RSS

Archives du 28 avril 2010

Pas de diminution « brutale » des pesticides, dit un rapport parlementaire

 

PARIS – Un rapport parlementaire publié mercredi met en garde contre une diminution « trop brutale » de l’utilisation des pesticides en France, tel qu’envisagé par le Grenelle de l’environnement, suggérant en revanche une simplification de la réglementation.

Ce rapport sur « Pesticides et santé », demandé à l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst), a été conduit par le député UMP Claude Gatignol, vétérinaire, et le sénateur UMP Jean-Claude Etienne, professeur de médecine.

Comme le rappelle ce texte, la France, 1er producteur agricole européen, est également 1ère en Europe pour la consommation de pesticides. Si l’on considère le volume appliqué par hectare de terre arable, elle est 4ème derrière le Portugal, les Pays-Bas et la Belgique.

Et aujourd’hui ils défilent à Paris,50% de revenu en moins,voilà où on en est avec leur poison!!!

Les pesticides et leurs résidus « sont présents dans tous les compartiments de l’environnement », selon le rapport. Mais leur usage est « très sérieusement limité et encadré« .  « Et mon cul c’est du poulet?! »

Si les rapporteurs reconnaissent les inquiétudes du public par rapport aux pesticides, ils se demandent si « les bénéfices liés à l’usage des pesticides sont suffisamment pris en considération ».

Car leur usage garantit à l’agriculteur « la sécurité de revenus stables« , et au consommateur des produits « accessibles au plus grand nombre ».

Bientôt ils seront tous au RSA et on mangera de la merde!

Quant aux effets sur la santé, « aucune étude scientifique n’est en mesure aujourd’hui de faire chez l’homme un lien entre la consommation d’aliments issus de l’agriculture conventionnelle qui utilise des produits phytopharmaceutiques et la survenue de maladies », estime le rapport.

Les agriculteurs, certes, souffrent davantage de certaines maladies, comme les cancers de la prostate ou des lèvres, des maladies respiratoires ou de troubles de la reproduction. Mais, note le rapport, « ils ne sont pas exposés aux seuls pesticides ».

Diminuer l’usage des pesticides, comme le prévoit le Grenelle de l’environnement ? Ce serait faire courir des risques au secteur agricole, tels que « probable diminution des rendements », hausse des prix, « possible disparition de nombreuses productions », « phénomènes de résistance des ravageurs ».

Faut-il opter pour un autre mode d’agriculture, comme le bio ? Mais certains moyens qu’elle utilise sont « contestés », comme l’utilisation de la bouillie bordelaise « que l’on retrouve parfois dans l’environnement à des concentrations qui peuvent être toxiques« . En revanche, le développement des plantes génétiquement modifiées permettrait de maîtriser l’usage des pesticides, selon les rapporteurs.

Pas plus que leur merde et pas besoin de plantes modifiées génétiquement!!!

« Les agriculteurs exercent une profession difficile bien souvent mal comprise dans l’opinion publique », notent-ils, ciblant en revanche les associations de défense de l’environnement, qui n’expriment que des craintes « venues d’une culture naturaliste, sans véritable fondement agro-scientifique et médical« .

Pour ça voir Claude Bourguignon  sur la toile!

http://www.youtube.com/watch?v=vzMhB1fgWew

Le rapport recommande une simplification de la réglementation, qui permettrait d’autoriser l’usage de pesticides « pour une famille de plantes » et pas seulement pour une variété. Un indicateur pourrait mesurer « les quantités de matières actives utilisées » et pas seulement « les quantités de pesticides présentes dans l’environnement ».

« Ils passent à côté d’une grande partie du problème », estime François Veillerette, du Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MDRGF). Il note par exemple le manque d’intérêt pour la production intégrée, qui évite au maximum les pesticides, et l’absence de prise en compte d’études montrant des effets sur la santé des populations, et estime qu’il faudrait plutôt « renforcer » la législation.

(©AFP / 28 avril 2010 19h34)

Bon courage aux agriculteurs et surtout qu’ils se posent les bonnes questions!

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Fuite de pétrole aux USA: le feu choisi pour éviter la marée noire

LA NOUVELLE-ORLEANS (Etats-Unis) – Les autorités américaines ont donné leur accord mercredi pour que soit brûlée la nappe de pétrole qui flotte sur les eaux du golfe du Mexique où une plateforme a sombré, une mesure radicale pour tenter d’éviter une marée noire.

Le commandement local des gardes-côtes « a approuvé un plan consistant à brûler sur place » la nappe d’hydrocarbure, et « un incendie pourrait être provoqué de manière contrôlée dès aujourd’hui », a déclaré à l’AFP un porte-parole de cette institution, Tom Atkeson.

Le but de l’opération est de protéger l’écosystème fragile des côtes bordant le golfe du Mexique, de plus en plus menacées par l’arrivée d’une marée noire provoquée par la fuite de 159.000 litres de pétrole par jour. La plateforme Deepwater Horizon, appartenant à la société Transocean et qui était exploitée par la compagnie britannique BP, contenait 2,6 millions de litres de pétrole et extrayait près de 1,27 million de litres par jour.

La nappe de pétrole est désormais à moins de 30 km des marais côtiers de Louisiane (sud des Etats-Unis), qui constitue un sanctuaire pour la faune, en particulier les oiseaux aquatiques.

Quant aux autres Etats américains de la région, la Floride, l’Alabama et le Mississippi notamment, ils craignent que la nappe de pétrole, qui atteint désormais 965 km de circonférence, ne souille dès ce week-end leurs plages et ne pollue les pêcheries, cruciales pour l’économie locale.

Les vents de nord-ouest qui éloignent pour l’instant la nappe des côtes de Louisiane devraient retomber jeudi.

Mais la mise à feu de cette nappe de pétrole, circonscrite par des kilomètres de bouées formant un gigantesque barrage flottant, présente elle aussi des dangers pour l’environnement: elle risque de projeter dans l’atmosphère d’immenses bouffées d’une épaisse fumée noire, et de libérer dans la mer des déchets boueux.

Les efforts de BP pour colmater les fuites ont échoué mardi, malgré l’utilisation de quatre bras robotiques opérant par 1.500 mètres de fond. Et les ingénieurs se démènent pour construire un large couvercle sous-marin destiné à endiguer la fuite.

« C’est la première fois que l’on fait cela. L’idée n’existait pas jusqu’à présent », a dit à l’AFP un porte-parole des gardes-côtes, Prentice Danner.

BP envisage également de forer des conduits de secours destinés à injecter un enduit spécial pour boucher définitivement le puits. Mais cela pourrait prendre « deux à trois mois », selon ce responsable, qui a jugé que le couvercle était la meilleure solution en attendant.

La plateforme a coulé jeudi dernier non loin des côtes américaines après une explosion et un incendie survenus le 20 avril au soir. Une semaine après l’accident, onze personnes étaient toujours portées disparues et les chances de les retrouver quasi nulles.

Le gouvernement américain a promis une « enquête complète et approfondie ». La femme d’un membre d’équipage disparu a porté plainte contre Transocean, BP et une autre compagnie concernée, Halliburton, les accusant de négligence, selon des documents judiciaires consultés mardi.

La responsable des garde-côtes de La Nouvelle-Orléans, le contre-amiral Mary Landry, s’est refusée à comparer l’accident avec celui du pétrolier Exxon Valdez qui s’était échoué sur les côtes de l’Alaska et avait déversé plus de 40 millions de litres de pétrole sur une distance de 1.300 km. Mais, a-t-elle toutefois assuré mardi lors d’une conférence de presse, « si nous ne sécurisons pas le puits, oui, ceci constituera une des pires marées noires de l’histoire américaine ».

(©AFP / 28 avril 2010 17h08)

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Le Vatican et le télescope Lucifer suite…

TELESCOPE: D’AUTRES LUCIFERS SE DONNENT RENDEZ-VOUS AU MOUNT GRAHAM (suite)
du 28 au 30 avril 2010 : L’affaire du téléscope Lucifer vous amuse beaucoup… A part quelques papistes qui me disent que les jésuites n’y sont pout rien et que ce sont les gens de l’Université de l’Arizona. Petit rappel historique: le Mount Graham en Arizona est ce lieu que les astrophysiciens du Vatican avaient retenu dans les années 80-90 avec les gens de l’Université de l’Arizona. Le gouvernement US avait finalement donné la permission à Rome. Mieux, il y a eu un vrai lobbying… au point que le Congrès s’en était mêlé: « Congress passed the Arizona-Idaho Conservation Act in 1988. In response to lobbying by the University of Arizona and the Vatican, the Act included a provision to allow the construction of three telescopes on Mount Graham, without having to comply with the American Indian Religious Freedoms Act or with environmental laws. The following year the Apache Survival Coalition was started by Ola Cassadore-Davis, the daughter of Apache spiritual leader Phillip Cassadore. The purpose of the Coalition was to save Dzil Nchaa Si An (nom indien de cette montagne) from desecration by a telescope complex to be built by the University of Arizona and the Vatican« . Bref, le Vatican dispose de la majorité de l’usage, 60%, laissant à l’University of Arizona 40%. Voyez par exemple le communiqué de l’Université sur ce nouveau téléscope Lucifer 1 et qui sera suivi d’un Lucifer-2 en 2011. Toutes nos félcitations aux heureux parents. C’est dingue, tous ses Lucifer qui se donnent rendez-vous sur le Mont Graham! Une chose est sûre 🙂 les scientifiques verront le ciel avec les yeux de Lucifer, ce qui en soi est déjà tout un programme. Notre lecteur, Mr Laurent Blanc a fait des recherches et nous a trouvé la fiche du Lucifer 1 et 2, téléchargeable ici.
PS: cette revue de presse devient de plus en plus surréaliste. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2010
Livres dédicacés via le site éditeur. Envoyez ce lien à votre banquier et à tous vos amis.
Mon dernier bébé: « 
777, la chute de Wall Street et du Vatican« ! Vos critiques sont ici, la 4e de couve ici.
40 pages de NOTRE-DAME DE L’APOCALYPSE (pdf). La Revue de Presse est ici.
Rediffusion des news, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l’accord préalable de l’auteur.
Revue de Presse sur 95,2 Mhz avec L. Fendt sur Ici & Maintenant ou dans votre PC Mercredi 14-16h30, rediffusion samedi à 23h.
.

 

Étiquettes : ,

Les craintes d’une marée noire géante augmentent

La crainte d’une vaste pollution en mer s’intensifiait mardi aux Etats-Unis. Les garde-côtes n’excluaient pas «une des pires marée noire de l’histoire» si la fuite émanant de la plateforme qui a sombré dans le golfe du Mexique n’était pas colmatée. La plateforme, nommée «Deep Water Horizon», propriété de la société suisse Transocean, contenait 2,6 millions de litres de pétrole et extrayait près de 1,27 million de litres par jour.

«Je vais être franche. Les efforts de BP pour colmater les fuites n’ont pas réussi pour le moment», a dit le contre-amiral Mary Landry au cours d’une conférence de presse.

La responsable des garde-côtes de La Nouvelle-Orléans (Louisiane) s’est refusée à comparer l’accident avec celui du pétrolier Exxon Valdez. Le navire s’était échoué sur les côtes de l’Alaska et avait déversé plus de 40 millions de litres de pétrole sur une distance de 1300 km. Mais, a-t-elle toutefois assuré, «si nous ne sécurisons pas le puits, oui, ceci constituera une des pires marées noires de l’histoire américaine».

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Poursuite du plongeon des bourses!!!

BOURSE/Francfort: la crise grecque continue à peser (Dax:-1,53%)

Francfort (awp/afp) – La Bourse de Francfort restait nerveuse mercredi toujours en raison de la crise grecque et les quelques résultats solides annoncés n’ont pas réussi à égayer l’ambiance.

L’indice Dax des trente valeurs vedettes cédait 1,53% à 6061,52 points vers 08H15 GMT, dans la foulée des places asiatiques et européennes.

La veille, il avait cédé 2,73% après la dégradation par l’agence Standard and Poor’s des notes de dette souveraine de la Grèce, désormais reléguée dans la catégorie des investissements spéculatifs, mais aussi du Portugal

BOURSE/Lisbonne plonge de plus de 5,70% vers 8H00 GMT

Lisbonne (awp/afp) – Le PSI-20, indice vedette de la Bourse de Lisbonne, plongeait de 5,71% à 6744,17 points vers 8H00 GMT (10H00 HEC) après l’abaissement la veille de la note souveraine du Portugal par l’agence de notation Standard and Poor’s (SP).

L’ensemble des titres de la place lisboète évoluaient dans le rouge. Sonaecom, la filiale de télécommunications du groupe diversifié Sonae, enregistrait la plus forte baisse (-9,65%).

Mardi, SP a abaissé la note souveraine du Portugal de deux crans, à « A- » contre « A+ » et l’a assortie d’une perspective négative. Après cette annonce, la Bourse portugaise avait clôturé à -5,36%. Un recul qui reflète les inquiétudes sur les craintes de contagion de la crise grecque au Portugal.

« Dans ce contexte où les marchés ont fait preuve d’une grande nervosité, ils ne devraient pas se rasséréner » mercredi, a déclaré mardi soir le ministre portugais des Finances Fernando Teixeira dos Santos aux médias portugais depuis l’Angola, où il est en déplacement.

Le ministre portugais a rappelé la détermination de son pays à appliquer son programme d’austérité pour assainir les finances publiques du pays et « renvoyer des signes claires aux marchés » de cette détermination.

rq

(AWP/28 avril 2010 10h19)

//  

BOURSE/Paris ouvre en baisse de 0,76% à 3815,39 points après son mardi noir
Paris (awp/afp) – La Bourse de Paris a ouvert mercredi en baisse, le CAC 40 reculant de 0,76% à 3815,39 points, après une journée noire mardi qui a vu l’indice vedette enregistrer sa pire séance de l’année (-3,82%).

gh

(AWP/28 avril 2010 09h07)

BOURSE/Tokyo chute de 2,57%, angoissée par la Grèce
Tokyo (awp/afp) – La Bourse de Tokyo a terminé la séance de mercredi sur une chute de 2,57% en raison d’un vif regain d’inquiétude lié à la crise de la dette de la Grèce, après la dégradation drastique de la note souveraine de ce pays par Standard & Poor’s.

L’indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a lâché 287,87 points à 10’924,79 points, clôturant sous les 11’000 points pour la première fois en trois séances. Il a chuté de jusqu’à 2,95% en matinée avant de limiter quelque peu ses pertes grâce à l’entrée en scène de chasseurs de bonnes affaires.

L’indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté cédé en clôture 19,99 points (-2,00%) à 977,64 points.

L’activité a été assez importante avec 2,48 milliards d’actions échangées sur le premier marché.

A l’instar de Wall Street et des Bourses européennes mardi, le marché tokyoïte a été victime des craintes de propagation de la crise grecque à d’autres pays de la zone euro, après l’abaissement par Standard & Poor’s des notes souveraines de la Grèce et du Portugal.

La hausse du yen face à l’euro, conséquence directe de la crise de la dette grecque, a pesé sur les actions des exportateurs nippons.

Dans l’automobile, Mazda a perdu 3,91% à 270 yens, Toyota 1,62% à 3635 yens, Honda 1,50% à 3285 yens, Nissan 2,19% à 804 yens. Parmi les valeurs technologiques les plus affectées, Nikon a cédé 3,34% à 2081 yens, Ricoh 3,42% à 1580 yens, Sony 3,38% à 3285 yens, Kyocera 3,00% à 9370 yens.

Mitsubishi Heavy Industries (MHI) a lâché 4,07% à 377 yens. Le conglomérat a annoncé avant la clôture une chute de 41,5% de son bénéfice net en 2009-2010, la crise mondiale ayant fait chuter les commandes de navires, de composants aéronautiques, de centrales thermiques et de machines industrielles.

rq

(AWP/28 avril 2010 09h34)

Grèce: l’autorité boursière interdit la vente à dévouvert pour deux mois
ATHENES – La Commission grecque du marché financier a annoncé mercredi avoir interdit la vente à découvert sur toutes les valeurs pour deux mois sur la place d’Athènes.

La Commission a précisé dans un communiqué avoir pris cette décision « au vu des conditions exceptionnelles régnant sur le marché grec ». Entrée en vigueur mercredi, l’interdiction doit être levée le 28 juin, indique le texte.

La vente à découvert consiste à emprunter une action (moyennant le versement d’une commission) dont on pense que le prix va baisser et à la vendre avec l’espoir d’empocher une forte différence au moment où il faudra la racheter pour la rendre au prêteur.

Des mesures d’interdiction de cette opération ont été prises à plusieurs reprises sur les places mondiales au plus gros de la crise financière qui avait secoué la planète en 2008.

La crise grecque a semé la panique sur les marchés et a commencé de s’étendre au Portugal, accentuant la pression sur l’Union européenne pour qu’elle débloque au plus vite l’aide promise à Athènes.

(©AFP / 28 avril 2010 09h28)

– Les taux grecs à 10 ans au-dessus de 10%, du jamais vu en zone euro
PARIS – Les taux grecs à 10 ans ont dépassé mercredi le seuil de 10%, s’inscrivant à 10,131% à 09H12 (07H12 GMT), une première pour un pays de la zone euro.

(©AFP / 28 avril 2010 09h19)

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :