RSS

Archives du 17 mai 2010

La Grande-Bretagne avait planifié des attaques bactériologiques

On les croyait nées des angoisses de l’après-11-Septembre. Les attaques biologiques n’ont pourtant pas attendu les menaces terroristes de ce XXIe siècle pour voir le jour. C’est ce que révèle un rapport confidentiel sur les expérimentations menées par les scientifiques de Porton Down, en Angleterre, pendant la Seconde Guerre mondiale, rendu public par les Archives nationales et révélé lundi par le site du Guardian.


Alors que les îles britanniques résistaient à l’invasion allemande sous le feu des bombes, les scientifiques testaient, eux, dans le plus grand secret, un moyen imparable de renverser le cours de la guerre. Dans leurs laboratoires de Porton Down et de Pirbright, situés dans la tranquille campagne du sud-ouest de Londres, ils avaient pour mission de parer à l’invasion nazie en étudiant le moyen de propager des épidémies chez l’ennemi. Et la liste des essais biologiques prévus par le cabinet de guerre du Royaume-Uni entre 1939 et 1945 est longue, comme le révèle le document classé top secret jusqu’à aujourd’hui : fièvre aphteuse, choléra, typhus, dysenterie. Le contenu du document estampillé des mentions « secret », « à conserver sous clé » ou « Toxin X » est donc contraire au protocole de Genève (1925), interdisant le recours aux « armes bactériologiques » dans les conflits mondiaux.

Grippe porcine et fièvre aphteuse comme armes de destruction

Les résultats furent concluants et ont permis de déboucher, en 1941,sur un résumé exhaustif des maladies exploitables. Dans la catégorie des attaques les plus efficaces sont listées les épidémies (typhus, para-typhus, dysenterie, choléra). Dans celle en direction des animaux – destinés à nourrir les armées, mais aussi vecteurs de contamination pour l’homme – apparaissent la fièvre aphteuse, la peste bovine, la grippe porcine, l’anthrax et la maladie des glandes (chevaux, ânes, mulets).

Les Britanniques étaient-ils sur le point de changer le cours de l’histoire à l’aide de leurs expérimentations ? Dans cette mise sous scellés, les autorités préconisent que cette guerre biologique ne soit pas « utilisée pour obtenir un effet décisif, mais plutôt pour causer l’embarras de l’ennemi à un stade critique du conflit ». L’arme secrète est donc envisageable en cas d' »attaques ennemies », ou comme « moyen de représailles ». À l’époque, aucun agent secret de la reine mandaté pour introduire le virus en territoire ennemi, mais un organisme de « saboteurs » avait été imaginé. Leur champ d’action avait également été étudié, dans les cantines principalement, afin d’en contrôler les dégâts, précise le rapport. Pour les animaux, la méthode aérienne avait été retenue, grâce à la dispersion des produits par avion.

Le détail des simulations ne s’arrête pas là. Débutées en 1940 à Porton Down, toutes les « mesures de représailles » biologiques ont été passées au crible, « dans l’hypothèse qu’elles soient autorisées » par le gouvernement de Winston Churchill. De par sa précision, le document rendu public est inédit. La menace n’aura, elle, pas attendu de lever le cadenas de l’histoire pour réapparaître en Europe.

LePoint

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Le séisme Monsanto : Un nouveau «tremblement de terre» se déchaîne en Haïti

Monsanto va «offrir» aux agriculteurs haïtiens 475 tonnes de semences génétiquement modifiées: un cadeau mortifère.

 Le statut de «population assistée» n’est pas unanimement accepté ! Ainsi, le 10 mai 2010, d’importantes mobilisations se sont produites contre le président haïtien René Préval. A cette date, le sénat approuvait un projet de loi prolongeant pour trois le mandat présidentiel de Préval. De la sorte, son mandat ne prendra fin qu’en mai 2011.

 Selon Batay Ouvriye (Bataille ouvrière), les manifestants de diverses forces d’oppositions, se sont dirigés vers le Palais présidentiel – à Port-au-Prince – pour exiger le départ de Préval. La police a réprimé les manifestants et les a empêchés d’atteindre le Palais présidentiel. Des mobilisations sur le même thème ont eu lieu à l’intérieur.

 Selon Batay Ouvriye, non seulement la population est largement délaissée par le gouvernement, mais elle subit une présence renforcée des troupes des Etats-Unis (qui, entre autres, établissent un «cordon sanitaire» contre toute émigration). Elle prolonge la présence répressive de la Minustah (force de l’ONU placée sous le commandement du Brésil).

 Le 18 mai, fête nationale qui est censée célébrer l’indépendance nationale obtenue au XIXe siècle, sera, selon Batay Ouvriye, une occasion de manifester contre l’occupation d’Haïti et pour «un nouveau pays» répondant aux exigences des masses populaires. Un appel dans ce sens est relayé par les radios locales. (Réd. À l’Encontre)

 

Le tremblement de terre à Haïti, le 12 janvier 2010, a fait le bonheur de certains affairistes. La multinationale étatsunienne Monsanto est en train d’offrir aux agriculteurs du pays un cadeau mortel, à savoir 475 tonnes de semences [de céréales et légumes, dont 60 sont déjà livrées] génétiquement modifiées (OGM), en plus des engrais et pesticides qui leur sont associés.

Tout cela sera distribué gratuitement par le projet WINNER [1], avec le soutien de l’ambassade étasunienne en Haïti. Les Haïtiens savent-ils que c’est Monsanto qui fabriquait le défoliant dit «agent orange» [herbicide dispersé massivement de 1961 à 1971 pour liquider la forêt qui «servait de sanctuaire aux combattants vietnamiens engagés contre l’armée impérialiste des Etats-Unis] que les bombardiers américains ont utilisé pendant la guerre du Vietnam, empoisonnant ainsi les soldats américains autant que les civils vietnamiens ?

Les Haïtiens savent-ils que dans beaucoup de pays on a déclaré ces semences dangereuses ? Elles viennent souvent en kit accompagnées d’un herbicide de Monsanto du nom de Round Up qui contient du glyphosate. Dans ma Bretagne natale, cette substance a déjà contaminé l’eau potable. Mais Monsanto continue à prétendre que son produit est biodégradable. Ce qui lui a valu un procès intenté par le service de répression des fraudes de Lyon [2].

Aux Etats-Unis, une ancienne employée de Monsanto, Linda Fischer, vient d’être nommée présidente de l’Environmental Protection Agency, qui contrôle toutes les questions liées à l’environnement. C’est un peu comme si l’on chargeait le chat de s’occuper du bien-être des souris…

Monsanto a déjà commencé à distribuer ses semences de maïs OGM dans les régions de Gonaïves, Kenscoff, Pétionville, Cabaret, Arcahaie, Croix-des-Bouquets et Mirebalais. En Haïti, il n’y aura bientôt plus que des semences Monsanto. Ce sera alors la fin de l’indépendance des agriculteurs. Monsanto a investi récemment 550 millions de dollars au Brésil pour fabriquer son herbicide Round Up dans l’Etat de Bahia. Mais il semble que le pays soit en train de résister à la multinationale.

Monsanto fait toute une publicité autour de ce don de semences qui serait un cadeau généreux. Mais les agriculteurs haïtiens qui voudront disposer de droit de resemer pour leurs récoltes futures devront payer des royalties à Monsanto.

Le représentant de Monsanto en Haïti est Jean-Robert Estimé. Il fut ministre des Affaires étrangères sous la longue dictature de la famille Duvalier. Une alliance prometteuse !

Traduction A l’Encontre

Notes

[1] Le projet WINNER a été lancé le 8 octobre 2009 – avant le tremblement de terre, mais après les tempêtes tropicales – par l’Agence américaine pour le développement international (USAID). Ce projet qui vise, entre autres «l’intensification agricole». Il est financé par l’USAID à plus de 126 millions de dollars. Une délégation de Monsanto a visité Haïti le 6 mai 2010. Un débat existe sur le caractère des semences (maïs hybride) et des pesticides et le ministère haïtien affirme qu’il ne s’agit pas de semences Round UP Ready. (Réd.)

[2] La cour d’appel de Lyon a confirmé en octobre 2008 la condamnation en première instance de la firme d’agrochimie Monsanto pour publicité mensongère à propos de son désherbant, le Round Up. (Réd.)

Le père Jean-Yves Urfié est membre de l’Ordre du Saint-Esprit; il est un ancien professeur de chimie au Collège Saint Martial de Port-au-Prince.

 Articles de Jean-Yves Urfié publiés par Mondialisation.ca
 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Grippe »tte »H1N1: la France exprime sa solidarité avec l’OMS

GENÈVE – La France a exprimé lundi son soutien à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a subi comme elle des « campagnes de dénigrement » sur la gestion de la grippe pandémique H1N1, a indiqué la ministre française de la Santé, Roselyne Bachelot.  » pauvres choux,on va les plaindre aussi!!!

« Je veux exprimer au nom de la France notre solidarité avec l’OMS prise à partie de façon injuste », a expliqué Mme Bachelot devant les 193 membres de l’OMS réunis pour leur 63ème Assemblée annuelle à Genève.

« Le véritable enjeu » devrait être « de savoir si nous avons pris collectivement les bonnes décisions, au bon moment avec les éléments dont nous disposions au printemps et au début de l’été 2009 », a-t-elle insisté en réponse aux critiques sur une exagération de l’OMS de la sévérité du virus découvert au Mexique en avril 2009.

La déclaration de la première pandémie grippale du siècle, le 11 juin, a lancé la production massive de vaccins commandés par les gouvernements qui ont engagé des dépenses considérables pour une maladie qui s’est avérée moins sévère qu’une grippe saisonnière.  » Exact « 

« Au moment où nous avons dû prendre la plupart des décisions importantes, notre connaissance de la sévérité (du virus) était imparfaite », a argué la ministre française dénonçant « les effets potentiellement dévastateurs » des campagnes « de dénigrement ».  » Et en plus,c’est de notre faute aussi !!! « 

Face à une prochaine alerte sanitaire, « nous aurons aussi besoin de temps pour bien identifier la sévérité réelle d’un virus », a-t-elle prévenu.

Mme Bachelot a estimé par ailleurs que l’élément « le plus perturbant » en France avait été une inversion de la perception des risques par les citoyens.  » ben nous c’était surtout sa connerie qui nous a perturbée !

La sévérité de la maladie, qui a fait quelque 18.000 morts, a été sous-estimée alors que « des jeunes gens sans aucun facteurs de risque sont décédés », a-t-elle rappelé.

« Par contraste, le vaccin qui était la réponse au danger véritable, s’est mué dans la perception collective en une source de risque », a regretté la ministre.   » Y’avais de quoi,c’était peut-être pas le top au niveau des tests! « 

Au final, les vaccins ont été boudés dans de nombreux pays, laissant les gouvernements avec des surplus considérables.  » ben l’un dans l’autre tu t’y es retrouvé avec la com en réception,allez,dis nous combien tu as touché et on en parle plus !!! enfin …. jusqu’à la prochaine fois  🙂

(©AFP / 17 mai 2010 18h02)

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Catastrophes naturelles de part le monde

 

– Oklahoma City (USA) frappée par un déluge de grêle

 – Glissement de terrain dans le centre de l’Italie

– Un glissement de terrain fait 2 morts dans le centre de la Norvège

– Glissements de terrain dans l’Est et l’Ouest de l’Ouganda : 3 morts

– 6 personnes périssent dans des inondations dans le Nord du Kenya

– Inondation dans l’Est de la République Démocratique du Congo : 20 morts

– Incendies dans le centre Ouest de la Chine

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Grippe H1N1: le monde a eu de « la chance », selon la directrice de l’OMS

GENÈVE – Le monde a eu de « la chance » avec la première pandémie grippale du siècle qui a fait quelque 18.000 morts depuis sa découverte en avril 2009, car le virus H1N1 n’a pas muté, a estimé lundi la directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Margaret Chan.

Dans son discours inaugurant la 63ème Assemblée générale de l’agence onusienne à Genève, Mme Chan a expliqué que « les bonnes nouvelles » en terme de santé mondiale dépendaient surtout des engagements politiques des Etats ainsi que des ressources mises en oeuvre.

« Parfois, cependant, nous avons simplement de la chance. Ce fut le cas avec la pandémie de grippe H1N1. Le virus n’a pas muté en une forme plus meurtrière », a-t-elle souligné.

(©AFP / 17 mai 2010 15h02)

On a surtout eu la chance de ne pas les avoir écoutés et de ne pas avoir été se faire vacciner!
Au fait! Elle n’a pas encore démissionnée celle-là!!!

Et puis ça veut dire quoi cette annonce ?! Il comptent peut-être nous balancer le mutant la prochaine fois,allez savoir ?!!!

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

L’Iran, « source d’inquiétude » malgré l’accord sur le nucléaire

LONDRES – L’Iran demeure une « sérieuse source d’inquiétude » malgré la conclusion lundi avec la Turquie et le Brésil d’un accord sur un échange de combustible nucléaire iranien contre de l’uranium enrichi, a estimé le ministère britannique des Affaires étrangères.

(©AFP / 17 mai 2010 14h40)

Quelque soit la bonne volonté de l’ran,les Américanosionistes trouveront toujours que cela n’est pas suffisant,c’est aussi simple que ça!

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Inde: des maoïstes font exploser un car, au moins 35 morts

RAIPUR (Inde) – Au moins 35 personnes ont été tuées lundi lorsqu’un car qui transportait des civils et des policiers a sauté sur une mine dans un Etat du centre de l’Inde où la rébellion maoïste mène de sanglants attentats, selon les autorités.

« Vingt-quatre civils et onze policiers sont morts, et quinze autres personnes, dont quatorze policiers, ont été blessées », a déclaré à la presse le gouverneur de l’Etat de Chhattisgarh, Raman Singh, dans la capitale de l’Etat Raipur.

Un nombre encore inconnu de cadavres se trouvaient toujours à l’intérieur de la carcasse du car, dévastée par l’explosion d’une mine dans le district instable du Dantewada.

Un précédent bilan, fourni par l’inspecteur général adjoint de la police du district, S.R. Kalluri, faisait état de vingt morts. « Environ 40 personnes voyageaient dans le car », avait-t-il précisé.

Les membres des forces de l’ordre étaient des civils qui aidaient les forces de sécurité dans leurs opérations antimaoïstes, a-t-il ajouté, précisant que six personnes étaient blessées.

Le Chhattisgarh a récemment été le théâtre d’attaques sanglantes attribuées aux rebelles. Le 8 mai, six paramilitaires avaient été tués par l’explosion d’une mine posée par des rebelles maoïstes.

En avril, dans la jungle de cet Etat riche en minerais, les rebelles d’extrême gauche avaient massacré 76 policiers, tombés dans une embuscade tendue par une centaine d’assaillants munis de fusils mitrailleurs et de mines.

Le nombre de policiers dans l’Etat de Chhattisgarh a plus que doublé depuis 2003, passant de 22.000 à 46.000 actuellement afin de faire face à l’escalade de la violence.

Le gouvernement a lancé il y a quelques mois une vaste opération dans six Etats impliquant 56.000 membres des forces paramilitaires appuyées par la police locale et baptisée « Chasse verte », en référence à la jungle dans laquelle ils se cachent, pour les déloger de leurs bastions.

Selon le Premier ministre Manmohan Singh, la rébellion maoïste constitue la principale menace contre la sécurité intérieure du pays. Les rebelles contrôlent des territoires importants, notamment dans les régions rurales qui n’ont pas bénéficié du récent développement économique de l’Inde.

Ces guérilleros, qui seraient entre 10.000 et 20.000, disent lutter pour la défense des paysans sans terre et des tribus.

Plus de 600 personnes sont mortes l’an dernier dans des attaques attribuées aux maoïstes. Le gouvernement a interdit le mouvement en 2009, désormais officiellement qualifié de « terroriste ».

(©AFP / 17 mai 2010 17h32)

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Nuage de cendres: L’Irlande la Grande-Bretagne et les Pays-Bas touchés

TRANSPORTS – Une vingtaine d’aéroports sont fermés…

Cet article est remis à jour régulièrement. Cliquez ici pour rafraichir.

Le trafic aérien en Irlande, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas est perturbé par le nuage de cendres volcaniques lundi matin, provoquant la fermeture d’une vingtaine d’aéroports.
 

En Grande-Bretagne, l’aéroport d’Heathrow, le plus important d’Europe, est fermé depuis lundi 00h00 GMT, à cause de la propagation vers le sud du nuage de cendres, a annoncé le service de contrôle aérien britannique (Nats). «Les cendres en forte densité continuent à se diriger vers le sud aux premières heures de lundi», précise le Nats dans un communiqué. «Pour la période allant de 01H00 (00H00 GMT) à 07H00 (06H00 GMT) lundi, la zone d’interdiction de vol imposée par les autorités de l’aviation civile (CAA) inclut les aéroports londoniens d’Heathrow et Gatwick», selon le Nats. Déjà, dimanche, plusieurs aéroports du nord et du centre de l’Angleterre (Manchester, Liverpool, East Midlands, Sheffield, Birmingham et Teeside), ainsi que des aéroports secondaires d’Ecosse, avaient déjà fermé à cause du nuage de cendres qui progresse vers le sud.
 

En Irlande, l’aéroport de Dublin est fermé depuis dimanche 18h00 GMT. Tous les aéroports d’Irlande du Nord et plusieurs de l’ouest de la république d’Irlande sont également fermés, ce qui inclut ceux de Galway, Sligo, Donegal et Knock.
 

Aux Pays-Bas, les aéroports d’Amsterdam-Schiphol et de Rotterdam sont également fermés lundi de 06H00 (04H00 GMT) à 14H00 (12H00 GMT), en raison de la concentration de cendres volcaniques dans l’espace aérien des Pays-Bas, a annoncé le service néerlandais de contrôle aérien. Cette décision est «basée sur les informations des services météorologiques néerlandais», a précisé l’organisme, soulignant que les autres aéroports des Pays-Bas n’étaient pas fermés.
 

Polémique en Grande-Bretagne 

Le reste de l’Europe n’est pas touché. Seul le Danemark devrait rester en zone 2 mardi (zone intermédiaire où les vols sont permis avec l’habilitation du constructeur aéronautique), alors que l’espace aérien au dessus des autres pays scandinaves était jugé libre de cendres. D’après les météorologues, le nuage de cendres pourrait arriver sur Londres d’ici mardi et pourrait se dissipera mercredi.
 

Mais déjà, des critiques se font jour sur la gestion de la crise par l’aviation civile en Grande-Bretagne. «La nouvelle fermeture de l’espace aérien au dessus de Manchester est plus qu’une blague», a réagi le patron de la compagnie aérienne Virgin, Richard Branson. «Les tests en vol par les compagnies aériennes, les constructeurs d’avion et de moteurs n’ont montré aucune preuve que les avions ne pouvaient pas continuer à voler en toute sécurité», a-t-il souligné. Un porte-parole de British Airways a également estimé que l’approche des autorités de l’aviation civile était «trop restrictive» et «injustifiée». D’autant que les passagers de BA pourraient aussi faire face à une grève mardi si les pourparlers de la dernières chance et une action en justice échouent. Eurostar a déjà fait savoir qu’il mettrait deux trains supplémentaires entre paris et Londres et Londres et Paris d’ici lundi, pour faire face à une augmentation de la demande.
 

L’activité du volcan islandais en éruption, qui a paralysé le trafic aérien mi-avril, a légèrement augmenté au cours des dernières 48 heures et le nuage de cendres a de nouveau atteint une altitude de 8.000 m, a estimé un vulcanologue islandais de l’Institut des sciences de la terre de l’Université d’Islande.  M.P. avec agence

http://changementclimatique.over-blog.com/article-nuage-de-cendres-l-irlande-la-grande-bretagne-et-les-pays-bas-touches-50557738.html

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :