RSS

Archives du 15 avril 2010

Les premières poussières du volcan islandais arrivées en France

PARIS – Les premières poussières volcaniques ont atteint la pointe nord de la France jeudi vers 20H00 (18H00 gmt), et devraient arriver aux alentours de 02h00 du matin (00H00 gmt) au dessus de la région parisienne et du Luxembourg, selon un responsable de Météo-France.

(©AFP / 15 avril 2010 21h37)

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

« Si l’éruption perdure, cela pourrait perturber l’atmosphère »

Un immense nuage de fumée causé par l’éruption du volcan Eyjafjöll (Islande) perturbe fortement le trafic aérien en Europe du Nord. Le point sur la situation et les prévision d’Emmanuel Bocrie, ingénieur prévisionniste à Météo-France.

Quand le nuage de fumée doit-il entrer sur le territoire français?

D’après nos dernières prévisions, il devrait entrer sur le territoire français cette nuit en touchant d’abord la région de Lille vers 20h puis en se déplaçant progressivement vers la zone qui va de Cherbourg à la région parisienne et jusqu’au Luxembourg qu’il devrait atteindre aux alentours de 2h du matin.

Ces prévisions sont faites en collaboration avec nos collègues anglais qui ont la charge des prévisions météorologiques en Europe du Nord. Nous commencerons à émettre des messages depuis notre centre national dès que la zone de particules organiques -en effet il ne s’agit pas réellement un « nuage »- concernera notre territoire.

Quels peuvent être les risques de santé liés à la présence de ces particules dans l’atmosphère?

Nous sommes actuellement incapables de les prévoir. Cela va dépendre de la quantité de particules organiques présentes dans l’atmosphère qui dépend elle-même de la durée d’émission du volcan.

Pourrons-nous observer quelque chose de particulier demain matin?

Non, seule la luminosité peut être amenée à baisser, selon les zones, et de manière trop infime pour que nous puissions nous en apercevoir.

Que peut-on prévoir du côté des transports aériens?

Le problème des particules issues d’éruptions volcaniques, c’est qu’elles s’agglomèrent à l’intérieur des réacteurs des avions. D’où les perturbations aériennes enregistrées un peu partout en Europe du Nord ce jeudi.

En revanche, il est impossible de dire jusqu’à quand le « nuage » perturbera les transports aériens puisque cela va dépendre de la durée d’émission du volcan -nous ne sommes pas volcanologues- et du comportement des vents.

Lorsque l’éruption du volcan Eyjafjöll sera terminée, comment se disperseront les poussières?

Grâce aux dépressions basses, la pluie va coller les poussières au sol ou dans la mer. En revanche, pour les poussières d’altitude, cela prendra plus de temps. Il faudra attendre que celles-ci descendent naturellement dans l’atmosphère.

Le trajet global du « nuage » est-il aujourd’hui clairement défini?

Non, celui-ci se peut se modifier d’heure en heure. Cela dépend notamment du comportement des vents. En revanche, ce qu’on sait aujourd’hui, c’est que ce déplacement se fera de toute manière d’ouest en est, avec des variantes.

Ce nuage peut-il « détraquer » le temps?

Encore une fois, cela va dépendre de la durée d’émission du volcan. Si l’éruption continue longtemps, non seulement les transports seront perturbés -les avions devront contourner systématiquement la zone concernée- mais cela pourrait en effet avoir des incidences atmosphériques. Néanmoins, celles-ci seront probablement minimes et imperceptibles à l’échelle humaine.

Pour prendre un exemple, lors de l’éruption du Pinatubo, la température moyenne de l’atmosphère était descendue de 0,2 à 0,4 degré pendant 2 ans.

http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/si-l-eruption-perdure-cela-pourrait-perturber-l-atmosphere_885076.html

Complément:

Inconvénients des retombées de cendres.

Le problème :
Les cendres volcaniques sont le produit qui est le plus dispersé lors des éruptions volcaniques explosives, à l’origine de plusieurs risques. Même de faibles chutes de cendres (quelques mm) peuvent causer la perturbation de services tels que la distribution de l’eau, de l’électricité et des systèmes d’égouts. Des chutes fréquentes de cendres peuvent survenir à des centaines de kilomètres d’un volcan en éruption et peuvent se traduire par une contamination des approvisionnements en eau dans les régions éloignées.Les composants corrosifs et conducteurs des cendres peuvent affecter l’équipement avec lequel ils entrent an contact, particulièrement l’équipement électrique.

Contamination des approvisionnements en eau :
Les chutes de cendres peuvent entraîner des changements physiques et chimiques aux eaux naturelles de surface et les approvisionnements d’eau. L’étendue de ces changements dépend de la composition et de l’épaisseur de la chute de cendres et de l’aire de l’étendue et du volume du système de collecte d’eau.

Composants solubles :
Les cendres fraîchement tombées libèrent des composants se solubilisant facilement dans l’eau venant à leur contact, comme les eaux de pluie ou de surface. Les composants faiblement solubles tel que le fluor peuvent être libérés à l’échelle de quelques jours ou même de quelques semaines suite à un événement de chute de cendres. Cet effet peut être exacerbé par des contacts intermittents avec l’eau de pluie ou avec l’eau de surface

Acidité :
Les enrobages de surface des cendres d’une éruption volcanique fraîche sont hautement acides, du fait de l’influence des aérosols composés d’acides sulfurique, hydrochlorique et hydrofluorique (H2SO4, HCl et HF) dans le panache du volcan. Le pH des compositions des résidus typiques issus des chutes de cendres des éruptions du Mt Ruapehu de 1995/96 varie de 3,7 à 5,1. De ce fait, quand des cendres fraîches d’une éruption volcanique entrent en contact avec avec l’eau ou les eaux de surface naturelles, elles ont la capacité de réduire le pH au-delà des limites acceptables de sécurité pour la consommation, ou pour la protection de la vie aquatique.

– Impacts indirects :
Des effets indirects peuvent se traduire par des dommages physiques aux filtres aux entrées des structures et des usines de traitement, une plus grande susceptibilité à l’usure de l’usine et une perturbation de l’équipement électrique. Un autre effet est celui d’une haute demande en eau pour les nettoyages entraînant un manque d’eau dans les réservoirs.

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Éruption volcanique en Islande : les nuages de cendres peuvent-ils atteindre la France ?

lepoint.fr

Les cartes de prévisions islandaises prévoient que les rivages normands et bretons pourraient être touchés demain.

Un énorme nuage de cendres craché par un volcan en pleine éruption en Islande a cloué au sol jeudi une bonne partie des avions dans le nord de l’Europe, entraînant notamment la fermeture des espaces aériens britannique et danois. De gigantesques colonnes de fumée continuaient de s’échapper jeudi du glacier Eyjafjallajökull, dans le sud de l’Islande, dont l’éruption pourrait se prolonger plusieurs semaines, voire plusieurs mois, selon un expert islandais. À l’approche des nuages de cendres venus d’Islande, une grande partie des vols au Royaume-Uni, en Norvège et dans le nord de la Suède ont été annulés. Jeudi à la mi-journée, la quasi-totalité du trafic aérien du Nord de l’Europe était paralysé.

Si ces nuages de cendres sont toujours alimentés par l’éruption et si des vents de nord-ouest venaient à souffler, le territoire français pourrait être atteint. C’est en tout cas ce qu’envisagent des cartes de prévision de la météo islandaise, qui prévient que les rivages normands et bretons pourraient être touchés demain. Les perturbations resteraient mineures s’ils restaient en haute altitude, voilant le soleil et obligeant les avions à voler à basse altitude sous le nuage avant de gagner le niveau de croisière. Les météorologues suivent l’évolution avec précision à partir des cartes des vents établies plusieurs fois par jour.

Ci-dessous des cartes de prévision islandaises qui montrent l’évolution des différentes altitudes polluées par le nuage islandais. En rouge : du sol à 6.600 mètres. En vert : de 6.600 mètres à 12.000 mètres. En bleu : au-dessus de 12.000 mètres. Sur la dernière carte, on constate que le Nord-Ouest de la France pourrait être atteint dans la nuit de jeudi à vendredi à des altitudes supérieures à 6.600 mètres.

En admettant que l’activité du volcan se poursuive et touche l’Europe,on peut se poser quelques questions:

Quels seront les effets pour la santé des retombées éventuelles de ce nuage de cendres ?

 Risques respiratoires ?

 Faudra-t-il se protéger ?

Protéger les personnes fragiles ?

Quels en seraient les effets sur l’agriculture,la faune et la flore en général ?

 
2 Commentaires

Publié par le 15 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

Séisme en Chine suite …

Dernier bilan:

PEKIN – Le séisme qui a frappé mercredi la province isolée du Qinghai (nord-ouest de la Chine) a fait 760 morts, et 243 personnes sont toujours portées disparues, selon un nouveau bilan fourni jeudi par les médias officiels.

Le nombre des blessés est de 11.477, dont 1.174 sont dans un état grave, a précisé l’agence de presse Chine Nouvelle (Xinhua), citant un porte-parole des services de secours.

Jeudi soir, des milliers de sinistrés s’apprêtaient à passer une deuxième nuit dehors par des températures inférieures à zéro.

Le tremblement de terre a été de magnitude 7,1, selon les autorités chinoises, de 6,9 selon l’Institut de géophysique américain qui utilise la « magnitude de moment ».

(©AFP / 15 avril 2010 19h33)

————————————–

// Les sauveteurs s’activent toujours ce jeudi pour retrouver des survivants dans la province du Qinghai, dans le nord-ouest de la Chine, après le violent séisme de mercredi. Le Premier ministre Wen Jiabao a prévu de se rendre ce jeudi soir sur place, a rapporté un journal chinois. Il sera à la tête d’une délégation de 40 personnes pour se rendre à Yushu, épicentre du séisme de magnitude 6,9 qui s’est produit mercredi. «Il se rendra en personne au quartier général des opérations de secours», a ajouté le journal.

Le dernier bilan fait état de plus de 617 morts, selon l’agence Nouvelles de Chine, révisant à la baisse un chiffre donné auparavant par la Radio nationale. Selon l’agence, 1.045 personnes ont été extraites vivantes des décombres par les secouristes, qui ont retiré 107 corps, alors que 2.038 personnes sont soignées.

Les secouristes travaillent à mains nues

Auparavant, la Radio nationale de Chine avait affirmé que 2.038 personnes avaient été extraites des décombres dans la préfecture de Yushu, épicentre du puissant séisme. Les autorités avaient annoncé mercredi soir que plus de 900 personnes avaient pu être extraites des décombres, souvent par des secouristes travaillant à mains nues.

Parmi les morts, au moins 66 élèves. Ce jeudi, la télévision officielle diffusait des images de sauveteurs s’affairant dans les décombres pour tenter d’atteindre des élèves coincés dans la préfecture de Yushu. Wang Yubo, responsable de l’éducation de la province du Qinghai, cité par l’agence Chine Nouvelle, a précisé que le tremblement de terre avait détruit au moins 11 écoles.

Ecoliers coincés dans les dortoires de leurs écoles

Des dizaines de parents attendaient dans l’angoisse des nouvelles de leurs enfants qui fréquentaient l’école professionnelle de Yushu, selon l’agence. «Lors du séisme, les élèves venaient d’achever leurs exercices physiques du matin. La plupart prenaient leur petit déjeuner à la cantine de l’école ou nettoyaient leurs salles de classe», a déclaré le proviseur, Kunga Tenzin. «Certains ont été piégés dans leurs dortoirs», a ajouté le proviseur.

Lors du séisme au Sichuan voisin en mai 2008, des milliers d’écoliers avaient péri dans l’effondrement des écoles, un sujet qui avait provoqué une très vive polémique sur le respect ou non des normes antisismiques dans la construction des bâtiments. Certains parents avaient évoqué la corruption qui aurait pu expliquer pourquoi des milliers d’établissements scolaires, construits à la va-vite, s’étaient écroulés, alors que d’autres bâtiments avaient résisté.

Des milliers de sinistrés ont passé la nuit dehors dans la préfecture de Yushu avec des températures descendant sous zéro degrés et un vent glacial.

20minutes.fr
 
Poster un commentaire

Publié par le 15 avril 2010 dans Séisme en Chine suite ...

 

Étiquettes : ,

Tornade en Inde suite…

RAMPUR (Inde) – Les autorités indiennes tentaient jeudi d’organiser les secours dans les Etats de l’est frappés par une tornade qui a fait au moins 129 morts et laissé des centaines de milliers de personnes sans abri.

Des vents de plus de 120 km/h ont balayé dans la nuit de mardi à mercredi les Etats indiens du Bihar, du Bengale occidental et de l’Assam, ainsi que le nord-ouest du Bangladesh, semant la désolation dans les villages parmi les plus pauvres du sous-continent.

Au moins 127 personnes sont mortes en Inde et deux au Bangladesh voisin.

« Nous sommes confrontés à une crise des opérations de secours. Il y a une pénurie de main d’oeuvre pour distribuer du riz et des soins médicaux aux victimes », a reconnu le ministre de la Défense civile du gouvernement du Bengale occidental, Srikumar Mukherjee.

« Les équipes de secours sont dans une course contre la montre pour rejoindre les personnes sans abri, mais les routes bloquées par des arbres déracinés retardent leur progression », a-t-il ajouté.

Au Bengale occidental, 250.000 personnes ont perdu leurs maisons et 41 personnes sont mortes, selon un nouveau bilan.

La tempête, qui s’est accompagnée de pluies torrentielles sur un large périmètre, a aussi tué des milliers d’animaux et dévasté les récoltes, principales sources de subsistance pour la population, en majorité des paysans.

Dans le village de Rampur, à 320 km de Calcutta, capitale du Bengale occidental, les toits des maisons se sont effondrés ou ont été emportés. Des centaines de personnes isolées ont trouvé refuge dans des écoles et des temples.

Une journaliste locale présente sur place, Soma Chakraborty, a déclaré à l’AFP que des milliers de villageois avaient encerclé des locaux du gouvernement, en colère contre la lenteur des secours. « Il y a un manque de nourriture, d’abris et d’aide médicale ».

Les hôpitaux étaient submergés par l’arrivée de centaines de blessés. Le médecin en chef de l’hôpital du district de Raigunj, Arabinda Tantrik, a déclaré à l’AFP avoir demandé aux autorités davantage de médicaments. « Nous avons entendu que de nombreux blessés ne pouvaient être amenés à l’hôpital par manque de moyens de transport ».

Au Bihar, l’Etat le plus affecté, 81 personnes sont mortes et 40.000 maisons se sont effondrées. En Assam, 4 personnes ont péri et 500 maisons ont été détruites et dans le petit Etat du Meghalaya, un mort est à déplorer. Au Bangladesh, la tempête a endommagé 13.000 habitations.

Les services métérologiques ont été pris par surprise par cette tempête tropicale qui était en fait une énorme tornade.

« Une première analyse sur la nature de la destruction, ainsi que les images du radar doppler, suggèrent que cette tempête était une tornade », a déclaré à l’AFP le directeur du centre météorologique du Bengale occidental, Gokul Chandra Debnath.

Le radar doppler permet d’évaluer l’intensité des perturbations et la distance à laquelle elles se trouvent, ainsi que de mesurer leur vitesse et l’orientation de leur mouvement.

Une tornade se caractérise par un tourbillon de vents violents qui prennent naissance à la base d’un nuage d’orage.

Dans la tempête de mardi, un énorme nuage d’orage de 18 km s’est nourri de de vents de différents niveaux et cela a entraîné la formation d’une tornade « en forme de trompe d’éléphant », a expliqué Gokul Chandra Debnath.

(©AFP / 15 avril 2010 10h01)

 

Étiquettes : ,

Volcan Islandais suite …

A titre indicatif,voici la carte de la circulation des avions sur l’europe:

http://www.radar-virtuel.com/

—————————————–

Mise à jour 22h55

PARIS – Les aéroports du nord de la France et de la région parisienne resteront fermés jusque vendredi 14H (12H00 gmt) au moins, a annoncé jeudi soir dans un communiqué la Direction générale de l’aviation civile française (DGAC).

Au total, 25 aéroports français étaient fermés ou le seront à 23H00 (21H00 gmt) jeudi, tandis qu’Air France a annulé ses vols au départ et à destination de Paris vendredi matin, en raison du nuage de cendres provoqué par l’éruption volcanique en Islande.

« Par mesures de sécurité, les aéroports de Calais, Merville, le Touquet, Dieppe, Cherbourg, Amiens, Lille, Valenciennes de Brest, Lannion, Deauville, Morlaix, Quimper, Rennes, Caen, Strasbourg, Vatry, Reims, Metz, Beauvais, Pontoise, Toussus-le-Noble, Orly, Roissy Charles de Gaulle et le Bourget resteront fermés jusqu’à 14H00 au moins ce vendredi », a indiqué la DGAC. Les aréoports du nord ont fermé à 17H, ceux de la Région parisienne doivent cesser leur activité à 23H. « Le trafic aérien sera perturbé sur les autres aéroports du territoire », ajoute la DGAC.

Le trafic aérien était largement paralysé jeudi dans le nord de l’Europe, en raison de nuages de cendres crachées par un volcan en Islande, qui ont provoqué la fermeture des espaces aériens britannique, danois, suédois, néerlandais et belge.

(©AFP / 15 avril 2010 22h42)

————————————-

// Plusieurs aéroports britanniques sont fermés et de nombreux vols suspendus à Heathrow, près de Londres, première plateforme au monde en termes de passagers. En cause, l’approche d’un nuage de cendres provoqué par une éruption volcanique en Islande.

Plus de 150 vols ont été annulés à l’aéroport londonien de Heathrow ainsi que 108 à celui de Gatwick. A Stanstead, au nord de Londres, la compagnie EasyJet a annulé plusieurs de ses vols matinaux.

L’ensemble des aéroports écossais ont été fermés (Aberdeen, Edimbourg et Glasgow) ainsi que ceux de Belfast, en Irlande du Nord. Le trafic était par ailleurs sévèrement réduit aux plateformes du nord de l’Angleterre (Manchester, Liverpool et Newcastle), ainsi que dans le centre (Birmingham).

Ces restrictions ont été imposées par l’Air Traffic Control Service (NATS) après une alerte émise par le Met Office. Les services météo ont averti de la proximité d’un nuage de cendres qui pourrait très sévèrement limiter la visibilité et représenter un danger pour les réacteurs des appareils.

Les vols dans une grande partie de la Norvège ainsi que dans le nord de la Suède ont également été suspendus en raison des cendres dues à l’éruption volcanique en Islande, ont annoncé les autorités de contrôle aérien des deux pays scandinaves.

(ats / 15 avril 2010 09:59)

Eruption: la Suède ferme à son tour la totalité de son espace aérien

STOCKHOLM – La totalité de l’espace aérien suédois sera progressivement fermé d’ici 20H00 GMT en raison de l’arrivée sur le nord de l’Europe de nuages de cendres provenant d’un volcan en éruption en Islande, a annoncé l’autorité suédoise chargée du contrôle aérien.

(©AFP / 15 avril 2010 13h42)

// Plusieurs aéroports britanniques sont fermés et de nombreux vols suspendus à Heathrow, près de Londres, première plateforme au monde en termes de passagers. En cause, l’approche d’un nuage de cendres provoqué par une éruption volcanique en Islande.

Plus de 150 vols ont été annulés à l’aéroport londonien de Heathrow ainsi que 108 à celui de Gatwick. A Stanstead, au nord de Londres, la compagnie EasyJet a annulé plusieurs de ses vols matinaux.

L’ensemble des aéroports écossais ont été fermés (Aberdeen, Edimbourg et Glasgow) ainsi que ceux de Belfast, en Irlande du Nord. Le trafic était par ailleurs sévèrement réduit aux plateformes du nord de l’Angleterre (Manchester, Liverpool et Newcastle), ainsi que dans le centre (Birmingham).

Ces restrictions ont été imposées par l’Air Traffic Control Service (NATS) après une alerte émise par le Met Office. Les services météo ont averti de la proximité d’un nuage de cendres qui pourrait très sévèrement limiter la visibilité et représenter un danger pour les réacteurs des appareils.

Les vols dans une grande partie de la Norvège ainsi que dans le nord de la Suède ont également été suspendus en raison des cendres dues à l’éruption volcanique en Islande, ont annoncé les autorités de contrôle aérien des deux pays scandinaves.

(ats / 15 avril 2010 09:59)

Mise à jour:

Eruption: la Suède ferme à son tour la totalité de son espace aérien

STOCKHOLM – La totalité de l’espace aérien suédois sera progressivement fermé d’ici 20H00 GMT en raison de l’arrivée sur le nord de l’Europe de nuages de cendres provenant d’un volcan en éruption en Islande, a annoncé l’autorité suédoise chargée du contrôle aérien.

Le trafic, déjà interrompu dans la partie nord du pays, sera interrompu à Malmö et dans le partie sud vers 14H00 GMT, le reste du pays suivant à 16H00 GMT à l’exception de la mer Baltique et de l’île de Gotland, où tous les vols seront suspendus à partir de 20H00 GMT, selon les prévisions de LFV.

(©AFP / 15 avril 2010 13h42)

————————————————————–

MADRID – Au moins 122 vols au départ de l’Espagne vers l’Europe du nord ont été annulés jeudi à la mi-journée en raison du nuage de cendres provoqué par une éruption volcanique en Islande qui perturbe le trafic, a déclaré l’autorité aéroportuaire espagnole Aena.

A 12H30 (10H30 GMT) un total de 122 vols vers le Royaume-Uni, l’Irlande, la Norvège, le Danemark, la Finlande et la Suède ont été annulés, a déclaré une porte-parole d’Aena.

Un total de 115 vols en provenance de ces pays ont aussi été annulés, a-t-elle précisé, ajoutant que les chiffres allaient être actualisé dans l’après-midi.

Les aéroports espagnols affectés sont ceux de Madrid Barajas, Barcelone, Alicante, Reus, Lanzarote, Torrejon, Malaga, Palma de Majorque, Reus, Valence, Almeria, Ibiza, Tenerife-sud, Grenade, Geronne, Santander.

L’éruption, tôt mercredi matin, d’un volcan au sommet du glacier Eyjafjallajokull, dans le sud de l’Islande, a entraîné d’importantes perturbations du trafic aérien en Europe du Nord.

(©AFP / 15 avril 2010 14h42)

———————————————

LA HAYE – L’espace aérien des Pays-Bas était progressivement fermé jeudi après-midi en raison d’un nuage de cendres provoqué par une éruption volcanique en Islande, a annoncé l’autorité néerlandaise chargée du contrôle aérien.

« Le trafic aérien au départ et à destination des Pays-Bas va être progressivement réduit. Comme cela se présente maintenant, on s’attend à ce que plus aucun vol ne soit possible à partir de 19H00 (17H00 GMT) au départ et à destination des Pays-Bas », a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Une quarantaine de vols avaient été annulés jeudi matin au départ de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol à destination de la Scandinavie, de la Grande-Bretagne principalement, selon une porte-parole de l’aéroport.

Un énorme nuage de cendres craché par un volcan d’Islande en éruption a cloué au sol jeudi une bonne partie des avions dans le nord de l’Europe, entraînant notamment la fermeture des espaces aériens britannique et danois.

(©AFP / 15 avril 2010 15h04)

—————————-

PARIS – Vingt-cinq aéroports français, dont Roissy et Orly, sont fermés ou le seront à 23H00 (21H00 GMT) jeudi et Air France a annulé tous ses vols au départ et à destination de Paris vendredi matin, en raison du nuage de cendres provoqué par l’éruption volcanique en Islande.

Les aéroports du nord de la France, comme celui de Lille, sont fermés depuis 17H00 et les grands aéroports parisiens de Roissy-Charles de Gaulle et Orly le seront « au plus tard à 23H00 », selon un communiqué de la direction générale de l’aviation civile (DGAC).

Les aéroports situés dans le nord-ouest, principalement en Bretagne, et dans le nord-est doivent également fermer à 23H00, selon la DGAC, qui invoque des « mesures de sécurité » et « recommande aux passagers aériens de contacter leur compagnie aérienne ».

La compagnie Air France a annulé tous ses vols au départ et à destination de Paris vendredi matin jusqu’à midi au moins.

Air France décidera de son programme pour le reste de la journée en fonction de l’évolution de la situation mais il faut s’attendre à une « journée très perturbée », a précisé une porte-parole de la compagnie.

Les aérogares de Roissy étaient calmes, a constaté une journaliste de l’AFP, en dépit de l’annulation dès jeudi midi de tous les vols à destination de Londres, l’Ecosse, Copenhague et Oslo. Les vols annoncés à partir de 23H00 ont été avancés.

« Je devais partir pour Dubaï à 23H20. J’ai reçu un SMS d’Air France à 17H00 me prévenant que le vol était avancé à 21H50 », explique Cécile, 45 ans.

« Un vol annulé à cause d’un volcan, c’est plus drôle qu’à cause d’une grève », s’amuse une autre voyageuse.

A Lyon (sud), le trafic était perturbé à l’aéroport Saint-Exupéry et devrait l’être encore vendredi. A Nice (sud-est), 24 vols à l’arrivée (16% du trafic total) et 26 au départ (17%) ont été annulés, selon un bilan dressé en fin d’après-midi par les autorités aéroportuaires.

Le trafic aérien était largement paralysé jeudi dans le nord de l’Europe, en raison de nuages de cendres crachées par un volcan en Islande, qui ont provoqué la fermeture des espaces aériens, britannique, danois, suédois, néerlandais, et belge.

Ces perturbations « pourraient durer deux jours », selon Eurocontrol, l’Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne.

(©AFP / 15 avril 2010 20h40)

//

 
2 Commentaires

Publié par le 15 avril 2010 dans Volcan Islandais suite ...

 
 
%d blogueurs aiment cette page :