RSS

Archives du 11 mai 2010

Marée noire:C’est pas ma faute,c’est la tienne!

Marée noire aux USA: les compagnies impliquées se rejettent la faute
WASHINGTON – Les dirigeants du géant pétrolier britannique BP et des autres sociétés responsables de la plateforme Deepwater Horizon, qui a sombré dans le golfe du Mexique, s’apprêtaient à se rejeter la responsabilité de la marée noire qui en a résulté, mardi devant le Congrès.

Le PDG de BP America, Lamar McKay, assure qu’il travaillera « sans relâche » jusqu’à ce que la fuite de pétrole soit « sous contrôle », dans ses notes préparatoires avant son témoignage devant la commission de l’Energie et des ressources naturelles du Sénat, dont l’AFP a obtenu copie.

Les ingénieurs de BP ont jusqu’ici échoué à colmater cette fuite à 1.500 m au fond de l’océan, qui déverse quelque 800.000 litres de pétrole par jour depuis que la plateforme pétrolière, exploitée par BP, a explosé le 20 avril puis sombré deux jours plus tard.

« Rien n’est épargné » pour limiter les dégâts économiques et environnementaux de cette marée noire, devait encore assurer M. McKay. La marée noire a déjà coûté 350 millions de dollars à BP, et la somme pourrait se chiffrer au final en milliards.

L’enquête interne menée par une équipe de 40 personnes au sein de BP « n’a pas encore abouti à des conclusions » sur les causes de l’accident, selon les remarques de M. McKay. Mais celui-ci oriente les soupçons vers le propriétaire de la plateforme, Transocean Limited, soulignant qu’il était responsable d’une pièce cruciale d’équipement qui n’a pas fonctionné après l’explosion, empêchant de reprendre le contrôle du puits.

« Les systèmes sont conçus pour résister à un accident. Malheureusement, pour des raisons que nous ne comprenons pas encore, dans ce cas, ils ne l’étaient pas. Le mécanisme de Transocean pour empêcher une explosion n’a pas fonctionné », écrit-il.

Le patron de Transocean, Steven Newman, écrit dans ses propres remarques que mettre en cause cette valve de 450 tonnes « n’a tout simplement pas de sens », et souligne que « tous les projets de production de pétrole en mer sont, du début à la fin, de la responsabilité de l’exploitant », en l’occurrence BP.

Mais Newman accuse aussi la société Halliburton, qui est également intervenue sur la plateforme, soulignant qu’elle était responsable du coffrage en ciment du puits et de la fabrication d’un bouchon temporaire en ciment pour la tête du puits.

« Ce que nous savons de manière certaine », écrit-il, c’est qu' »il y a eu une rupture soudaine et catastrophique du ciment, ou du coffrage, ou des deux », le jour de l’explosion et que « sans la rupture désastreuse de l’un de ces éléments, l’explosion n’aurait pu se produire ».

Un responsable de Halliburton, Tim Probert, affirme quant à lui dans son propre témoignage que les travaux de maçonnerie en ciment avaient été terminés 20 heures avant l’explosion, dans le respect des normes en vigueur. Quant au bouchon, il n’a pas eu le temps d’être installé avant l’explosion, qui s’est produite à un moment où Transocean travaillait sur le puits, souligne-t-il.

BP

HALLIBURTON

SOMBRES CRETINS !!!

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Le dollars et le pétrole en baisse à l’ouverture à New York

Wall Street ouvre en baisse: Dow Jones -0,53%, Nasdaq -1,19%
NEW YORK – La Bourse de New York a ouvert en nette baisse mardi, l’euphorie qui avait suivi l’adoption d’un plan de secours en Europe laissant place aux interrogations pratiques: le Dow Jones perdait 0,53% et le Nasdaq 1,19%.

Le pétrole repart à la baisse à l’ouverture à New York
NEW YORK – Les prix du pétrole repartaient à la baisse mardi à l’ouverture des échanges à New York, alors que la prudence reprenait le dessus concernant les difficultés budgétaires de la zone euro.

Vers 13H10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » pour livraison en juin s’échangeait à 76,48 dollars, en recul de 32 cents par rapport à la veille.

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Nuage de cendres: 8 aéroports fermés au Maroc

RABAT – Le Maroc a décidé de fermer provisoirement mardi huit aéroports, dont ceux de Rabat, Casablanca et Agadir, en raison du nuage de cendres volcaniques en provenance d’Islande, a-t-on annoncé de source officielle.

Cinq aéroports (Casablanca, Rabat, Tanger, Tétouan et Essaouira) ont été fermés au trafic dans la matinée. La mesure, prévue dans un premier temps jusqu’à 12H00 GMT, a ensuite été prolongée jusqu’à 18H00 GMT, selon un communiqué du ministère des Transports.

Les aéroports d’Agadir, Tan-Tan et Guelmim (sud) ont été fermés dans l’après-midi, également jusqu’à 18H00 GMT, a indiqué le même communiqué.

Le Maroc est le premier pays du Maghreb a être touché par ces cendres volcaniques, dont le nuage a atteint son littoral nord et ouest.

Sept aéroports espagnols, trois dans le sud et quatre sur l’archipel des Canaries, ont également été fermés mardi matin en raison du nuage,

(©AFP / 11 mai 2010 14h32)

 
2 Commentaires

Publié par le 11 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Composition du nuage de cendres

http://earth-of-fire.over-blog.com/

SiO2 61,46 silice / silicate de sodium
Al203 13,8 Oxyde d’aluminium
FeO 8,44 Oxyde de fer
MnO 0,21 Oxyde de manganese
MgO 2,99 Oxyde de Magnésium
CaO 4,74 Oxyde de Calcium (chaux vive)
Na2O 4,68 Oxyde de sodium
K2O 1,7 Potasse
TiO2 1,39 Dioxyde de Titane
P2O5 0,42 Phosphate

Pour ce qui est des 2 principaux éléments telle que le silicate de sodium,lire ici:

http://candmz04.brenntag.ca/MSDS/Fr/00061156.pdf

Pour l’oxyde d’aluminium:

http://www.biorespect.com/info/medecine_-_sante/127

Si cela devait durer voir s’aggraver dans le temps,un certain nombre de problèmes risquent d’apparaître!

Position du nuage de cendres pour le 11 Mai:

http://www.metoffice.gov.uk/aviation/vaac/data/VAG_1273556035.png

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Bourses:L’Euro replonge ou « quand Moody’s s’en mêle »

L’euro rechute sous 1,27 dollar, les craintes sur zone euro persistent

Londres (awp/afp) – L’euro reculait face au dollar mardi, les craintes sur la zone euro persistant après la mise en garde de l’agence de notation Moody’s qui envisage d’abaisser les notes de la Grèce et du Portugal comme l’a fait Standard and Poor’s, malgré le colossal plan annoncé par l’Union européenne.

Vers 09H10 GMT (11H10 à Berne), l’euro valait 1,2685 dollar contre 1,2778 dollar lundi soir vers 21H00 GMT.

La monnaie unique européenne baissait également face à la devise japonaise à 117,29 yens contre 119,19 yens la veille.

Le dollar cédait aussi du terrain face au yen, à 92,46 yens contre 93,25 yens lundi soir.

L’euro avait grimpé lundi à près de 1,31 dollar, dopé par le plan de secours historique annoncé par les pays de l’Union Européenne (UE) allant jusqu’à 750 milliards d’euros pour aider les pays de la zone euro, si nécessaire, et endiguer une crise financière qui menace de gagner toute la planète

Mais « l’euphorie (…) est passée et l’euro a désormais effacé tous ses gains de la veille face au dollar », commentait Derek Halpenny, analyste de Bank of Tokyo-Mitsubishi.

« Il est devenu évident que le plan est fait pour réduire les coûts de financement pour les pays périphériques (de la zone euro, comme l’Espagne, le Portugal et l’Italie, ndlr), mais il est un fardeau pour le taux de change de l’euro », expliquaient les analystes de Commerzbank.

En effet, des risques continuent de planer sur la mise en place de ce plan, et sur la capacité de la Grèce, et d’autres pays, l’Espagne et le Portugal en particulier, a appliquer de nouvelles mesures d’austérité, notaient des analystes.

De plus, l’extension de ces mesures d’austérité devrait « forcer la Banque centrale européenne (BCE) a maintenir une politique monétaire très accommodante par rapport aux autres principales banques centrales », prévenait M. Halpenny.

Sachant que la Réserve fédérale américaine pourrait relever ses taux d’ici quelques mois, avec l’accélération de la reprise américaine, l’écart de rendement entre le dollar et l’euro devrait donc jouer en faveur du dollar.

Renforçant les craintes sur la zone euro, l’agence de notation financière Moody’s a répété lundi qu’elle allait abaisser la note de la Grèce de manière « très certainement » significative, jugeant « possible », un ajustement en catégorie spéculative. Pour le Portugal, Moody’s prévoit aussi un abaissement.

Vers 09H10 GMT, la livre britannique grimpait légèrement face à la monnaie unique européenne, à 85,92 pence pour un euro, mais reculait face au billet vert, à 1,4811 dollar. Les tractations se poursuivaient mardi au Royaume-Uni pour la formation d’une coalition gouvernementale après des élections le 6 mai n’ayant permis à aucun parti d’obtenir une majorité absolue.

La monnaie helvétique montait face à l’euro à 1,4136 franc suisse pour un euro, Face au dollar, le franc suisse lâchait un peu de terrain, à 1,1108 franc suisse.

cours de    cours de 
        mardi       lundi
        09H10 GMT   21H00 GMT

EUR/USD 1,2685      1,2778

EUR/JPY 117,29      119,19

EUR/CHF 1,4095      1,4186

EUR/GBP 0,8544      0,8603

USD/JPY 92,46       93,25

USD/CHF 1,1110      1,1099

GBP/USD 1,4844      1,4852

rq

(AWP/11 mai 2010 11h40)

//

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :