RSS

Archives Mensuelles: avril 2010

Les VRAIS chiffres du chomage Mars 2010!

Moins 6600 chomeurs disent les médias, ou + 18100 catégorie ABC ? 
 
réalité : resultat net, catégories ABCDE + 35700 demandeurs d’emplois inscrits à l’ANPE entre février et mars :
 
catégorie A – 0,2 %
catégorie B + 1,3 %
catégorie C + 2,6 %
catégorie D + 2,4 %
catégorie E + 3,8 %
 
catérorie A : 2 661 300
catérorie B et C : 1 229 700 
catérorie D et E : 569 900 
catégorie ABCDE mars 2010 : 4 460 900
catégorie ABCDE février 2010 : 4 425 200 
 
TOTAL : + 35700 demandeurs d’emploi, par rapport à février, ou il y avait déjà augmentation de + 24500 (+3000 annoncé dans les médias)
 
+ sorties des listes de pôle emploi pour autres cas que reprise d’activitée ou entrée en stage, ou arrêts maladie, donc les Radiés :
 

  • pour cessations d’inscription pour défaut d’actualisation : 198900 personnes pour ce mois de mars
  • sorties des listes pour radiation administratives 39900 personnes pour ce mois de mars
  • sorties des listes inexpliquées, classées dans « autres cas » 73800 personnes pour ce mois de mars (+ 49,7% SUR UN AN) 

Ne sont donc pas comptés dans ces chiffres de + 35700 : 
 
-Des RSastes qui pour une grosse partie ne sont pas inscrits à l’ANPE, (autre suivi) 
-Des séniors de + de 55 ans, 
-Les dom-tom (Réunion, Guadeloupe, Martinique et Guyane) 
-Des sans droits, car moins de 25 ans, qui ne perçoivent RIEN 
-Des sans droits radiés ou désinscrits, car dépassement du plafond de ressources dans un couple, qui sont donc privés du RSA ou de l’ASS et qui n’ont droit à rien 
-Des retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre 
-Des étudiants boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires
 
estimation 2,5 MILLIONS au bas mot à rajouter aux chiffres « officieux », soit env 7 MILLIONS de demandeurs d’emploi
 
sources : http://www.travail-solidarite.gouv […] RT87bn.pdf

 

Étiquettes : , , , , ,

Etats-Unis: la marée noire atteint les côtes de Louisiane

VENICE (Etats-Unis) – Les premières nappes de pétrole échappées d’une plate-forme dans le golfe du Mexique ont atteint jeudi soir les côtes de Lousiane, laissant présager l’une des pires marées noires de l’Histoire, déclarée « catastrophe nationale » aux Etats-Unis.

Poussée par de forts vents de sud-est, une nappe brillante de pétrole a touché la terre près de l’embouchure du Mississippi, a déclaré à l’AFP le président de Plaquemines Parish, Billy Nungesser, la région où les premières traces de pétrole ont été repérées.

Le président Barack Obama avait jeudi promis de mobiliser « toutes les ressources » du pays, dont l’armée, pour faire face à cette marée noire qui s’annonce, selon les défenseurs de l’environnement, comme une catastrophe écologique majeure.

Un responsable des garde-côtes américains a cependant refusé tard jeudi de confirmer l’arrivée de la marée noire. « Nous avons des équipes de BP sur le terrain qui tentent de confirmer ces informations », a déclaré cet officier, Erik Swanson.

Le gouvernement américain avait déclaré jeudi « catastrophe nationale » la marée noire, qui menace des centaines de kilomètres de régions côtières sur le golfe du Mexique, dans le sud des Etats-Unis, une région à l’écosystème particulièrement fragile.

Environ 800.000 litres de pétrole, soit cinq fois plus qu’estimé initialement, selon les garde-côtes, s’échappent chaque jour de la plate-forme pétrolière qui a sombré le 22 avril dans le golfe du Mexique.

Les marais côtiers de la Louisiane constituent un sanctuaire pour la faune, en particulier les oiseaux aquatiques. Les autres Etats de la région, la Floride, l’Alabama et le Mississippi notamment, craignent eux aussi que la nappe de pétrole ne souille leurs plages et ne pollue les pêcheries, cruciales pour l’économie locale.

La marée noire est « le pire des scénarios imaginables pour les pêcheurs de crevettes, les éleveurs d’huîtres et de crabes, et pour les pêcheurs en général », affirmait jeudi Brent Roy, qui loue des bateaux de pêche à Venice, en Louisiane.

La plate-forme Deepwater Horizon, exploitée par la compagnie britannique BP, a coulé le 22 avril après une explosion et un incendie survenus deux jours plus tôt. Elle contenait 2,6 millions de litres de pétrole et extrayait près de 1,27 million de litres par jour. Onze personnes sont portées disparues.

Alors que le gouverneur de Louisiane Bobby Jindal déclarait l’état d’urgence, les services de secours étaient engagés jeudi dans une course contre la montre face à l’imminence de l’arrivée de nappes de pétrole brut.

La ministre de la Sécurité intérieure, Janet Napolitano, a annoncé que la marée noire avait été décrétée « catastrophe nationale », mesure permettant l’utilisation de moyens venant de tout le pays.

La zone la plus à risque dans l’immédiat se trouve à l’extrémité sud-est du delta du Mississippi, entrelacs de bras de mer et de marais.

Mme Napolitano a insisté sur le fait que BP était « responsable » de la marée noire et exigé de sa part « la réaction la plus forte possible ».

« Si BP est en fin de compte responsable du coût des opérations d’intervention et de nettoyage, mon gouvernement va continuer à utiliser toutes les ressources à notre disposition, dont, le cas échéant, celles du ministère de la Défense », a souligné de son côté le président Obama.

Une plainte a été déposée par des pêcheurs de Louisiane contre BP.

Les garde-côtes avaient annoncé mercredi la découverte d’une nouvelle fuite, estimant à « plus de 5.000 barils par jour » (800.000 litres) le volume de pétrole se déversant toujours dans la mer.

Des barrages flottants ont été déployés sur 20 milles nautiques pour tenter de contenir le pétrole. Mais, selon le gouverneur Jindal, c’est insuffisant et il faudrait en déployer encore plus.

Pour tenter de contenir sa progression, des équipes d’intervention avaient enflammé mercredi une portion de la nappe. Mais une dégradation des conditions météo menaçait d’annuler les effets de cet essai d’incendie « contrôlé ».

Les ingénieurs se démènent également pour construire un couvercle sous-marin destiné à endiguer la fuite.

En outre, BP a annoncé à l’AFP qu’elle comptait essayer une nouvelle technique qui consiste à injecter des produits dispersants au moyen de tuyaux jusqu’à la fuite pour essayer de réduire la quantité de pétrole qui remonte à la surface.

(©AFP / 30 avril 2010 08h18)

 
2 Commentaires

Publié par le 30 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Les marais de Louisiane et leur riche vie animale en danger d’asphyxie

LA NOUVELLE-ORLÉANS – La marée noire qui menace les côtes de Louisiane (sud des Etats-Unis) pourrait provoquer une catastrophe écologique majeure en raison des particularités de la région, qui concentre 40% des marais côtiers américains et un secteur de la pêche florissant.

Toute fuite de pétrole en mer est destructrice, mais la géographie du delta du Mississippi et son écosystème fragile en font une région particulièrement vulnérable, estiment les experts.

Et les inquiétudes sont multipliées par le fait qu’une semaine après l’explosion et le naufrage d’une plateforme pétrolière dans le golfe du Mexique, on ignore quand la fuite de pétrole, estimée aujourd’hui à 800.000 litres par jour, pourra être colmatée.

« Il ne suffira pas d’une poignée de bénévoles pour démazouter la plage », souligne LuAnn White, directrice du centre de santé publique appliquée à l’environnement de l’université de Tulane, à La Nouvelle-Orléans.

« Il y a des kilomètres de marais côtiers qu’on ne peut atteindre qu’en bateau et qui sont très délicats », explique-t-elle.

La marée et le vent peuvent conduire la nappe de pétrole à s’enfoncer profondément dans les marais, notamment la réserve de faune sauvage de Pass-a-Loutre, qui forme une avancée dans le golfe.

Le simple fait d’atteindre les zones concernées peut prendre des heures, et une fois sur place, il n’existe aucune terre ferme où poser le pied, sans même parler d’établir un QG d’urgence.

L’expérience montre que des incendies contrôlés pourraient être la meilleure solution pour que la vie reparte dans les marais, étant donné la difficulté à les démazouter, estime Mme White.

Les marais côtiers grouillent de vie: alimentés par les riches sédiments du Mississippi, ils regorgent de poissons et crustacés et les huîtres y abondent. Ils constituent aussi une étape majeure pour les oiseaux migrateurs.

Mais les mammifères et les oiseaux, si leur pelage ou leur plumage est enduit de pétrole, peuvent mourir soit par suffocation, soit d’hypothermie. Sur une côte rocheuse, des volontaires peuvent réussir à les capturer pour les nettoyer, mais ils sont plus difficiles à débusquer dans les marais.

Quant aux tortues marines, alligators, dauphins, baleines, ils peuvent inhaler ou ingérer le pétrole lorsqu’ils remontent à la surface pour respirer ou en se nourrissant de proies déjà souillées et risquent des inflammations, des lésions internes ou d’autres complications.

Bien que le pétrole flotte à la surface, certains hydrocarbures se déposent au sol et créent un environnement toxique qui peut tuer les larves de poissons et d’autres animaux marins.

« Si cela continue pendant des mois, comme certains le craignent, il y aura beaucoup d’autres conséquences », avertit M. Minello.

Les toxines pourraient tuer les végétaux qui fixent les sédiments et les empêchent de se disperser dans l’océan.

« L’un des aspects les plus dangereux de tout cela, c’est que le pétrole pourrait se déposer dans certains habitats côtiers, ce qui aura des effets à long terme sur les ressources de nos pêcheries », s’inquiète Tom Minello, spécialiste de l’environnement de l’agence fédérale océanique et atmosphérique (NOAA).

Sans attendre la marée noire, des éleveurs de crevettes ont porté plainte contre BP, exploitant de la plateforme accidentée, pour obtenir 5 millions de dollars de dommages. La Louisiane est de loin le premier producteur américain de crevettes, élevées dans d’immenses exploitations côtières.

« Cet accident prouve que l’industrie pétrolière en mer est polluante, dangereuse et meurtrière », tranche Aaron Viles, de l’association écologiste Gulf Restoration Network.

(©AFP / 29 avril 2010 15h51)

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

OGM : l’étude russe qui pourrait « déraciner » une industrie

Source : Mediapart)

http://newsoftomorrow.org/spip.php?article8026

En 2009, près de 3% des terres agricoles étaient couvertes d’OGM avec 134 millions d’hectares, selon l’ISAAA qui chaque année fait état des cultures des plantes transgéniques dans le monde. Et le dossier des OGM alimentaires – dont de très nombreuses pages restent encore floues à ce jour – pourrait bien s’alourdir prochainement alors qu’une nouvelle pièce en provenance de Russie est sur le point d’y être ajoutée. 

Celle-ci prend la forme d’une étude, dont les résultats les plus frappants viennent d’être présentés à la presse en Russie dans le cadre de l’ouverture dans ce pays des Journées de Défense contre les Risques Environnementaux. Elle est même évoquée par Jeffrey Smith, fondateur de l’Institute for Responsible Technology aux Etats-Unis et auteur de référence dans le monde des OGM avec notamment son ouvrage Seeds of Deception (littéralement « les semences de la tromperie ») publié en 2003. Menée conjointement par l’Association Nationale pour la Sécurité Génétique et l’Institut de l’Ecologie et de l’Evolution, cette étude russe a duré deux ans avec pour cobaye des hamsters de race Campbell, une race qui possède un taux de reproduction élevé. Ainsi, le Dr Alexey Surov et son équipe ont nourri pendant deux ans et d’une manière classique les petits mammifères, à l’exception près que certains d’entre eux ont été plus ou moins nourris avec du soja OGM (importé régulièrement en Europe) tolérant à un herbicide .

Campbell_hamster_blue_fawn.jpg

Au départ, quatre groupes de cinq paires (mâles / femelles) ont été constitués : le premier a été nourri avec des aliments qui ne contenaient pas de soja, le second a quant à lui suivi un régime alimentaire qui comportait du soja conventionnel, le troisième a été alimenté avec en complément du soja OGM et enfin le quatrième groupe a eu des plateaux repas dans lesquels la part de soja transgénique était encore plus élevée que dans ceux du troisième. A la fin de cette première phase, l’ensemble des quatre groupes a eu en tout 140 petits. L’étude s’est poursuivie dans une deuxième phase par la sélection de nouvelles paires issues de chacun de ces premiers groupes. Et dans la logique du déroulement, les nouvelles paires de la deuxième génération ont elles aussi eux des petits, créant de fait la troisième et dernière génération de cobayes. Ainsi, il y a eu au final 52 naissances parmi les spécimens de troisième génération qui n’ont pas consommé du tout de soja, 78 parmi ceux qui ont consommé du soja conventionnel. Mais le troisième groupe, celui qui a été nourri avec du soja OGM, n’a eu que 40 petits, dont 25% sont morts. Et pire, dans le groupe qui a mangé le plus de soja génétiquement modifié, une seule femelle a réussi à donner naissance, soit 16 petits au total dont 20% sont finalement morts. Ainsi, à la troisième génération, les hamsters qui, pour les besoins de l’étude ont eu dans leur menu une part importante de soja OGM, n’étaient plus capables de se reproduire… Mais une autre surprise de taille a été observée : certains de ces hamsters issus de la troisième génération se sont retrouvés avec des poils… dans la bouche, un phénomène d’une extrême rareté.

Voici les photos publiées par Jeffrey Smith dans son billet.

600.jpg

Quelles conclusions peut-on tirer de cette expérience ? A ce stade, aucune, comme le reconnaissent eux-mêmes les scientifiques qui ont fait ces observations. D’ailleurs, leur étude qui doit être rendue public dans ses détails en juillet prochain, ne pourra être reconnue comme valide uniquement dans la mesure où elle sera publiée dans une revue scientifique internationale avec un comité de relecture par des pairs. Cependant, même si cette récente étude ne permet pas de tirer de conclusions définitives, elle pourrait avoir un impact non-négligeable dans l’approche globale des OGM agricoles qui sont aujourd’hui consommés dans le monde par des millions d’animaux d’élevage et d’être humains depuis leur avènement en 1996. Car en effet, pouvoir effectuer une étude d’une durée aussi longue (deux ans) est tout à fait rare tant les semenciers qui en font la promotion veillent au grain, de peur que l’étude en question ne soit pas en leur faveur : « Des scientifiques qui découvrent que des OGM provoquent des effets inattendues sont régulièrement attaqués, tournés en ridicule, voient leurs crédits de recherches stoppés, et sont mêmes renvoyés », explique Jeffrey Smith dans son billet repris notamment par The Huffington Post et qui évoque l’étude du Dr Surov et de son équipe en Russie. Et pouvoir effectuer des tests pendant deux ans est d’importance capitale selon les associations écologistes. Celles-ci estiment que deux ans représentent une durée suffisante pour mesurer les effets chroniques d’un produit ou d’une molécule, et donc d’un pesticide. Or, jusqu’à présent, les plantes OGM qui sont consommés dans le monde sont dans une très large majorité des plantes qui accumulent dans leurs cellules un ou plusieurs pesticides (soit par absorption extérieure soit par une production permanente). De plus, les études de plus de trois mois sur des mammifères (généralement des rats) nourris à ces OGM-pesticides (de première génération) sont toutes aussi rares. C’est pourquoi des « lanceurs d’alerte » (l’équivalent français du terme « whistle blowers », littéralement ceux qui soufflent dans le sifflet) dénoncent régulièrement cette situation et demandent à ce que les OGM agricoles soient évalués comme des pesticides à part entière. Autre grand problème : les organismes d’évaluation se basent toujours sur des études faites par ou pour les semenciers et ne possèdent pas de moyens financiers suffisants pour effectuer eux-mêmes des expertises ou contre-expertises. A ce jour, les évaluations d’OGM conduites et financées grâce à des fonds publics se comptent sur les doigts d’une seule main.

Selon Jeffrey Smith, l’étude du Dr Surov et de son équipe pourrait bien « déraciner » une industrie qui vaut plusieurs milliards de dollars. L’affaire est donc à suivre, mais quoi qu’il en soit, depuis l’introduction en 1996 dans l’environnement et dans la chaîne alimentaire de produits agricoles transgéniques (issus de semences dans lesquelles y sont ajoutées un ou plusieurs gênes étrangers afin de conférer à la plante une propriété spécifique), les risques qui y sont liés restent encore très largement inconnus car très peu observés faute d’études suffisamment longues et indépendantes, mais aussi à cause du refus des semenciers de publier leurs propres études (sauf sous la contrainte juridique) pour des raisons de stratégies industrielles et commerciales. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le principe de précaution dans ce domaine semble effectivement illusoire alors que les incertitudes scientifiques qui demeurent devraient justement le mettre au cœur du processus d’évaluation. Et d’ailleurs, on peut même supposer que cette absence de précaution large et de manque de transparence vis-à-vis du public nuisent par la même occasion aux OGM agricoles expérimentaux (de seconde génération) qui ne peuvent pas être évalués dans les meilleures conditions puisque ceux qui sont actuellement sur le marché ne l’ont été que partiellement (le proverbe de la « charrue avant les boeufs »…). Car l’ennui au fond c’est que nous tous, les consommateurs, sommes au bout de cette chaîne alimentaire : alors finalement dans l’histoire, qui sont réellement les cobayes ?

Retrouvez la version audio de ce billet au lien suivant (faire copier/coller) :

http://www.sebastienportal.eu/#/echantillonssonores/3514933

A méditer chers amis agriculteurs,ne soyez pas complices de ces empoisonneurs,il en va de votre santé et de celle des populations qui s’en nourrissent!

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

La gaffe de Gordon Brown vire à la «catastrophe»

La gaffe du premier ministre, qui a traité de «fanatique» une retraitée, fait les gros titres des journaux britanniques. Elle vient compliquer une campagne déjà difficile et risque d’occulter le débat télévisé de ce soir.

Le Labour est relégué à la troisième place des sondages en vue des législatives du 6 mai, derrière les libéraux-démocrates et les conservateurs. Le Premier ministre pouvait espérer remonter un tant soit peu la pente lors du dernier débat télévisé de la campagne, jeudi soir sur la BBC, consacré à l’économie, son domaine de prédilection. Mais «la bourde a une nouvelle fois occulté les tentatives de Gordon Brown d’attirer l’attention sur l’économie», juge le «Financial Times».

«Duffy a mis Brown à genoux», croit le «Times» (centre-droit). «Un hypocrite qui fait honte» au pays, titre le «Daily Express» (droite). «Jour de catastrophe», écrit le «Daily Telegraph», proche des conservateurs. Le «Sun», également pro-Tories, estime quant à lui que la remarque acerbe a montré «le véritable Gordon Brown, à la sensibilité à fleur de peau, paranoïaque».

La gaffe est intervenue mercredi, lors d’une visite électorale à Rochdale, au nord-ouest de l’Angleterre. Qualifiant Gillian Duffy, une retraitée sympathisante travailliste, d’«espèce de fanatique», le chef du gouvernement travailliste a été piégé par un micro resté ouvert. Le commentaire a instantanément fait le tour des médias. Il a contraint Gordon Brown à se rendre au domicile de la grand-mère devenue une célébrité nationale, pour présenter en personne ses excuses.

Espoir déçu

Mais cela ne suffira pas, estiment les journaux qui consacrent tous leur Une à l’affaire. «La catastrophe politique de la campagne», tranche le «Guardian», proche du Labour, selon qui le dérapage a montré la véritable «personnalité» de Brown. «Pas étonnant si la direction du Labour tentait de maintenir le Premier ministre à bonne distance du public», raille le quotidien, soulignant que la gaffe «ne pouvait intervenir à pire moment».

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/94050728-5371-11df-8dcb-75ec5496a186

Tous des bouffons ces politiques,les autres ne sont pas mieux et on voit bien l’intéret qu’ils portent au peuple!!!!
Méditez la-dessus!

 
1 commentaire

Publié par le 29 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

L’Hexagone pourrait vivre une crise grecque selon 75% des Français

Trois-quarts des Français estiment que leur pays pourrait connaître une situation de crise comparable à celle de la Grèce, selon un sondage BVA pour Canal+. Pour 24% d’entre eux, en revanche, l’état de ses finances protège l’Hexagone de risques de faillite aussi graves.

Par ailleurs, 60% des Français sont d’accord avec la décision des pays européens d’aider la Grèce, en lui prêtant plusieurs milliards d’euros. Ils sont 76% à être opposés à l’idée d’exclure ce pays de la zone euro.

Quelque 62% des sondés jugent en revanche justifiées les exigences de l’Allemagne. Celle-ci demande à la Grèce des efforts importants pour assainir ses finances, tels que la baisse des salaires des fonctionnaires.

Le sondage a été réalisé par internet les 27 et 28 avril auprès d’un échantillon de 1183 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus, selon la méthode des quotas.

(ats / 29 avril 2010 09:10)

En Gréce,moins 250 euros pour les retraités,moins 350 euros sur la paye des policiers,d’autres n’ont pas étaient payés depuis des mois…!!! Ça  vous tente ?!!!pas moi,je préfère que tout pète une fois pour tout,mare d’être esclave de cette société de merde!!!

 

 

 

Étiquettes : , ,

Pas de diminution « brutale » des pesticides, dit un rapport parlementaire

 

PARIS – Un rapport parlementaire publié mercredi met en garde contre une diminution « trop brutale » de l’utilisation des pesticides en France, tel qu’envisagé par le Grenelle de l’environnement, suggérant en revanche une simplification de la réglementation.

Ce rapport sur « Pesticides et santé », demandé à l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst), a été conduit par le député UMP Claude Gatignol, vétérinaire, et le sénateur UMP Jean-Claude Etienne, professeur de médecine.

Comme le rappelle ce texte, la France, 1er producteur agricole européen, est également 1ère en Europe pour la consommation de pesticides. Si l’on considère le volume appliqué par hectare de terre arable, elle est 4ème derrière le Portugal, les Pays-Bas et la Belgique.

Et aujourd’hui ils défilent à Paris,50% de revenu en moins,voilà où on en est avec leur poison!!!

Les pesticides et leurs résidus « sont présents dans tous les compartiments de l’environnement », selon le rapport. Mais leur usage est « très sérieusement limité et encadré« .  « Et mon cul c’est du poulet?! »

Si les rapporteurs reconnaissent les inquiétudes du public par rapport aux pesticides, ils se demandent si « les bénéfices liés à l’usage des pesticides sont suffisamment pris en considération ».

Car leur usage garantit à l’agriculteur « la sécurité de revenus stables« , et au consommateur des produits « accessibles au plus grand nombre ».

Bientôt ils seront tous au RSA et on mangera de la merde!

Quant aux effets sur la santé, « aucune étude scientifique n’est en mesure aujourd’hui de faire chez l’homme un lien entre la consommation d’aliments issus de l’agriculture conventionnelle qui utilise des produits phytopharmaceutiques et la survenue de maladies », estime le rapport.

Les agriculteurs, certes, souffrent davantage de certaines maladies, comme les cancers de la prostate ou des lèvres, des maladies respiratoires ou de troubles de la reproduction. Mais, note le rapport, « ils ne sont pas exposés aux seuls pesticides ».

Diminuer l’usage des pesticides, comme le prévoit le Grenelle de l’environnement ? Ce serait faire courir des risques au secteur agricole, tels que « probable diminution des rendements », hausse des prix, « possible disparition de nombreuses productions », « phénomènes de résistance des ravageurs ».

Faut-il opter pour un autre mode d’agriculture, comme le bio ? Mais certains moyens qu’elle utilise sont « contestés », comme l’utilisation de la bouillie bordelaise « que l’on retrouve parfois dans l’environnement à des concentrations qui peuvent être toxiques« . En revanche, le développement des plantes génétiquement modifiées permettrait de maîtriser l’usage des pesticides, selon les rapporteurs.

Pas plus que leur merde et pas besoin de plantes modifiées génétiquement!!!

« Les agriculteurs exercent une profession difficile bien souvent mal comprise dans l’opinion publique », notent-ils, ciblant en revanche les associations de défense de l’environnement, qui n’expriment que des craintes « venues d’une culture naturaliste, sans véritable fondement agro-scientifique et médical« .

Pour ça voir Claude Bourguignon  sur la toile!

http://www.youtube.com/watch?v=vzMhB1fgWew

Le rapport recommande une simplification de la réglementation, qui permettrait d’autoriser l’usage de pesticides « pour une famille de plantes » et pas seulement pour une variété. Un indicateur pourrait mesurer « les quantités de matières actives utilisées » et pas seulement « les quantités de pesticides présentes dans l’environnement ».

« Ils passent à côté d’une grande partie du problème », estime François Veillerette, du Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MDRGF). Il note par exemple le manque d’intérêt pour la production intégrée, qui évite au maximum les pesticides, et l’absence de prise en compte d’études montrant des effets sur la santé des populations, et estime qu’il faudrait plutôt « renforcer » la législation.

(©AFP / 28 avril 2010 19h34)

Bon courage aux agriculteurs et surtout qu’ils se posent les bonnes questions!

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Fuite de pétrole aux USA: le feu choisi pour éviter la marée noire

LA NOUVELLE-ORLEANS (Etats-Unis) – Les autorités américaines ont donné leur accord mercredi pour que soit brûlée la nappe de pétrole qui flotte sur les eaux du golfe du Mexique où une plateforme a sombré, une mesure radicale pour tenter d’éviter une marée noire.

Le commandement local des gardes-côtes « a approuvé un plan consistant à brûler sur place » la nappe d’hydrocarbure, et « un incendie pourrait être provoqué de manière contrôlée dès aujourd’hui », a déclaré à l’AFP un porte-parole de cette institution, Tom Atkeson.

Le but de l’opération est de protéger l’écosystème fragile des côtes bordant le golfe du Mexique, de plus en plus menacées par l’arrivée d’une marée noire provoquée par la fuite de 159.000 litres de pétrole par jour. La plateforme Deepwater Horizon, appartenant à la société Transocean et qui était exploitée par la compagnie britannique BP, contenait 2,6 millions de litres de pétrole et extrayait près de 1,27 million de litres par jour.

La nappe de pétrole est désormais à moins de 30 km des marais côtiers de Louisiane (sud des Etats-Unis), qui constitue un sanctuaire pour la faune, en particulier les oiseaux aquatiques.

Quant aux autres Etats américains de la région, la Floride, l’Alabama et le Mississippi notamment, ils craignent que la nappe de pétrole, qui atteint désormais 965 km de circonférence, ne souille dès ce week-end leurs plages et ne pollue les pêcheries, cruciales pour l’économie locale.

Les vents de nord-ouest qui éloignent pour l’instant la nappe des côtes de Louisiane devraient retomber jeudi.

Mais la mise à feu de cette nappe de pétrole, circonscrite par des kilomètres de bouées formant un gigantesque barrage flottant, présente elle aussi des dangers pour l’environnement: elle risque de projeter dans l’atmosphère d’immenses bouffées d’une épaisse fumée noire, et de libérer dans la mer des déchets boueux.

Les efforts de BP pour colmater les fuites ont échoué mardi, malgré l’utilisation de quatre bras robotiques opérant par 1.500 mètres de fond. Et les ingénieurs se démènent pour construire un large couvercle sous-marin destiné à endiguer la fuite.

« C’est la première fois que l’on fait cela. L’idée n’existait pas jusqu’à présent », a dit à l’AFP un porte-parole des gardes-côtes, Prentice Danner.

BP envisage également de forer des conduits de secours destinés à injecter un enduit spécial pour boucher définitivement le puits. Mais cela pourrait prendre « deux à trois mois », selon ce responsable, qui a jugé que le couvercle était la meilleure solution en attendant.

La plateforme a coulé jeudi dernier non loin des côtes américaines après une explosion et un incendie survenus le 20 avril au soir. Une semaine après l’accident, onze personnes étaient toujours portées disparues et les chances de les retrouver quasi nulles.

Le gouvernement américain a promis une « enquête complète et approfondie ». La femme d’un membre d’équipage disparu a porté plainte contre Transocean, BP et une autre compagnie concernée, Halliburton, les accusant de négligence, selon des documents judiciaires consultés mardi.

La responsable des garde-côtes de La Nouvelle-Orléans, le contre-amiral Mary Landry, s’est refusée à comparer l’accident avec celui du pétrolier Exxon Valdez qui s’était échoué sur les côtes de l’Alaska et avait déversé plus de 40 millions de litres de pétrole sur une distance de 1.300 km. Mais, a-t-elle toutefois assuré mardi lors d’une conférence de presse, « si nous ne sécurisons pas le puits, oui, ceci constituera une des pires marées noires de l’histoire américaine ».

(©AFP / 28 avril 2010 17h08)

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Le Vatican et le télescope Lucifer suite…

TELESCOPE: D’AUTRES LUCIFERS SE DONNENT RENDEZ-VOUS AU MOUNT GRAHAM (suite)
du 28 au 30 avril 2010 : L’affaire du téléscope Lucifer vous amuse beaucoup… A part quelques papistes qui me disent que les jésuites n’y sont pout rien et que ce sont les gens de l’Université de l’Arizona. Petit rappel historique: le Mount Graham en Arizona est ce lieu que les astrophysiciens du Vatican avaient retenu dans les années 80-90 avec les gens de l’Université de l’Arizona. Le gouvernement US avait finalement donné la permission à Rome. Mieux, il y a eu un vrai lobbying… au point que le Congrès s’en était mêlé: « Congress passed the Arizona-Idaho Conservation Act in 1988. In response to lobbying by the University of Arizona and the Vatican, the Act included a provision to allow the construction of three telescopes on Mount Graham, without having to comply with the American Indian Religious Freedoms Act or with environmental laws. The following year the Apache Survival Coalition was started by Ola Cassadore-Davis, the daughter of Apache spiritual leader Phillip Cassadore. The purpose of the Coalition was to save Dzil Nchaa Si An (nom indien de cette montagne) from desecration by a telescope complex to be built by the University of Arizona and the Vatican« . Bref, le Vatican dispose de la majorité de l’usage, 60%, laissant à l’University of Arizona 40%. Voyez par exemple le communiqué de l’Université sur ce nouveau téléscope Lucifer 1 et qui sera suivi d’un Lucifer-2 en 2011. Toutes nos félcitations aux heureux parents. C’est dingue, tous ses Lucifer qui se donnent rendez-vous sur le Mont Graham! Une chose est sûre 🙂 les scientifiques verront le ciel avec les yeux de Lucifer, ce qui en soi est déjà tout un programme. Notre lecteur, Mr Laurent Blanc a fait des recherches et nous a trouvé la fiche du Lucifer 1 et 2, téléchargeable ici.
PS: cette revue de presse devient de plus en plus surréaliste. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2010
Livres dédicacés via le site éditeur. Envoyez ce lien à votre banquier et à tous vos amis.
Mon dernier bébé: « 
777, la chute de Wall Street et du Vatican« ! Vos critiques sont ici, la 4e de couve ici.
40 pages de NOTRE-DAME DE L’APOCALYPSE (pdf). La Revue de Presse est ici.
Rediffusion des news, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l’accord préalable de l’auteur.
Revue de Presse sur 95,2 Mhz avec L. Fendt sur Ici & Maintenant ou dans votre PC Mercredi 14-16h30, rediffusion samedi à 23h.
.

 

Étiquettes : ,

Les craintes d’une marée noire géante augmentent

La crainte d’une vaste pollution en mer s’intensifiait mardi aux Etats-Unis. Les garde-côtes n’excluaient pas «une des pires marée noire de l’histoire» si la fuite émanant de la plateforme qui a sombré dans le golfe du Mexique n’était pas colmatée. La plateforme, nommée «Deep Water Horizon», propriété de la société suisse Transocean, contenait 2,6 millions de litres de pétrole et extrayait près de 1,27 million de litres par jour.

«Je vais être franche. Les efforts de BP pour colmater les fuites n’ont pas réussi pour le moment», a dit le contre-amiral Mary Landry au cours d’une conférence de presse.

La responsable des garde-côtes de La Nouvelle-Orléans (Louisiane) s’est refusée à comparer l’accident avec celui du pétrolier Exxon Valdez. Le navire s’était échoué sur les côtes de l’Alaska et avait déversé plus de 40 millions de litres de pétrole sur une distance de 1300 km. Mais, a-t-elle toutefois assuré, «si nous ne sécurisons pas le puits, oui, ceci constituera une des pires marées noires de l’histoire américaine».

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Poursuite du plongeon des bourses!!!

BOURSE/Francfort: la crise grecque continue à peser (Dax:-1,53%)

Francfort (awp/afp) – La Bourse de Francfort restait nerveuse mercredi toujours en raison de la crise grecque et les quelques résultats solides annoncés n’ont pas réussi à égayer l’ambiance.

L’indice Dax des trente valeurs vedettes cédait 1,53% à 6061,52 points vers 08H15 GMT, dans la foulée des places asiatiques et européennes.

La veille, il avait cédé 2,73% après la dégradation par l’agence Standard and Poor’s des notes de dette souveraine de la Grèce, désormais reléguée dans la catégorie des investissements spéculatifs, mais aussi du Portugal

BOURSE/Lisbonne plonge de plus de 5,70% vers 8H00 GMT

Lisbonne (awp/afp) – Le PSI-20, indice vedette de la Bourse de Lisbonne, plongeait de 5,71% à 6744,17 points vers 8H00 GMT (10H00 HEC) après l’abaissement la veille de la note souveraine du Portugal par l’agence de notation Standard and Poor’s (SP).

L’ensemble des titres de la place lisboète évoluaient dans le rouge. Sonaecom, la filiale de télécommunications du groupe diversifié Sonae, enregistrait la plus forte baisse (-9,65%).

Mardi, SP a abaissé la note souveraine du Portugal de deux crans, à « A- » contre « A+ » et l’a assortie d’une perspective négative. Après cette annonce, la Bourse portugaise avait clôturé à -5,36%. Un recul qui reflète les inquiétudes sur les craintes de contagion de la crise grecque au Portugal.

« Dans ce contexte où les marchés ont fait preuve d’une grande nervosité, ils ne devraient pas se rasséréner » mercredi, a déclaré mardi soir le ministre portugais des Finances Fernando Teixeira dos Santos aux médias portugais depuis l’Angola, où il est en déplacement.

Le ministre portugais a rappelé la détermination de son pays à appliquer son programme d’austérité pour assainir les finances publiques du pays et « renvoyer des signes claires aux marchés » de cette détermination.

rq

(AWP/28 avril 2010 10h19)

//  

BOURSE/Paris ouvre en baisse de 0,76% à 3815,39 points après son mardi noir
Paris (awp/afp) – La Bourse de Paris a ouvert mercredi en baisse, le CAC 40 reculant de 0,76% à 3815,39 points, après une journée noire mardi qui a vu l’indice vedette enregistrer sa pire séance de l’année (-3,82%).

gh

(AWP/28 avril 2010 09h07)

BOURSE/Tokyo chute de 2,57%, angoissée par la Grèce
Tokyo (awp/afp) – La Bourse de Tokyo a terminé la séance de mercredi sur une chute de 2,57% en raison d’un vif regain d’inquiétude lié à la crise de la dette de la Grèce, après la dégradation drastique de la note souveraine de ce pays par Standard & Poor’s.

L’indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a lâché 287,87 points à 10’924,79 points, clôturant sous les 11’000 points pour la première fois en trois séances. Il a chuté de jusqu’à 2,95% en matinée avant de limiter quelque peu ses pertes grâce à l’entrée en scène de chasseurs de bonnes affaires.

L’indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté cédé en clôture 19,99 points (-2,00%) à 977,64 points.

L’activité a été assez importante avec 2,48 milliards d’actions échangées sur le premier marché.

A l’instar de Wall Street et des Bourses européennes mardi, le marché tokyoïte a été victime des craintes de propagation de la crise grecque à d’autres pays de la zone euro, après l’abaissement par Standard & Poor’s des notes souveraines de la Grèce et du Portugal.

La hausse du yen face à l’euro, conséquence directe de la crise de la dette grecque, a pesé sur les actions des exportateurs nippons.

Dans l’automobile, Mazda a perdu 3,91% à 270 yens, Toyota 1,62% à 3635 yens, Honda 1,50% à 3285 yens, Nissan 2,19% à 804 yens. Parmi les valeurs technologiques les plus affectées, Nikon a cédé 3,34% à 2081 yens, Ricoh 3,42% à 1580 yens, Sony 3,38% à 3285 yens, Kyocera 3,00% à 9370 yens.

Mitsubishi Heavy Industries (MHI) a lâché 4,07% à 377 yens. Le conglomérat a annoncé avant la clôture une chute de 41,5% de son bénéfice net en 2009-2010, la crise mondiale ayant fait chuter les commandes de navires, de composants aéronautiques, de centrales thermiques et de machines industrielles.

rq

(AWP/28 avril 2010 09h34)

Grèce: l’autorité boursière interdit la vente à dévouvert pour deux mois
ATHENES – La Commission grecque du marché financier a annoncé mercredi avoir interdit la vente à découvert sur toutes les valeurs pour deux mois sur la place d’Athènes.

La Commission a précisé dans un communiqué avoir pris cette décision « au vu des conditions exceptionnelles régnant sur le marché grec ». Entrée en vigueur mercredi, l’interdiction doit être levée le 28 juin, indique le texte.

La vente à découvert consiste à emprunter une action (moyennant le versement d’une commission) dont on pense que le prix va baisser et à la vendre avec l’espoir d’empocher une forte différence au moment où il faudra la racheter pour la rendre au prêteur.

Des mesures d’interdiction de cette opération ont été prises à plusieurs reprises sur les places mondiales au plus gros de la crise financière qui avait secoué la planète en 2008.

La crise grecque a semé la panique sur les marchés et a commencé de s’étendre au Portugal, accentuant la pression sur l’Union européenne pour qu’elle débloque au plus vite l’aide promise à Athènes.

(©AFP / 28 avril 2010 09h28)

– Les taux grecs à 10 ans au-dessus de 10%, du jamais vu en zone euro
PARIS – Les taux grecs à 10 ans ont dépassé mercredi le seuil de 10%, s’inscrivant à 10,131% à 09H12 (07H12 GMT), une première pour un pays de la zone euro.

(©AFP / 28 avril 2010 09h19)

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

La note du Portugal dégradée, Lisbonne dénonce une attaque des marchés

LISBONNE – Le Portugal a subi une dégradation de la note de sa dette par l’agence Standard & Poor’s (SP), ravivant la crainte d’une contagion de la crise grecque à ce pays considéré comme l’autre maillon faible de la zone euro.

Le ministre portugais des Finances, Fernando Teixeira dos Santos, a aussitôt réagi à cette décision pour dénoncer une « attaque » des marchés. Il s’est dit déterminé à mettre en oeuvre le plan d’austérité du gouvernement pour réduire un déficit record de 9,4% du PIB pour une dette de 126 milliards d’euros.

La note de la dette à long terme du Portugal a été abaissée de deux crans, à « A- » contre « A+ » par SP qui l’a assortie d’une perspective négative, ce qui signifie qu’elle pourrait être abaissée davantage, selon un communiqué publié mardi.

Les finances publiques portugaises restent « structurellement faibles, nonobstant les importantes réformes structurelles du secteur public ces dernières années », a prévenu SP.

Cet abaissement de notation reflète les craintes sur la situation budgétaire du Portugal et des inquiétudes d’une contagion de la crise grecque. Selon le scénario de Standard & Poor’s, « le gouvernement portugais devrait se débattre pour stabiliser son niveau d’endettement élevé d’ici à 2013 ».

« Nous avons revu à la baisse le scénario de croissance du Portugal et nous attendons une stagnation de son activité économique en 2010 », précise l’agence de notation.

Après cette annonce, la Bourse de Lisbonne a plongé de 5,36%, tandis que sur les marchés obligataires, le Portugal a vu ses taux augmenter à plus de 5%.

« Nous devons rester calmes et ramener les marchés à la sérénité », a affirmé le ministre portugais. « Comme par le passé, nous ferons ce qui est nécessaire pour réduire le déficit et promouvoir la compétitivité de l’économie portugaise ».

Le gouvernement socialiste portugais s’est engagé à ramener le déficit public à 8,3% du PIB en 2010, puis sous la limite européenne autorisée de 3% du PIB d’ici à 2013, avec un plan draconien d’austérité axé notamment sur une réduction des dépenses.

M. Teixeira dos Santos a appelé une nouvelle fois l’opposition, qui a brandi à plusieurs reprises la menace de ne pas cautionner les mesures de ce programme de stabilité et de croissance, à mettre de côté des « querelles inutiles » et à « s’entendre » avec le gouvernement.

L’agence Fitch avait abaissé le 24 mars la note du Portugal à AA- et Moody’s lui attribue un Aa2. Ces notes sont assorties d’une perspective négative.

« Pour qu’il y ait une nouvelle dégradation de la note, il faudrait de nouveaux indicateurs économiques montrant que le Portugal ne parvient pas à atteindre ses objectifs. Or, les informations actuellement disponibles ne vont pas dans ce sens », a cependant expliqué à l’AFP Rui Constantino, économiste portugais de la banque Santander Totta.

(©AFP / 27 avril 2010 20h29)

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

La Bourse de Paris dévisse de 3,82%, pire séance en 2010

PARIS – La Bourse de Paris a dévissé en fin de séance mardi pour perdre 3,82% et passer sous la barre des 3.900 points dans un marché affolé par la tourmente en Grèce et la dégradation de notation sur le Portugal.

(©AFP / 27 avril 2010 17h46)

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Grèce: grève générale le 5 mai dans les secteurs privé et public

ATHENES – Les deux principales centrales syndicales du pays ont décidé mardi d’organiser une grève générale le mercredi 5 mai pour défendre les droits sociaux et économiques des travailleurs face aux « exigences » de l’Union européenne et du FMI.

La puissante Confédération générale des travailleurs grecs (GSSE), forte d’un million de membres, a indiqué dans un communiqué avoir pris sa décision pour « repousser les chantages néo-libéraux et les exigences de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international visant à niveler les droits sociaux et économiques des travailleurs ».

Elle rejette également tout projet de réforme des retraites « qui diminuerait le montant des pensions et repousserait les seuils de départ à la retraite » et réclame la signature de conventions collectives « pour sauvegarder les salaires, les droits du travail et l’emploi ».

La Fédération des fonctionnaires grecs (ADEDY, 375.000 adhérents) lui a immédiatement emboîté le pas, en se joignant au mouvement. L’ADEDY a déjà organisé quatre grèves de 24 heures dans le secteur public depuis le début de l’année pour protester contre les mesures d’austérité et de rigueur.

Pour résorber le déficit et la dette publics, maintenant chiffrés respectivement à 13,6% du PIB et 115,1% du PIB en 2009, le gouvernement socialiste, au pouvoir depuis octobre, a pris des mesures draconiennes de réduction des dépenses, notamment salariales, dans la fonction publique.

Le Front de lutte syndicale (PAME), proche du parti communiste grec (KKE) et influent dans plusieurs secteurs et divers syndicats du secteur privé a également appelé mardi ses membres à se mettre en grève le 5 mai.

Le gouvernement a demandé vendredi l’activation d’un mécanisme d’aide économique mis au point par l’Union européenne et le FMI. Des négociations sont actuellement en cours à Athènes avec des experts de l’UE et du FMI pour mettre au point le plan d’aide qui doit s’étaler sur trois ans.

(©AFP / 27 avril 2010 17h47)

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Grèce: Standard and Poor’s relègue la note dans la catégorie spéculative

PARIS – L’agence de notation Standard and Poor’s a abaissé de trois crans la note de la Grèce, de « BBB+ » à « BB+ », la reléguant dans la catégorie des investissements spéculatifs, selon un communiqué publié mardi.

(©AFP / 27 avril 2010 17h44)

 
1 commentaire

Publié par le 27 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Les humains devraient éviter tout contact avec les extraterrestres

 

Les extraterrestres pourraient exister mais les humains devraient éviter tout contact avec eux en raison des conséquences qui pourraient être dévastatrices. L’astrophysicien britannique Stephen Hawking a exprimé cette mise en garde sur la chaîne Discovery Channel.

« Si les extraterrestres nous rendaient visite, le résultat serait plus important que quand Christophe Colomb a débarqué en Amérique, ce qui n’a pas bien réussi aux Amérindiens », affirme le scientifique dans une nouvelle série télévisée.

« Des extraterrestres évolués pourraient peut-être être devenus nomades, cherchant à conquérir et coloniser des planètes qu’ils atteindraient », estime-t-il dans cette série intitulée « Dans l’univers avec Stephen Hawking ».

Dans l’hypothèse de l’existence d’une vie extraterrestre, l’astrophysicien souligne que « le vrai défi est de savoir à quoi les ‘petits hommes verts’ ressembleraient vraiment ».

Les humains ont déjà fait plusieurs tentatives pour contacter des civilisations extraterrestres. En 2008, la Nasa, l’agence spatiale américaine, avait notamment émis dans l’espace la chanson des Beatles « Across the Universe » afin d’envoyer un message de paix à d’éventuels extraterrestres. Ce message devrait arriver dans la région de Polaris en 2439.

(ats / 26 avril 2010 22:14)

Ce n’est pas parceque l’Homme est un crétin à l’égo démesuré que tout l’univers doit l’être aussi!!!

 
1 commentaire

Publié par le 26 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

INCROYABLE: LE VATICAN DE PLUS EN PLUS FORT !!!

 

du 26 au 28 avril 2010 : Tous les lecteurs de Notre-Dame de l’Apocalypse ont été surpris d’apprendre que le Vatican dépensait chaque année des dizaines de millions dans un observatoire en… Arizona alors que d’un autre côté il perd des dizaines de millions pour indemniser les victimes des prêtres. Allez comprendre, d’autant que Bertone et Ratzinger disaient que le secret de Fatima n’avait pas de rapport avec le ciel et le futur… Dans le livre j’expliquais aussi qu’un 3e téléscope devait être mis en service en 2009. Eh bien ça y est, avec du retard certes, il fonctionne bien et les jésuites qui gèrent l’observatoire ont baptisé ce téléscope en bonne et due forme et l’ont appelé, restez assis… Lucifer!

??? !!!

Vous ne me croyez pas ? Vous avez raison, moi aussi j’ai eu du mal, mais voyez ici le grand papier de Popular Science… Imaginez que quelqu’un vous offre un chat ou un chien. Allez-vous lui donner le nom de Lucifer, de Satan ou de Belzebuth? Evidemment que non, sauf si vous êtes un proche du prince des ténébres. Donc, ce baptême confirme tout ce que je dis dans les deux livres, N-D de l’Apocalypse et 777. La raison donnée par les curés ? Lucifer veut dire « Large Binocular Telescope Near-infrared Utility with Camera and Integral Field Unit for Extragalactic Research » ils se sont creusés les méninges pour faire passer la pilule en acronyme. Même le fabricant n’y avait pas pensé…

Le Vatican est submergé par les lucifériens, et quand Paul VI disait qu’il sentait les « fumées de Satan », eh bien, là il aurait dit qu’il voit la fumée de l’incendie sous ses fenêtres… Inconsciemment, c’est encore plus profond… appeler un téléscope Lucifer. Ils sont fous dans leur tête ces curés, je vous l’ai toujours dit, et ce qui est encore plus étonnant c’est qu’ils ne se cachent même plus. Etre jésuite ou ne pas être, là n’est plus la question. Lucifer est leur vrai maître. « Selon Mitch Battros, des gens pensent que c’est pour suivre un signe prophétique donné dans la Bible. Est-ce l’Absinthe de l’Apocalypse de Jean ? « Is it possible the Vatican has the same information as the Mayans? Both speak of an event coming from the center of our galaxy Milky Way. Both indicate a powerful celestial event. But the most important question of all is “when”« . Bref merci aux lucifériens, ils confirment tout ce que j’ai expliqué dans le livre !! Il se trouve que des papistes, qui d’autre?, ont attaqué ND de l’Apocalypse disant que je racontais n’importe quoi 🙂 Ha ha ha Non seulement ils ont bidonné les infos de la Vierge, et maintenant ils baptisent leur bazar Lucifer. C’est beau l’actualité en ce moment vous ne trouvez pas ? Ca dépasse même la science-fiction. Merci à Mr Lanoy qui m’a signalé cette info ici.
PS: les jésuites se sont bien trompés dans leur définition pour coller à Lucifer puisque le leur donne L B T N I U C I F U E R. Clairement ils prennent aussi les gens pour des idiots. Lire aussi ici. Ah, j’ai oublié, l’evêque de Bruges, en Belgique, a démissionné très vite pour une affaire de (jeunes) garçons. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2010
Livres dédicacés via le site éditeur. Envoyez ce lien à votre banquier et à tous vos amis..
Mon dernier bébé: « 777, la chute de Wall Street et du Vatican« ! Vos critiques sont ici, la 4e de couve ici.
40 pages de NOTRE-DAME DE L’APOCALYPSE (pdf). La Revue de Presse est ici.
Rediffusion des news, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l’accord préalable de l’auteur.
Revue de Presse sur 95,2 Mhz avec L. Fendt sur Ici & Maintenant ou dans votre PC Mercredi 14-16h30, rediffusion samedi à 23h.

Eh oui! Pendant que certains curés regardent la lune d’en bas,d’autres regardent celle d’en haut,sont vraiment tous dans la lune quoi!

 

Étiquettes : , , ,

Si les volcans d’Auvergne se réveillaient…

Le volcan islandais Eyjafjöll n’en finit pas d’alimenter l’actualité et de perturber le trafic aérien. En Sicile, l’Etna nous offre de temps à autre les images sublimes de ses coulées de lave incandescente. Quant au géant de Campanie, le mythique Vésuve, il attend son heure pour détourner l’attention des touristes des mandolines napolitaines et peut-être les noyer sous les cendres comme, jadis, les habitants de Pompei ou d’Herculanum. Quelque part entre ces turbulents enfants de Vulcain, des dizaines de vétérans paisibles font le gros dos au cœur du Massif Central. Sont-ils éteints ou simplement endormis ? Et si les volcans d’Auvergne se réveillaient ?

Nombre de nos concitoyens, fascinés par la médiatisation des éruptions de l’Eyjafjöll, montrent un intérêt tout neuf pour cette passionnante manifestation tectonique qu’est le volcanisme. Et ils ont raison car cet univers fabuleux de laves, de cendres et de soufre les met en prise directe non seulement avec l’architecte de quelques-uns de nos paysages les plus spectaculaires, mais aussi avec nos lointains ancêtres, spectateurs effrayés de ces impressionnantes convulsions de la Terre, et tout aussi impuissants que nous – belle leçon de modestie ! – à s’opposer aux colères d’une Nature indomptée. 

Les plus fortunés ou les plus impatients de ces nouveaux passionnés voudront naturellement se précipiter vers les stars du volcanisme : le Krakatau, le Pinatubo, le Kilauea, ou bien encore le très actif Piton de la Fournaise dont les Réunionnais sont si fiers. Ce serait sans doute brûler les étapes et se priver des bases nécessaires, si l’on en croît le défunt Haroun Tazieff, le plus célèbre des vulcanologues français. « Je suis venu aux volcans d’Auvergne au terme d’une quinzaine d’années passées à parcourir le monde en quête d’éruptions. Je sais aujourd’hui que si j’avais  » fait mes classes  » dans nos puys, sur les flancs du Cantal ou du Mont Dore, j’aurais gagné un temps infiniment précieux. » affirmait-il en 1967 avec beaucoup de sagesse. Car des volcans, il y en a bel et bien en France métropolitaine, et ils se chiffrent par dizaines dans les environs immédiats de Clermont-Ferrand.

Le géant cantalien

Les plus importants volcans du Massif Central n’appartiennent toutefois pas à la Chaîne des Puys qui étire ses 80 dômes ou cratères à l’ouest de la métropole auvergnate. Les géants, on les trouve plus au sud, dans les Monts Dore (massif du Sancy) et plus encore dans le Cantal dont les principaux sommets constituent les vestiges du plus grand volcan que le continent européen ait porté. Né il y a plus de 15 millions d’années, ce formidable édifice volcanique – d’une circonférence à la base d’environ 240 km et d’une altitude dépassant les 3000 m ! – a longtemps été actif avant de s’endormir il y a 2 millions d’années sous le regard rassuré des hommes du paléolithique déjà très présents dans la proche vallée de la Dordogne. Le lent travail de l’érosion a, depuis, raboté ce cône monumental et creusé de profondes vallées disposées en forme d’étoile depuis le centre du volcan. Les photos satellites de la Nasa sont à cet égard parlantes et, malgré la redoutable action du temps, montrent de manière évidente la structure et la superficie de ce géant. Sur l’une de ces photos, ci-dessous, figure en rouge le contour approximatif du département. On mesure mieux en l’observant à quel point ce volcan a pu être gigantesque à son apogée.

Le volcan du Cantal et ses trois frères cadets des Monts Doresont-ils endormis ou éteints ? Durablement endormis, affirment, avec une prudence de Normands, les géologues en se basant sur l’activité du sous-sol auvergnat. Et ce ne sont pas les habitants de Chaudes-Aigues, où l’eau surgit naturellement à 82° de la source du Par, qui diront le contraire. Mais nul n’est inquiet pour autant. Après 2 millions d’années de répit pour le Cantal et 1,5 pour le Sancy, il est peu probable que les géants se réveillent à l’échelle de notre existence, et même – notre fierté dût-elle en souffrir – de notre civilisation.

L’activité volcanique s’est d’ailleurs déplacée plus au nord au cours du pléistocène, précisément dans cette Chaîne des Puys, née sur un socle de granite hercynien, qui nous régale aujourd’hui de ses 80 volcans alignés sur une distance d’environ 30 km comme de formidables témoins et un incomparable livre de classe à ciel ouvert. Une activité récente qui, pour l’essentiel, s’est concentrée sur une brève période comprise en -30000 ans et -6500 ans BP (Before Présent). Autrement dit hier si l’on considère ce temps à l’échelle géologique. Il suffit à cet égard de fouler ici et là les scories brutes qui jonchent encore le sol ou constituent la partie sommitale du spectaculaire cratère égueulé du puy de Lassolas pour s’en convaincre. Certaines études datent même l’explosion qui, à 20 km au sud de la Chaîne, en bordure du massif du Sancy, a créé le cratère du Pavin – aujourd’hui transformé en un superbe lac – à seulement… 3500 ans, autrement dit à l’âge du bronze.

Clermont est-elle en sursis ?

Ces volcans peuvent-ils se réveiller ? Oui, incontestablement, affirment les scientifiques car le magma reste proche sous la croûte terrestre en cet endroit du globe. Et les dernières éruptions sont beaucoup trop récentes pour que quiconque puisse prétendre le contraire. Quelles en seraient les conséquences ? Difficile à dire car on ne sait jamais sous quelle forme et avec quelle ampleur peut reprendre une activité volcanique après un temps de sommeil de plusieurs millénaires. Si l’on se réfère à l’activité de la Chaîne des Puys, et en admettant qu’elle reproduise les schémas passés, deux types d’éruptions pourraient se produire : péléennes ou stromboliennes. Les premières, constituées de laves très visqueuses à base de trachyte, se contenteraient de former des dômes plus ou moins importants selon l’importance du magma expulsé, à l’image du Puy de Dôme. Les secondes, nettement plus dangereuses, car de nature plus explosive, formeraient de nouveaux cratères, projetteraient cendres, lapilli et projectiles divers à des kilomètres à la ronde. Elles donneraient surtout lieu à des coulées de laves, potentiellement importantes, principalement constituées de basaltes, de trachy-andésites et de leucobasaltes. Des coulées à l’image de celles qui figurent en bleu sur la carte géologique ci-dessous, l’une d’elles (au centre droit) ayant atteint Chamalières et le sud de Clermont, l’autre (en bas à droite) ayant dévalé depuis les cratères égueulés des puys de La vache et Lassolas jusque dans la plaine de Limagne à la hauteur de Saint-Amant-Tallende à environ 15 km du lieu d’émission. En un mot, un réveil serait catastrophique et pourrait signer la destruction de l’agglomération clermontoise.

Encore le risque serait-il limité à des conséquences locales. Sans doute en irait-il différemment si le volcanisme auvergnat renouait avec une activité comparable avec celle qui a sculpté les paysages des Monts Dore et du Cantal. L’ensemble de la région s’en trouverait prodigieusement bouleversé, et les conséquences économiques et humaines pour notre pays ramèneraient sans nul doute les éruptions de l’Eyjafjöll à d’aimables plaisanteries. Nous n’en sommes heureusement pas là, et l’on peut sans grand risque partir explorer ces monts à la recherche de bombes volcaniques, de laves cordées ou autres souvenirs minéralogiques. Avec une pensée pour le géologue et naturaliste Jean-Étienne Guettard. Dans une communication à l’Académie Royale des Sciences en mai 1752, il a été le premier, devant un parterre de savants médusés, à reconnaître la nature volcanique des monts d’Auvergne.

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/si-les-volcans-d-auvergne-se-73995

 

Étiquettes : , ,

Activité volcanique du Dimanche 25 Avril

Dépêche du 25-04-2010 à 07:37
Volcan : Eyjafjöll, Islande, 1666 m

Les volcanologues ont pu mener hier des investigations par avion sur l’Eyjafjöll. Il ressort que l’évent nord est le plus (voir le seul) actif et que des coulées sont en train de se mettre en place en direction du nord. Ce sont elles qui, sur la webcam Valahnúk, donnent naissance aux volutes de vapeur blanche que l’on voit à la base du panache de cendres. Le débit massique des coulées a été estimé entre 10 et 30 tonnes/sec. Les volcanologues pensent, sur la base de diverses observations concordantes, que leur présence dans le cratère remonte au 21 avril. Le trémor est très stable encore aujourd’hui, le VAAC de Londres maintient le niveau d’alerte rouge (altitude du panache: 2500m environ) ce matin et le rapport des volcanologues se termine par cette phrase « no signs of termination of eruption ».

 Sources: NORDVULK; Vedur.is; VAAC de Londres.

Dépêche du 24-04-2010 à 09:12
Volcan : Tongkoko, Indonésie, 1149 m

Pour le moment aucune information complémentaire sur l’éventuelle émission de cendres du Tongkoko n’a été mise en ligne. Le VAAC de Darwin a baissé ce matin le niveau d’alerte, le passant du rouge à l’orange car ils estiment que le panache (s’il a bien existé) est maintenant dissipé. Affaire à suivre.

 Source : VAAC de Darwin.

 
Poster un commentaire

Publié par le 25 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Dix morts au moins lors du passage de tornades dans le Mississipi

WASHINGTON – Au moins dix personnes ont été tuées et une vingtaine d’autres blessées lors du passage samedi de plusieurs tornades et orages dans le Mississipi (sud), ont annoncé les autorités, qui s’attendent à une aggravation du bilan.

L’état d’urgence a été décrété dans 17 comtés, sévèrement touchés par ces tornades de printemps, qui ont détruit des dizaines d’habitations et bâtiments, a indiqué le gouverneur du Mississipi, Haley Barbour, dans un communiqué.

Deux enfants –un bébé de trois mois et son frère de 14 ans– ont été retrouvés parmi les cinq morts du comté de Choctaw. Les secouristes qui fouillent les décombres des habitations, souvent pulvérisées, prévoient que le bilan devrait s’aggraver.

La Garde nationale a été envoyée en renfort, ainsi que des équipes de la Croix-Rouge américaine. Quatre blessés ont dû être évacués par hélicoptère sur la ville de Jackson et 17 autres par ambulances, sur des routes souvent coupées par les arbres déracinés et les poteaux électriques renversés.

La tornade qui a frappé la ville de Yazoo était d’une largeur de 1,6 kilomètre avec des vents tournants d’une vitesse de 241 km/h, selon les météorologues.

« Cela me rappelle (l’ouragan) Katrina », a déclaré à la presse une survivante dans les décombres de sa maison de Yazoo, où trois morts ont été dénombrés.

Une église locale a été rasée au passage d’une des tornades et un peintre à l’intérieur n’a dû son salut qu’en plongeant sous l’autel, a rapporté la chaîne WAPT.

Le centre de prévisons météorologique national (NWSSPC) a prévenu pour dimanche du « développement de plusieurs tornades puissantes, à long déplacement » vers la vallée du Tennessee et le nord-est des Etats-Unis, accompagnés d’importants orages.

« C’est une situation particulièrement dangereuse », a averti le NWSSPC, tandis que de larges zones du Mississipi, de l’Alabama, de la Floride, du Tennessee, du Kentucky, de l’Illinois, de l’Indiana et du Missouri ont été placées en état d’alerte.

(©AFP / 25 avril 2010 05h25)

//

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :