RSS

Archives du 4 mai 2010

Neige et vagues hors normes: intempéries exceptionnelles dans le sud de la France

Il a neigé mardi sur la ville historique de Carcassonne (Aude) et sur le Sud-Ouest, un phénomène rare pour la saison qui a surpris beaucoup de monde et causé des difficultés de circulation et des coupures d’électricité, ont constaté les correspondants de l’AFP.

Des intempéries exceptionnelles ont balayé mardi plusieurs régions de France, la neige surprenant le Sud-Ouest tandis que des vagues hors normes généraient d’importants dégâts sur la Côte d’Azur.

Sur la Côte d’Azur, des vagues de six mètres, parfois plus, ont frappé le littoral. La houle, particulièrement violente entre Nice et Cannes, a aussi touché l’est des Alpes-Maritimes et le Var.

« Il y a eu un très gros coup de mer cet après-midi, qui a provoqué d’énormes dégâts matériels sur les installations des plagistes, mais il n’y a aucun disparu », a dit à l’AFP Christophe Marx, directeur de cabinet du préfet des Alpes-maritimes.

Selon la préfecture, une personne a eu une jambe fracturée à Eze, après avoir été entraînée par la mer alors qu’elle faisait des exercices dans une salle de musculation sur la plage.

Les maires UMP de Nice et de Cannes, Christian Estrosi et Bernard Brochand, ont demandé le classement de leurs communes en zone de catastrophe naturelle.

A Nice, « la totalité des installations » sur les plages, de l’aéroport jusqu’au port, ont été emportées par les vagues, selon Benoît Kandel, premier adjoint au maire. René Colomban, président du syndicat des plagistes de la Promenade des Anglais, a estimé à quinze le nombre de restaurants touchés par les vagues, une tempête inédite depuis 1959 selon lui.

Les plages et la chaussée sud de la promenade des Anglais ont été fermées à la circulation, avec à certains endroits une fermeture totale, la mer traversant toute la largeur de la rue et pénétrant dans la ville.

A Cannes, où le Festival du Film démarre le 12 mai, des vagues de huit à dix mètres ont été observées, et une vingtaine de restaurants ont subi des « dégâts très importants », selon le directeur général des services, Alain Jouanjus.

Le Var a également été touché. Dans le vieux port de Saint-Raphaël, « cinq bateaux, un bateau de pêcheurs et quatre de plaisance », ont coulé ou ont été retrouvés sur les rochers bordant les quais, a indiqué le colonel Eric Grohin qui dirige le groupement de gendarmerie de l’est du Var.

Dans le secteur de Hyères, ce sont quinze navires qui ont coulé tandis qu’à Cavalaire, six établissements de plage ont « été endommagés ou dévastés », selon les précisions données par la préfecture dans la soirée.

Dans le Sud-Ouest, c’est l’hiver qui a fait un retour surprise en ce début mai.

Vingt-trois mille foyers étaient privés d’électricité mardi en fin de journée dans l’Ariège à cause de la neige.

Les chutes de neige ont été abondantes sur l’est des Pyrénées et jusqu’à basse altitude, offrant aussi le spectacle rare de Carcassonne enneigé. Au même moment des averses de pluie et des vents soufflant jusqu’à 120 km/h frappaient la façade méditerranéenne du Languedoc-Roussillon.

A Narbonne, un automobiliste a été sérieusement blessé par la chute d’une branche.

L’aéroport de Perpignan a été fermé vers 16H00 à cause de la violence des bourrasques. Plusieurs vols ont été annulés à Montpellier.

Dans tout le Sud-Ouest, les températures ont baissé de 20° en quelques jours.

Si une amélioration est annoncée pour mercredi, Météo France a étendu à l’Ariège et Andorre la vigilance orange déjà décrétée pour l’Aude et les Pyrénées-Orientales, face aux vents violents et à un risque d’avalanches élevé.

« La neige a surpris tout le monde ce matin. Un 4 mai ! Les anciens appellent cela la neige du coucou ! », commentait un gendarme d’Anglès.

Dans les Hautes-Pyrénées, une température d’1° a été enregistrée à la station météo de l’aéroport Tarbes-Ossun-Lourdes, un record pour cette saison depuis la création de la station en 1946 selon un prévisionniste.

LePoint

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

Un boulanger condamné pour avoir trop klaxonné!

La cour d’appel de Versailles (Yvelines) a condamné le boulanger de Nesles-la-Vallée (Val-d’Oise), Paul Pais, pour «utilisation abusive de jour de son avertisseur sonore ». Il a écopé de 150 € d’amende et doit verser 500 € de dommages et intérêts à la partie civile. L’affaire avait commencé par la plainte d’un couple de riverains excédé par le bruit du klaxon qui résonnait près de chez lui lorsque le commerçant faisait sa tournée. Déçu par la décision de justice, le boulanger qui, en arrêtant les tournées, a vu son chiffre d’affaires notablement diminuer, veut désormais vendre sa boulangerie et quitter la région.

Du grand n’importe quoi,y’a vraiment trop de connards en ce bas monde!!!!

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Un astéroide passera demain 5 Mai prés de la terre

l’astéroïde 2010 GU21 passera à environ 8 distances  » terre-lune » de la Terre demain.
Un astéroïde de type X et à très faible albédo,de magnitude 18.
A vos telescopes….

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Bourse:La contagion c’est contagieux!

 La Bourse de Paris chute de 3,64% à 3.689,29 points

PARIS – La Bourse de Paris a terminé mardi en très nette baisse (-3,64%), affaiblie par les craintes de contagion de la crise grecque à d’autres pays européens, et alors que des rumeurs ont alimenté la nervosité des marchés.

BOURSE/Francfort: le Dax finit en recul de 2,6% à 6006,86 points

Francfort (awp/afp) – L’indice Dax de la Bourse de Francfort a fini en nette baisse de 2,6% mardi, se maintenant de justesse au-dessus de la barre des 6000 points (6006,86 points).

Wall Street s’enfonce, le Dow Jones perd 2%

NEW YORK – La Bourse de New York s’enfonçait mardi en matinée, les investisseurs s’inquiétant d’une amplification de la crise budgétaire en zone euro: le Dow Jones perdait 2,00% et le Nasdaq 2,77%.

Vers 14H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average lâchait 222,57 points à 10.929,26 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 69,23 points à 2.429,51 points.

La Bourse de Madrid perd plus de 5%

MADRID – L’indice Ibex-35 de la Bourse de Madrid perdait plus de 5% mardi peu après 16H30 (14H30 GMT) sur fond de craintes de contagion de la crise grecque, malgré des propos se voulant rassurants du chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero.

« Toute nouvelle spéculation sur la zone euro est sans fondement, irresponsable », a déclaré M. Zapatero, de Bruxelles.

Certaines rumeurs faisaient valoir que les agences de notation Fitch et Moody’s allaient abaisser la note de la dette à long terme de l’Espagne, la plus élevée possible actuellement. Les deux agences ont démenti.

Un autre rumeur disait que l’Espagne allait demander une aide financière de 280 milliards d’euros au FMI, ce qui a été démenti par le chef du gouvernement socialiste José Luis Rodriguez Zapatero.

« C’est une folie que d’avancer cela », « ces rumeurs sont tout à fait intolérables », a-t-il estimé, peu avant que la Bourse de Madrid ne s’enfonce un peu plus dans le rouge.

La Bourse de Milan clôture sur une chute de 4,70%

MILAN (Italie) – L’indice vedette de la Bourse de Milan, le FTSE Mib, a clôturé mardi sur une chute de 4,70% à 20.613 points, le marché redoutant une contagion de la crise grecque à d’autres pays européens et en particulier à l’Espagne.

Les valeurs bancaires ont fini la séance en chute libre. UniCredit s’est effondré de 7,45% à 1,851 euro, Intesa Sanpaolo de 7,21% à 2,3175 euros et Banco Popolare de 6,77% à 4,5475 euros.

La Bourse d’Athènes plonge de 6,68% en clôture face aux risques de contagion

ATHÈNES – La Bourse d’Athènes a terminé mardi sur un plongeon de 6,68% par rapport à la clôture de la veille, à 1.729,68 points, face aux risques de contagion de la crise à d’autres pays de la zone euro et à la chute des principales places européennes.

« Ce n’est pas la Grèce que l’on aide c’est-à-dire le peuple grec se sont en réalité les banques qui ont prêté au gouvernement grec que l’on sauve du non-paiement !
Les gouvernements européens procèdent à une substitution de débiteur, ce sera maintenant le contribuable européen qui sera responsable de la dette de la Grèce puisque les autres états empruntent pour donner à la Grèce qui elle-même va donner aux banques prêteuses !
Il s’agit une fois de une fois de plus d’une opération sournoise de renflouement principalement des banques françaises et allemandes exposées au risque grec de non-paiement à l’échéance.
Il faut encore souligner que cette dette est en réalité une pure création de l’esprit. Une arnaque.
La dette n’existe que par la trahison des politiques qui autorisent des banques privées à pratiquer les réserves fractionnaires. En réalité, les banques prêtent de l’argent qu’elles n’ont pas. Il s’agit d’un simple jeu d’écriture autorisée et légalisé par les gouvernements . Nous pourrions tout aussi bien faire exactement la même chose avec une banque d’État et ne payer aucun intérêt , donc avoir actuellement une dette nulle. Mais alors pourquoi ne le font-ils pas ?
Si ce n’est pas par sottise que les politiques agissent ainsi on peut supposer que c’est par intérêt …
Les gouvernements veulent procéder à des mesures drastiques de réduction de notre niveau de vie pour payer une dette qu’ils ont eux-mêmes décidés de créer en autorisant la création monétaire privée et l’obligation pour les états d’emprunter à des banques privées (article 123 du traité de Lisbonne) »

 

Les explications sur la création monétaire
http://les-deboires-d-amada.over-blog.fr/ext/http://wiki.societal.org/tiki-index.php?page=Arnaque+dette+2
http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_largent-dette-de-paul-grignon-fr-in_news

Les déclarations de M. Trichet , président de la BCE ,sur le gouvernement mondial, à venir:
http://www.prisonplanet.com/trichet-calls-for-corrupt-bis-to-boss-global-government-in-cfr-speech.html

 

Tout est parfaitement planifié!!!

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

Chute des Bourses européennes et de l’euro de peur que l’Espagne plonge

Paris (awp/afp) – La crise grecque à peine calmée, la crainte d’une contagion au reste de l’Europe, tout particulièrement à l’Espagne, faisait rechuter l’euro et toutes les Bourses européennes mardi.

Des rumeurs selon lesquelles d’autres agences de notation allaient dégrader la note de l’Espagne et que Madrid pourrait demander une aide financière colossale au FMI faisaient plonger les places boursières.

Vers 11H00 GMT la Bourse de Madrid perdait 2,80% après avoir chuté de plus de 3,30% en matinée, Lisbonne reculait de 2,10%, Paris de 1,51%, Londres de 1,08% et Francfort de 0,84%. La Bourse d’Athènes chutait de son côté de 3,40%.

L’euro lui s’échangeait à 1,3126 dollar, à son plus bas depuis un an.

Pourtant, une semaine après la décision de Standard and Poor’s de baisser la note de la dette espagnole, ses rivales Moody’s et Fitch ont indiqué mardi qu’elles n’étaient pas en train de réexaminer la note de l’Espagne, qui reste pour ces deux agences la plus élevée possible, soit le fameux triple AAA.

Une indication qui n’empêchait pas les taux d’intérêt des titres de la dette sur dix ans de grimper en Espagne (à 4,1%) et surtout au Portugal (à 5,28%).

Avec le Portugal, l’Espagne est un des pays de la zone euro qui inquiète le plus les marchés. Ses déficits publics ont explosé en 2009 à cause de la crise financière, à 11,2% du PIB, et le gouvernement socialiste a promis un plan d’austérité pour les ramener à 3% en 2013.

Certains investisseurs estiment que l’Espagne risque de suivre le même chemin que la Grèce, sauvée de la banqueroute par les pays de la zone euro et le FMI qui ont promis une aide de 110 milliards d’euros sur trois ans.

« Une rumeur est en train de circuler dans les salles de marché selon laquelle l’Espagne aurait besoin de 280 milliards d’euros et pourrait les demander » au Fonds monétaire international, a ainsi expliqué Yves Marçais, vendeur d’actions chez Global Equities.

Standard and Poor’s a abaissé la note de la dette à long terme de l’Espagne la semaine dernière, craignant que le pays se trouve plongé dans une longue période de faible croissance qui empêcherait le gouvernement de réduire les déficits. Les marchés redoutent aussi que le gouvernement espagnol ne traîne des pieds pour adopter des mesures impopulaires.

Le niveau de la dette publique espagnole est pourtant nettement plus bas que celui de nombreux pays de la zone euro, à 53,2% du PIB en 2009.

Test important, le Trésor espagnol procédera jeudi l’émission de bons du trésor à 5 ans, proposant 3% d’intérêt. Il espère lever au moins deux milliards d’euros.

Comme souvent en cas d’inquiétude sur les finances publiques, les valeurs bancaires étaient en première ligne et perdaient du terrain: Santander, première banque espagnole, chutait de 4,25% à 8,87 euros, tandis que celui de BBVA chutait de 4,29% à 9,41 euros.

En France Crédit Agricole perdait -3,98% à 10,61 euros, BNP Paribas -2,60% à 51 euros et Société Générale -2,67% à 39,88 euros.

La Bourse de Francfort résistait mieux, grâce à une série de résultats trimestriels plutôt bien accueillis, mais restait affecté par le recul du poids lourd Deutsche Telekom.

bur-leb/ob/abx

(AWP/04 mai 2010 14h15)

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

Marée noire aux Etats-Unis: BP a commencé à forer un puits de secours

WASHINGTON – La compagnie pétrolière britannique BP, qui exploite la plate-forme Deepwater à l’origine de la marée noire aux Etats-Unis, a annoncé mardi qu’elle avait commencé à creuser un puits de secours afin de tenter de récupérer le pétrole qui s’échappe dans le Golfe du Mexique.

BP estime le coût des travaux pour contenir cette marée noire à plus de 6 millions de dollars par jour.

« Ce coût augmente à mesure que les efforts s’intensifient. Il est encore trop tôt pour chiffrer l’ensemble du coût de l’accident », a toutefois souligné le groupe dans un communiqué.

800.000 litres de pétrole (5.000 barils) s’échappent chaque jour du puits, d’après les estimations de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), l’agence américaine responsable de l’étude de l’océan et de l’atmosphère.

Les travaux de forage du puits de secours ont commencé dimanche 2 mai, a précisé BP.

« C’est une autre étape clé dans notre travail pour contenir de façon permanente la fuite de pétrole », a déclaré le directeur général Tony Hayward dans le communiqué.

Ce forage, situé à un demi-mille du puits responsable de la marée noire, devrait prendre trois mois.

La compagnie a également indiqué que « des progrès rapides ont été faits pour construire le couvercle de confinement ».

Cette chape de 70 tonnes devrait être posée sur le fond de l’océan.

Elle est la première des trois chapes qui vont être installées sur les fuites pour permettre de récupérer le pétrole et de l’aspirer grâce à un bateau de forage.

BP a aussi procédé à une seconde injection de produits dispersants afin de réduire l’impact environnemental du pétrole qui s’échappe actuellement.

Cette nouvelle technique consiste à injecter du dispersant dans le pétrole dès qu’il se répand dans l’eau, avant même qu’il ne rejoigne la surface.

La nappe de pétrole, qui s’étend désormais sur plus de 200 km de long et plus de 110 km de large, soit la taille de l’Etat du Delaware, menace quatre Etats, l’Alabama, la Louisiane, le Mississippi et la Floride.

(©AFP / 04 mai 2010 11h49)

Précisions d’importances:

Selon certains ingénieurs  Américains travaillant dans ce domaine,ce gisement serait le 2° ,voir le plus grand du monde et  la quantité de gaz naturelle estimait à plus de 10000 fois la quantité de pétrole.Cette poche couvrirait environ 40 000 km².

En admettant que ces chiffres soient exacts,imaginez dans le pire des scénarios que le plancher océanique vienne à s’écrouler suite à une explosion de trop,un séisme ou autre chose…!!!

http://www.examiner.com/examiner/x-8199-Breakthrough-Energy-Examiner~y2010m5d2-Mother-of-all-gushers-could-kill-Earths-oceans

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :