RSS

Marée noire aux Etats-Unis: BP a commencé à forer un puits de secours

04 Mai

WASHINGTON – La compagnie pétrolière britannique BP, qui exploite la plate-forme Deepwater à l’origine de la marée noire aux Etats-Unis, a annoncé mardi qu’elle avait commencé à creuser un puits de secours afin de tenter de récupérer le pétrole qui s’échappe dans le Golfe du Mexique.

BP estime le coût des travaux pour contenir cette marée noire à plus de 6 millions de dollars par jour.

« Ce coût augmente à mesure que les efforts s’intensifient. Il est encore trop tôt pour chiffrer l’ensemble du coût de l’accident », a toutefois souligné le groupe dans un communiqué.

800.000 litres de pétrole (5.000 barils) s’échappent chaque jour du puits, d’après les estimations de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), l’agence américaine responsable de l’étude de l’océan et de l’atmosphère.

Les travaux de forage du puits de secours ont commencé dimanche 2 mai, a précisé BP.

« C’est une autre étape clé dans notre travail pour contenir de façon permanente la fuite de pétrole », a déclaré le directeur général Tony Hayward dans le communiqué.

Ce forage, situé à un demi-mille du puits responsable de la marée noire, devrait prendre trois mois.

La compagnie a également indiqué que « des progrès rapides ont été faits pour construire le couvercle de confinement ».

Cette chape de 70 tonnes devrait être posée sur le fond de l’océan.

Elle est la première des trois chapes qui vont être installées sur les fuites pour permettre de récupérer le pétrole et de l’aspirer grâce à un bateau de forage.

BP a aussi procédé à une seconde injection de produits dispersants afin de réduire l’impact environnemental du pétrole qui s’échappe actuellement.

Cette nouvelle technique consiste à injecter du dispersant dans le pétrole dès qu’il se répand dans l’eau, avant même qu’il ne rejoigne la surface.

La nappe de pétrole, qui s’étend désormais sur plus de 200 km de long et plus de 110 km de large, soit la taille de l’Etat du Delaware, menace quatre Etats, l’Alabama, la Louisiane, le Mississippi et la Floride.

(©AFP / 04 mai 2010 11h49)

Précisions d’importances:

Selon certains ingénieurs  Américains travaillant dans ce domaine,ce gisement serait le 2° ,voir le plus grand du monde et  la quantité de gaz naturelle estimait à plus de 10000 fois la quantité de pétrole.Cette poche couvrirait environ 40 000 km².

En admettant que ces chiffres soient exacts,imaginez dans le pire des scénarios que le plancher océanique vienne à s’écrouler suite à une explosion de trop,un séisme ou autre chose…!!!

http://www.examiner.com/examiner/x-8199-Breakthrough-Energy-Examiner~y2010m5d2-Mother-of-all-gushers-could-kill-Earths-oceans

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :