RSS

Archives du 14 avril 2010

Le réchauffement climatique doperait la croissance des arbres

WASHINGTON – Le réchauffement climatique pourrait entraîner une croissance bien plus rapide des arbres et allonger la durée des saisons propices à leur développement, affirme une étude publiée cette semaine dans les Annales de l’Académie nationale américaine des sciences (PNAS).

Pour mener leurs travaux, les chercheurs du Centre de recherches environnementales Smithsonian ont rassemblé des données provenant d’arbres de 55 forêts différentes de l’est des Etats-Unis, d’une centaine d’années de mesures météorologiques et de 17 années de mesures d’émissions de gaz carbonique.

D’après leurs résultats, la croissance récente des arbres « a largement dépassé la croissance attendue », vraisemblablement en raison du changement climatique.

« Il est connu que l’augmentation de la températures, de la durée de la période de croissance et des émissions de CO2 a une influence sur la physiologie des arbres », souligne l’étude.

Par conséquent, le réchauffement climatique « a probablement une influence majeure sur l’augmentation constatée de la croissance » des arbres, avance l’étude.

Concrètement, des températures plus chaudes accélèreraient le métabolisme des arbres tandis que la hausse du niveau de CO2 dans l’atmosphère aiderait leur croissance grâce à un processus appelé fertilisation carbonique (qui favorise la photosynthèse et la production de biomasse végétale).

Les chercheurs soulignent que des études plus approfondies devront être menées pour déterminer si ces résultats sont constatées à une échelle plus large et les conséquences de l’augmentation de la croissance des arbres.

(©AFP / 14 avril 2010 15h51)

Tout simplement   » pitoyable  » pour cette académie!

Moi,avec mon bac +2 et  qui ne suis pas un scientifique,suis tout à fait au courant que + de C02 et dans certaines conditions favorise la photosynthése des plantes et augmente leur croissance,je crois que l’on apprend ça au collége,la honte !!!

Je ne sais pas à combien ils s’y sont mis pour nous pondre cette lapalissade mais là ça commence sérieusement à friser le ridicule !!!

Y aurait il une perte d’audimat de la désinformation ?

D’un autre coté,il faut bien faire perdurer le mythe,faut les comprendre !!!!

Pour finir et c’est d’autant plus grave que cela n’a rien à voir avec le CO2,mais avec le soleil et les rayonnements cosmiques entres autres….

 
Poster un commentaire

Publié par le 14 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Inde: une tempête tropicale dans l’est fait 116 morts

Tempête en Inde et au Bangladesh : au moins 116 morts

PATNA (Inde) – Une violente tempête tropicale qui a balayé l’est de l’Inde et le nord du Bangladesh dans la nuit de mardi à mercredi a fait au moins 116 morts, dont 72 dans l’Etat indien du Bihar, et dévasté quelque 100.000 maisons, a-t-on appris mercredi auprès des autorités locales des deux pays.

Le bilan humain et matériel risque de s’alourdir, les services de secours étant encore attendus dans des zones privées de téléphone et aux accès bloqués par des chutes d’arbres, ont prévenu les autorités.

Des vents soufflant à environ 120 km/h ont détruit des habitations, arraché des arbres et coupé le réseau électrique et téléphonique.

Selon les autorités du Bihar, du Bengale occidental et de l’Assam, 114 personnes ont été tuées par la tempête dans ces trois Etats indiens. Et deux personnes sont mortes au Bangladesh voisin, selon un responsable local.

« La tempête a provoqué la destruction partout » où elle est passée, a déclaré à l’AFP Srikumar Mukherjee, le ministre de la Défense civile du gouvernement du Bihar, précisant qu’au moins 50.000 maisons avaient été détruites. « La plupart des victimes ont été ensevelies sous les décombres de leur maison », a-t-il ajouté.

Selon les services météorologiques, cette tempête est la manifestation extrême d’épisodes climatiques classiques dans la région, qui se produisent lors des mois les plus chauds de l’année et partent du golfe du Bengale.

Les vents permettent généralement de rafraîchir un peu l’air le long de la plaine du Gange en mars et avril et d’abaisser les températures, a précisé à l’AFP le directeur des services météorologiques du Bengale occidental, Chandra Debnath.

Un villageois de Hematabad, Mohammad Ibrahim, a déclaré à l’AFP que c’était la pire tempête de sa vie. « Dieu m’a sauvé mais il a pris ma maison et tout » ce que j’avais, a-t-il dit.

Au moins 72 personnes ont été tuées dans quatre districts de l’Etat du Bihar, le plus touché, où environ 40.000 maisons ont été dévastées, a déclaré à l’AFP le responsable du département des catastrophe naturelles de l’Etat Vayas Mishra. Les familles des victimes recevront 150.000 roupies (2.400 dollars) de compensation.

Au Bengale occidental, 38 personnes sont mortes et 50.000 maisons ont été détruites et la tempête a encore fait quatre morts et dévasté 500 maisons dans l’Etat de l’Assam, selon des responsables locaux.

Au Bangladesh voisin, l’administrateur du district de Rangpur (nord), B.M. Enamul Haq, a fait état de deux personnes tuées, dont un policier, et de dizaines de blessés. « La tempête a endommagé 11.000 maisons et beaucoup d’entre elles ont été complètement démolies dans le seul district de Rangpur. C’était une tempête énorme et nous sommes toujours en train d’évaluer les dégâts », a-t-il déclaré.

(©AFP / 14 avril 2010 19h09)

 

Étiquettes : ,

Reprise de l’éruption du volcan Eyjafjallajokull en Islande: des centaines de civils évacués

Quelque 800 personnes ont été évacuées mercredi matin en Islande en raison d’un risque important d’éruption d’un volcan au glacier Eyjafjallajokull dans le sud de l’île, a annoncé un porte-parole de la police.

« Entre 700 et 800 personnes ont été évacuées de leurs habitations en raison d’un risque d’éruption à Eyjafjallajokull et parce qu’il y eu de nombreux tremblements de terre dans la région », a déclaré à l’AFP Baldur Sigurdsson.

« Toutes les routes sont fermées et un hélicoptère vient de partir pour voir s’il y avait une éruption », a ajouté le porte-parole.

La radio-télévision publique RUV a indiqué sur son site web que l’évacuation constituait une « mesure préventive » prise « à la lumière d’une activité volcanique accrue sous le sommet du glacier Eyjafjallajokull ».

Les civils évacués sont dirigés vers des centres de la Croix-Rouge, a-t-elle ajouté.

De son côté, Magnus Tumi Gudmundsson, professeur de géophysique et conseiller en matière de protection civile, a dit à l’AFP: « nous ne savons pas exactement quand l’éruption a commencé, mais (cela s’est) probablement (passé) vers 01H00 (locale) ce matin ».

« Des responsables à bord de deux avions ont vu de la fumée. L’éruption est plutôt faible pour le moment », a-t-il ajouté en notant toutefois une augmentation du flux de l’eau en provenance du glacier.

Le mois dernier, la première éruption de volcan depuis 1823 au glacier Eyjafjallajokull avait entraîné une brève évacuation de quelque 600 personnes de leurs habitations.

Cette zone, reculée et peu peuplée, est située à 125 kilomètres à l’est de Reykjavik, la capitale islandaise.

Copyright © 2005 AFP. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) (dépêches, logo) sont protégées pas des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune des informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations."

Vidéo de l’éruption ici:

http://www.nrk.no/nyheter/verden/1.7079404

—————————————————————-

Mise à jour:

REYKJAVIK – Quelque 800 personnes ont été évacuées mercredi matin en Islande en raison de l’éruption d’un volcan sous le glacier Eyjafjallajokull dans le sud de l’île, ont annoncé la police et des géophysiciens.

« Entre 700 et 800 personnes ont été évacuées de leurs habitations », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la police, Baldur Sigurdsson, en notant qu’il y avait eu « de nombreux tremblements de terre dans la région ».

« Toutes les routes sont fermées », a-t-il ajouté.

« Il y a une éruption dans la partie sud-ouest du cratère au sommet de l’Eyjafjallajokull », a dit pour sa part le géophysicien Gunnar Gunnarsson de l’Institut de la météo d’Islande.

De la fumée s’échappe de ce cratère et s’élève à plus de 6.000 mètres, a-t-il précisé à l’AFP.

Selon lui, « le volume d’eau dans la langue du glacier Gigjokull, dans la partie nord de l’Eyjafjallajokull, est monté de 2,5 mètres et continue d’augmenter ».

De son côté, Magnus Tumi Gudmundsson, professeur de géophysique et conseiller en matière de protection civile, a dit à l’AFP: « nous ne savons pas exactement quand l’éruption a commencé, mais (cela s’est) probablement (passé) vers 01H00 (locale) ce matin ».

« Des responsables à bord de deux avions ont vu de la fumée. L’éruption est plutôt faible pour le moment », a-t-il ajouté.

La radio-télévision publique RUV a indiqué sur son site web que l’évacuation des civils constituait une « mesure préventive » prise « à la lumière d’une activité volcanique accrue sous le sommet du glacier Eyjafjallajokull ».

Ces civils sont dirigés vers des centres de la Croix-Rouge, a-t-elle ajouté.

Le mois dernier, la première éruption de volcan depuis 1823 au glacier Eyjafjallajokull avait entraîné une brève évacuation de quelque 600 personnes de leurs habitations. Cette éruption au volcan Fimmvorduhal s’était terminée mardi, a dit M. Gudmonsson.

La nouvelle éruption semble se situer plus à l’ouest et « rien n’indique à ce stade qu’elle sera importante », a-t-il ajouté.

Quand le Fimmvorduhal était entré en éruption le 21 mars, tous les vols aériens d’Islande avaient été brièvement annulés, mais aucun vol n’a jusqu’ici été annulé mercredi.

La région concernée, qui est reculée et peu peuplée, est située à 125 kilomètres à l’est de Reykjavik, la capitale islandaise.

(©AFP / 14 avril 2010 12h51)

 

Étiquettes : , , ,

Chine: un puissant séisme fait au moins 400 morts

Détails du séisme

Ampleur 6,9
Date-Time
Emplacement 33.271 ° N, 96.629 ° E
Profondeur 10 km (6,2 miles), institué par le programme de localisation
Région SUD Qinghai, Chine
Distances 240 km (150 miles) NNW de Qamdo, Xizang (Tibet)
375 km (235 miles) de la SSE Golmud, Qinghai, en Chine
520 km (325 miles) de la SSE Da Qaidam, Qinghai, en Chine
1905 km (1190 miles) WSW de Beijing, Beijing, Chine
Incertitude Lieu + Horizontal / – 6.6 km (4,1 miles), la profondeur fixée par programme de localisation
Paramètres NST = 73, NPH = 73, Dmin = 654.4 km, SGD = 1 sec, Gp = 50 °,
M-type = magnitude de moment télésismiques (Mw), Version = 7
Source
  • USGS NEIC (WDCS-D)
L’ID d’événement us2010vacp

 

Un puissant séisme de magnitude 6,9 sur l’échelle ouverte de Richter a secoué le plateau tibétain faisant au moins 400 morts et 8000 blessés dans la province chinoise du Qinghai. « Beaucoup d’autres personnes » sont encore ensevelies, a annoncé l’agence Chine Nouvelle.

Le tremblement de terre initial et les répliques qui ont suivi ont provoqué l’effondrement d’habitations, d’écoles et de bureaux dans cette région frontalière du Tibet. Des militaires ont été déployés pour venir en aide aux rescapés.

Des responsables du gouvernement local ont déclaré que la majorité des maisons avaient été détruites. « Je vois des gens blessés partout. Le principal problème à présent est que nous manquons de tentes, nous manquons d’équipements médicaux, de médicaments et de personnel de santé », a déclaré un porte-parole.

Le district, qui se trouve dans une zone d’altitude isolée et proche de la région autonome du Tibet, comprend une population d’environ 80’000 personnes.

L’épicentre du tremblement de terre a été localisé à 240 km au nord-nord-ouest de la ville tibétaine de Qamdo, et à 375 km au sud-sud-est de Golmud dans le Qinghai. Sa profondeur était de 10 km. Mardi soir, une secousse de magnitude 5,0 avait déjà ébranlé cette région de montagnes.

Le plateau du Tibet est régulièrement secoué par des séismes et le nombre de victimes est généralement limité du fait de la faible densité de population.

La seule grande exception a été le séisme dévastateur qui a frappé le Sichuan en mai 2008, faisant 80’000 morts. La destruction de nombreuses écoles, alors que d’autres bâtiments environnants avaient résisté, avait provoqué la colère de la population et entraîné des accusations de corruption à l’encontre de certains responsables.

(ats / 14 avril 2010 11:12)

La série continue et n’est pas prête de s’arrêter!!!

———————————————————

Mise à jour:

Chine: plus de 900 personnes extraites des décombres après le séisme

PEKIN – Plus de 900 personnes ont été sorties vivantes des décombres depuis le séisme qui a fait au moins 400 morts tôt mercredi dans la province du Qinghai, dans le nord-ouest de la Chine, a annoncé la télévision en soirée.

Les secours d’urgence dépêchés par la police, travaillant le plus souvent à mains nues, ont pu extraire des décombres tout au long de la journée quelque 900 survivants, selon la télévision.

Cette annonce a été faite après que le gouvernement chinois a débloqué une aide d’urgence de 200 millions de yuans (21,5 millions d’euros) pour la province frappée par le séisme qui a fait en outre au moins 10.000 blessés.

Les fonds vont permettre notamment de financer l’évacuations des habitants et leur relogement, les soins médicaux et la prévention des maladies, a ajouté le ministère, cité par l’agence Chine Nouvelle

Le séisme a touché tôt mercredi cette province isolée et montagneuse, proche de la région autonome du Tibet et sujette aux secousses sismiques.

(©AFP / 14 avril 2010 16h30)

——————————————————————

Dernier bilan:

PEKIN – Le fort séisme qui s’est produit mercredi dans la province du Qinghai, dans le nord-ouest de la Chine, a fait 589 morts et 10.000 blessés, selon un nouveau bilan fourni par un média d’Etat.

 
Poster un commentaire

Publié par le 14 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :