010 12h54)

La série continue!!!!
A suivre.

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

La marée noire effraie même les cosmonautes!

(Source : lespasseurs)

“Cela semble très effrayant. Ce n’est pas bon. Je ne me sens… vraiment pas bien avec ça”.

Ce sont les mots du commandant de la Station Spatiale Internationale, le cosmonaute Oleg Kotov, commentant la marée noire dans le Golfe du Mexique.

Cette photo capturée par le satellite Aqua de la NASA montre l’étendue du désastre. Sur la version ci-dessous, nous avons exagéré le contraste pour que vous puissiez mieux vous rendre contre de l’ampleur de la catastrophe :

JPG - 177.5 ko
 
Poster un commentaire

Publié par le 21 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :