RSS

Pas de diminution « brutale » des pesticides, dit un rapport parlementaire

28 Avr

 

PARIS – Un rapport parlementaire publié mercredi met en garde contre une diminution « trop brutale » de l’utilisation des pesticides en France, tel qu’envisagé par le Grenelle de l’environnement, suggérant en revanche une simplification de la réglementation.

Ce rapport sur « Pesticides et santé », demandé à l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst), a été conduit par le député UMP Claude Gatignol, vétérinaire, et le sénateur UMP Jean-Claude Etienne, professeur de médecine.

Comme le rappelle ce texte, la France, 1er producteur agricole européen, est également 1ère en Europe pour la consommation de pesticides. Si l’on considère le volume appliqué par hectare de terre arable, elle est 4ème derrière le Portugal, les Pays-Bas et la Belgique.

Et aujourd’hui ils défilent à Paris,50% de revenu en moins,voilà où on en est avec leur poison!!!

Les pesticides et leurs résidus « sont présents dans tous les compartiments de l’environnement », selon le rapport. Mais leur usage est « très sérieusement limité et encadré« .  « Et mon cul c’est du poulet?! »

Si les rapporteurs reconnaissent les inquiétudes du public par rapport aux pesticides, ils se demandent si « les bénéfices liés à l’usage des pesticides sont suffisamment pris en considération ».

Car leur usage garantit à l’agriculteur « la sécurité de revenus stables« , et au consommateur des produits « accessibles au plus grand nombre ».

Bientôt ils seront tous au RSA et on mangera de la merde!

Quant aux effets sur la santé, « aucune étude scientifique n’est en mesure aujourd’hui de faire chez l’homme un lien entre la consommation d’aliments issus de l’agriculture conventionnelle qui utilise des produits phytopharmaceutiques et la survenue de maladies », estime le rapport.

Les agriculteurs, certes, souffrent davantage de certaines maladies, comme les cancers de la prostate ou des lèvres, des maladies respiratoires ou de troubles de la reproduction. Mais, note le rapport, « ils ne sont pas exposés aux seuls pesticides ».

Diminuer l’usage des pesticides, comme le prévoit le Grenelle de l’environnement ? Ce serait faire courir des risques au secteur agricole, tels que « probable diminution des rendements », hausse des prix, « possible disparition de nombreuses productions », « phénomènes de résistance des ravageurs ».

Faut-il opter pour un autre mode d’agriculture, comme le bio ? Mais certains moyens qu’elle utilise sont « contestés », comme l’utilisation de la bouillie bordelaise « que l’on retrouve parfois dans l’environnement à des concentrations qui peuvent être toxiques« . En revanche, le développement des plantes génétiquement modifiées permettrait de maîtriser l’usage des pesticides, selon les rapporteurs.

Pas plus que leur merde et pas besoin de plantes modifiées génétiquement!!!

« Les agriculteurs exercent une profession difficile bien souvent mal comprise dans l’opinion publique », notent-ils, ciblant en revanche les associations de défense de l’environnement, qui n’expriment que des craintes « venues d’une culture naturaliste, sans véritable fondement agro-scientifique et médical« .

Pour ça voir Claude Bourguignon  sur la toile!

http://www.youtube.com/watch?v=vzMhB1fgWew

Le rapport recommande une simplification de la réglementation, qui permettrait d’autoriser l’usage de pesticides « pour une famille de plantes » et pas seulement pour une variété. Un indicateur pourrait mesurer « les quantités de matières actives utilisées » et pas seulement « les quantités de pesticides présentes dans l’environnement ».

« Ils passent à côté d’une grande partie du problème », estime François Veillerette, du Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MDRGF). Il note par exemple le manque d’intérêt pour la production intégrée, qui évite au maximum les pesticides, et l’absence de prise en compte d’études montrant des effets sur la santé des populations, et estime qu’il faudrait plutôt « renforcer » la législation.

(©AFP / 28 avril 2010 19h34)

Bon courage aux agriculteurs et surtout qu’ils se posent les bonnes questions!

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :