RSS

Goldman Sachs poursuivi pour fraude, la Bourse dégringole

18 Avr

Le gendarme de la Bourse américaine reproche à la banque la vente de titres d’investissement liés à des crédits « subprime ». Le CAC 40 perd 2%.

La prestigieuse banque américaine Goldman Sachsest accusée d’avoir trompé ses clients en leur vendant des titres adossés à des prêts à risque, les fameux « subprime » à l’origine de la crise financière, un scandale qui pourrait éclabousser d’autres banques, notamment en Europe.

Le titre Goldman Sachs (-12,02 % à 162,12 dollars vers 17h00 GMT) a immédiatement dévissé à cette annonce, entraînant dans sa chute l’ensemble des valeurs financières à Wall Street.

L’hémorragie s’est rapidement étendue à l’Europe, lorsque les autorités boursières américaines ont indiqué que leur enquête se poursuivait et ont éludé une question sur la possibilité que Deutsche Bank soit à son tour visée.

Pour l’heure, la plainte de 22 pages déposée par le gendarme de la Bourse (SEC) devant la justice civile ne vise que Goldman Sachs et l’un de ses vice-présidents, le Français Fabrice Tourre, pour une affaire évaluée à plus d’un milliard de dollars.

La suite ici:

 http://www.lexpansion.com/economie/actualite-entreprise/goldman-sachs-poursuivi-pour-fraude-la-bourse-degringole_230506.html#xtor=AL-189

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Une réponse à “Goldman Sachs poursuivi pour fraude, la Bourse dégringole

  1. David C.

    21 avril 2010 at 21 h 40 min

    Vers un nouveau Breton Woods et le Glass-Steagall

    Ce nouveau scandale bancaire, nous rappelle l’urgence d’agir politiquement afin de répondre efficacement à l’effondrement du système bancaire et monétaire internationale.

    Suite à la crise de 2008, ainsi que la dégradation de la situation économique de notre pays ( destruction d’entreprises, destruction d ’emplois, augmentation de la dette souveraine…). Il est inacceptable de continuer à constater qu’une exception soit faite en faveur des excès d’une profession.

    La responsabilité de nos hommes politiques est de défendre l’intérêt général et le bien commun contre l’empire fou de la finance et des marchés. Nous devons retrouver notre souveraineté économique afin de pouvoir financer les besoins de notre population avec une banque nationale et du crédit productif public, en demandant un nouvel ordre économique international avec un Nouveau Bretton Woods ainsi qu’un retour à Glass-Steagall , afin de séparer les banques de dépôt, des banques d’affaire et des assurances, pour ramener les banques à leur métier, prêter de l’argent afin de soutenir l’économie physique et non de se gaver sur le casino des marchés financiers de la City de Londres ou de Wall Street de New York.

    Une nouvelle commission Pécora : Nous devons sauver les gens et non les marchés !

    Depuis plus d’un an, le mouvement politique Solidarité et Progrès propose aux citoyens de prendre position en signant la pétition : « Appel à constituer sans délai une Commission d’enquête parlementaire sur la crise financière » à l’image de la comission Pécora ordonné par Franklin Delano Roosevelt afin de déterminer les causes de la grandes dépression de 1929 ainsi que d’exposer, aux yeux de tous les citoyens américains, l’emprise mafieuse des intérêts financiers de son temps sur la République américaine, afin d’ouvrir la voie au véritable changement de système économique : Le New Deal.

    Citoyens ! Nous devons refuser la tyrannie des banques, nous devons donc exiger une telle commission aujourd’hui !

    le blog de David C.
    david.cabas.over-blog.fr

    J'aime

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :